Louis Bernard

  • Pendant près de trente ans, Alexander Morrison avait rêvé de retrouver Diouke dans une décharge publique, ou alors agonisant d'une horrible maladie dans une salle commune. Il serait venu à son chevet pour lui murmurer à l'oreille, tu as détruit Rossana, maintenant c'est toi qui crèves et ce n'est que justice. Mais aujourd'hui que la prophétie se réalise, Alex n'éprouve aucune satisfaction, seulement un grand flou. Diouke n'a, sans doute, eu que ce qu'il méritait, mais comment peut-on vraiment mourir d'une façon aussi moche, battu à mort et abandonné dans un terrain vague ?
    Alex se remémore ses années de bohème à Paris avec Diouke et la bande, et se demande qui, à la fin, était le vrai salaud dans cette histoire.
    Essayiste, romancier et journaliste, Louis-Bernard Robitaille est né à Montréal et vit à Paris depuis quelques décennies. Un vrai salaud est son septième roman.

  • La séduction est parfois plus qu'un simple jeu...Éloïse, institutrice de province, rencontre Antoine, vétérinaire et veuf. D'emblée, elle est troublée par cet homme qui semble si bien la connaître et deviner ses moindres désirs. Fragilisée par son couple qui bat de l'aile, va-t-elle céder à l'adultère ? Mais ce qu'elle ignore, c'est que, chaque semaine, Marc son mari consulte un psy... qui n'est autre qu'Antoine ! Au fil des séances, le thérapeute apprend à connaître Éloïse, au gré des confidences de Marc. Persuadé que lui seul saura la rendre heureuse, il force le destin en provoquant une rencontre...


  • Vers une ubérisation des banques ?

    Le monde de la finance connaît l'une des plus profondes mutations de son histoire. Les métiers de la banque de dépôt, de la banque d'investissement, des marchés, de la gestion d'actif ou encore de la fin

  • Le Parisien a mauvaise réputation. Les visiteurs étrangers le trouvent agressif, suffisant. En France même, le qualificatif de Parisien devient une injure dès qu'on franchit le périphérique.

    L'homo parisianus a le privilège d'habiter l'une des plus célèbres et des plus somptueuses villes au monde, un minuscule îlot où se côtoient tous les pouvoirs. On le soupçonne vite d'être un nanti.

    Mais qui sont-ils en fin de compte, ces Parisiens ? Et de quel passé lourd et compliqué viennent-ils ? Louis-Bernard Robitaille, correspondant à Paris d'un grand quotidien nord-américain, les a observés pendant trois décennies. Il a croisé des artistes, des écrivains, des hommes politiques, une multitude de concierges, garçons de café et autres chauffeurs de taxi.

    Le portrait du Parisien qu'il propose est souvent amusant, toujours savoureux, à l'occasion même érudit. Et, bien sûr, jamais exempt de mauvais esprit.

  • Jefferson Woodbridge avait débarqué à Paris à vingt ans avec l'intention de devenir un romancier américain célèbre. Quelques décennies plus tard, on le retrouve, désabusé, obscur tâcheron du monde de l'édition qui apprécie ses qualités de nègre et de traducteur. Lorsque le docteur Moreno lui annonce qu'il sera aveugle dans les six mois, cela lui apparaît comme une délivrance : « Ainsi donc je n'aurai plus jamais le temps de m'ennuyer », se dit-il, en prenant la décision d'aller mettre fin à ses jours à Buenos Aires.
    La proximité de la mort fait également ressurgir le souvenir de Magdalena, la première femme, peut-être la seule, qui ait compté dans sa vie. Une jeune femme solaire, fantasque et insaisissable dont l'apparition un samedi soir au métro Mairie de Montreuil l'avait ébloui. Comme dans un rêve, il se souvient d'avoir vécu avec Magda la vie de bohême à Paris. Un jour elle avait disparu.

  • Les Français ne sont peut-être plus au centre du monde, mais ils restent uniques dans leur genre. Ils sont une énigme pour les Américains comme pour les Chinois. Ils passent plus de temps à table que tous les autres humains, manient l'art de la conversation comme personne et ont fait de la brève de comptoir un genre littéraire. Si aux jeux Olympiques ils trébuchent et s'effondrent parfois, ils sont les champions incontestés de l'exploit gratuit. Et sur la terre entière on considère Paris comme la ville la plus romantique au monde...

    Louis-Bernard Robitaille, journaliste et écrivain québécois, dresse un portrait documenté, chaleureux et souvent inattendu de la France et des Français en ce début de XXIe siècle.

  • La construction du territoire doualais est réglée par des logiques et des jeux d'acteurs augmentant le désordre urbain. Cet ouvrage problématise les menaces pesant sur l'environnement et la santé du fait de la mauvaise gestion des déchets solides ménagers à Douala. Les espaces non constructibles sont largement colonisés par l'habitat, sans plan d'aménagement préalable, n'autorisant guère de stratégies efficaces de gestion moderne des déchets. La résolution du problème exige des actions innovantes pour une gestion rationnelle et durable de ces déchets.

  • L'ostalgie - la nostalgie de l'Est - est une mode qui connut un succès certain en ex-Allemagne de l'Est après la chute du mur de Berlin. La Trabant devint un objet culte, on collectionna les insignes et les képis de l'Armée rouge. À Moscou, à peu près à la même époque, des retraités manifestaient sur la place Rouge en brandissant des portraits de Staline.
    Car le totalitarisme avait ses avantages : on vivait dans la pénurie et sous contrôle policier, mais l'économie de marché n'existait pas, les loyers étaient insignifiants, la convivialité primait sur la course à l'argent. Le communisme avait été un enfer indiscutable, mais pavé des plus formidables intentions. D'où son pouvoir de fascination, même au-delà de sa mort.
    Entre la fin du mois d'octobre 1976 et le mois de février 1977, alors qu'il est correspondant à Paris pour le quotidien de Montréal La Presse, Louis-Bernard Robitaille fait la découverte de cet animal historique bizarre au cours de quatre voyages successifs à Berlin-Est, à Prague, à Varsovie, puis à Moscou et Tbilissi. Moscou ressemble à s'y méprendre au 1984 de George Orwell, mais la Pologne vit déjà en liberté conditionnelle : le système paraît indestructible, cependant les fissures sont déjà visibles. Au fil de ses rencontres, Robitaille cherche à comprendre de quelle manière le commun des mortels survit au totalitarisme : dans un mélange de résignation, de cynisme et de débrouillardise.
    Né à Montréal, Louis-Bernard Robitaille vit à Paris depuis une quarantaine d'années, où il a été correspondant pour La Presse et L'Actualité. Après le succès de Ces impossibles Français (Denoël, 2010), il a publié Les Parisiens sont pires que vous ne le croyez (Denoël, 2014). Il est l'auteur de six romans, dont Dernier voyage à Buenos Aires et La Péninsule (Notabilia/Noir sur Blanc, 2013 et 2015).

  • La tragédie est un genre théâtral, mais elle est surtout une vision du monde, un vécu ontologique et politique. L'histoire mémorable du héros, racontée et interprétée, est signifiante de la condition humaine. Elle est éclairante du passé et de notre présent le plus problématique. La mise à jour des racines grecques de la culture occidentale prolonge les recherches menées dans le cadre du réseau thématique Sociologie de la connaissance de l'Association française de sociologie, et du comité de recherche du même nom de l'Association internationale des sociologues de langue française. Comme les trois précédents ouvrages produits par ce collectif, celui-ci met en oeuvre une socio-anthropologie - convoquant l'histoire, la philosophie, la littérature, la narratologie et la psychanalyse - qui explore les multiples formes de connaissance, de conscience et de sensibilité, qui constituent notre rapport construit au monde, grâce auquel il demeure habitable.




  • SOMMAIRE
    AFPP ? Qui sommes-nous ?
    Avertissement
    Préface
    I. Complexité de la protection des cultures
    Le cortège ordinaire des bioagresseurs dans le champ cultivé
    Comment les méthodes de protection des cultures se sont-elles mises en place ?
    Que représente la protection des cultures pour notre sécurité alimentaire ?
    En quoi la protection des cultures influence-t-elle la qualité desaliments ?
    Comment est apparue la notion de protection intégrée des cultures ?
    Comment appliquer les notions de durabilité à la protection des cultures ?
    Rappel sur les objectifs fixés au plan Écophyto 2018 et orientations récentes
    II. Les règles de base de la protection raisonnée
    A – Connaissance des bioagresseurs
    B – Quarantaines et contrôles
    C – Luttes obligatoires et collectives
    D - Évaluation des risques
    E – Connaissance et choix des moyens de lutte
    III. Pour aller plus loin : mesures indirectes de protection
    A – Mesures appliquées à l'espèce cultivée afin defavoriser son autodéfense
    B – Mesures appliquées à l'environnement de la plante cultivée destinées à renforcer le végétal ou à rendre son infection plus difficile
    C – Mesures appliquées à l'organisme à combattre en dehors de sa période de nuisibilité a? n d'en diminuer le potentiel néfaste
    IV. Pour aller plus loin : moyens pour l'intervention directe
    A – Des procédés physiques
    B - Des procédés biologiques
    C - Des procédés chimiques
    V. Vers la protection intégrée des cultures
    A – Quelques démarches pour la maîtrise de l'emploi des produits phytopharmaceutiques
    B – La valeur pratique des différentes mesures indirectes de protection
    Pour conclure
    Base bibliographiques
    Liste des sigles

  • La question d'histoire ancienne proposée aux concours de l'Agrégation et du Capes (« L'Anatolie (à l'ouest de l'Halys, y compris les îles possédant des territoires sur le continent), la Syrie et l'Égypte (avec Chypre) de la mort d'Alexandre au règlement par Rome des affaires d'Orient (55 avant notre ère) ») conduit à faire le point sur l'histoire autant politique que sociale et religieuse des cités et des royaumes, à l'intérieur d'espaces régionaux nettement caractérisés, qui partagent des traits communs (traditions civiques, pouvoirs royaux) ou, au contraire entrent en contact pour la première fois et de manière prolongée avec le monde grec. Maîtrise des espaces, pérennité des structures étatiques, politique des monarchies constituent quelques jalons d'une réflexion à mener sur l'histoire hellénistique de l'Orient méditerranéen.
    Henri-Louis Fernoux est maître de conférences en Histoire ancienne à l'Université de Bourgogne (Dijon). Ses travaux portent sur les sociétés urbaines en Asie Mineure aux époques hellénistique et impériale. 
    Bernard Legras est maître de conférences en Histoire grecque à l'Université I Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'histoire de l'éducation, le droit grec et les transferts culturels dans le cadre de l'Égypte hellénistique.
    Jean-Baptiste Yon est chargé de recherche au CNRS (laboratoire HISOMA, Maison de l'Orient et de la Méditerranée, Lyon). Ses recherches sont consacrées aux populations et aux sociétés du Proche-Orient hellénistique et romain dans le prolongement de sa thèse sur les Notables de Palmyre (publié en 2002 dans la Bibliothèque archéologique et historique de l'IFAPO, Beyrouth).
    Conseiller éditorial : Maurice Sartre.

  • Comment le langage est-il apparu ? Certes pas parce qu'il fallait que l'on parle... L'éthologie, la paléoanthropologie, la linguistique... servent ici de guides précieux dans une véritable enquête qui nous mène sur les traces des premiers humains.

    Existe-t-il des méthodes qui nous permettraient de reconstituer une éventuelle langue mère"? Comment un "protolangage" se serait-il complexifié pour d'atteindre l'immense sophistication de nos langues actuelles? Le langage, universel dans notre espèce et exception dans le règne animal, constituerait-il une anomalie de l'évolution?

    Les rôles joués par le langage et l'avantage évolutif qu'ils induisent seraient une des clés permettant de répondre à ces questions."

  • L'abbé Meyranx fut, comme nombre de ses confrères au XIXe siècle, un des grands érudits de l'histoire des Landes et particulièrement de trois localités : Grenade-sur-l'Adour, Mugron et Cazères-sur-l'Adour.
    Grenade est une bastide qui dépendait du Marsan et donc des vicomtes de Béarn, comtes de Foix. Elle fut au coeur des guerres d'Aquitaine puis des guerres de Religion, de la Fronde et de la Révolution dans les Landes.
    Cette monographie historique permet également, au-delà de l'histoire événementielle, de mieux appréhender les mentalités des populations aux différentes époques. Cela est toujours enrichissant et, parfois, très édifiant...
    Un ouvrage qui dépasse de loin les limites de Grenade et qui s'adresse, en fait, à tous les Landais...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage pratico-pratique constitue une plongée originale dans un monde encore trop peu connu, celui de l'apprentissage par l'expérience et la simulation.
    L'idée de départ est simple : c'est par l'action qu'on apprend, et que l'on retient. La simulation, exercice impliquant pour les participants, est une forme innovante, et terriblement efficace, de pédagogie. Ce guide pratique a été pensé pour tous les formateurs au sens large : professionnels de la formation pour adultes bien entendu, mais aussi formateurs internes ou occasionnels, enseignants notamment du secondaire du supérieur, responsables associatifs... Quiconque cherche à faire apprendre est un formateur, et tout le monde peut créer une simulation.
    Préfacé par Pascal Boniface, directeur de l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), ce Guide propose un éclairage innovant et une méthode ambitieuse et complète pour un apprentissage investi et pertinent. Il met en perspective les évolutions des méthodes d'enseignement et ouvre la voie à une pédagogie renouvelée : celle de l'apprentissage par l'action. Un outil imparable afin de faire parfaire les savoirs, savoir-faire et les savoir-être de chacun, qui séduit de plus en plus entreprises et organismes de formation.

    L'auteur

    Louis Bernard conçoit et anime des simulations depuis 2001.
    Durant ses études à Sciences-Po Lyon, à l'université de Californie (UCLA) et à la Loughborough University, il a organisé de nombreuses simulations de négociations internationales, notamment grâce au Munich European Forum, pour des étudiants de tous pays. Depuis lors, il est convaincu que la mise en situation est la meilleure solution pour l'enseignement comportemental.
    Louis est le fondateur de Layer Cake, le seul organisme de formation français dédié uniquement aux simulations et aux serious games, qui développe et anime des actions de formation interactives dans de nombreuses entreprises en France et à l'étranger. Au sein de Layer Cake, Louis a développé le concept de crisothèque©, bibliothèque de scénarios de crises à destination des entreprises.
    Les procédures de gestion de crise qu'il a rédigées ont été utilisées pour le rapatriement des Français du Liban lors de la guerre de 2006. Il a aussi organisé le soutien logistique de plusieurs missions complexes, de sûreté du développement international de grands groupes, et d'observation électorale. Il a participé à la gestion de nombreuses crises, notamment en sûreté des personnels, des installations, et de la réputation d'entreprises petites et grandes. Il a enfin été le représentant en Europe d'un cabinet spécialisé dans la gestion de crise, le kidnapping et l'extorsion.
    Louis Bernard est l'auteur de nombreux articles et ouvrages traitant de gestion de crise et de négociation, de dizaines de simulations et de plusieurs serious games.
    Il est aussi chargé d'enseignement à HEC, à l'IRIS et à la Hebrew University of Jerusalem.

  • Les États-Unis sont-ils à la veille de « lâcher » l'Europe ? Dans les années 1980, l'engouement des élites américaines pour l'Asie et le Pacifique fait resurgir cette question, alors que se dégradent les relations transatlantiques. À partir de 1985, une évidence s'impose : tant que la stratégie européenne de l'URSS est ressentie comme la menace principale, l'Amérique ne peut pas se désintéresser de l'Europe. Une révision de la stratégie des États-Unis n'est pourtant pas exclue. L'Europe le comprendra-t-elle, saisissant cette chance pour affirmer son identité ?

  • C'est sous le thème des substances psychoactives, licites ou illicites, et de leur influence dans le domaine des arts que se présente ce numéro automnal de la revue ESPACE art actuel. Quels liens les pratiques artistiques entretiennent-elles avec les substances psychotropes? La relation entre les deux peut ouvrir sur le désir de capter des univers intimes d'une rare intensité, mais elle peut aussi contribuer à prendre position en vue de dénoncer son omniprésence dans une société qui voue un culte à la bonne forme physique et à la santé. Ce dossier donne à voir et à lire sur la pratique de Bruce Conner, Beverly Fishman, Nan Goldin, Richard Ibghy et Marilou Lemmens, Carsten Hller, Henri Michaux, Willem de Koening, Brian Gysin, Arnulf Rainer, Frédéric Pardo, Philippe Mayaux, Takashi Murakami, Annie Ratti, Roxy Paine, Martial Raysse, Jean-Jacques Lebel, Bryan Lewis Saunders, Sarah Schnfeld, Jeremy Shaw et Colleen Wolstenholme.

  • This book includes extended and revised versions of a set of selected papers from the Ninth International Conference on Informatics in Control Automation and Robotics (ICINCO 2012), held in Rome, Italy, from 28 to 31 July 2012. The conference was organized in four simultaneous tracks: Intelligent Control Systems and Optimization, Robotics and Automation, Systems Modeling, Signal Processing and Control and Industrial Engineering, Production and Management. ICINCO 2012 received 360 paper submissions, from 58 countries in all continents. From these, after a blind review process, only 40 were accepted as full papers, of which 20 were selected for inclusion in this book, based on the classifications provided by the Program Committee. The selected papers reflect the interdisciplinary nature of the conference as well as the logic equilibrium between the four abovementioned tracks. The diversity of topics is an important feature of this conference, enabling an overall perception of several important scientific and technological trends.

  • Le débat régional bat son plein. Des arguments idéologiques et politiques s'affrontent : déconcentration ou décentralisation ? Jacobins ou Girondins ? Mainteneurs de l'État ou décolonisateurs de la province ? Derrière ces batailles - et ces nuages de fumée - quelles sont les réalités géographiques, économiques et sociales ? Les régions existent-elles et la France peut-elle se concevoir comme un damier de régions solides et cohérentes ? Ou n'est-elle que l'union d'une province souvent anémique et d'un Paris congestionné ? Quelles évolutions peuvent se dessiner, quels avenirs la province française peut-elle connaître ? Depuis plus de quinze ans, l'organisation politico-administrative de l'espace français est entrée en mue. Mais saura-t-elle faire peau neuve et donner vie à des régions viables ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty