Warum

  • Klaus

    Richard Short

    Auteur et illustrateur basé à Londres, il travaille comme affichiste et cartooniste.

  • Moi je ; in extenso

    Aude Picault

    MOI JE raconte le quo@dien d'une jeune étudiante un peu délurée un peu torturée parfois avinée qui retrace les années d'études de l'auteur, portrait d'une époque où toutes peuvent se reconnaître. MOI JE ET CAETERA raconte la plongée dans la vraie vie d'adulte : trouver du travail, choisir sa voix, se lancer dans une grande histoire... Bref, se lancer dans la vie quand on ne peut plus tergiverser.

  • Maitre Lampin

    Mawil

    En 1912, le quartier-maître pompier Samuel O'Rabbit est suspendu suite au naufrage de son paquebot. Son neveu, Otto Hasler, échappe de peu à la destruction du dirigeable où il travaillait comme simple radio-opérateur. Son héritier, le physicien atomiste Nikolaï Kroliki, disparaît après un accident dans le réacteur où il est affecté au milieu des années 1980. Ce livre est l'histoire d'Eugène Lampin, dit Maître Lampin, son arrière-petit cousin au troisième degré...

  • Coco et maitwesse

    Martin Singer

    Coco est un boy au service de Maîtwesse, qu'il aime et qu'il craint car Coco est un pauvre noir, petit, alors que Maîtwesse est une terrible femme blanche, grande, sévère et pas toujours juste avec ce pauvre Coco... A travers ce petit essai parodiant l'imagerie paternaliste occidentale du bon sauvage, entre Banania et «Tintin au Congo», Martin Singer traite avec humour de l'exploitation sexuelle de la femme par l'homme, assimilé au colonialisme.

    Sur commande
  • De retour de vacances, Camille Pot nous offre un panorama des discussions que tout à chacun peut tenir allongé sur une serviette mouillée : réflexion de philosophie de comptoir, drague, déclaration, scène familiale, sagesse régionale, tous les grands classiques et les petites originalités de la discussion de plage sont épinglées par la jeune illustratrice.On retrouve le goût du farniente grâce au travail de cette jeune illustratrice issue des Arts Décoratifs de Strasbourg, son trait stylisé et élégant, sa justesse d'observation et son humour, oscillent entre l'élégance de Sempé, la tendresse d'Aude Picault et le cynisme de Voutch. Un livre pour tous les nostalgiques des bords de mer... autant dire, pour tout le monde.

  • L'intégrale des 2 tomes des POST IT MONSTER le phénomène graphique de JOHN KENN MORTENSEN.

    Ce recueil de dessin sur post-it vous fera rentrer dans un univers gothique et tendre plein de monstres familiers, à la fois effrayants et attachants.

    Dessinés au rotring sur des feuilles post-it, l'auteur, animateur et réalisateur de dessins animés les dessines sur des coins de table avant de les poster sur son mur...

    L'écran Fantastique : inclassable, Monstres pense-bête, du Danois John Kenn Mortensen, joli petit livre carré, regroupe, encadre de noir et sur fond jaune citron, une centaine d'illustrations sans parole, au trait et rehaussées de hachures

  • Prenant le prétexte de donner des conseils d'élégance, l'auteure aborde la féminité avec humour et poésie. La maternité, la place de la femme, ou les rapports aux parents et aux enfants, sont quelques-uns des thèmes de ce recueil qui regroupe les dessins publiés en ligne durant deux ans.

  • Au détour d'un festival, Toto, un jeune auteur-blogueur de bande dessinée rencontre le rêve de tous les bédéastes : une fan à gros seins. Sautant sur l'occasion, il la drague sans scrupule et à sa grande surprise, la jeune fille résiste. Mimi, qui est également blogueuse, se lasse de ses études littéraires et songe à se consacrer au dessin. Mimi finit par laisser une chance à Toto, et tous deux, habitués à raconter leurs vies en blog, continuent à le faire conjointement et langoureusement, de petit plan cul à grand rendez-vous amoureux.

    Dessinée sans pudeur mais pas sans humour, cette histoire d'amour moderne ne cachera pas un certain engouement pour la poitrine généreuse de Mimi.
    Un grand nez, deux gros seins, une fan pleine de talent et son soi-disant auteur raté, la recette d'une complicité artistique drôle et tendre, sous le signe du 95 G.

