Librairie des femmes - Annie Ernaux, prix Nobel de littérature 2022

Google Agenda Voir les informations de la librairie

Le 10 décembre 2022 de 10h00 à 16h00

Académie suédoise à Stockholm en Suède

Le prix Nobel de littérature 2022 a été décerné, le 6 octobre 2022, à Annie Ernaux, figure majeure de la littérature française. La date de cérémonie de remise du prix Nobel est le 10 décembre 2022 à l'Académie suédoise à Stockholm en Suède. L'Académie a salué « le courage et l'acuité clinique lesquels elle révèle les racines profondes, les détours et les contraintes collectives de la mémoire intime ».

 

Annie Ernaux passe son enfance à Yvetot, en Normandie. Après des études à Rouen, elle devient professeure de lettres modernes et obtient l’agrégation. Son premier roman, Les Armoires vides, est publié en 1974 et elle obtient le prix Renaudot pour La Place en 1984. Issue d’un milieu modeste, elle interroge à travers son œuvre sa légitimité à utiliser sa langue d’adoption, celle de la littérature, et mène à ce sujet un travail quasi sociologique en utilisant sa propre expérience comme matériau. En 2017, elle a reçu le Prix Marguerite-Yourcenar pour l’ensemble de son œuvre.
Lire la page sur Annie Ernaux dans Dictionnaire universel des Créatrices, ici
 

Quelques livres d’Annie Ernaux :
Les armoires vides, Gallimard, 1974. “Ça suffit d'être une vicieuse, une cachottière, une fille poisseuse et lourde vis-à-vis des copines de classe, légères, libres, pures de leur existence...fallait encore que je me mette à mépriser mes parents.” Un roman âpre, pulpeux, celui d'une déchirure sociale.

La Place, Gallimard, 1983, Prix Renaudot, “Enfant, quand je m'efforçais de m'exprimer dans un langage châtié, j'avais l'impression de me jeter dans le vide.”

Une femme, Gallimard, 1987. Annie Ernaux s'efforce ici de retrouver les différents visages et la vie de sa mère, morte le 7 avril 1986, au terme d'une maladie qui avait détruit sa mémoire et son intégrité intellectuelle et physique.

Passion simple, Gallimard, 1992. “À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez moi.”

La Honte, Gallimard, 1996, “J'ai toujours eu envie d'écrire des livres dont il me soit ensuite impossible de parler, qui rendent le regard d'autrui insoutenable.”

L’événement, Gallimard, 2000. “Lire dans un roman le récit d'un avortement me plonge dans un saisissement sans images ni pensées, comme si les mots se changeaient instantanément en sensation violente.”

Les années, Gallimard, 2008.  Au travers de photos et de souvenirs laissés par les événements, les mots et les choses, Annie Ernaux nous fait ressentir le passage des années, de l'après-guerre à aujourd'hui. En même temps, elle inscrit l'existence dans une forme nouvelle d'autobiographie, impersonnelle et collective.

Mémoire de filles, Gallimard, 2016. Annie Ernaux replonge dans l'été 1958, celui de sa première nuit avec un homme. Elle interroge cette fille qu'elle a été dans un va-et-vient implacable entre hier et aujourd'hui.

Retour à Yvetot, livre audio, Des femmes-Antoinette Fouque, 2019. À la suite de ce texte lu par Dominique Blanc, Annie Ernaux se remémore, dans un entretien inédit, des moments de sa jeunesse à Yvetot, la ville de Normandie qui l’a vue grandir. Écoutez un extrait ici.

Le jeune homme, Gallimard, 2022. En quelques pages, à la première personne, Annie Ernaux raconte une relation vécue avec un homme de trente ans de moins qu'elle.

empty