Les exilés de la mémoire

Traduction JEAN-MARIE SAINT-LU  - Langue d'origine : ESPAGNOL

À propos

Conté avec un sens consommé du drame et de l´aventure, le récit poignant d´une vie happée par l´engrenage de l´Histoire, mêlant habilement réalité et fiction. Un roman nécessaire questionnant la mémoire collective.


En Catalogne durant la guerre civile - Dans la France de 1939, sous le gouvernement de Vichy, puis de nos jours - Au Mexique de 1940 à nos jours.
« Comment pouvez-vous être mexicain et porter un nom si typiquement catalan ? » demande naïvement une jeune madrilène à un mexicain en voyage. Sidéré, ce dernier mesure l´abîme dans lequel a sombré l´histoire des républicains espagnols fuyant la répression franquiste. C´est justement celle de son grand-père Arcadi qui, réchappé du camp de concentration d´Argelès-sur-Mer, fonde une petite Catalogne au beau milieu de la forêt tropicale mexicaine, sans jamais renoncer à l´espoir de retourner au pays. Celle de sa mère aussi, qui voit le jour au milieu des bombardements, débarque à Veracruz cinq ans plus tard et fait la connaissance de l´inconnu qui est son père. Et par ricochet la sienne, fier rejeton de ces étranges « rouges » et néanmoins « maîtres », poussant comme une mauvaise herbe dans une nature exubérante et magique.
À peine rentréà Veracruz, il replonge dans les mémoires qu´Arcadi lui avait confiées quelques années auparavant...

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782714454768

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    179 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Poids

    995 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jordi Soler

Jordi Soler est né en 1963 près de Veracruz, au Mexique, dans une communauté d'exilés catalans fondée par son grand-père à l'issue de la guerre civile espagnole. Il a vécu à Mexico puis en Irlande avant de s'installer à Barcelone en 2005 avec sa femme, franco-mexicaine, et leurs deux enfants. Il est reconnu par la critique espagnole comme l'une des figures littéraires les plus importantes de sa génération. Quatre de ses livres ont été traduits en français : Les Exilés de la mémoire, La Dernière Heure du dernier jour, La Fête de l'ours et dernièrement Dis-leur qu'ils ne sont que cadavres (Belfond, 2013).

empty