James Scott

  • Dans la neige, Elsphet Howell, sage-femme, regagne sa ferme du nord de l'État de New York. Là-bas, le sang a coulé : toute sa famille a été massacrée. Seul Caleb, 12 ans, a échappé à la fusillade : il a tout vu de la grange où il s'était réfugié. Mère et fils partent alors à la poursuite des trois tueurs à travers une contrée hostile et glacée. Pourtant cette soif de vengeance dissimule bien des secrets.

  • Anglais The Kept

    James Scott

    HOW FAR WOULD YOU GO FOR YOUR FAMILY, FOR LOVE, FOR REVENGE?'Dark and mysterious ... reminiscent of Cormac McCarthy ... Sparse, elegant ... haunting.' New York TimesIn the winter of 1897, Elspeth Howell returns home to her isolated farmstead to find her family brutally murdered. Only her twelve-year-old son, Caleb, survives. Mother and son set out into the frozen wilderness to track down the men responsible for this horrific crime. Their search takes them to the ice-locked shores of Lake Erie, and a merciless town where violence abounds. As Caleb is forced into a brutal adulthood, he begins to uncover truths about his family he could never have anticipated, while Elspeth must confront secrets she has long kept hidden. Together, they discover the bond between mother and son may be their only hope for redemption.

  • Anglais The kept

    James Scott

    9780062236739

    'Scott is a master of mood' New York Times Book Review How far would you go for your family, for love, for revenge?



    In the winter of 1897, a trio of killers descends upon an isolated farm in upstate New York.



    Elspeth Howell returns home to find her family brutally murdered. The only survivor is her twelve-year-old son who witnessed it all.



    Wounded, frightened and with retribution in their hearts, mother and son set out into the frozen wilderness to track down the red-scarfed men who killed their loved ones in cold blood.



    Their journey leads them to a rough-hewn settlement on the edge of ice-filled Lake Erie, a merciless place where violence abounds. Here, forced into a brutal adulthood, Caleb begins to discover truths about his mother he could never have anticipated and Elspeth must finally confront the terrible urges that envelop her. All the while, the memory of Caleb's brothers and sisters presses him onwards.



    Big skies, deep snow, open wounds: The Kept delves deep into what it means to be a mother - and to be a son. It asks us how far we would go for our family, for love and, ultimately, for revenge?

    Sur commande
  • Aucun ouvrage n'avait jusqu'à présent réussi à restituer toute la profondeur et l'extension universelle des dynamiques indissociablement écologiques et anthropologiques qui se sont déployées au cours des dix millénaires ayant précédé notre ère, de l'émergence de l'agriculture à la formation des premiers centres urbains, puis des premiers États.
    C'est ce tour de force que réalise avec un brio extraordinaire Homo domesticus. Servi par une érudition étourdissante, une plume agile et un sens aigu de la formule, ce livre démonte implacablement le grand récit de la naissance de l'État antique comme étape cruciale de la « civilisation » humaine.
    Ce faisant, il nous offre une véritable écologie politique des formes primitives d'aménagement du territoire, de l'« auto-domestication » paradoxale de l'animal humain, des dynamiques démographiques et épidémiologiques de la sédentarisation et des logiques de la servitude et de la guerre dans le monde antique.
    Cette fresque omnivore et iconoclaste révolutionne nos connaissances sur l'évolution de l'humanité et sur ce que Rousseau appelait « l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes ».

  • Pourquoi, malgré des intentions parfois sincères et orientées vers le bien-être de leurs populations, les États modernes les ont-ils si souvent malmenées, voire meurtries ? Pourquoi, malgré les moyens colossaux mis en oeuvre, les grands projets de développement ont-ils si tragiquement échoué et ravagé l'environnement ? Dans cette recherche foisonnante, James Scott démonte les logiques bureaucratiques et scientifiques au fondement de ces projets « haut-modernistes », poussant à toujours plus de lisibilité et de contrôle sur la nature et les sociétés humaines.
    À partir d'une large palette d'études de cas allant de la foresterie scientifique à la création des premiers recensements et des noms propres, de la doctrine révolutionnaire de Lénine à celle de Le Corbusier en matière d'urbanisme, et de la collectivisation de l'agriculture soviétique aux politiques de villagisation en Tanzanie et ailleurs, Scott dénonce ces entreprises de planification autoritaire qui finissent par appauvrir et étouffer le monde physique et social.
    En appuyant leur pouvoir sur des formes de classification, de standardisation et d'abstraction, ces projets tendent tous à négliger les mécanismes et les processus informels d'ajustement pourtant essentiels à la préservation d'ordres sociaux viables. Ils échouent aussi car ils marginalisent les savoirs locaux de celles et ceux qu'ils ciblent. À l'encontre de ces approches autoritaires centralisées et surplombantes, Scott défend le rôle de formes de savoirs plus modestes, étroitement liées à l'expérience pratique et davantage capables d'adaptation au gré des circonstances.

