La France des vaincus passe à la barre

À propos


" Un pays qui manque son épuration se prépare à manquer sa rénovation. "
Albert Camus, 1945, Combat


Dès les années 1940, avant même la libération de Paris et la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'épineuse question de l'épuration s'impose : Comment sanctionner ceux qui ont collaboré avec l'Allemagne nazie ? La France se déchire entre les défenseurs du pardon et les partisans d'une justice punitive pour les soutiens de Vichy. Brossant un tableau de la France de l'après-guerre couvrant tous les milieux - intellectuels, politiques, ecclésiastiques, etc. - Emmanuel Pierrat dépeint ici un pays au bord de la rupture et analyse les tourments d'une société qui cherche à sortir d'une situation d'exception, violente et chaotique. Des femmes tondues aux lois d'amnistie en passant par les exécutions sommaires et les internements administratifs, ce livre nous fait revivre des années décisives à travers les destins de Pétain, Laval, Brasillach ou encore du constructeur automobile Louis Renault. S'appuyant sur de nombreuses sources judiciaires et journaux de l'époque, Emmanuel Pierrat nous plonge au coeur des désillusions, exécutions et reconstructions qui ont bouleversé la France pendant une décennie et qui entretiennent, encore aujourd'hui, de multiples tabous.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Seconde Guerre mondiale

  • EAN

    9782412038277

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    593 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Emmanuel Pierrat


Né en 1968, Emmanuel Pierrat est un avocat spécialisé dans le droit et la culture, conservateur au musée du Barreau de Paris, auteur et éditeur, est spécialiste de la littérature érotique. Avec Les Lorettes, Paris capitale mondiale des plaisirs au XIXe siècle, il invite le lecteur à un réjouissant parcours parmi les plus grands textes de la littérature et ceux de petits maîtres qui, tous, ont fait de la formidable variété des mondes de l'amour vénal au XIXe siècle la source de leurs romans, satires sociales, pamphlets ou chroniques libertines.


empty