Dupuis

  • Mademoiselle Louise est riche, immensément ! Mais la petite fille préférerait parfois une vie plus normale. Avec un papa plus souvent à la maison plutôt qu'en voyage d'affaires... Heureusement que Louise peut se distraire avec Millie, sa nounou de compétition, Richard, un ami aussi pauvre qu'elle est riche, et même Dédé-la-veine, le bandit qui ne songe qu'à l'enlever !

  • Ce tome reprend les histoires suivantes : "Sous le ciel de l'Ouest", "Lucky Luke contre Pat Poker" et "Hors-la-loi", trois aventures classées chronologiquement qui retracent en outre la genèse des Daltons.

    Depuis sa première apparition dans Le journal Spirou en octobre 1946, Lucky Luke s'est imposé comme l'un des plus grands héros de la bande dessinée. Pourtant, malgré son immense notoriété et ses millions d'albums vendus, il reste encore bien des choses à découvrir pour mieux saisir la richesse de cette oeuvre majeure.

  • Comprend : "Le Châtiment de Basenhau" / "Le Maître de Roucybeuf" / "Le Lutin du bois aux roches".
    Au départ était Johan. Un page courageux dont les aventures amusèrent les lecteurs des quotidiens belges avant de passionner ceux de l'hebdomadaire "Spirou", dès 1952. Une série médiévale d'un auteur alors débutant, dont le talent formidable de conteur se révéla une fois que le chemin de Johan croisa celui du facétieux Pirlouit. Et "Johan et Pirlouit" devint alors l'un des plus grands classiques de la bande dessinée, grâce à des aventures tumultueuses, saupoudrées de fantastique et, surtout, d'humour.
    Cette intégrale est enrichie de dossiers historiques enluminés de nombreux documents rares ou inédits.

  • La carrière de Willy Lambil est un cas d'école : il entre au bureau de dessin des éditions Dupuis en 1952. Il a à peine 16 ans et la passion de la bande dessinée. Son premier travail : remplacer le lettrage français de Stanley (Hubinon/Charlier) par sa version flamande. Entré par la toute petite porte, il fera preuve d'une persévérance à toute épreuve ; au point que, 20 ans plus tard, il reprend « Les Tuniques Bleues ». Avec ces personnages - et Raoul Cauvin au scénario -, il connaîtra un succès phénoménal. À 80 ans passés, et malgré ses millions d'albums vendus, Willy Lambil est un modèle de stabilité et de fidélité, qui livre chaque année avec la même exigence un album des « Tuniques Bleues ».
    Durant presque trois ans, C. & B. Pissavy-Yvernault ont momentanément interrompu leur enquête sur La véritable histoire de Spirou, pour se pencher sur le « cas Lambil » et écouter, au fil des entretiens, le dessinateur rassembler ses souvenirs, heureux et douloureux. Lambil se livre ici avec une sincérité absolue, touchante, acceptant le difficile exercice de la remise en question. Son témoignage est précieux : il est celui d'un homme qui a réalisé ses rêves, connu un succès remarquable, et qui, pourtant, continue d'attendre quelque chose...

  • Cette intégrale regroupe les quatre récits qu'ils imaginent entre 1966 et 1968, regroupés dans leur ordre de publication dans le journal Spirou de l'époque : Choc au Louvre, La villa du Long-Cri, Les flèches de nulle part et La poupée ridicule.

    Après avoir été animée de façon rudimentaire par Fernand Dineur, son créateur, Will a longtemps cherché le ton juste (Intégrale 1 : 1949 -1954), jusqu'à sa rencontre avec le scénariste Maurice Rosy qui, en créant M. Choc, prétendant caricatural au poste de maître du monde, a transfiguré l'univers de la série (Intégrale 2 : 1955 - 1958). Équilibre temporaire puisque Will abandonne un temps les personnages à Marcel Denis, qui les embarque vers des aventures étrangement loufoques et burlesques (Intégrale 3 : 1959 - 1965). Avec ce quatrième volume, le duo Will-Rosy reprend les commandes de la série, après six années d'absence.

    C'est un nouveau souffle qui agite la série, avec une touche volontairement hitchcockienne. C'est également le grand retour de M. Choc, qui était absent des aventures de nos héros depuis de nombreuses années.

    Le trait de Will a gagné en maturité, fort de l'expérience acquise dans son rôle de directeur artistique du journal Tintin. Son retour à la bande dessinée se fait tout en majesté ! Ce volume contient Choc au Louvre, La villa du Long-Cri, Les flèches de nulle part et La poupée ridicule, albums publiés entre 1966 et 1968.