  • Malgré les agissements de Lex Luthor, Lobo et de la Ligue de Nightwing, le plan de la Trinité - Superman, Batman et Wonder Woman- pour contrer Perpetua a échoué. Désormais, le Darkest Knight possède l'énergie d'anti-crise à même de remodeler l'existence en Multivers qui rit. Pour les héros : il ne reste plus qu'une issue : restaurer toutes les continuités passées ou périr.

  • La victoire du Batman Qui Rit est désormais totale. Seigneur d'une Terre cauchemardesque, transformée à son image grâce aux pouvoirs de la mère du Multivers Perpetua, il tient les héros survivants à sa merci et semble avoir anéanti toute résistance. Toute ? Dans l'ombre, le véritable Batman poursuit la lutte, bataille après bataille, contre l'oppresseur, alors que Wonder Woman, devenue cerbère des Enfers, rêve de renverser le tyran une bonne fois pour toutes. C'est à ce prix que l'espoir renaîtra de ses cendres...

  • Projetés au milieu des Crises qui ont maintes fois refondé leur Multivers, les héros de la Trinité, Batman, Superman et Wonder Woman ont trouvé un allié inattendu en la personne de Superboy-Prime. Mais cet ajout de poids leur permettra-t-il de renverser le Batman qui rit devenu omnipotent ? De son côté, la Ligue de Justice se reforme, commandée par Nightwing !

  • James C. Scott propose ici une étonnante contre-histoire de la modernité. Depuis deux mille ans, les communautés d'une vaste région montagneuse d'Asie du Sud-Est refusent obstinément leur intégration à l'État. Zomia : c'est le nom de cette zone d'insoumission qui n'apparaît sur aucune carte, où environ 100 millions de personnes se sont réfugiées pour échapper au contrôle des gouvernements des plaines.

    Traités comme des « barbares », ces peuples nomades ont mis en place des stratégies de résistance parfois surprenantes pour échapper à l'État, synonyme de travail forcé, d'impôt, de conscription.

    Zomia nous rappelle que la « civilisation » peut être synonyme d'oppression et que le sens de l'histoire n'est pas aussi univoque qu'on le croit.

  • Devenue maîtresse des enfers et gardienne des super-vilains opposants au Batman Qui Rit, Wonder Woman a fini par éliminer cet être diabolique et a rejoint ses alliés pour libérer la Terre et le Multivers du joug de Perpetua. Mais le Batman Qui Rit renaît de ses cendres sous une nouvelle forme, son cerveau transposé dans le corps d'un Bruce Wayne surpuissant. Les résistants de la Ligue de Justice pourront-ils vaincre leur pire cauchemar : un Batman aux pouvoirs sans limites ?

  • Enquêtant sur l'existence et les propriétés de différents métaux disséminés à travers la planète depuis des millénaires, Batman découvre un portail ouvrant sur un anti-multivers ; des dimensions parallèles où l'Histoire a déraillé et où des Chevaliers Noirs terrifiants ont supprimé les membres de la Ligue de Justice. Aujourd'hui, ces derniers décident d'envahir notre dimension.

  • Les Chevaliers Noirs contre la Ligue de Justice : le Multivers contre le Multivers Noir. Alors que Batman et Superman se retrouvent capturés et prisonniers d'une des tours de Barbatos, les derniers super-héros libres tentent tant bien que mal de réunir les différents métaux capables de leur assurer une victoire décisive et de leur permettre de sauver de l'extinction les nombreuses réalités parallèles.

  • Après sa défaite douloureuse contre la Légion Fatale de Perpetua et Lex Luthor, la Ligue de Justice a disparu de la surface de la Terre. De son côté, le Batman Qui Rit, toujours en liberté, a infecté plusieurs super-héros ainsi que le Commissaire Gordon qu'il garde comme sbire personnel. La confrontation entre Luthor et le Batman Qui Rit va conduire le monde dans un nouvel abîme de folie où des versions déformées des plus grands héros ne vont pas tarder à se soulever.

  • Alors que les plans de Barbatos concernant Batman apparaissent au grand jour, ses agents du Multivers Noir pénètrent notre réalité et confrontent leurs membres référents de la Ligue de Justice. Mais qui sont en réalité le Dévastateur, Red Death, la Noyée ou bien encore le Batman qui Rit, ces Chevaliers Noirs qui tous semblent être une version déformée du plus grand des justiciers, Batman ?

  • Après sa défaite douloureuse contre la Légion Fatale de Perpetua et Lex Luthor, la Ligue de Justice a disparu de la surface de la Terre. De son côté, le Batman Qui Rit, toujours en liberté, a infecté plusieurs super-héros ainsi que le Commissaire Gordon qu'il garde comme sbire personnel. La confrontation entre Luthor et le Batman Qui Rit va conduire le monde dans un nouvel abîme de folie où des versions déformées des plus grands héros ne vont pas tarder à se soulever.

  • Après sa défaite douloureuse contre la Légion Fatale de Perpetua et Lex Luthor, la Ligue de Justice a disparu de la surface de la Terre. De son côté, le Batman Qui Rit, toujours en liberté, a infecté plusieurs super-héros ainsi que le Commissaire Gordon qu'il garde comme sbire personnel. La confrontation entre Luthor et le Batman Qui Rit va conduire le monde dans un nouvel abîme de folie où des versions déformées des plus grands héros ne vont pas tarder à se soulever.

