Rouergue

  • La mère de Samuel ne cesse de le répéter : « Mon fils n'aime pas lire ». Elle l'a déjà dit à la voisine, la coiffeuse, le dentiste, la postière et même le chat. Samuel n'est pas de cet avis, d'abord il lit des bandes dessinées et puis, ce n'est pas qu'il n'aime pas lire, c'est surtout qu'il n'aime pas qu'on lui dise quoi lire et quand. Malgré ses protestations, elle l'oblige à passer ses mercredi après-midi à la bibliothèque. Pour Samuel, trop c'est trop, il est temps d'entrer en résistance, en créant avec sa bande « le club de ceux qui n'aiment pas lire ». Première action, saper le moral des parents, et tous les coups sont permis. Mettre du chocolat dans les pantoufles, de la farine dans le lit, de la terre dans le café... Deuxième action :
    Prendre d'assaut la bibliothèque et se barricader à l'intérieur.
    Une fois seuls, les enfants s'en donnent à coeur joie. Les étagères tombent, les livres s'envolent... Mais la révolte se termine bientôt :
    Les adultes parviennent à rentrer, les enfants sont séparés et le carnage de la bibliothèque laisse place à l'interrogation des parents.
    Pourquoi leurs bambins se sont-ils laissés aller à de tels actes ? Et surtout, comment faire pour que les mots se mettent enfin à leur chanter des histoires ?

    Sur commande
  • Un soir, dans une chambre à coucher, un petit frère et une grande soeur n'arrivent pas à s'endormir. Ils rêvent à voix haute et invoquent lutins, ours blanc et grand-mère. Commence alors pour eux un road trip délirant au pays des songes.

  • Nina Grouve a le rythme dans les pattes, normal, c'est une pintade. Une pintade dingue de batterie ! Le problème, c'est que dans sa ferme, elle manque un peu de perspectives jusqu'au jour où de nouveaux animaux arrivent. Parmis eux, Etienne Delaho, canard bassiste, et Betty Boom, pintade chanteuse. À trois, avec leur talent, tout va très vite et bientôt ils montent un groupe : les Pattes Noires ! Rapidement, ils sont repérés par un impresario diabolique, Spar, qui les achète et les emmène dans son cabaret.
    Leur arrivée dans le monde du show-biz n'est pas vu d'un très bon oeil par les autres artistes et quand quelqu'un empoisonne Etienne, Nina est obligée de partir sur les traces du coupable... la course à l'antidote peut commencer !

  • Alexandre, huit ans et demi, raconte comment sa vie a changé après que ses parents se sont disputés.

    «Avant on était quatre.
    Papa, maman, Jean- Claude Chipolatas et moi.» Moi, c'est Alexandre, 8 ans et demi et Jean-Claude, c'est le chat. Et puis, une nuit ça a crié sévère entre papa et maman : maman a pris un sac d'affaires sous un bras, le chat et moi sous l'autre et nous sommes partis... Maman avait beau essayer d'être gentille et de rendre notre nouvel appartement agréable, je n'arrivais pas à trouver belle cette nouvelle vie. Jusqu'au jour où elle m'a demandé ce qu'il fallait faire pour me rendre mon sourire. Le point de vue d'un enfant, à la fois drôle et émouvant, sur la séparation de ses parents et les changements qui en découlent.

  • Le surnom d'Angèle, 8 ans, c'est " petite indienne ". Sa mère et sa grand-mère l'appellent toujours comme ça, peut-être à cause de ses deux tresses ou son pyjama à franges, Angèle ne sait pas trop. Mais ce qu'elle sait, c'est que la nuit, elle a peur du noir et du silence. Alors un soir où elle n'arrive pas à s'endormir, elle part explorer sa maison. Au fil de la nuit, elle se balade. Heureusement, il y a Tim pour l'aider et la rassurer, une vieille statuette d'indien qui va la mener jusqu'à une mystérieuse valise. A l'intérieur, un secret, mais un de ceux qui font du bien, celui de son surnom : petite indienne...

  • Dans la cité où habite Loli, les petits caïds appellent son père "le patron" ou "chef". Mais il serait plutôt "patron" du potager collectif plutôt que "chef" d'un trafic. Le père de Loli, sa passion c'est de planter, faire pousser, récolter. Entre les tours HLM ce n'est pas facile mais il est arrivé à créer un véritable jardin. Et même les caïds ont fini par attraper la main verte ! Un jour, il aimerait bien avoir des ruches pour faire du miel mais les choses ne vont pas se passer comme prévues.
    À force d'essayer de joindre les deux bouts, il en a eu marre et a volé trois steaks à la supérette, un pour sa femme, un pour le petit Vasco et un pour Loli. Mais il s'est fait attraper et dans la confusion : il s'est débattu et a frappé un policier. Le père de Loli a droit à un aller simple vers la prison, en attente de jugement...
    Les caïds de la cité n'en reviennent pas, on leur a pris leur "patron", leur jardinier en chef. Alors branle bas de combat ! Pas question de laisser Loli et sa famille sans rien et de pas s'occuper du potager.
    Jusqu'au verdict final, la résistance s'organise à coups de radis et de soupe aux poireaux !
    Un zig zag bourré d'énergie qui slalome entre les clichés habituellement associés aux cités. Morgan Navarro auteur de BD jeunesse et adulte offre son regard et son trait plein d'originalité à cette belle histoire urbaine.

  • c'est quoi l'amour ? comment ça commence ? est-ce que c'est pareil pour tous ceux qui s'aiment ? rosalie voudrait bien savoir.
    elle aime ses deux mamans, natacha et mélanie. elle aime sa meilleure amie, lucie. l'amour, c'est magique, parfois c'est compliqué. alors, rosalie et lucie dessinent la ronde de ceux qui s'aiment. il y a plein de flèches et de coeurs. et des toujours, et des jamais, et des peut-être !

  • Marika ce qui la fait rêver, c'est le cheval. Quand elle dort, elle s'imagine en train de galoper dans le vent, loin de la cité des Muguets où elle habite. Aussi, lorsque sa meilleure copine Sofia lui annonce que la Croix Rouge va les emmener à la mer, elle s'en moque un peu. « C'est pas parce qu'on est pauvre qu'on veut forcément voir la mer ! » dit-elle. Elle ira, mais juste pour lui faire plaisir, parce que la mer, comme d'autres jeunes de la cité, Sofia ne l'a jamais vue. Mais une fois arrivée, c'est un déchaînement de cris et de rires. Avec son nouveau maillot de bain, elle fait des défilés, des batailles de sable, nage, rit, court et ne quitte pas des yeux Christian qui nage comme un dauphin, lui qui est toujours à l'écart des autres, et devient la vedette du jour. Surtout, au détour d'une dune de sable, elle croise un pur-sang arabe...

    Sur commande
  • Les trois grands succès de Vincent Cuvellier La Chauffeuse de bus ; Tu parles, Charles ! et Jean-Débile Monchon et moi (35 000 exemplaires vendus) sont enfin réunis ! Ce recueil des aventures de Benjamin, jeune héros aussi attachant qu'hilarant, fait peau neuve avec les illustrations inédites d'Aurélie Grand.

  • Dans une classe, il y a toujours un type pas comme les autres.
    Dans celle de benjamin, il s'appelle charles. il a une tête de vieux, des habits de vieux, et quand il n'est pas là, on ne le remarque même pas. le jour où charles se casse la jambe, c'est pas de chance pour benjamin : la maîtresse le désigne pour aller lui porter les devoirs. mais si charles, derrière ses lunettes, était en fait un rigolo ? et peut-être même un vrai copain, avec qui benjamin va pouvoir oublier que ses parents passent leur temps à se compliquer la vie...

    Sur commande
  • Superfuret

    ,

    Mouche n'est pas un furet comme les autres : il est très intelligent et, à part son odeur incommodante, il est extrêmement efficace et discret. Depuis que Noémie l'a recueilli, ils se comprennent parfaitement. Ensemble, ils forment une équipe de choc. Depuis le début de l'année, de petits objets disparaissent dans la classe de Noémie. Avec ses copines, elle cherche à découvrir qui est le voleur.
    Grâce à Mouche, qui se cache dans le cartable de Noémie, ils démasquent Étienne. Mais pourquoi Étienne, un garçon effacé et apparemment sans problème, commet-il de petits vols sans intérêt ? Noémie pense que cela cache quelque chose.
    Ce premier polar d'Élisa Vix pour les enfants met en scène les aventures d'un duo étonnant, Noémie et son superfuret Mouche. On y découvre des personnages féminins volontaires et forts en caractère.

    Sur commande
  • Zouz n'est pas gros, il a une légère surcharge pondérale... et il n'aime pas le sport. Sa maman n'est pas de cet avis et ne lui demande pas d'aimer mais d'en faire. Un point, c'est tout. D'ailleurs, il va aller au club de foot, mercredi prochain. Mais le foot, Zouz n'y comprend rien et n'arrête pas de courir dans tous les sens. Bref, ce n'est pas pour lui, alors le mercredi suivant, sa mère le traîne au handball. Les filles sont en survêtement rose et les garçons en bleu, l'entraîneuse, Heïdi, a avalé un mégaphone et passe son temps à leur hurler dessus. Non, décidément, le hand, c'est pas son truc non plus, alors sa mère propose le club d'aérobic. La prof est sympa mais quand Zouz se met à danser, les autres éclatent de rire. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase et Zouz fond en larmes. Le soir dans son lit, Zouz a peur de voir ce que sa mère lui a préparé pour le mercredi suivant. De l'haltérophilie, de la boxe thaïlandaise ? Pas du tout : il se retrouve avec d'autres enfants à faire des exercices un peu farfelus, à parler, à mimer puis à devoir monter sur scène et raconter un truc, ce qu'il veut, ce qui lui passe par la tête. Zouz comprend que tout ça, ce n'est pas du sport mais...du théâtre et il aime ça !
    .

    Sur commande
  • Nina et Mina sont inséparables.
    Elles sont tellement proches qu'on ne sait pas qui est la fille et qui est la chatte ! Nina a même appris à miauler et à ronronner. Lorsque Mina donne naissance à deux chatons trop craquants, Nina est folle de joie... pour peu de temps. Car leur bonheur n'est pas partagé par tout le monde à la maison. Pour sauver Mina et ses bébés, elle serait capable de grimper sur les toits, comme un chat ! Ou prendre la poudre d'escampette dans le parc...

    Sur commande

  • le premier cadeau pour les neuf ans de benjamin, c'est le super vélo dans la cuisine.
    le deuxième, c'est l'arrivée pas du tout attendue d'anne, sa copine préférée. le hic, c'est qu'elle pleure. pas question de la laisser seule avec son chagrin. c'est décidé, elle reste dormir à la maison. parce que benjamin est toujours là pour anne. pour lui donner des coups de polochon, lui faire des chatouilles. ou essuyer ses larmes. une nuit d'anniversaire pas comme les autres !.

    Sur commande

  • partir en vacances, on n'est pas habitués.
    c'est la première fois qu'on va à la mer, avec maman, mes frères et mes soeurs. quand on arrive à la gare, on a l'impression que tous les gens nous regardent, avec notre air un peu paumé et nos gros sacs à rayures. mais au moins, on passe pas inaperçus : ma mère discute avec tout le monde, charline fait son rire atomique, samy pleurniche et jessica répond. on est les vedettes du compartiment et maman est fière de nous.
    on arrivera tard au camping et on aura la plage à nous. on sera les rois du monde !.

    Sur commande
  • Ce vendredi, au petit-déjeuner, personne ne l'écoute - ni sa mère, ni son père ni sa grande soeur Rosa.
    Alors Amy s'enferme dans le cagibi.
    Puisque personne ne semble prêter attention à elle, elle décide d'y rester pour toute la vie. Quand sa maman la supplie de sortir, elle se sent enfin importante. Alors, tant pis pour la sortie scolaire, pour le repas de pâtes à la tomate et pour tout le reste ! Amy n'est plus la même : elle est devenue Cagibi.
    Dans son cagibi, c'est noir et tout petit, mais il y a tout ce qu'il faut : un duvet pour dormir, des biscuits et des boîtes de sauce bolognaise pour manger et même des guirlandes de Noël pour décorer les murs ! Mais toute la vie, c'est long ! Une fois installée, il n'y a rien d'autre à faire que. écouter, réfléchir, imaginer.
    Heureusement, Rosa lui fait passer des magazines sous la porte, et même les écouteurs de son Mp3 !
    Depuis son cagibi, Amy entend tout, les bruits de la maison et même du dehors, les soupirs et les silences.
    Elle comprend aussi beaucoup : les gênes, les ras-le-bol et les joies, toutes ces choses qu'on n'exprime pas forcément mais qui donnent des couleurs à la vie.
    Au fond, ça fait du bien, un petit coup de cagibi, tout le monde devrait y penser ! Et quand toute sa famille veut y rentrer, alors Amy veut en sortir.
    Un roman tendre et drôle sur une petite fille en colère qui dompte ses émotions et se rassure sur sa place dans la famille.

  • Depuis la mort de sa mère dans un accident de voiture, les fêtes de Noël rappellent à Cerise combien sa maman lui manque. Cette année, comme chaque fois, Cerise et son père sont invités chez tante Nina.
    Nina n'est pas seulement la soeur de la mère de Cerise, elle est sa soeur jumelle ! Elle lui ressemble comme deux gouttes d'eau et la voir réveille chaque fois leur peine. Pour Cerise et pour son père, se retrouver au milieu du tourbillon de bonheur de la vie de famille de tante Nina, c'est comme une aiguille en plein coeur.
    C'est bien simple, Cerise et son père préféreraient ne pas avoir à fêter Noël !
    Cette fois-ci, Cerise et son papa sont déjà en retard quand ils prennent la route. Et, sur le chemin, une tempête de neige les oblige à s'arrêter dans un petit village. Impossible d'aller plus loin, les voitures glissent, s'emboutissent et s'enlisent dans la neige.
    Avec d'autres automobilistes en déroute, ils sont accueillis par le maire du petit village qui les installe dans la salle des fêtes.
    C'est vide, froid, et il n'y a même pas de sapin ! Mais avec un peu d'imagination, une boule à facettes, une bonne soupe chaude et l'aide de chacun, Cerise et son père vont passer la plus belle nuit de Noël depuis des années !
    L'histoire optimiste et pleine de tendresse d'une réconciliation avec Noël, avec la fête, avec la vie, quoi !

    Sur commande
  • Elle était belle, ma grand-mère, avec ses rides partout et sa peau en fruits confits.
    Elle avait les yeux menthe à l'eau. comme moi ! mais un jour, elle ne s'est pas réveillée. et notre maison s'est mise à flotter sur une mer de larmes. maman ne quittait plus son lit, et moi, je ne voulais même plus aller à l'école, tellement j'étais triste. heureusement, jojo, la meilleure amie de maman, est venue s'installer chez nous. car jojo, avec son accordéon, son chat, son amoureux paolo et son grand sourire, elle est très forte pour sauver les gens !

    Sur commande
  • Koi

    Frank Secka


    koi est nouveau dans la bande des enfants.
    on l'appelle koi parce qu'il n'arrête pas de poser des questions du genre : pourquoi le soleil brille-t-il tout le temps ? pourquoi faut-il construire des châteaux de sable si c'est pour qu'ils soient emportés par les vagues ? il voudrait savoir d'oú viennent les enfants et pourquoi les femmes les obligent à jouer avec elles. il a envie que ça change. alors il décide d'agir.

    Sur commande
  • adrien n'est pas content.
    demain, il est en vacances... avant, il fallait le tirer du lit pour aller à l'école. mais cette année, il est le premier levé ! l'école, il adore. c'est grâce à sidonie quenouille, la nouvelle maîtresse de cm1. quand elle est entrée en classe le premier jour, avec ses habits flashy et son cartable bourré d'idées originales, adrien et ses copains n'en sont pas revenus. même apprendre l'accord du participe passé, ça devient drôle avec elle.
    géniale, cette sidonie ! dommage que tout le monde ne soit pas de cet avis.


    Sur commande
  • Attention à Lili ! C'est la terreur de la cour de récré. Il ne faut surtout pas lui dire un mot de travers. Ou raconter qu'elle est amoureuse... Parce qu'elle tape fort et fait pleurer même les durs ! Il n'y a qu'avec son grand-père qu'elle se calme. Il lui explique la politique. C'est des histoires de bagarre, aussi, la politique. Comme cette d'histoire d'Aslan, le nouveau de la classe, qu'on veut renvoyer dans son pays. Ça, c'est une bonne raison pour se bagarrer !

    Sur commande
  • Tricot d'amour

    Karin Serres

    Kévin, le nouveau de la classe, est non seulement le fils du boucher mais en plus, il porte des pulls incroyables, tricotés par sa mémé :
    Unis, rayés, à dessins... Au début, on se moque de lui, comme on se moque de Mira et de sa « tête à poux ». Les voilà tous les deux assis l'un à côté de l'autre au grand désespoir de Mira, qui déteste la viande ! Comment parler à quelqu'un dont toute la famille a du sang sur les mains, peut-être même mémé comprise ?
    Un jour, Mira se rend compte que les pulls de Kévin sont de plus en plus bizarres, comme celui avec un éléphant dessiné dessus, qui est plein de trous ! Il se passe quoi, à la boucherie ? Le lundi suivant, Kévin ne vient pas en classe, et la boucherie est fermée.
    À l'école, les rumeurs vont bon train. La grand-mère serait malade. ils auraient tous attrapé une épidémie. un commando de végétariens les auraient enlevés. Ils ont été arrêtés pour avoir vendu de la viande de chien. Quand Kévin revient la semaine suivante, il porte un monstrueux pull rose vif, plein de trous, tout de traviole et, surtout, avec une seule manche ! Mais pourquoi donc sa mémé n'a-t-elle pas eu le temps de le terminer ?

    Sur commande
  • Angèle adore passer ses vacances chez sa grand-mère.
    Dans sa maison grande comme un château, elle a le droit de tout faire: sauter sur les lits, ne manger que des desserts, se coucher très tard. Mais que se passe-t-il, cette fois-ci? Sa grand-mère est vraiment bizarre, encore plus que d'habitude. Pas un bizarre rigolo, mais un bizarre qui inquiète. Elle veut même lui faire manger une soupe aux cerises vertes !

    Sur commande
empty