  • Ce troisième volume des intégrales de Tif et Tondu est particulier. Attendu depuis des années par les lecteurs de la série, il regroupe les récits imaginés par Marcel Denis de 1960 à 1962 pour les éditions Dupuis. Ce dernier assure en effet la poursuite de la série lors du départ de Will pour Tintin en 1958 jusqu'à son retour en 1962. Rosy, qui le connaît, lui propose de reprendre la série ; il réalisera deux histoires complètes : Tif et Tondu à Hollywood et Ne tirez pas sur "Hippocampe" ! Jamais publié dans une édition accessible au grand public, cette intégrale vient rattraper ce manque ! Le volume a d'ailleurs été pensé pour compléter la précédente série.

    Le ton des histoires de Marcel Denis est résolument éloigné de l'orientation que lui avaient donnée Rosy et Will. Burlesque, proche du feuilleton, c'est la comédie et le bon mot qui règnent en maître. Ce n'est d'ailleurs pas sans rappeler la création originale de Fernand Dineur. Entre les deux épisodes publiés dans le Journal de Spirou, un troisième commencé par l'auteur ne verra jamais le jour. Sur un scénario de Rosy, Marcel Denis commence à dessiner Les Saucisses du Docteur Snoss, mais il en abandonnera inexplicablement la réalisation après 13 planches, lesquelles sont exceptionnellement publiées dans cet ouvrage.

    Les 144 pages de cette intégrale, parenthèse patrimoniale dans la publication des aventures de Tif & Tondu, viennent éclairer une parenthèse méconnue de la série et pourtant incontournable.

  • Dix ans après le début de sa parution, l'Intégrale Tif et Tondu fait peau neuve et bénéficie à son tour des canons désormais institutionnels de la collection patrimoniale des éditions Dupuis : nouvelle maquette, nouvelle introduction historique, nouvelle approche éditoriale... et publication strictement chronologique de l'intégralité des épisodes.

    Cette refonte démarre sur un premier volume de 360 pages entièrement consacré aux premières histoires dessinées par Will, lesquelles n'avaient pas été publiées dans la précédente intégrale. Avec, en prime, "Le trésor de Beersel", "La cité des rubis" et "La revanche d'Arsène Rupin", trois récits d'une trentaine de planches tous publiés jusque-là dans des éditions confidentielles voici presque 35 ans.

    L'introduction écrite par Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault raconte les multiples péripéties éditoriales auxquelles furent sujets ces deux personnages.

    Cet ouvrage très attendu est d'ores et déjà un incontournable pour tous les amateurs de Tif et Tondu, piliers du Journal de Spirou dès son 1er numéro en... 1938 !

  • Les Schtroumpfs font leur première apparition dans les pages du Journal de Spirou en 1958, à la planche 37 d'un épisode de Johan et Pirlouit, La Flûte à six trous. Le succès est immédiat et ouvre la porte à d'autres épisodes, cette fois entièrement dédiés aux Schtroumpfs et publiés sous forme de mini-récits. Mais c'est en 1963 que paraît Le Schtroumpf volant, première aventure des Schtroumpfs en grand format dans Le journal de Spirou, qui fête alors ses 25 ans. Nés d'une boutade, les Schtroumpfs deviennent des personnages de plus en plus populaires, plébiscités par le public du Journal de Spirou - et bientôt applaudis par des générations de lecteurs. Petit à petit, le monde des Schtroumpfs s'étoffe, avec les personnages de Gargamel, du Schtroumpf à Lunettes ou encore de la Schtroumpfette. Du Schtroumpf volant à La Faim des Schtroumpfs en passant par Le Schtroumpfi ssime et La Schtroumpfette, cette intégrale retrace les premiers pas de ces personnages à la renommée désormais internationale. Avec cette série, Peyo est passé du statut d'auteur apprécié chez Dupuis à celui de star du gabarit de Franquin, et d'auteur solitaire à chef de studio. et ce n'est alors que le commencement.

  • Ce volume contient les deux derniers albums de "Valhardi" : "Le naufrageur aux yeux vides", sur un scénario de Duchâteau ("Ric Hochet" avec Tibet) et "Un Gosse à abattre", sur un scénario de Stoquart ("La Patrouille des Castors" avec MiTacq). En bonus, une nouvelle, "Le 8e Indice", et un synopsis inédit signé Alain De Kuyssche, ainsi qu'un récit complet, "Dossier X". Le tout présenté dans une préface très complète.


    Depuis 1965, Jean Valhardi, le grand héros de la première heure du Journal de Spirou, créé par Jean Doisy et Jijé en 1941, n'avait plus donné signe de vie. Jusqu'à ce que René Follet accepte de lui redonner vie, pour deux grandes histoires seulement.

    Alors que Valhardi représente le grand frère idéal, un peu scout dans les années 1940, puis opposant aux apprentis maîtres du monde sur fond de guerre froide dans les années 1950 avant de flirter ostensiblement avec les yé-yés dans les années 1960, voilà qu'il prend un nouveau virage à l'orée des années 1980 avec cette reprise éphémère de René Follet. Depuis 1965, Jean Valhardi, le grand héros de la première heure du Journal de Spirou, créé par Jean Doisy et Jijé en 1941, n'avait plus donné signe de vie... jusqu'à ce que René Follet accepte de lui redonner vie. Ce merveilleux dessinateur, qui grandit avec Valhardi et le Journal de Spirou, offrit au personnage un dernier tour de piste, avec, en référence, les sublimes planches de Jijé qu'il lisait lorsqu'il était enfant... Sous son pinceau virtuose, Jean Valhardi renoue avec l'aventure classique, sur fond des grands espaces sauvages chers au dessinateur.

  • Après avoir bouleversé les pages du Journal Spirou par son esprit poétiquement naturaliste, le monde de Broussaille se développe. En trois albums marquants, Frank Pé et Bom explorent des univers radicalement différents. Depuis l'intimiste "Nuit du chat" où Broussaille, parti à la recherche de son chat, redécouvre son quartier, tel un monde parallèle, jusqu'à "Un faune sur l'épaule", où le jeune homme exprime son regard philosophique, voire allégorique de la vie, les deux auteurs se découvrent et révèlent, à travers un même personnage, de nouvelles façons de faire de la bande dessinée.

    Ce second volume de l'intégrale reprend une introduction très documentée, des récits complets parus dans Le journal de Spirou entre 1988 et 2002, ainsi que les albums "La nuit du chat" et "Un faune sur l'épaule".

  • Retrouvez tous les ingrédients qui font la saveur d'une série culte à travers les quatre épisodes parus entre en 1997 et 2007 et réunis dans ce sixième volume de l'intégrale de Natacha : "La veuve noire", "Natacha et les dinosaures", "La mer de rochers" et "Atoll 66".

    Sous couvert d'un humour potache, Walthéry parsème ses albums de clins d'oeil et de références à de nombreux auteurs de bande dessinée comme Dany, Tillieux, Fournier, et bien sûr Peyo, décédé en 1992. "La mer de rochers", qui s'inspire des codes du roman policier d'Agatha Christie, ou "Natacha et les dinosaures", en référence au "Monde perdu de Conan Doyle", montrent bien la diversité des chemins que croisent cette série. Le scénario de "La mer des rochers" avait d'ailleurs été offert par Peyo en cadeau de mariage à Walthéry qui, trop affecté par la disparition de son mentor, aura mis une vingtaine d'année à dessiner cette aventure...

  • Les années 1970 marquent un changement dans l'aventure éditoriale des petites créatures bleues. Alors que les Schtroumpfs connaissent une renommée de plus en plus impressionnante (ils conquièrent les salles de cinéma en 1975 puis font très vite une entrée remarquée et durable sur le territoire américain), leur créateur, lui, semble épuisé. Pierre Culliford, mis à mal par le long travail sur le dessin animé (près de 300 épisodes verront le jour), commence à avoir des soucis de santé et fait de plus en plus appel à ses assistants, parmi lesquels Walthéry et Wasterlain, pour rendre à temps les planches de ses albums. Après le rachat de son éditeur historique, Peyo quittera les éditions Dupuis mais continuera malgré tout à travailler sur ses petits bonshommes bleus jusqu'à son décès, en 1992.

    Ce quatrième volume de l'intégrale des aventures des Schtroumpfs (1975-1988), qui réunit les tomes 10 à 13, est introduit par un dossier d'Hugues Dayez qui revient sur ces années difficiles mais productives.

  • Depuis sa première apparition dans le Journal Spirou en octobre 1946, Lucky Luke s'est imposé comme l'un des plus grands héros de bande dessinée. Pourtant, malgré son immense notoriété et ses millions d'albums vendus, il reste encore bien des choses à découvrir pour mieux saisir la richesse de cette oeuvre majeure.

    Alors que la collection "Patrimoine" des Éditions Dupuis propose la publication des bandes dessinées qui ont fait l'âge d'or du Journal Spirou, il est tout naturel que Lucky Luke y bénéficie d'une place de choix. Ainsi, cette nouvelle édition permettra aux lecteurs de redécouvrir la série à travers une publication intégrale, respectant la chronologie de la parution des planches dans le Journal Spirou, introduite par un dossier soigneusement rédigé par les auteurs de La véritable histoire de Spirou. Habitués à mener des recherches sans limites, ils ont mis toute leurs connaissances et leur énergie au service de cette introduction qui, en plus de vous présenter cette série sous un autre jour, vous montrera des documents d'archives inédits. De quoi faire toute la lumière sur l'homme qui tire plus vite que son ombre !

    Ce tome reprend les histoires suivantes : "Arizona 1880", "La mine d'or de Dick Digger", "Lucky Luke et son cheval Jolly Jumper (gags 1 et 2)", "Le sosie de Lucky Luke", "Grand rodéo", "Lucky Luke à Desperado-City", "La ruée vers l'or de Buffalo-Creek", "Lucky Luke contre Cigarette-Caesar".

  • Le deuxième tome de l'intégrale Tif & Tondu, qui réunit Tif et Tondu contre la Main blanche, Le retour de Choc, Passez muscade et Plein gaz, ainsi que Bombe à la gare, Fric-frac fanfare et L'aventure est au coin de la pompe, dans lesquels apparaît pour la première fois M. Choc, méchant charismatique devenu légendaire

  • Les aventures des Schtroumpfs schtroumpfées en intégrale. Apparus pour la première fois dans un épisode de Johan et Pirlouit en 1958, les Schtroumpfs vont connaître un succès fulgurant qui va bouleverser la carrière de Peyo. Cette intégrale rassemble histoires courtes et longues publiées entre 1967 et 1969, parmi lesquelles Le faux Schtroumpf, Les Schtroumpfs et le Cracoucass, Le Cosmoschtroumpf ou Le schtroumpfeur de pluie.

  • Quand il paraît en 1978 dans les pages du Journal de Spirou, "Broussaille" se distingue par son ton décalé. En pleine époque "disco", ce personnage attachant vagabonde dans un univers où la poésie est au coin de la rue : "Faire de la poésie, mais jamais de la mièvrerie. Faire de la poésie un peu rugueuse. C'est pour cela que j'ai choisi le nom de "Broussaille".

    "Les baleines publiques", le premier album, définit alors les codes de la série et synthétise à lui seul l'esprit de Frank Pé, son auteur, artiste protéiforme.

    Cette intégrale (en 2 volumes) reprend l'entièreté des "Papiers de Broussaille" et des récits complets parus dans Le journal de Spirou entre 1978 et 1985, ainsi que les albums "Les baleines publiques" et "Les sculpteurs de lumière".

    Quarante ans plus tard, ces pages, annonciatrices du grand talent de Frank Pé, n'ont rien perdu de leur fraîcheur.

  • Ce troisième volume reprend "L'élixir du docteur Doxey", le mythique "Phil Defer" et "Des rails sur la prairie", ainsi que la version originale du récit complet "Grabuge à Pancake Valley", publié initialement dans l'éphémère revue Risque-Tout en 1956.

    En moins de cinq ans, Morris a réussi la prouesse d'installer son personnage dans un univers universel et singulier et dessine dès le début des années 1950 des épisodes devenus cultes. Et lorsque Goscinny lui écrit "Des rails sur la prairie", il se fond dans l'univers parodique de Morris avec une telle aisance que les deux partenaires ne se sépareront plus.

    Cette intégrale est préfacée par Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault qui, pour l'occasion, ont réalisé un important travail de recherche pour cerner au plus près les influences de Morris et de Goscinny, qui avaient en commun la lecture de Mad. À l'influence du cinéma western américain s'ajoutait désormais celle de cette revue satirique et artistiquement révolutionnaire, créée au même moment par leur ami Harvey Kurtzman.

  • Nés en 1958 dans un épisode de Johan et Pirlouit, les Schtroumpfs deviennent très vite les stars du Journal de Spirou, plébiscités par des générations de petits lecteurs. En plus des aventures en grand format, Peyo et son studio ont publié une longue série de gags, que l'éditeur avait à l'époque répartis dans différents albums, selon un découpage thématique.
    Cette intégrale propose de les (re)découvrir dans leur ordre chronologique, ainsi que l'histoire courte L'Apprenti Schtroumpf et le récit Schtroumpf vert et vert schtroumpf.

  • Ce tome de l'intégrale Buck Danny réunit "La Nuit du serpent", "Sabotage au Texas", "Mystère en Antarctique" et "Porté disparu", les derniers albums par Bergèse.

    Buck Danny peut se vanter d'être le héros le plus ancien de l'histoire du Journal de Spirou, hormis Spirou et Fantasio eux-mêmes. Toujours en activité depuis sa création en 1947 et vaillant après 72 années de publication : 56 albums vendus à des millions d'exemplaires, et toujours sur le fil de l'actualité !

  • De 1977 à 2010, année de son décès, André Geerts n'a cessé d'enchanter les pages du Journal Spirou. "La petite chronique vénusienne", "Le commissaire Martin", "Monde cruel"... autant de pages dans lesquelles se révélait un talent qui trouvait naturellement sa place parmi celui de ses amis Hislaire, Frank Pé, Benn ou Le Gall.

    En 1983, Jojo fait de timides débuts, en quart de page ; il n'est là que pour boucher les trous. Jusque-là, le rédacteur en chef du Journal Spirou voyait en André Geerts un auteur dans la lignée de Sempé. Si ses pages relevaient effectivement d'un esprit voisin, c'est avec Jojo qu'il affirme la dimension intensément poétique de son talent. Geerts développe un univers familier où la nostalgie d'une enfance heureuse, saupoudrée d'incessantes références autobiographiques, un regard tendre sur ce qu'est un enfant. En douceur, Jojo s'inscrit ainsi dans la tradition des séries familiales et ne ressemble véritablement à aucune autre.

    Ce premier volume reprend les tomes 1 à 4 ainsi que 40 pages inédites.

  • Ce dernier volume de la série rassemble les aventures de Jojo de 2004 à 2010 : "La Ballade des quatre saisons", "Une Fiancée pour papa", "Jojo vétérinaire", "Confisqué !" et "Mamy Blues".

    Que de chemin parcouru pour André Geerts et Jojo, son alter ego imaginaire sorti tout droit de son enfance presque vingt-cinq ans plus tôt... Le trait rond des premiers albums a peu à peu cédé sous l'impulsion d'une plume virevoltante et désinvolte, mais toujours juste. Pourtant, Geerts nous plonge toujours avec autant de délicatesse dans les peines, les doutes et les questionnements de l'enfance, ravivant subtilement les nôtres. Chacune des aventures de Jojo est une révélation, émotionnelle bien sûr, tant l'auteur trouve le ton juste mais aussi le trait parfait pour souligner avec une infinie légèreté les contrastes de l'enfance.

    Alors qu'André Geerts a toujours cherché à restituer l'enfance dans sa vérité, sans en masquer les blessures et autres égratignures de l'âme, voilà que le destin s'en mêle et que la maladie de l'auteur vient interrompre définitivement le beau et long dialogue intime qu'il entretint avec Jojo pendant presque vingt-cinq ans. Sa disparition en 2010 entraîna de fait celle de son personnage, que cette réédition en intégrale permet de redécouvrir sous un jour nouveau, et sans doute encore plus fort.

  • Initialement créée par Raoul Cauvin et Louis Salvérius pour combler le vide laissé par Lucky Luke, Les Tuniques Bleues est rapidement devenue une série phare du Journal de Spirou. Les deux auteurs, après de longues années d'apprentissage au sein du bureau de dessin des éditions Dupuis, accèdent enfi n au statut d'auteur à part entière avec cette série immédiatement plébiscitée par les lecteurs.
    C'est ce long chemin que conte Patrick Gaumer dans un dossier très documenté et richement illustré de photos issues des archives de la famille Salvérius.
    Cette intégrale regroupe les premiers travaux du duo, des histoires courtes (À malin, malin et demi, La fi lle du colonel, Les Bleus se mettent au vert, Le fort encerclé, La grande patrouille, etc.) et les aventures Un charriot dans l'Ouest et Du Nord au Sud.
    Un savant dosage de véracité historique et d'humour, un point de vue original sur un des épisodes marquants de l'histoire américaine, des personnages hauts en couleur. Une série de légende est née.

empty