Robert Laffont (réédition numérique FeniXX)

  • Les espions aussi regardent la télévision. Mais ce qu'ils y voient a peu de rapport avec ce que perçoit le commun des mortels : derrière le documentaire le plus anodin peut se cacher un message aux répercussions terribles... Quand vous aurez refermé ce livre, vous ne regarderez plus la télévision de la même façon. Depuis plusieurs mois, un taux de mortalité étrangement élevé a été remarqué dans les milieux de l'audiovisuel : de hauts responsables meurent de crise cardiaque ou lors d'accidents aux causes inexplicables. Personne ne prend au sérieux Peter Greenside, un agent antiterroriste de l'OTAN, lorsqu'il entreprend son enquête. Épaulé par un homme du MI 5 britannique et un ex-agent de la « Piscine », il va pourtant découvrir un formidable complot aux ramifications planétaires. Paris, Monte-Carlo, Milan, Londres, Amsterdam : les cases de la partie d'échecs qui s'engage sont nombreuses. Et les risques, terrifiants... « Spy Channel », un grand roman d'espionnage à l'heure de la révolution audiovisuelle et des satellites.

  • Mêlant fiction et sources historiques, l'auteur raconte la vie de Marie d'Ispahan. Vie tumultueuse, vie d'héroïne de roman, et cependant pour une part bien réelle, puisque Marie Petit, comme nombre des personnages de ce livre, exista vraiment.

  • La Sibérie. Un complexe de recherches stratégiques sur la télépathie perdu au milieu de la toundra. En arrivant dans cette nouvelle affectation, le colonel Aksionov pénètre dans une atmosphère étrange et lourde où couve la révolte. Inexplicablement, désertions et suicides se multiplient. Et le personnel du camp 117 semble garder jalousement un bien curieux secret. Bientôt, Aksionov est l'objet d'agressions mentales qui tendent à utiliser ses faiblesses et son passé pour le déstabiliser. Quel rôle joue le professeur Larine, spécialiste des problèmes parapsychologiques ? Et Mikhaïlova, la télépathe si fragile qui ne sort des laboratoires qu'au milieu de la nuit ? Et que cherche la bande de pillards surgie de nulle part qui, soudain, assiège le complexe ? Dans la décomposition de l'URSS, les étendues sibériennes sont devenues des territoires sans loi où seul peut gagner le plus fort et le plus déterminé. Face à Adylov et à sa bande, face à la psychose qui règne dans le camp, face à la trahison de ses propres hommes, Aksionov sera-t-il celui-là ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le soir d'Halloween, une folie meurtrière s'empare de Montréal. Bilan, six cadavres. Julie Fabre, étudiante en psychologie, doit écrire un article sur cette tragédie.

  • Vers 1710, la Nouvelle-Orléans n'est qu'une bourgade peuplée d'aventuriers et de ribaudes. Sur les quais du port, les navires en provenance d'Afrique déversent leurs cargaisons de Noirs qui vont fournir la main-d'oeuvre aux florissantes plantations de Louisiane. Parmi ces esclaves a débarqué Yawana, que dans leur village natal, là-bas en Afrique, son mari N'Gio appelait Antilope Chérie. Remarquée pour sa beauté et sa grâce, Yawana a fait la traversée non pas dans les cales, mais dans la cabine du commandant, Jonathan Collins. Vendue dès son arrivée, elle se retrouve dans la plantation de Roger Hubert, au bord du Mississipi. C'est là qu'elle mettra au monde l'enfant conçu pendant la traversée, cet enfant qui a pour père Jonathan, le beau capitaine anglais. C'est Miel, une ravissante petite fille à la peau blanche et blonde comme son père. Lorsque les hasards du voyage ramèneront Jonathan à la plantation, Yawana avant de mourir lui révèle que Miel est sa fille et le capitaine emmène l'enfant à la Nouvelle-Orléans où elle recevra l'éducation qui convient à son rang. Miel grandira sans rien connaître de ses véritables origines. Un jour pourtant, elle apprend le secret de sa naissance. La véritable vie de Miel commence... La nuit du Mississippi nous apporte un tableau extraordinairement vivant et juste de la vie dans les grandes plantations : les thés à la menthe que l'on boit à gorgées nonchalantes tout en discutant les derniers cours du coton, les passions qui se déchaînent dans les vastes demeures à colonnes blanches, le monde des esclaves, asservis sans merci ou traités presque comme de vieux parents selon les maîtres qu'ils ont. C'est aussi et surtout un roman d'amour et de révolte, dominé par l'inoubliable figure de Miel, la belle amazone au sang-mêlé.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty