Le cheval rouge

Traduction FRANCOISE LANTIERI  - Langue d'origine : ITALIEN

À propos

Roman autobiographique, Le Cheval rouge suit la destinée de jeunes italiens engagés dans l'armée de Mussolini, patriotes et hostiles au fascisme. Certains mourront sur le front russe ou au mont Cassin, d'autres témoigneront de la barbarie nazie et communiste, d'autres encore s'engageront dans la reconstruction politique de l'Italie d'après-guerre. Eugenio Corti est un écrivain et essayiste italien, né le 21 janvier 1921 à Besana et mort le 4 février 2014 dans la même ville. « On peut s'interroger sur les raisons de l'étonnant succès de librairie d'un livre qui ne s'accorde aucune facilité et qui a su créer, entre son auteur et ses lecteurs, un formidable courant de sympathie. Cela tient d'abord au caractère de témoignage que revêt ce roman : non seulement les personnages historiques qui le traversent, mais tous les événements historiques sont absolument et rigoureusement vrais. Mais Eugenio Corti a écrit aussi un très grand roman. Son souffle épique, la variété des registres stylistiques, la vérité et la puissance des passions emportent le lecteur dès les premières pages. Sans doute destiné à résister à l'épreuve du temps, Le Cheval rouge fait songer à Manzoni, ainsi qu'aux grands romanciers russes, à Tolstoï en particulier. » (François Livi)

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782882506009

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 408 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

Eugenio Corti

  • Naissance : 21-1-1921
  • Décès :4-2-2014 (Mort il y a 6 ans à l'âge de 93 ans)
  • Pays : Italie
  • Langue : Italien

"Eugenio Corti est un écrivain et essayiste italien, né le 21 janvier 1921 à Besana et mort le 4 février 2014 dans la même ville.ÿÿL'ensemble de son œuvre est déterminé par son expérience personnelle : en 1940, Eugenio Corti s'enrôle dans l'armée. Devenu lieutenant en 1941, il demande à être affecté sur le front russe. Établies devant le Don, les troupes italiennes doivent battre retraite en décembre de la même année : prises en étau par les forces soviétiques, elles sont décimées. Ces vingt-huit jours de retraite sont les plus dramatiques de la vie de Corti et contribuent à inspirer sa vocation d'écrivain. "

empty