Marc-Alain Descamps

  • La fin du tabou du nu est le plus grand phénomène psycho-sociologique du vingtième siècle. Marc-Alain Descamps s'est posé la question : pourquoi ce déferlement soudain du nu dans nos sociétés ? Après une enquête psychosociologique, il a tenté d'y répondre, en confrontant les motivations traditionnelles pour les vêtements, et les arguments fournis par ceux qui font du nudisme une vertu, et le pratiquent - consciemment et délibérément - dans le cadre du naturisme. Naturisme, dont les préoccupations de défense de la nature se retrouvent maintenant dans toutes nos sociétés. Une confrontation entre le nu commercial, le nudisme sauvage, et le nudisme naturiste des fédérations, nous livrera-t-elle la clé de ce grand phénomène contemporain : la vogue du nu ?

  • Pour tous ceux qui refusent l'échec scolaire pour leur enfant en lui permettant de développer l'élan vital qui est en lui.

  • La Haine du corps est l'une des clés de la civilisation occidentale. Elle n'avait jamais été dévoilée et, selon Marc-Alain Descamps, l'on ne peut rien comprendre sans elle à notre histoire. Platon l'a reçue de l'Iran, puis l'a transmise à Paul de Torse ; Descartes l'a reprise. Elle a inspiré successivement le Manichéisme, le mouvement Cathare, l'épidémie des Flagellants, la Préciosité, le Jansénisme, le Puritanisme, le Dolorisme... Le corps toujours a été accusé de tous les maux et de toutes les turpitudes. On ne trouve pas, ce livre le démontre, un mot en faveur du corps avant le XXe siècle, en dehors de l'Orient. En se plaçant du point de vue de la psycho-histoire, l'auteur va nous dire pourquoi. Pour lui, la réconciliation avec le corps va de pair avec la libération des femmes, l'écologie, la défense de la nature, des animaux, du tiers monde, la conscience planétaire, le mouvement Transpersonnel...

  • Voici la première étude scientifique de la mode. Jusqu'à maintenant on n'avait fait que réfléchir sur le vêtement, et il cachait tout. La mode est ici étudiée pour elle-même, en tant que phénomène psychosocial fondamental. Nos sociétés affectent tout de mode. Sortant de son domaine traditionnel, le vêtement, elle s'étend aux voitures, lunettes, bijoux, remèdes, voyages, produits de maquillage, à la presse, à l'édition, aux chansons et à tous les arts, au mobilier et à l'alimentation... L'élucidation de ses degrés et l'analyse structurale de ses facteurs permettent de la suivre dans ses recouvrements, depuis l'imitation dans un petit groupe jusqu'à son exploitation commerciale, industrielle et économique. Son étude est fondée sur des enquêtes de psychologie sociale, portant non seulement sur le vêtement mais aussi sur les autres domaines. La recherche de ses mécanismes, de ses lois et surtout de son sens vise à répondre à la question essentielle : « Pourquoi de nos jours tout devient-il une question de mode ? »

  • Ce que l'on appelle « amour » n'est souvent qu'une forme de narcissisme égotique du Moi. L'amour transpersonnel, dépassant ce Moi, prend ces racines dans le Soi (Jung) et rayonne aussi bien dans la relation privilégiée du couple, que dans l'amour universel de tous les êtres, et dans l'expérience mystique. Dans ce livre l'amour est donc abordé à la fois du point de vue psychologique et du point de vue spirituel : - la psychologie de l'amour afin d'apprendre à aimer ; - l'amour chrétien avec en particulier l'École rhénane et sa préparation par le courant féminin des Béguines ; - l'amour dans le monde musulman avec la voie des Soufis ; - l'amour aux Indes en liaison avec les Écritures et le Yoga ; - l'amour universel dans le Bouddhisme. Ce livre ne se limite pas à décrire des états d'amour mais permet de mieux se connaître et donne des outils pratiques de développement personnel de ses capacités d'amour. Il s'adresse au grand public tout comme aux « Psy » et aux personnes intéressées par les voies spirituelles.

empty