Patrick Fournier

  • En matière d´hygiène et de santé, la période qui s´étend des années 1770 jusqu´aux lendemains de la Première Guerre mondiale marque une véritable révolution. À côté de « victoires » restées célèbres comme les vaccinations contre la rage et contre la variole, on assiste à une première médicalisation de la société. Partout en Europe, dans un contexte de plus en plus urbain et industriel, un système d´acteurs se met en place. Il inclut des professionnels plus nombreux, mieux formés, les pouvoirs publics ou les initiatives privées et des individus dont le rapport au corps et à la santé se modifie considérablement. Une époque d´indéniables progrès qui ne doit pas empêcher de prendre en compte les limites des combats hygiénistes, grâce à une synthèse inédite de travaux récents menés sur les problèmes de l´eau, des pollutions urbaines ou des maladies professionnelles. Destiné aux étudiants en histoire ou à tous ceux qui s´intéressent à l´histoire de la médecine et des soins, le présent ouvrage combine le récit chronologique avec de nombreuses approches thématiques. Il intègre également la dimension internationale de la circulation des hommes et des pratiques, car elle réside au coeur de la genèse des systèmes de santé modernes.

  • « Pratique du traduire » est le titre d'un séminaire qui fait suite aux séminaires « Théorie » et « Critique du Traduire ». La distinction radicale entre les trois est évidemment partiellement factice, mais il fallait à la fois nommer chacun de ces séminaires et souligner une sorte de progression (souhaitée et souhaitable) dans l'apprentissage du métier de traducteur-traduisant. Il n'est pas nécessaire de connaître chaque langue pour savoir lire et corriger (modestement) un texte traduit. Il faut et il suffit de le traiter en tant que texte traduit, quels qu'aient été les choix du traducteur, même si son objectif - hélas trop fréquent encore - était de gommer ou d'effacer l'acte de traduire. Ce livre, ou manuel, est le résultat d'une posture de traducteurs, c'est-à-dire le résultat des réflexions croisées de traducteurs enseignants d'une part, d'autre part le désir de faire des participants au séminaire, à leur tour, des traduisants. Ces réflexions sur des pratiques (que les champs littéraires embrassés peuvent rendre très hétérogènes) ne nous ont pas conduit à proposer un catalogue de réponses, de trucs et astuces ou une boite à outils. Il s'agit d'une série de questionnements soulevés par la pratique des textes (le traducteur est, avec l'auteur, le seul à connaitre le livre mot à mot), destinés à aiguiser un regard, une attitude. Le futur traducteur sera donc appelé à développer une démarche proche sur la base d'enquêtes collectives. Rien ne serait plus éloigné de notre pensée que d'imaginer en arriver à une solution unique. Mais nous nous refusons tout autant à en inférer que tout est relatif, tout est équivalent, que toutes les solutions se valent. Les solutions acceptables sont celles qu'aura dicté le texte à traduire.

  • La responsabilité civile peut être définie au regard de son effet caractéristique ; elle engendre l'obligation, pour le responsable, de réparer le dommage qu'il a indûment causé à autrui.
     Signé par un duo de jurstes réputés, le présent ouvrage expose les règles essentielles de la responsabilité civile délictuelle en limitant volontairement le nombre de références, tant jurisprudentielles que doctrinales.
     Cette nouvelle édition augmentée propose aux étudiants une image de l'ensemble de la matière et tente d'en faire apparaître à la fois la structure et la logique interne.

  • Dans le contexte éducationnel actuel, il semble que plusieurs réformes de l'éducation scientifique proposent l'intégration des sciences avec la technologie. Pour plusieurs acteurs de l'enseignement des sciences, cette intégration constitue un défi important. Pour d'autres, elle ouvre d'abord et avant tout la porte à des activités nouvelles, davantage signifiantes et centrées sur le quotidien de l'élève.

    Ce collectif vise donc à apporter un éclairage original sur l'enseignement/apprentissage de la technologie dans le contexte des programmes du primaire, du secondaire, du collégial et de l'universitaire, qui sont à caractère technologique. Il constitue en quelque sorte une suite logique à un premier collectif intitulé Regards multiples sur l'enseignement des sciences. De nombreux acteurs du monde de l'enseignement des sciences avaient alors accepté de partager leurs points de vue.

    Ces contributions sont en quelque sorte des occasions conférées aux intervenants de s'exprimer librement sur l'enseignement et l'apprentissage de la technologie, ce dont il s'agit et ce qu'il devrait être.

  • À première vue l'humour et la mort ne présentent pas de points de rencontre. Comment peut-on rire d'un évènement aussi tragique que la disparition de soi ou d'êtres chers? Les modalités complexes du deuil, les affects de tristesse et de chagrin suggèrent qu'un décès s'accompagne d'émotions fortes qui ne laissent que peu de place à la légèreté et à la plaisanterie. À l'inverse, l'humour peut être source de réactions extrêmes pouvant aller jusqu'à la violence et au meurtre. L'exemple des caricatures de Charlie Hebdo, et de la fusillade qui a suivi, que la raillerie, montre que l'ironie et la satire ne sont pas appréciées quand elles s'attaquent à des sujets porteurs de valeurs considérées comme absolues.

    Les relations entre ces deux ordres, mort et humour, n'ont pas encore fait l'objet d'une réflexion critique et empirique et, dans cette perspective, ce numéro de la revue Frontières vise à aborder cette problématique à partir d'un point de vue interdisciplinaire.

    Divers angles sont privilégiés : la place de l'humour et de la dérision :

    1. Dans le champ politique, social et éthique,

    2. Dans la littérature, le cinéma et l'art contemporains,

    3. Dans le cyberespace,

    4. Dans l'intervention auprès des mourants et de leur entourage.

    Cette analyse multidimensionnelle permet de croiser les points de vue et de proposer de nouvelles pistes de recherche et de réflexion dans un domaine qui demande à être défriché de façon plus approfondie et ce, dans un contexte socioculturel où ce questionnement apparait comme essentiel puisqu'il soulève les enjeux entourant la liberté d'expression et ses limites.

  • Dans le numéro printemps-été de la revue Les écrits, laissez-vous transporter dans l'imaginaire et les mots, en vers ou en prose, de Marie-Christine Lévesque, Marie Bélisle, Boris Gamaleya, Vigile Hoareau, Rose Normandin, Christine Palmieri, Carl-Keven Korb, Antonin Mireault-Plante, Jonathan Charette, Pascale Auger, Renaud Longchamps et François Minod. Lisez aussi deux autrices réunionnaises, Ann O'aro et Anne Cheynet. Le numéro présente aussi un portfolio de l'artiste JackBeng-Thi, lui aussi originaire de L'ÎLe de la Réunion.

  • Cet ouvrage s'inscrit dans le cadre de la formation professionnelle Bac Pro aux métiers de techniciens de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques (TMSEC) et techniciens en installation des systèmes énergétiques et climatiques (TISEC). Pédagogique, ce manuel tout en fiches et en 2 couleurs, dédié à la classe de seconde professionnelle, suit une structure identique pour chaque fiche de travail :
    Savoirs : les supports de cours, avec les savoirs de base, le vocabulaire technique.
    Savoir faire: les exercices d'application (utilisation des formules, dimensionnement, façonnage.).
    Savoir être : le comportement, le respect des consignes de sécurité.

    Dans la pratique : les applications concrètes, les cas pratiques, les procédures, la chronologie. La réglementation : l'essentiel des contraintes réglementaires en vigueur Les différents sujets abordés répondent aux référentiels: les équipements sanitaires et les accessoires, la distribution d'eau froide et d'eau chaude sanitaire, la production d'eau chaude sanitaire, les installations de chauffage, les chaudières, les installations de climatisation, de traitement d'air, les pompes à chaleur, les pompes et systèmes de pompage, le traitement de l'eau, les installations électriques domestiques et techniques, l'acte de construire, le CCTP, les plans...

  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Cet ouvrage est avant tout un guide destiné aux formateurs qui interviennent dans les formations alternées mais aussi aux enseignants de formation initiale concernés par les stages en entreprise.ÿIl est composé entre autres, de six fiches techniques qui apportent des éléments concrets sur : les objectifs des différentes formes de suivi en entreprise. la manière de les mettre enoeuvre (comment ? quand ? ou ?). les personnes concernées et les compétences qu'elles doivent posséder.
    Il donne égallement des indicateurs de réussite. Six formes de suivi ont été répertoriées, elles correspondent à différentes phases de la formation : la première prise de contact de l'entreprise et le centre de formation, la signature du contrat de travail ou de la convention de formation, l'adaptation de la formation à l'entreprise, la résolution des problèmes.
    Compte tenu de l'importance du suivi en entreprise pour un bon déroulement des formations par alternance, ce manuel est susceptible d'intéresser non seulement les formateurs chargés ou non du suivi en entreprise mais aussi leurs responsables administratifs.

    Sur commande
  • Fréquemment assimilé aux politiques publiques qui ont accompagné la reconstruction postérieure à la Seconde Guerre mondiale, l'aménagement du territoire tel qu'on le concevait alors visait la modernisation du pays. Il était pensé comme facteur de progrès a priori et reposait sur une conception techniciste qui voyait dans des ingénieurs les seules autorités compétentes, excluant l'expérience des populations. Les nuisances et les bouleversements de tous ordres induits par les aménagements étaient considérés comme négligeables, le prix à payer dans l'intérêt général. Leur contestation ne pouvait être motivée que par l'ignorance ou l'égoïsme.

    Les dix-neuf contributions réunies dans ce livre proposent une vision nouvelle des aménagements territoriaux. Pensant les territoires comme des champs de négociation où s'affrontent des forces variées, elles cherchent à inclure dans l'étude de leur aménagement la façon dont l'environnement, que les sociétés cherchent à maîtriser et à mettre au service de leurs desseins, réagit à son tour à la transformation imposée.

    Considérant des aménagements effectués à toutes les périodes de l'Histoire, elles cherchent à identifier leur impact économique, social, environnemental ou même culturel, y compris sur le long terme.

    Une tentative ambitieuse, tant il est vrai que même lorsque les aménagements passés sont identifiés comme des échecs, voire comme des réalisations néfastes, par leurs auteurs eux-mêmes, il est bien rare que cela soit exprimé publiquement.

    Sur commande
empty