Prisonniere d'amour v 01
Offrir cet ebook
 / 

Prisonniere d'amour v 01

À propos

Extrait Chapitre 1 L'imagination de Mondyne lui jouait encore une fois des tours. Elle n'avait pas rencontré François Guay que déjà, elle se représentait un homme au visage hideux et labouré par la gale, encadré par des cheveux crasseux où sautillaient des poux. Au fur et à mesure qu'elle progressait vers la sinistre prison de Toulouse, l'image du détenu se précisait et se faisait de plus en plus effrayante. Mondyne devenait si nerveuse par bouts qu'elle tirait sur la bride de Victoire, son cheval, et descendait de sa monture pour faire quelques pas et reprendre ses esprits. Son chien Flourig, dont le nom d'origine bretonne comme sa grand-mère paternelle signifiait caresse, l'attendait alors en relevant le museau au ciel. Il restait bien assis sur son arrière-train, les yeux fermés. Malgré cette pause obligée, l'air restait bloqué dans sa gorge, comme s'il était trop lourd pour pénétrer dans sa poitrine. Elle tentait de se raisonner en se disant que ces traits abominables qu'elle avait en tête n'étaient rien d'autre qu'une pure fabulation, fondée sur des commérages stupides. Le tourbillon de ses pensées prenait le dessus sur sa raison. Lorsque Mondyne s'emballait de la sorte, sa mère, Alix, était une championne pour la ramener sur terre. Elle l'apostrophait alors en prononçant bien chaque syllabe de son nom. - Mon-dy-ne-Boys-rie, approche, j'ai à te causer, articulait-elle lorsqu'elle l'interpellait pour lui faire la morale, avec les lèvres qui bougeaient de façon exagérée, comme si elle s'adressait à une sourde. Alix n'était pas très sévère, mais quand elle grondait Mondyne, elle requérait toute son attention, tel un maître face à un apprenti récalcitrant. Bien que cette manie l'ait souvent agacée, Mondyne regrettait à cet instant ses bons conseils et l'effet rassurant qu'ils avaient sur elle. Sa mère absente, elle allait devoir désormais puiser en elle-même les moyens pour se réconforter. La tâche était pénible aujourd'hui parce qu'elle s'inquiétait pour elle. Orgueilleuse et têtue, Alix avait convaincu Mondyne de ne pas cesser ses visites à la prison. L'oeuvre de charité était l'initiative de l'oncle Adrien, qu'Alix avait toujours beaucoup apprécié, d'autant plus depuis le décès de son mari. Pour Alix, il y avait un peu de son mari disparu chez son beau-frère. Une partie de celui qu'elle avait tant chéri continuait de vivre à travers lui.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique

  • EAN

    9782894856529

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    3 634 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty