M Chevaly

  • La magie du théâtre est probablement aussi ancienne que l'homme lui-même. Avant de transformer le réel, on demande au rêve sa représentation. Le sorcier originel était un acteur. L'acteur, aujourd'hui, est toujours un sorcier. Mais pour arriver à la perfection du spectacle, il faut longuement s'y préparer, pour soi et pour les autres.
    Dans cette nouvelle édition de son guide pour Le théâtre amateur, Maurice Chevaly - lui-même acteur, metteur en scène et auteur d'ouvrages théoriques sur le théâtre - ne cache rien du long chemin initiatique qui mène à la scène : les origines du jeu dramatique et ses différents genres (revues, récitations chorales, expression dramatique mimée, parlée et chantée, farces, fables, monologues), l'éducation corporelle et la gymnastique du comédien (décontraction, éducation rythmique, expression corporelle pour le théâtre et le cinéma : marche, tenue en scène, expressions physionomiques, port du masque) et surtout les trois grandes techniques culturelles : la relaxation, l'improvisation muette et parlée (nombreux thèmes à développer) et la diction, qui aboutissent enfin à la représentation scénique.
    Tous ces apports, toujours illustrés par de nombreux exercices individuels ou collectifs, sont adaptés aux troupes de théâtre, notamment les troupes d'amateurs et les troupes jeunes, au théâtre à l'école ou à l'air libre (colonies de vacances, veillées et feux de camp) et aux ateliers artistiques. Sans oublier les incontournables périphériques que sont les décors, les costumes, le maquillage, la musique de scène et les bruitages.

    Des bibliographies thématiques et une approche du répertoire des pièces pour les enfants, les jeunes et les adultes, complètent harmonieusement un ouvrage indispensable sur tous les terrains de l'expression théâtrale.

  • Ce livre n'est ni une biographie, ni une étude littéraire : plutôt un roman vécu, au fil duquel vous pourrez suivre, pas à pas, Jean Giono dans les traces de sa vie quotidienne, livre-fleuve qui suit le cours du temps en jouant à saute-mouton. Immobile au centre de l'oeuvre gionienne, vous voyagerez dans une vraie Provence, à la rencontre de petites et grandes destinées, vivant les aventures créées et recréées par ce démiurge. Giono, ou le triomphe de l'excessif et de la vie. Que sa Joie demeure !

  • Ce livre n'est ni une biographie, ni une étude littéraire : plutôt un roman vécu, au fil duquel vous pourrez suivre, pas à pas, Jean Giono dans les traces de sa vie quotidienne, livre-fleuve qui suit le cours du temps en jouant à saute-mouton. Immobile au centre de l'oeuvre gionienne, vous voyagerez dans une vraie Provence, à la rencontre de petites et grandes destinées, vivant les aventures créées et recréées par ce démiurge. Giono, ou le triomphe de l'excessif et de la vie. Que sa Joie demeure !

  • Genet, l'Amour cannibale, tome 1 d'une étude de Maurice Chevaly. Rencontre d'un adolescent interné à la colonie pénitentiaire de Mettray. Dépossédé du monde et confronté au viol, Genet fera siennes les lois d'une vie inversée où humiliation et cruauté, mensonge et homosexualité tisseront les fils ténus d'une autre morale, celle de Genet, "le dieu du mal". Rencontre d'un homme au visage de bagnard dissimulant amours de midinette et souffrances inavouées, d'un homme marginalisé, voleur ou prostitué, traître ou révolutionnaire, Genet, qui cherchera son identité dans les communautés masculines les plus diverses. L'Amour cannibale, c'est aussi la rencontre d'un sadomasochiste, d'un fétichiste, d'un pervers qui invente une étrange mystique pour mieux légaliser son enfer. Ce Credo, cette apocalypse, Maurice Chevaly les retrouve fantasmés dans l'oeuvre de Genet et, plus particulièrement, dans son théâtre. C'est l'objet de la rencontre proposée dans le tome 2 : L'enfer à fleur de peau.

  • Genet, l'Amour cannibale, tome 1 d'une étude de Maurice Chevaly. Rencontre d'un adolescent interné à la colonie pénitentiaire de Mettray. Dépossédé du monde et confronté au viol, Genet fera siennes les lois d'une vie inversée où humiliation et cruauté, mensonge et homosexualité tisseront les fils ténus d'une autre morale, celle de Genet, "le dieu du mal". Rencontre d'un homme au visage de bagnard dissimulant amours de midinette et souffrances inavouées, d'un homme marginalisé, voleur ou prostitué, traître ou révolutionnaire, Genet, qui cherchera son identité dans les communautés masculines les plus diverses. L'Amour cannibale, c'est aussi la rencontre d'un sadomasochiste, d'un fétichiste, d'un pervers qui invente une étrange mystique pour mieux légaliser son enfer. Ce Credo, cette apocalypse, Maurice Chevaly les retrouve fantasmés dans l'oeuvre de Genet et, plus particulièrement, dans son théâtre. C'est l'objet de la rencontre proposée dans le tome 2 : L'enfer à fleur de peau.

  • Zidore Angélus est né, au début des années soixante, du croisement merveilleux de l'imagination de Maurice Chevaly et de l'enthousiasme de l'ORTF. Ainsi, pendant cinq années, a-t-il sillonné tous les étés les villes du sud de la France en même temps que les ondes de France Inter. Berger, il l'était par son bagage originel, et mage par l'avenir heureux qu'il prédisait à tout un chacun. Zidore Angélus était le fils privilégié de la terre et des étoiles, et des millions d'auditeurs profitèrent du bonheur qu'il savait leur communiquer. Depuis, ne croyez pas qu'il ait disparu. Il suit toujours le soleil sur les chemins de sa Provence natale, de Forcalquier à Aups, de Barjols à Oraison, de Valensole à Apt, en une sorte de transhumance de la parole, bordée de veillées à l'ancienne. Dans ce livre, Zidore Angélus vous propose seize étapes de cette quête du monde, seize récits et contes, foi de Zidore, tous authentiques ! qui vous ouvrent les portes d'une Provence immortelle.

  • Jean Giono est toujours parmi nous. Son oeuvre gigantesque, son écriture universelle marquent sans cesse notre modernité du sceau de l'intemporel. Autour de nous, la présence constante de ses livres, de ses films quelquefois tournés dans une orageuse collaboration avec Marcel Pagnol, en est la preuve évidente. Et que dire encore du pacifisme têtu et optimiste de ce pionnier de l'écologie alors que notre planète continue d'être mise à feu et à sang ? Pour le centenaire de la naissance de ce sage turbulent, Maurice Chevaly nous offre un regard neuf sur sa vie et son oeuvre, éclairant ses écrits et leurs cycles des événements forts de son existence : les deux guerres et le Contadour. Mais en cela, l'auteur de cet ouvrage est plus qu'un conteur qui nous entraîne et nous charme, comme le fit constamment Jean Giono : Manosquin d'origine, il est aussi le proche qui, de 1941 à 1954, s'abreuva à la source du maître, approcha son intimité, eut droit à ses confidences. OEuvre vivante et vibrante, humoristique et parfois grinçante, à l'image du grand écrivain qu'il nous dévoile avec brio, ce livre passionnera tous les lecteurs, de la moindre anecdote originale à la documentation finale quasiment exhaustive, en passant par les deux entretiens inédits. Mais cela n'étonnera personne : Maurice Chevaly, ce passionné de Giono, avait déjà obtenu avec son Giono à Manosque le prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres en 1987.




  • Table des matières
    Oou cousins !
    LE JUGEMENT DE DIEU
    LE CAUCHEMAR DU CUISINIER
    LA CONVERSION DE PÉTOULET
    LE DOCUMENT
    LE TEMPS PARTIEL
    LA LÉGENDE DES CALISSONS
    LE PARADIS PERDU
    LE VOYAGEUR
    HISTOIRE DU FADA QUI DEVINT UN RAVI
    MADAME SEGUIN ET LE LOUP
    LE VIEUX MONSIEUR INDIGNE
    DE L’IMPRUDENCE MÉDICALE
    VOL CHEZ BALTHAZAR
    LA NUIT OÙ TOUT RECOMMENCE

  • entre Légende et Histoire, Maurice Chevaly, conteur infatigable, dévoile les mille et un aspects d'une Provence immortelle. Tour à tour drôle, grave, facétieux il joue sur la palette du temps pour mieux camper les couleurs d'un espace devenu mythique. Ses personnages sont nos voisins, nos rencontres, nos amis. Ses récits, quelque part, déroulent notre propre chemin. Il y a dans ces pages, à lire comme l'on déguste une bourride, tous les éléments alléchants d'une Provence bon Thym.

  • Ce livre est une double mémoire. Il plonge dans le lieu le plus mythique d'Alger la Blanche, dans cette Casbah mondialement connue, écrite, photographiée et filmée qui, toujours - et aujourd'hui encore - s'est trouvée à la source de tous les grands événements. Et pour y parvenir, Maurice Chevaly, feuillette les pages d'un journal disparu depuis trente ans, « La Dépêche Quotidienne », nous donne à voir des documents porteurs d'émotion et de souvenirs. Il relate l'histoire d'une déchirure, sans jamais en aviver les plaies profondes, tout au contraire en lui appliquant une thérapie d'amour.

empty