La tour du roi v. 02
Offrir cet ebook
 / 

La tour du roi v. 02

À propos

Chapitre 1 Le jour où ma souveraine fut brûlée vive, je me souviens d'avoir été assez proche du brasier pour entendre, malgré les hurlements déchirant sa gorge, le grésillement de sa peau dévorée par la chaleur. L'haleine ardente de la fournaise, nauséabonde, faisait voler mes cheveux noirs sur mon visage crayeux marqué par l'épuisement, me cachant parfois la vue. De mes doigts engourdis, j'écartais soigneusement les mèches rebelles pour ne rien manquer du spectacle. Nous étions rassemblées au milieu de la cour de marbre, dans l'ombre gigantesque de la Tour du roi d'Inglend. Les dalles rougeâtres disparaissaient sous des milliers de paires de bottes boueuses qui frappaient violemment le sol, faisant trembler la grande place d'une frustration mal contenue. Fuyant les secousses menaçantes qui se répercutaient jusque dans les os, les rats affolés détalaient entre nos jambes, traînant leurs immondes infections vers les douves derrière nous. Leurs points crispés levés au-dessus de leurs têtes, les habitants de la Cité sous la Tour scandaient sans arrêt: «Sorcière! Sorcière!» Insatiable, désirant toujours plus de douleur, la foule nous bousculait furieusement. On nous maudissait autant que la reine qui brûlait. La vague de furie et de colère menaçait de nous submerger. Nous savions que si les remous nous faisaient trébucher, nous serions piétinées. La foule était surexcitée par les hurlements d'Annabella. Les hommes autour de nous rugissaient des paroles obscènes. Ils nous promettaient mille tourments et profanations quand ils nous traîneraient dans la fange à leurs pieds. Les yeux écarquillés, de la bave coulant dans leurs barbes grasses, ils nous pointaient de leurs doigts accusateurs. Leurs épouses nous jetaient des ordures à la figure. Des rictus de haine accentuaient les rides profondes de leurs visages marqués par une vie trop rude. Rognures et immondices se mêlaient à nos cheveux tandis que des oeufs pourris explosaient contre nos robes déjà ruinées par la saleté. L'air était tellement saturé d'odeurs infectes qu'il était difficile de respirer sans avoir de haut-le-coeur. Nous avions été les demoiselles d'honneur de la criminelle jetée aux flammes. Pour nous châtier d'avoir bénéficié des faveurs de cette femme aujourd'hui honnie, nous avions dû être aux premières loges pour sa mort. Les riches opportunistes de la Tour du roi venus assister à l'exécution étaient bien loin de la plèbe grouillante qu'ils abhorraient. Ils dominaient la foule sur des balcons aux rambardes dorées recouverts de coussins, bien au chaud dans leurs fourrures lustrées, derrière leurs gardes caparaçonnés de fer. Ce n'était pas notre cas. Quelques soldats seulement nous entouraient au coeur de la haine. Ils avaient peur autant que nous. Les jeunes filles près de moi pleuraient à chaudes larmes. Elles piaulaient et cachaient leur nez qui coulait dans leurs mouchoirs de soie. Hystérique, l'une d'elles pressait ses paumes livides contre ses oreilles. Plusieurs vomissaient, incapables de supporter la puanteur. Je ne partageais ni leur tristesse ni leur crainte quant au sort qui les attendait maintenant que leur protectrice se mourait. Je n'avais pas vraiment conscience des mains qui s'accrochaient à mes jupes ni de la gamine qui sanglotait contre mon épaule, son maquillage laissant de larges traces sur ma robe. Je regardais calmement, au coeur du brasier, celle qui m'avait appelée amie. Tandis qu'Annabella, reine d'Inglend, se tordait dans tous les sens pour échapper aux flammes qui la tuaient avec une exquise lenteur, je tentais tant bien que mal de contenir mon exultation. J'avais enfin ma vengeance.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique

  • EAN

    9782894856437

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    3 701 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty