QUAE


  • Cet ouvrage, écrit par un scientifique spécialiste du cacao et grand amoureux du chocolat, nous emporte dans un voyage autour du monde, à la découverte de la culture du cacao et de ses transformations. Tour à tour, nous côtoierons les petits planteurs, les marchands, les négociants et les chocolatiers. Puis les nutritionnistes et les faiseurs de loi nous dévoileront quelques secrets et directives. Nous nous ferons chimistes pour explorer les molécules de l'arôme et les suivre pendant la fermentation et la torréfaction des fèves. Enfin nous apprendrons à déguster le chocolat et à distinguer les différents terroirs. Emaillé d'anecdotes vécues par l'auteur, ce beau livre nous fait découvrir la grande histoire du chocolat, l'épopée d'une gourmandise nommée « nourriture des dieux ».

  • La présence de l'olivier est un symbole actuel très marquant des paysages méditerranéens et de leur attrait. Dans cet ouvrage, on apprend que l'histoire de l'olivier est très ancienne, qu'elle est ancrée dans la religion et la médecine, et que ses origines génétiques et sa domestication ne sont plus un mystère. Le lecteur pourra s'intéresser également aux aspects culturels, au rôle social et à l'intérêt gastronomique de l'olivier et de ses produits. Néanmoins, l'olivier apparaît hors norme par rapport aux autres arbres fruitiers : cultiver des arbres centenaires est un véritable défi. Ainsi, dans le domaine de la biologie et de la physiologie, les dernières avancées de la recherche sont proposées en particulier pour l'oléiculture, la production des fruits et la protection des oliveraies. Sont considérés également les effets sur la santé et l'impact économique de cette production qui connaît un nouveau souffle depuis une trentaine d'années, car sa culture a été encouragée et ses produits valorisés. La qualité des produits oléicoles est donc un élément majeur du succès de cet arbre et de nombreuses appellations d'origine protégée ont vu le jour en France et dans de nombreux pays du Bassin méditerranéen. L'image de l'olivier est maintenant mise en valeur dans les paysages qu'il a transformés et même dans les villes. Spécialistes de l'olivier, les auteurs nous font part des résultats de recherche les plus récents et nous entraînent dans l'histoire de l'olivier, l'arbre des temps. Cet ouvrage intéressera les amateurs, qu'ils soient jardiniers, cultivateurs, ou simplement touristes, et tous les professionnels de la filière oléicole et des filières fruitières.


  • Les végétaux sont souvent considérés comme des êtres insensibles. Certes, ils n'ont pas d'organes des sens comme les nôtres : pas d'yeux, d'oreilles ou de nez.

    Comment font-ils alors pour percevoir les stimulations de l'environnement : vent, pluie, blessure, attaque d'herbivores ou de ravageurs, et même rayonnements électromagnétiques tels que ceux de la téléphonie mobile ? Non seulement ils perçoivent mais ils répondent aux stimulations par des modifications de leur métabolisme et de leur développement, parfois même par des mouvements.
    Ils ont inventé avant nous la guerre chimique et la guerre biologique. Certains seraient même capables d'avertir leurs voisins qu'un danger les menace ! La réponse aux stimulations peut être rapide et directe (comme avec la sensitive ou la dionée attrape-mouche). Malgré l'absence de système nerveux, les plantes peuvent également mettre en oeuvre de véritables mémoires : la répétition d'un stimulus modifie l'intensité de la réponse, ou bien le stimulus entraîne le stockage d'une information comme si la plante « se rappelait » avoir perçu un signal des jours, parfois des semaines plus tôt.

    Quel est, pour les plantes, l'avantage évolutif de posséder de la mémoire ? Quand, où et comment se produit le stockage d'information ? Qu'est-ce que la mémoire des plantes comparée à celle des humains et des animaux ? Autant de questions passionnantes et troublantes auxquelles répond Michel Thellier avec l'exigence de la clarté et de la rigueur scientifique. C'est en effet un ouvrage unique en son genre qui bouscule nos idées reçues tout en restant accessible à un large public - amoureux de nature, scientifiques, professionnels...

  • C'est au XVIIe siècle que les carottes orange (auparavant blanches, jaunes ou rouges) ont été sélectionnées aux Pays-Bas. Le haricot, la carotte ou le radis ont été nanifiés au XIXe siècle pour la culture sous châssis. Saviez-vous encore que la graine de radis était une friandise pour les Japonais ? Ce livre nous raconte l'évolution d'une trentaine d'espèces potagères depuis leur domestication. Des notions de botanique, de génétique, de géographie, d'histoire, de linguistique et d'ethnobotanique permettent de remonter à l'origine des plantes légumières et de comprendre comment elles se sont modifiées et diversifiées pour donner les variétés d'aujourd'hui.
    Public : enseignants et étudiants férus de botanique, d'histoire ou d'alimentation, tout «honnête homme» curieux d'en savoir plus sur ces plantes de consommation quotidienne.

  • La forêt tropicale est un sujet majeur des grands débats planétaires, au coeur des questions de développement durable pour des enjeux écologiques, autant qu'économiques et sociaux. Ses impacts sont multiples tant sur les équilibres climatiques et biologiques que sur le bien-être des populations, à l'échelle locale et mondiale.
    Après un état des lieux des écosystèmes forestiers tropicaux et de l'environnement institutionnel, le Mémento du forestier tropical aborde les questions et les concepts incontournables pour s'orienter vers une gestion durable des forêts, face aux menaces actuelles et futures. Il détaille l'ensemble des méthodes et des processus et préconise de bonnes pratiques.
    Cet ouvrage fournit aux décideurs, aux praticiens et à tous les acteurs de la filière un ensemble de savoirs et de savoir-faire pour gérer durablement les forêts tropicales.

  • Depuis quatre siècles, l'Amazonie revient régulièrement sur le devant de la scène internationale en raison de sa richesse et de son rôle dans le changement global. Ce livre, rédigé par des spécialistes reconnus, offre à un large public un aperçu de la mosaïque des évolutions qu'a connues cette région au cours du dernier demi-siècle, sachant que cette époque a été marquée par une forte dynamique démographique, économique et par des interventions volontaristes des pouvoirs publics. Plus qu'une synthèse sur la colonisation, ce livre se veut un témoignage de la seconde mondialisation de l'Amazonie et de son intégration progressive aux économies et sociétés nationales des pays constituant le bassin amazonien, et ce à l'aube du XXIe siècle, avec de nombreux autres grands défis humanitaires portant sur l'alimentation mondiale et son énergie. Loin du débat académique sur la dynamique des transformations du monde amazonien, cet ouvrage contribue à expliquer la perception de l'Amazonie, perception altérée par la distance entre imaginaire et réalité.

  • L'espèce humaine va-t-elle pouvoir s'adapter aux changements qu'elle a elle-même suscités ? En a-t-elle encore les moyens physiologiques et biologiques ? Est-il encore temps ? Sur quel secteur scientifique, économique ou social allons-nous pouvoir nous appuyer à l'avenir pour nous aider dans une phase où les changements du monde seront multiples ? Le monde, l'homme l'a rendu nettement plus vivable pour lui-même en y augmentant son espérance de vie, en facilitant ses accès au garde-manger, à la fontaine municipale, au médecin de famille, à la pompe à essence, au train ou à... ses redoutables e-mails. Ce faisant il a, d'un même geste, multiplié par cent sa facture énergétique comme sa production de carbone et de polluants, pillé les ressources halieutiques, érodé les terres arables, homogénéisé le vivant et, peut-être, mangé son pain blanc. Tout n'est pas joué, mais il y a bien urgence ! Les régulations qui animent le monde sont de plus en plus contraintes et l'on sait désormais que l'accumulation des savoirs (d'Internet notamment) ne donne pour autant la capacité d'agir ! Et pourtant, si l'humain touche effectivement tous ses « plafonds » (physiologiques, biologiques, environnementaux, sociaux, économiques, etc.) cette situation ne sera pas supportable. Loin de propos culpabilisants mais à partir de leurs travaux les plus récents, des scientifiques, de tout bord, tentent d'apporter des esquisses de réponses. Au-delà des idées reçues, leurs textes constituent des liens tissés, entre les sciences de la nature, les sciences fondamentales, les sciences de l'homme et de la société, pour nous dresser un bilan aussi complet que possible de la situation. Car s'il est acquis que l'activité humaine est le principal moteur de l'évolution de la planète, il convient désormais trouver des moyens pour protéger l'espèce humaine contre ses propres agissements et modérer sa soif du « toujours plus ». C'est pour répondre à cette quête que cet ouvrage a été rédigé. S'adressant un public de scientifiques de tout domaine, il peut aussi attirer l'attention des décideurs agissant en matière d'environnement et de gestion des ressources. Plus globalement, tout citoyen conscient des enjeux environnementaux, économiques et sociaux actuels y trouvera la matière pour renouveler ses réflexions.

  • En projet depuis les années 1970, le Parc national des calanques, officialisé par décret en avril 2012, est le premier parc national de deuxième génération selon les termes de la loi de 2006. Parce qu'il est littoral, marin et situé dans l'aire métropolitaine de Marseille, regroupant près de 2 millions d'habitants, sa création a cristallisé des enjeux écologiques et sociaux cruciaux. Comment définir ses limites à l'échelle des communes concernées ? Comment protéger la biodiversité tout en préservant les patrimoines culturels ? Comment l'attention aux inégalités environnementales peut-elle s'inscrire dans l'élaboration d'une charte pour le parc national ? Comment établir la gouvernance de ce patrimoine paysager unique ? Ce livre retrace la construction du projet de parc national en se focalisant sur la période de concertation entre les nombreux et divers acteurs (résidents, usagers, agents territoriaux...), en partie réunis dans le Groupement d'intérêt public des calanques, ainsi que sur l'articulation entre concertation et décision. Les auteurs utilisent différentes approches - sociologique, géographique, urbanistique et anthropologique - pour proposer une étude critique des processus de construction territoriale et de légitimation des pratiques culturelles liées aux calanques. Elle permet notamment de comprendre en quoi le Parc national des calanques est le produit d'une histoire locale déjà fédérée - celle des usagers des lieux et des relations entre les communes. Cet ouvrage, illustré d'une trentaine de photos, s'adresse aux enseignants, étudiants, gestionnaires d'espaces naturels, aux chercheurs, mais aussi à tous les passionnés des calanques.

  • Cet ouvrage retrace l'histoire de la production de la banane dessert articulée aux innovations techniques. Tout au long du XXe siècle, les chercheurs ont été sollicités pour répondre aux questions prioritaires de la filière : exigences d'un produit pour l'export, production, variétés performantes et résistantes aux maladies, des techniques de production pour un développement durable.

  • Les espèces végétales voyagent dans le monde, véhiculées volontairement ou involontairement par l'homme. Celles qui ont été introduites depuis longtemps sur notre territoire sont dites naturalisées et nombre d'entre elles continuent de rendre des services à l'homme, notamment d'ordre ornemental et alimentaire. Sans omettre les lois qui régissent leur statut, parler positivement des invasives végétales en relevant l'intérêt qu'elles présentent est l'objet de ce livre.
    Cet ouvrage vous emmène à la rencontre de celles que vous croisez tous les jours sans les voir, de celles dont vous avez déjà goûté les fruits sauvages (mûres, cynorrhodons, figues de Barbarie...), ou encore d'espèces proches de nos habitudes culinaires (raisins, topinambours). Vous y découvrirez des plantes inattendues donnant lieu à des recettes salées ou sucrées traditionnelles dans leur pays d'origine, que l'auteur a expérimentées au cours de ses voyages.
    57 fiches décrivant les caractéristiques, l'habitat, la fréquence et les usages culinaires de ces plantes vous permettront de mieux connaître ces « belles étrangères » et de goûter de nouvelles saveurs.

  • Cet ouvrage présente la biologie et les moeurs des canards sauvages, mais aussi les réseaux d'acteurs qui interagissent avec eux. Il invite le lecteur à une analyse des évolutions récentes des rapports qu'entretiennent les hommes avec la faune et la nature en général. Ce livre n'est donc pas à prendre comme une simple histoire naturelle des canards et des hommes, mais comme une invitation à exploiter durablement les populations de canards sauvages, et au-delà les milieux naturels, dans un monde changeant.

  • Cet ouvrage fournit les éléments techniques nécessaires à la pratique quotidienne de l'alimentation des chevaux, des poneys et de l'âne, à auge et à herbe. Il est un complément indissociable de l'ouvrage Nutrition et alimentation des chevaux qui pose les bases théoriques de la nutrition.