  • La suite des aventures de notre midinette préférée, cette fois à l'orée de la vie professionnelle...Les garçons sont toujours là, la compétition fait rage pour attraper le plus beau, pour s'apercevoir finalement que c'est un connard...Toujours aussi drôle avec un dessin toujours aussi perçant et juste, Moi Je et caetera ravira tous les aficionados d'Aude Picault.Ce livre a été nommé dans les indispensables du Festival international de la BD d'Angoulême 2008.

  • Lutin spirix

    B-Gnet

  • 1. Ne pas prendre une décision sans lui en parler.
    2. Ne pas lui faire un enfant dans le dos.
    3. Ne pas aller voir ailleurs.
    4. Ne pas rester avec cette personne.
    5. Ne pas en parler dans ton top.
    Elijah est un journaliste spécialisé dans les « top 5 » sur des sujets de sociétés, assortis de schéma. Quoi que très populaire, sa rubrique est en balance, il doit sortir un Top 5 qui marquera la rentrée. Et pour ne pas louper le succès il planche sur... Les 5 choses à ne pas dire à l'autre de son couple. Par exemple... prendre une décision sans en avertir l'autre. Et quand il rentre chez lui, sa compagne lui annonce qu'elle est enceinte. Contrairement à ce qu'ils avaient convenu. Le top 5 d'Elijah prend alors un tour de plus en plus personnel...

    Sur commande
  • Qui n'a jamais rêvé de pouvoir s'entretenir avec un illustre écrivain disparu ?
    C'est justement la chance qu'a notre héros, Paul, heureux possesseur d'un Balzac encadré en chair et en os. Heureux ? Pas si sûr... Le brave Honoré, las du cadre dans lequel il est accroché au mur, prend parfois la liberté d'en sortir. Cela ne va pas toujours de soi : imaginez avoir à partager votre lit avec Balzac sous prétexte que votre conquête du moment est une grande littéraire, ou bien que l'écrivain, susceptible au plus haut point, décide de se venger du peu d'intérêt que vous portez à sa Comédie humaine...
    Dialogues et situations absurdes se multiplient pour le plus grand bonheur des inconditionnels de Balzac, comme de ceux qui savent bien qu'il ne vaut pas Flaubert.

  • Filandreux, n'est pas loin de ce que l'on pourrait appeler un vieux grincheux. Il résiste à tout, au temps, aux modes, aux courants d'air. Filandreux est bavard, d'une mauvaise foi exemplaire, il est un peu cynique, un peu méchant. Un vieux con. Ou un truc approchant.
    De grandes déclarations en combines sournoises, Filandreux traîne se carcasse dans la ville qu'il déteste, vaticinant, tançant, critiquant sans répit. Et pourtant, on s'attache à ce grabataire encore assez vert du ciboulot, un genre de Pépé Malin dont on aurait changé les obsessions... Car chez Filandreux, tout est prétexte à récrimination : la société, les jeunes, les vieux, les artistes, les clochards... Seuls trouvent grâce à ses yeux les quelques arbres qu'il croise, aussi déplacés que lui dans cette jungle urbaine... et les jolies pépées qui croisent parfois son chemin.
    Cet album est constitué d'une série d'histoires courtes, recueil du pire et du meilleur de ce bon vieux Filandreux. Cette vieille canaille de Filandreux.

  • Gondoléances

    Martin Singer

    Martin Singer continue avec Gondoléances son expérimentation narrative et graphique autour de ses histoires à l'humour noir. Son narrateur saute de cases en cases pour illustrer à contre-pied de la lettre des saynètes parfois cruelles, souvent désespérées mais toujours drôles et inventives.
    Une évolution dans le travail d'un nouveau venu qui a rapidement trouvé ses marques dans un médium qui ne lui était pourtant pas familier.

  • Seul Comme les Pierres est une série minimaliste de strips, réalisés au jour le jour et mis en ligne sur internet. Ses héros, un carré cynique et une pilule sentimentale, reflète la dualité d'un auteur qui, sous couvert d'humour, développe ainsi une oeuvre sensible et autobiographique.
    In Love With Mauricette Mauricette, une ex douloureuse et contrariante, est la figure emblématique de cet album qui traite en fait de l'infinie complexité des rapports garçons-filles. Du grand Amour au serial choppeur, toutes les visions possibles du problème sont abordées. Beaucoup de théories, pas mal de pratique : peu de solutions. Définitivement autobiographique.

  • Moi je t.1

    Aude Picault

    Moi Je, c'est une plongée irrésistible dans le quotidien d'une fille râleuse et dragueuse, qui aime boire un coup, séduire les garçons et jouer du trombone dans une fanfare. Un peu d'autobiographie légère qui, sous ses airs de ne pas y toucher, séduit le lecteur par la grâce de son dessin épuré et par la justesse de ses situations.

    Un livre de filles dans lequel on se reconnaît (ou on les reconnaît), bourré d'humour.

    Un must de la bande dessinée d'humour, déjà un classique.

  • La montgolfière

    Prosperi Buri

    Cette triste histoire s'inspire d'un passage du Troisième Policier de Flann O'Brien.
    Un petit village d'Irlande décide de devenir une capitale scientifique et se cotise pour acheter une montgolfière, premier outil de fabuleuses études astronomiques. Dès son arrivée, on place dans la nacelle l'idiot du village et on lâche l'aérostat. A sa descente, l'enfant à disparu, ouvrant le champ à toutes les hypothèses que peuvent ensuite échafauder les villageois dans des discussions homériques. Une fable humoristique et douce, mêlant ridicule et tendresse où la Montgolfière aux merveilles finira par semer une zizanie bien peu scientifique dans le village. Une histoire servie par un dessin gratté et foisonnant.

  • Et voilà le magnifique coffret qui reprend les deux premiers livres d'Aude Picault qu'on a pu retrouver depuis chez tous les grands éditeurs où elle creuse le sillage d'une oeuvre personnelle et sensible, au dessin élégant et épuré.

    MOI JE raconte le quotidien d'une jeune étudiante un peu délurée un peu torturée parfois avinée qui retrace les années d'études de l'auteur, portrait d'une époque où toutes peuvent se reconnaître.

    MOI JE ET CAETERA raconte la plongée dans la vraie vie d'adulte : trouver du travail, choisir sa voix, se lancer dans une grande histoire... Bref, se lancer dans la vie quand on ne peut plus tergiverser.

  • Une centaine de monstres effrayants dessinés sur des Post-it.

    Sur commande
  • L'amour et ses affres, le travail et ses bourreaux, la drague en ligne et ses promesses : les trois premiers tomes de la série Seul comme les pierres abordaient sans rougir tous les domaines où leur auteur avait failli. Parus en noir et blanc, ces trois albums se parent de mille couleurs et changent de look pour une édition intégrale et 100% « lose ». Les strips redessinés et relettrés s'harmoniseront avec le tome 4 (Fidèle mais open, parution en mars 2012), pour donner une nouvelle jeunesse graphique aux aventures du carré et de la pilule - dont les dialogues n'ont rien perdu de leur drôlerie.

  • Après avoir ausculté à la loupe sa propre « lose » sentimentale (In love with Mauricette), exploré le monde impitoyable de la vie en entreprise (Ta gueule de l'emploi) et testé en profondeur les rencontres par internet (In love with internet), Wandrille revient avec un quatrième opus de la série « Seul comme les pierres », Fidèle mais open. Un titre qui en dit long sur l'état d'esprit de son auteur. C'est désormais en couleur qu'évoluent les pilules et les carrés - évoquant tour à tour le côté neuneu et le côté cynique de leur créateur.
    Toujours résolument autobiographique et minimaliste, cet album nous mènera dans de longues interrogations sur les femmes, ces êtres perfides qui ont souvent tendance à se transformer en êtres encore plus perfides, les ex, ainsi que tout un tas de sujets essentiels, comme les grosses poitrines, les camarades d'atelier, la vie d'éditeur de bande dessinée, les grosses poitrines et Jean-Jacques Goldmann.
    On aimerait dire que Wandrille a mûri depuis son dernier album. Il reste en tout cas fidèle à lui-même. Et open.
    On peut voir évoluer les pilules et les carrés, accompagnés de beaucoup d'invités de marque, sur le blog de Wandrille (http://wandrille.leroy.free.fr/blog/).
    Les personnages de la série ont également vu leurs aventures publiées dans le collectif Comment je me suis fait plaquer aux éditions Dupuis. Le premier tome, In love with Mauricette, a fait l'objet de deux réimpressions.

empty