Sylvie Bepoix

  • A la fin du XIVe siècle, la ville impériale de Besançon constitue une enclave au coeur du domaine du puissant duc-comte de Bourgogne Philippe le Hardi. Les ambitions de ce dernier se tournant en direction de la cité, il en devient le gardien en 1386. La ville est riche d'un vaste territoire où se localisent, entre autres, l'immense forêt de Chailluz, ainsi que des vignes et des carrières de lave. Et c'est sur ce territoire qu'en 1390, les officiers de Philippe le Hardi font construire des fourches patibulaires, qui, aux dires des citoyens, empiètent sur les droits et prérogatives de la Commune de Besançon. Les Bisontins enclenchent immédiatement le processus judiciaire, aboutissant en 1391 à une vaste enquête auditionnant près de cent témoins. La procédure inquisitoriale a définitivement pris le pas sur la procédure accusatoire. Les témoignages recueillis sont d'une grande richesse. Outre l'affaire des fourches, c'est toute l'organisation du territoire ainsi que la population bisontine dans sa grande diversité que nous décrit l'important rouleau de parchemin retranscrivant la procédure. Publié dans son intégralité, le texte de l'enquête est précédé d'un commentaire qui insiste sur les enjeux politiques et économiques de l'affaire des fourches patibulaires.

    Sur commande
  • L'ouvrage porte essentiellement sur la forêt au Moyen Âge entre le Ve et le XVe siècle sans pour autant s'y restreindre, faisant parfois des ponts avec les périodes antérieures et postérieures pour une meilleure compréhension des diverses évolutions.
    L'intérêt principal de cette somme est de croiser de multiples approches scientifiques et textuelles. En faisant appel à des spécialistes de disciplines peu, voire pas représentées habituellement dans les ouvrages historiques, elle met en forme des données très récentes souvent issues de programmes encore en cours, que ce soit en archéologie, en palynologie, ou en dendrochronologie Ce dialogue pluridisciplinaire ouvre un dialogue sans pareil entre littéraires, linguistes, juristes, historiens des religions et des institutions, archéologues, spécialiste de la végétation ancienne, de la construction des cathédrales, du transport du bois, des mines, de la production de la chaux, de la poix, du sel, etc. Plus que l'exhaustivité géographique, la diversité des approches scientifiques et la déclinaison d'exemples contrastés et variés a été privilégiée et soutenue par l'abondance des illustrations (représentations médiévales de la forêt mais aussi iconographie explicative). En mêlant des approches littéraires, historiques, linguistiques à des études scientifiques très différentes et à la pointe de la recherche pour la connaissance du passé comme l'archéologie, la palynologie, la dendrochronologie, l'ouvrage donne un panorama complet et offre un ensemble qui ne s'était encore jamais fait sur ce sujet.

empty