  • Le commerce équitable est à la mode et a connu un développement fulgurant. Qu'est-il ? D'où vient-il ? Où va-t-il ? Cet ouvrage vise à répondre à ces grandes questions en dressant l'état de l'art des recherches universitaires menées sur le commerce équitable depuis une quinzaine d'années.
    Chaque contribution prend en compte les différents courants du commerce équitable, et s'appuie sur les prises de positions des acteurs. Cet ouvrage porte un regard pluridisciplinaire sur le commerce équitable : les analyses empruntent à la sociologie et à l'anthropologie, aux sciences politiques et au droit, à l'économie et aux sciences du management. La multiplication des regards permet de restituer chaque entrée de ce dictionnaire dans son ensemble et sa diversité.
    Il offre au lecteur une attrayante synthèse de la littérature scientifique sur le sujet et se veut un ouvrage de référence sur le commerce équitable. Entre les entrées, des renvois permettent de naviguer dans le dédale du commerce équitable (équité, prix juste, certification, producteurs,....). Le lecteur pressé pourra, lui, se satisfaire d'une synthèse des recherches scientifiques sur tel ou tel enjeu du commerce équitable. L'ensemble du dictionnaire est documenté de façon rigoureuse, les références bibliographiques étant regroupées en fin d'ouvrage. Écrit par des spécialistes, cet ouvrage s'adresse tout autant aux chercheurs désireux d'étudier le phénomène, qu'aux étudiants en sciences sociales ou qu'aux militants, entrepreneurs et citoyens s'interrogeant sur l'équité dans les relations commerciales.

  • Peut-on concevoir une connaissance organisée et efficace qui ne réponde pas aux critères scientifiques ? Les sciences sont utilisées dans tous les pays.
    Leur histoire les relie aux sociétés qui les ont produites. Dans son ouvrage, l'auteur invite les scientifiques et tous les "mordus" de sciences à en explorer aussi la dimension humaine. A partir de l'histoire et des travaux de quelques penseurs contemporains, Michel Serres, François Jullien, Edgar Morin, il nous guide vers une compréhension plus large et plus humaine des savoirs scientifiques. En acceptant d'écouter des savoirs dont la rationalité est différente de la nôtre, nous enrichissons notre perception du monde ; celle-ci n'est pas seulement limitée à une connaissance scientifique, nous avons aussi avec le monde une relation de connivence, d'un tout autre ordre.
    Conçue à partir de séminaires de formation en philosophie des sciences, destinés à des chercheurs, la démarche de l'auteur est délibérément pédagogique. Il nous présente pas à pas les liens entre la science et la société humaine qui la conçoit. Il invite le lecteur à assumer son savoir scientifique dans la société qui est la sienne et à le dépasser en élargissant peu à peu son cadre de pensée.

  • Si l'air est ce que l'on respire et qui nous fait vivre, il est aussi une catégorie de la pensée, du discours, de la science, de l'art. À ce titre, il est objet de représentation, de connaissance, d'expérience. L'air a inspiré des mythologies, des religions, a fondé des philosophies, a engendré des sciences (la chimie, la médecine), a inspiré des artistes ; il s'est offert à la conquête, s'est vu domestiqué, trafiqué, empoisonné même.
    Cet essai est tissé de ces histoires, ordonnées thématiquement et chronologiquement. Au long de quatre parties, nous partons à la rencontre de savants (Gay-Lussac, Lavoisier), d'inventeurs (Léonard de Vinci, les frères Montgolfier), de philosophes (Aristote, Descartes, Bachelard), de peintres (Monet, Turner, Constable), d'architectes, de plasticiens, de musiciens, d'explorateurs.
    Aujourd'hui, l'air est objet d'inquiétudes. Investi par une multitude d'experts et d'appareils qui en révèlent la fragilité, il intéresse l'opinion et, depuis peu, gagne l'arène politique. Mais que sait-on de sa longue et hétérogène histoire ?
    Air élément, air vital, air pollué, vecteur de miasmes ou symbole de pureté, objet de conquête, à la fois milieu et environnement, ambiance et climat, matériau industriel et artistique... L'ambition de ce livre est de mettre en perspective cet écheveau de représentations, de craintes, de connaissances, de fantasmes, qui anime la perception de cet élément si évident et si complexe.

  • Diffuser ses résultats de recherche est tout aussi important que le travail expérimental lui-même. Mais cette évidence se transforme bien souvent en une épreuve douloureuse lorsque vient le moment de la rédaction. Le chercheur débutant ou l'étudiant confronté à la rédaction de sa thèse ou de son premier article est alors assailli par une foule de questions : faut-il d'abord écrire le résumé ? Suivre l'ordre des différentes sections en commençant par l'introduction ?
    Cet ouvrage à l'usage des scientifiques en sciences biologiques, médicales, agronomiques et vétérinaires a été écrit pour décrypter les inconnues et pour répondre à toutes les questions qui assaillent les auteurs tout au long du processus de rédaction d'un article. L'ouvrage propose une manière d'aborder la rédaction en se concentrant sur la structure des articles plutôt que sur la grammaire et la syntaxe, en soulignant le rôle de l'hypothèse dans la construction de l'article. Il insiste également sur le fait que le style scientifique est avant tout celui de la logique.

  • Groupe modeste en nombre d'espèces, les pucerons comptent parmi les plus importants ravageurs des plantes en milieu tempéré. Les grandes cultures leur offrent d'immenses espaces où ils peuvent se nourrir, se reproduire et provoquer des dégâts sérieux auxquels l'homme palliait, jusqu'ici, par des méthodes de lutte principalement polluantes. La surveillance régulière des populations de pucerons ravageurs permet de mieux évaluer les risques encourus et participe à l'élaboration de méthodes de lutte efficaces et raisonnées.
    Les auteurs décrivent 35 espèces des pucerons les plus ravageurs et apportent des éléments de biologie qui permettent une meilleure approche et une meilleure connaissance de ces insectes. Cet ouvrage vise à promouvoir l'observation de la nature et la mise en place des méthodes de surveillance préalable à l'utilisation d'une lutte raisonnée plus respectueuse de l'environnement.

  • En juillet 2010, le parlement régional de Catalogne a voté l'interdiction des corridas.
    Cette décision, a priori surprenante dans un pays à forte tradition tauromachique, s'inscrit dans un conflit historique très dur entre opposants et partisans de la corrida. Les deux camps s'affrontent d'une manière radicale : on est pour ou on est contre la corrida. Il n'y a pas de milieu, pas de place pour le doute. Comment définir la corrida ? Corrida et tauromachie sont-ils synonymes ? Et la place des taureaux dans cette histoire ? Le taureau ne manque apparemment pas de porte-parole : les aficionados affirment en son nom que l'arène est le lieu parfait de l'expression de son essence d'animal combatif, tandis que les opposants affirment, en son nom également, que rien ne justifie la souffrance qu'il endure dans l'arène.
    Entre héroïsme et barbarie, le taureau dit donc une chose et son contraire. Cette contradiction dans le discours du taureau, tel qu'il est porté par les uns et par les autres, est particulièrement intéressante et amène une autre question, celle du travail avec les animaux. Quel rôle la corrida donne-t-elle au taureau ? Dans l'arène, l'homme et le taureau sont-ils partenaires ou adversaires ? Quelle est la place de la souffrance et de la mort - mort du taureau ou mort de l'homme - dans la tauromachie ? Peut-on toréer sans la mort ? Les réponses apportées dans cet ouvrage permettent de dépasser le caractère binaire des débats et de comprendre ce qui est en jeu dans la relation tauromachique en tant que relation de travail avec les taureaux.
    Au fil des chapitres, le lecteur pourra s'informer, s'émouvoir, s'étonner et, nous l'espérons, être plus à même de raisonner de manière éclairée.

  • Arbre, buisson ou liane ? Feuillage sempervirent ou caducifolié ? Plante à croissance rythmique ou continue ? Dans les forêts arides de l'Afrique de l'Ouest, il n'est pas toujours facile de répondre à ces questions, pourtant simples d'apparence. L'ouvrage de Philippe Birnbaum, écologue du Cirad, nous révèle que les ligneux de cette région sont doués d'une forte plasticité morphologique qui confère aux espèces une tolérance écologique élevée et leur donne l'opportunité de se développer dans des milieux très contrastés. Fruit de dix années de travail au Mali, ce livre présente une synthèse illustrée du fonctionnement écologique des forêts arides, fondée sur la compilation de nombreuses références bibliographiques et des observations inédites. Il montre ainsi que l'organisation des paysages est bien plus complexe que la classification basée sur la répartition des pluies. En s'appuyant sur les épisodes climatiques anciens, les gradients pluviométriques, la variabilité de la disponibilité en eau, l'action des reliefs et de l'homme, il distingue les facteurs essentiels qui expliquent l'organisation de ces paysages arides sous la forme d'une mosaïque d'habitats. Ce travail s'inscrit ainsi dans les voies novatrices des sciences écologiques, qui renouvellent la vision des écosystèmes et des associations végétales complexes. Cette étude montre aussi un autre visage des enjeux liés à la conservation de la biodiversité. Alors que les instances internationales incitent les pays à définir leur stratégie de protection de l'environnement à partir de leur richesse biologique, elle fait la preuve que la biodiversité d'une région ne se réduit pas au nombre de ses espèces mais que la diversité des milieux et des habitats est tout aussi fondamentale pour la conservation des espèces et le développement des populations.

  • Depuis quelques années, les Français ont découvert les qualités gustatives et olfactives de différentes espèces de truffes et leur intérêt gastronomique. Cet ouvrage, unique en langue française, est un outil indispensable à la reconnaissance des truffes et permet, entre autre, de différencier la truffe du Périgord de la truffe de Chine apparue sur les marchés européens. Pour chaque espèce, de la plus fréquente à la plus rare, le lecteur trouvera une description des caractères morphologiques illustrés par des photographies d'échantillons et des vues microscopiques, seul moyen d'investigation fiable en industrie agroalimentaire. Les particularités écologiques, développées pour différentes espèces, informeront le lecteur sur le biotope de ce précieux champignon. Des clés de détermination à partir de critères morphologiques macro- ou microscopiques permettent d'identifier 29 taxa de truffes essentiellement européennes (appartenant à 26 espèces) et 2 espèces chinoises. Le public concerné est très large : amoureux des truffes, mycologues amateurs ou professionnels, mycophiles et naturalistes, experts des laboratoires de contrôle et d'analyse, pharmaciens, trufficulteurs passionnés, voire enseignants et étudiants des disciplines biologiques.

  • Ce livre retrace l'histoire des transformations conjointes de la génétique et de la société depuis cent cinquante ans. Trois grands régimes de production des savoirs et des innovations émergent. Au régime de la semence domestique succède après la seconde guerre mondiale le régime du progrès génétique planifié ; chercheurs et fonctionnaires, en lien avec la profession, produisent et régulent l'innovation variétale pour moderniser la « ferme France ». Ces régulations cèdent ensuite la place au régime contemporain de profit génétique mondialisé, creuset des OGM.
    Cet ouvrage s'adresse à ceux que l'avenir des semences, de l'alimentation et de la biodiversité préoccupent.

  • L'acte alimentaire - en tant que fait social total - imprime une marque profonde sur l'économie et les sociétés. À l'heure du village planétaire, ce livre incite le lecteur à scruter le système alimentaire mondial, promu par les multinationales de l'agroalimentaire, mais aussi à examiner les modèles alternatifs visant à renouveler les façons de produire, d'échanger et de manger. L'auteur analyse ici les ressorts de la consommation alimentaire, dans ses dimensions culturelle, nutritionnelle et économique. Il définit les grands traits de l'agriculture mondiale et des échanges agroalimentaires, et retrace la trajectoire qui fut celle de l'agriculture hexagonale à travers l'histoire. Les politiques publiques, au service de la production agricole et de la sécurité alimentaire, sont également passées au crible. Chemin faisant, l'auteur met en exergue les questions de société qui font débat sur le sujet, qu'il s'agisse des désordres alimentaires du monde, de l'avenir des agrosystèmes ou encore des questions d'ordre éthique soulevées notamment par la condition des animaux d'élevage. Serons-nous capables de nourrir 9 milliards d'êtres humains à l'horizon 2050 ? C'est finalement la question centrale de ce discours, alimenté par l'expérience du terrain et agrémenté de nombreux repères didactiques qui éclaireront le lecteur.

  • La Crau, plaine alluviale de 60 000 ha située entre la Camargue et les Alpilles, est un modèle des steppes méditerranéennes et un écosystème unique en France. À travers une grande diversité de thèmes (écologie des populations animales, impacts des changements climatiques sur l'activité pastorale et agricole, dispositif des réserves d'actifs naturels, etc.), ce livre présente l'état des connaissances acquises depuis dix ans sur cet écosystème. Il ébauche une politique cohérente pour ce territoire, tout en faisant le point sur les méthodes et les enjeux de conservation de la nature.

  • Publish or perish! Les chercheurs connaissent bien cette injonction. Mais que publier, où, quand, comment, et avec qui ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage se propose de répondre. Enrichi de nombreux liens et vidéos, ce livre électronique aidera le chercheur à s'y retrouver dans le monde complexe et mouvant de la publication scientifique.

empty