  • Loin d'être un manifeste dogmatique, ce Petit éloge de l'anarchisme célèbre la faculté d'exercer son jugement moral et sa créativité en toute liberté.
    À partir d'exemples tirés de la vie quotidienne et de l'histoire, James C. Scott analyse les notions d'autonomie, de dignité, de justice et de résistance. S'en dégage un plaidoyer pour l'insubordination sous toutes ses formes et dans toutes les circonstances - au travail, dans la rue, à l'université et dans les maisons de retraite.
    Manuel d'exercices de l'esprit pour voir et agir dans le monde comme un anarchiste, ce livre s'adresse avant tout à ceux qui ne se considèrent pas comme tel. À sa lecture, ils apprendront sans doute qu'ils partagent plusieurs des valeurs défendues par ces « dangereux extrémistes de gauche ». Les libertaires, quant à eux, y redécouvriront l'origine de certaines de leurs convictions.

  • Revoici Spider-Man et Deadpool dans de nouvelles aventures en tandem. Ils sont ravis ! Enfin, surtout Deadpool... Passé, présent et futur s'entremêlent emmenant les deux héros dans un lointain avenir, où ils sont tous deux grabataires et fugitifs (ils se sont échappés de la maison de retraite). Au coeur de l'affaire, une histoire de L.M.D., ces robots-leurres utilisés par le S.H.I.E.L.D. et un terrible secret impliquant les parents de Peter Parker !? Deadpool et Spider-Man vont jouer les baby-sitters d'un robot aux pouvoirs terrifiants.

  • À trop s'intéresser au discours public des dominants et des dominés, au détriment de leur discours « caché », par définition difficilement saisissable, on approche les situations de domination de manière trompeuse, et l'on risque de ne pas même apercevoir la résistance effectivement opposée par les subalternes. Il y a là un véritable défi épistémologique pour tous les analystes du monde social et des situations de domination. Derrière le masque de la subordination et l'écran du consensus et de l'apparente harmonie sociale couve ce que James C. Scott nomme « infra-politique des subalternes » : la politique souterraine, cachée, des dominés. Dans toutes les situations de domination, même les plus extrêmes, ces derniers continuent, de façon dissimulée, à contester le discours et les pouvoirs dominants, et à imaginer un ordre social différent. Il faut donc, selon l'auteur, refuser les théories de la « fausse conscience » qui postulent que la domination idéologique des élites est si efficace que leurs valeurs et leurs représentations sont nécessairement adoptées et incorporées par les dominés, et s'efforcer de rassembler les fragments du discours subalterne pour en dégager la logique.
    Fondé sur l'analyse de sociétés dans lesquelles il n'existe pas d'espace public où contester légitimement l'ordre existant, ce livre offre des outils théoriques précieux pour tous ceux qui cherchent à éclairer les formes subjectives de la vie sociale et les expériences de domination, d'exploitation et de répression. Son intérêt pour ceux et celles qui s'efforcent de penser les termes d'une politique d'émancipation radicale, y compris dans les sociétés dites démocratiques, ne devrait également pas échapper à ses lecteurs.

  • J'onn J'onzz, le Limier Martien, est en charge de la toute nouvelle Ligue de Justice : plus qu'une simple équipe, cette Ligue est une véritable armée rassemblant les héros les plus aguerris de la Terre.
    Mais la formation de cette nouvelle force de défense entraîne la création d'une nouvelle Légion Fatale composée de leurs plus féroces ennemis. Dirigée par Lex Luthor, elle rassemble Sinestro, Cheetah, Black Manta et bien d'autres dont un être démoniaque issu de la dernière bataille de la Ligue contre Barbatos !

  • La Légion Fatale voit son pouvoir augmenter de manière considérable puisqu'elle a désormais la Totalité en sa possession et qu'elle s'apprête à accueillir un nouveau membre : Brainiac !
    Alors que la Mur Source se dégrade de jour en jour, J'onn J'onzz, le Limier Martien, part explorer Thanagar Prime à la recherche de ce que les Gardiens de l'univers y ont caché. Ce secret pourrait peut-être l'aider à sauver le Multivers, à moins qu'une alliance avec la Légion Fatale soit la seule issue...

  • La Ligue de Justice parvient enfin à pénétrer dans la sixième dimension : peut-être y découvriront-ils le moyen de sauver le Multivers de sa destruction programmée.
    Mais le groupe n'est pas au bout de ses surprises, car après avoir croisé la route de M. Mxyzptlk, il se retrouve nez à nez avec des versions futures de ses propres membres... et ces derniers cachent un terrible secret.

  • Au sortir du combat entre la Légion Fatale et la nouvelle Ligue de Justice, une armada venue des étoiles met le cap sur la Terre en vue de piller ses océans.
    Mais même les pouvoirs combinés de Superman, de Wonder Woman, de Batman et d'Aquaman ne font pas le poids face à ces envahisseurs. Ayant épuisé toutes leurs ressources, la Ligue et Aquaman décident de faire appel à une force ancienne que, jusqu'ici, Arthur craignait de relâcher !

empty