Pascal Morin

  • Comment fait-on à 18, 30, 40 ou 50 ans, pour changer le cours de sa vie insatisfaisante, et conquérir lapaisement, peut-être même le bonheur et lamour ? Avec grande maîtrise, lauteur nous entraîne dans la "ronde" dune petite dizaine de personnages parisiens, dâges et de conditions sociales et raciales différentes, tous saisis à un moment de questionnement et de basculement. vers un avenir meilleur. Cinquième roman très contemporain de Pascal Morin, optimiste et convaincant, sur la force des rencontres qui nous amènent à devenir autres.

  • Depuis 45 ans, Danielle, neurologue à la retraite, vient passer ses vacances dans la  maison de famille, sur la Côte d'Azur. Comme chaque été, elle y accueille son fils Pierre-Marie, psychiatre, et son unique petit-fils, Arthur, élève en classe scientifique. La seule nouveauté, cet été-là, c'est la présence de Prisca, une jeune fille recrutée pour aider aux tâches ménagères. Prisca, comme une météorite tombée d'une autre planète, va agir, par sa seule présence, comme un révélateur de leurs manques et de leurs frustrations... et les remettre en mouvement. Dans les paysages magnifiques de la Côte d'Azur, une parabole sur la vie comme nécessaire renouveau perpétuel.

  • Un sculpteur célèbre et scandaleux a disparu. Un romancier mène une enquête biographique, pour tenter de comprendre la source de son art et, peut-être, les raisons de sa disparition. Mais de faux miroirs en vrais indices, le biographe et son personnage vont nous entraîner dans un vertige troublant? Ce quatrième roman de Pascal Morin frappe par son ambition et sa singularité.

  • Des subprimes au populisme

    Pascal Morin

    • Glyphe
    • 4 Juillet 2017

    La montée des populismes en Europe est une des retombées de la crise des subprimes.
    La débâcle des subprimes a exposé les failles de la construction européenne, l'échec de la monnaie unique, la financiarisation à outrance du capitalisme et la paupérisation des classes moyennes et des classes populaires. La montée du populisme en est la conséquence. L'Europe n'a d'autre choix que sa refondation, dans un environnement géopolitique dessiné par les Américains, les Chinois et les Russes, dont elle est progressivement exclue. La position financière de la France est d'une telle précarité que le redressement sera forcément difficile, mais indispensable pour refonder l'Europe.
    L'année 2017 engage une décennie clef pour l'Europe : elle marquera soit le renouveau et la reconquête, soit la vassalisation et la disparition dans les oubliettes de l'Histoire.
    Un essai très intéressant pour comprendre la situation européenne actuelle et l'enjeu des années à venir.
    EXTRAIT
    Dans un monde en devenir, quelle sera la place de l'Europe qui manque de vision et s'exclut des grands mouvements géopolitiques par son inaction au-delà des mots, des petites phrases, des grandes et petites lâchetés, des renoncements et des compromissions, et surtout d'une ambition réduite à quelques prés carrés et intérêts particuliers, alors qu'une partie croissante de sa population s'interroge sur la validité d'une construction européenne dont elle ne voit plus l'objectif, conteste le mode de fonctionnement, n'y trouve plus son intérêt ?
    Et la France, microcosme de l'Europe, où la dichotomie entre les élites et la population n'a jamais été aussi marquée, où depuis les années quatre-vingt l'aveuglement et le déni de réalité se font une concurrence effrénée, où la consanguinité de la classe dirigeante produit les mêmes effets que la consanguinité biologique, où l'esprit corporatiste a repris une vigueur nouvelle et n'est plus l'apanage du Moyen Âge, où la fameuse « fracture sociale » dénoncée par Jacques Chirac en 1995 s'est non seulement élargie mais s'est également allongée en touchant de nouvelles franges de la population.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Cet essai constitue un excellent outil de réflexion écrit sans tabou et avec hauteur de vue ; c'est aussi un cri d'alarme... - Bernard Attali
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pascal Morin, titulaire d'un doctorat en finance de l'Université Paris Dauphine, pratique les marchés financiers depuis le milieu des années quatre-vingt à Londres et en Suisse. Ses activités professionnelles lui ont offert un champ d'observation privilégié des évolutions sociales, économiques et politiques du monde industrialisé.

  • "Je vous surveille depuis longtemps, je vous vois mettre votre nez partout et c'est exactement le reproche que l'on me fait. En vous lisant, j'ai l'impression d'avoir trouvé une attitude mentale tournée vers l'homme", dit Boris Cyrulnik. "Pour vous comme pour moi, on ne peut parler de l'être humain, sans le considérer à la fois comme un être biologique, culturel, psychologique et social. Nous nous rencontrons parce que nous savons que le fantasme, l'imaginaire ou le mythe sont des réalités humaines fondamentales", lui répond Edgar Morin. Boris Cyrulnik est psychiatre. Edgar Morin est philosophe. Pascal Lemaître est illustrateur.

  • "La Marseillaise est un grand hymne où sont associés Nation, République, universalisme, liberté, dans une intensité frémissante qui est justement celle de l'an I, de Valmy, du moment fondateur de la France républicaine et du moment paroxystique de la défense de la liberté nationale. En dépit de ses excès de langage qui, en contrepartie, apportent un extrême romantisme, il doit être conservé. C'est un hymne d'éveil et de résistance qui a valu pour les résistances qui ont suivi, qui vaut pour celles que nécessite notre temps, et qui vaudra pour les résistances futures." Edgar Morin

    Edgar Morin est l'un des plus grands penseurs contemporains.

    Pascal Lemaître est illustrateur dans l'édition et la presse internationales.

empty