Littérature générale

  • La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin qui a captivé les millions de lecteurs se poursuit aujourd'hui avec Une colonne de feu, la nouvelle épopée sensationnelle de Ken Follett. En 1558, les pierres patinées de la cathédrale de Kingsbridge dominent une ville déchirée par la haine religieuse. En Angleterre, Elisabeth Tudor devient reine et le pouvoir passe de manière précaire des mains des catholiques à celles des protestants. Toute l'Europe se dresse contre elle. La jeune souveraine, habile et déterminée, crée les premiers services secrets du pays, afin d'être avertie à temps des complots qui se trament contre sa vie, des projets de rébellion et des plans d'invasion. À Paris, Marie reine d'Écosse, proclamée souveraine légitime de l'Angleterre, attend son heure. Jeune femme séduisante et obstinée appartenant à une famille française d'une ambition sans scrupule, elle possède de nombreux partisans qui intriguent pour se débarrasser d'Elisabeth. Ned Willard n'a qu'un désir : épouser Margery Fitzgerald. Mais lorsque les amoureux se retrouvent de part et d'autre de la fracture religieuse qui divise le pays, Ned se place au service de la princesse Elisabeth. En ce demi-siècle tourmenté où l'extrémisme attise la violence d'Edimbourg à Genève en passant par Paris, l'amour entre Ned et Margery paraît condamné. Ned traque l'énigmatique et insaisissable Jean Langlais, espion français à la solde des catholiques, ignorant que sous ce faux nom, se dissimule un ancien camarade de classe qui ne le connaît que trop bien. Elisabeth s'accroche désespérément à son trône et à ses principes, protégée par son petit cercle dévoué d'espions ingénieux et d'agents secrets courageux. Les ennemis réels, alors comme aujourd'hui, ne sont pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance et du compromis aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres - à n'importe quel prix. Ayant pour cadre une des périodes les plus mouvementées et les plus révolutionnaires de l'histoire, Une colonne de Feu est l'un des ouvrages les plus captivants et les plus ambitieux que Follett ait écrits à ce jour. Il saura séduire les admirateurs de longue date de la série de Kingsbridge aussi bien que les nouveaux venus dans son univers.

  • En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d´insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... Cinq familles - américaine, russe, allemande, anglaise et galloise - vont se croiser, s´aimer, se déchirer, au rythme des bouleversements de l´Histoire : la Première Guerre mondiale et la Révolution russe.

    Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux de pouvoir, coups du sort... Cette gigantesque fresque brasse toute la gamme des sentiments humains et dresse une galerie de portraits saisissants : des personnages exceptionnels, passionnés, ambitieux, attachants, tourmentés, qui bravent les obstacles et les peurs pour s´accomplir en dépit des tragédies qui les emportent.

    Entre saga historique et roman d´espionnage, histoire d´amour et lutte des classes, Le Siècle, la nouvelle épopée de Ken Follett en trois volumes, traverse la période la plus agitée, la plus violente et la plus complexe des temps modernes : la grande aventure du XXe siècle...

  • De l'édification du mur de Berlin à l'effondrement de l'Union soviétique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l'a jamais racontée.

    1961. Les Allemands de l'Est ferment l'accès à Berlin-Ouest. La tension entre les États-Unis et l'Union soviétique s'exacerbe pour atteindre un point culminant l'année suivante avec la crise des missiles de Cuba. Le monde scindé en deux blocs se livre une guerre froide qui risque de devenir une guerre nucléaire. Confrontées à toutes les tragédies de la fin du XXe siècle, plusieurs familles, russe, allemande, américaine et anglaise, sont emportées dans le tumulte de ces immenses troubles sociaux, politiques et économiques. George Jakes dans le bus des Freedom Riders, Jasper Murray dans la jungle vietnamienne, Tania Dvorkine en Sibérie, Dave Williams et Walli Franck, rockers à Berlin ou San Francisco, vont se battre, trouver le chemin de l'amour et participer chacun à leur façon à la formidable révolution en marche.
    Entre saga historique et roman d'espionnage, histoire d'amour et thriller politique, Aux portes de l'éternité clôt la fresque gigantesque et magistrale de la trilogie du Siècle, après La Chute des géants (Laffont, 2010) et L'Hiver du monde (Laffont, 2012).

  • Sherman McCoy mène une vie luxueuse entre Wall Street, dont il est l'un des jeunes lions, et Park Avenue. Un soir, revenant de l'aéroport avec sa maîtresse, il rate la sortie de l'autoroute, et se perd dans le Bronx. Au moment où il croit enfin pouvoir échapper à ce quartier de tous les dangers, deux jeunes Noirs s'avancent, menaçants, vers sa Mercedes...
    Le couple parvient à s'enfuir, mais écrase l'un des deux hommes. Pour Sherman McCoy, c'est le début de la chute. Sa vie affective et professionnelle est pulvérisée, et l'univers dont il se croyait le maître flambe sur le bûcher de toutes les vanités. Graduellement, inexorablement, l'étau se resserre, sans que l'on sache, jusqu'aux toutes dernières pages, comment le cauchemar se terminera.
    " La plus sinistre, la plus drôle, la plus juste des présentations de la vie new-yorkaise... "Le Monde " Cauchemardesque, fascinant, drôle et passionnant, le livre qu'il faut avoir lu sur ce qui est aujourd'hui la " ville moderne " par excellence. "Les Échos "" The " roman encore jamais écrit sur New York et ses épicentres mondialement nerveux : la Bourse et les conflits raciaux... L'argent, la politique, la presse, la justice, le courage et la lâcheté, du grand spectacle en cinémascope. "Marie-Claire " Le Bûcher des vanités... cet incendie de mots éclairant la nuit contemporaine. "VSD

  • Depuis sa plus tendre enfance, Mack McAsh passe ses heures de veille au fond du puits de la mine de charbon des Jamisson, en Ecosse. Alors que le jeune homme brûle du désir de s´évader de cet enfer sur terre, il trouve un appui inespéré en la personne de Lizzie Hallim, une jeune aristocrate aussi belle qu´impulsive, qui ne sait comment échapper au poids des traditions et du mariage de convention auquel elle a dû consentir. Dans la société anglaise étriquée du XVIIe siècle, l'un et l'autre n'ont de choix qu'entre la soumission ou la révolte. Animé par une soif de justice inaltérable, Mack entre en conflit avec son propriétaire, puis avec le gouvernement britannique et se voit condamner à la déportation en Amérique. Le destin remet alors Mack et Lizzie l´un en face de l´autre, sur une terre de liberté à la mesure de leur passion.

  • 1866. Un jeune élève du collège de Windfield, non loin de Londres, se noie lors d'une escapade qui tourne au drame. Plusieurs garçons sont témoins. Parmi eux, Micky Miranda, fils d'un grand propriétaire terrien d'Amérique du Sud, Edward Pilaster, l'hériter de la fortune des Pilaster, une richissime dynastie de banquiers, et Hugh Pilaster, un cousin pauvre d'Edward, rejeté par la famille depuis que son père, victime d'un krach bancaire, s'est pendu. Ce tragique accident - mais s'agit-il d'un accident ? - et les secrets qui l'entourent vont marquer à jamais ces trois garçons. Leurs destins ne cesseront dès lors de s'entrecroiser au fil des rivalités amoureuses et des luttes impitoyables pour s'assurer le contrôle de la banque. Des bureaux lambrissés d'acajou des grands temples de la finance aux bas-fonds londoniens où les gentlemen s'encanaillent dans le jeu et la débauche, tous seront tour à tour les instigateurs et les victimes d'un drame dont les péripéties se dérouleront inexorablement au long des années.

  • Charlie Croker, richissime promoteur de soixante ans, a bâti son immense empire à Atlanta. Il est le symbole de l'Amérique blanche triomphante - jusqu'à ce qu'un placement immobilier hasardeux le menace de banqueroute.
    Fareek Fanon, célèbre footballeur noir tout droit sorti du ghetto d'Atlanta, est accusé de viol par une riche et influente Blanche. Les émeutes raciales menacent la ville: Atlanta la Blanche, ville de pouvoir et d'argent, s'oppose à Atlanta la Noire.
    Charlie Croker, ancien champion universitaire de football, ne pourrait-il pas réconcilier les deux partis?
    La confrontation entre ces deux univers, orchestrée par un jeune et brillant avocat de la bourgeoisie noire, dévoile une Amérique cosmopolite, gangrenée par le racisme et la violence, dans laquelle se joue une inoubliable comédie humaine.

  • Généreux et optimiste, un roman qui fait du bien.
    0300 Parce qu'elle n'a personne à qui se confier et que c'est trop lourd, Lucie demande de l'aide sur le Site des Voisins, en se cachant derrière le pseudo de Mouette. Tout de suite, des internautes du site se mettent à correspondre avec elle et Lucie découvre à travers ce réseau de proximité une solidarité insoupçonnée.
    Il y a Alberte, une formidable institutrice à la retraite qui a guéri du même cancer vingt ans auparavant. Erwan, un breton qui a vendu sa maison pour payer les dettes de son fils, lequel ne veut plus entendre parler de lui. Darius, un chirurgien iranien exilé politique qui travaille comme infirmier de nuit. Il y a aussi Sébastien, l'ami de Léa, adopté par des parents scientifiques qui le délaissent. Et il y a Charlie, son préféré, le seul qu'elle n'a jamais vu... Charlie, qui écrit des messages provocants et drôles, qui la fait rire dans les moments de panique, et qui, pendant les sept semaines que dure sa radiothérapie, lui envoie chaque jour le titre d'une chanson, d'un morceau ou d'un air qu'elle découvre grâce à son iPhone et écoute juste avant d'entrer dans ce qu'elle appelle « le grille-pain ». Autant de messages d'amour, autant de petits cailloux blancs sur le chemin de la guérison...
    Dans l´existence ordinaire, l´ennemi de Lucie, c'est Malo, son voisin chocolatier avec lequel elle est en perpétuel conflit. Malo qui pourtant prend de plus en plus de place dans sa vie... Le jour de la fin de son traitement, Lucie découvrira ce que sa fille et tous ses amis ont compris avant elle : Malo et Charlie sont la même personne.
    0300Aujourd'hui, on guérit du cancer du sein s'il est pris à temps. C'est ce qu'on dit à Lucie, et c'est vrai. Sauf que... Si on est maman célibataire d'une fillette de onze ans, et si on se retrouve seule dans une nouvelle ville où on ne connaît personne, où trouvet-on le soutien pour traverser vaillante l'espace incertain qui sépare le diagnostic de la fin du traitement ? Grâce au Site des Voisins, un site Internet de proximité, Lucie va découvrir, au fil de son traitement, de vraies amitiés qui, virtuelles au départ, vont devenir réelles, reconstruire autour d'elle une famille comme elle n'osait plus en rêver. Et puis il y a ces lettres d'amour qu'elle reçoit chaque jour, sous forme de chansons, comme pour mieux redonner au mot « espoir » les couleurs et la force que la maladie menaçait de lui voler. L'histoire de Lucie lui tient particulièrement à coeur, et le lecteur le sent : Lorraine Fouchet nous offre ici son meilleur roman depuis son best-sellerL´Agence.0400RÉSUMÉ À vingt-neuf ans, Lucie emménage en Provence avec sa fille Léa, laquelle ignore qui est son père. Elles ne sont là que depuis quelques mois, elles ne connaissent encore vraiment personne. Le jour des onze ans de Léa, à l'heure du déjeuner, Lucie ferme sa fromagerie et se rend chez la gynécologue pour un contrôle de routine. Et le ciel lui tombe sur la tête : elle a un cancer du sein. Dans son désarroi, elle ne pense qu'à une chose : il ne faut pas que Léa sache - il ne faut pas que Léa se retrouve impuissante face à la maladie comme Lucie le fut elle-même, au même âge, face à l'anorexie de sa soeur aînée. Car celle-ci a fait se déliter complètement la famille de Lucie : sa soeur n'a jamais complètement guéri, leur mère a plongé, leur père les a quittées... Alors Lucie se fait une promesse : continuer coûte que coûte à offrir à Léa l'enfance insouciante et heureuse dont elle-même a été brutalement privée.Parce qu'elle n'a personne à qui se confier et que c'est trop lourd, Lucie demande de l'aide sur le Site des Voisins, en se cachant derrière le pseudo de Mouette. Tout de suite, des internautes du site se mettent à correspondre avec elle et Lucie découvre à travers ce réseau de proximité une solidarité insoupçonnée. Très vite, certains quittent même l'univers virtuel pour devenir ses amis dans la vie réelle. Il y a Alberte, une formidable institutrice à la retraite qui a guéri du même cancer vingt ans auparavant. Erwan, un mateloteur breton qui a vendu sa maison pou

  • " Voilà une lecture qui réchauffe le coeur. " USA Today " Grisham pourrait bien être le plus grand romancier américain contemporain. " The Philadelphia Inquirer Paul Tracey vit paisiblement à Santa Fe avec sa femme et leurs trois filles. Jusqu'au jour où il apprend que son père, Warren, avec lequel il a rompu tout lien, est atteint d'un cancer incurable. À la fin des années 60, Warren Tracey, joueur de base-ball professionnel, a connu sa brève heure de gloire dans la célèbre équipe des Mets de New-York. Arrogant et sournois, il a tristement marqué les annales du base-ball en visant à la tête un fabuleux joueur en pleine ascension, " Calico " Joe, lors d'un match crucial de 1973. Après des mois d'hospitalisation consécutifs à une attaque cérébrale, Joe s'est retrouvé handicapé et aveugle d'un oeil. Sa carrière s'est brisée net, alors qu'il était sur le point de devenir le Di Maggio de sa génération. Âgé de onze ans, Paul, dont Joe était l'idole, a été témoin du lancer déloyal de son père. Depuis ce jour, il ne lui a plus inspiré que du dégoût. Père absent et époux infidèle, Warren a divorcé de sa femme puis s'est remarié plusieurs fois et a médiocrement fini sa carrière. Paul s'est éloigné de lui, au point de ne plus le voir que tous les dix ans. La mort annoncée de ce père détestable le pousse soudain à assouvir un besoin de réparation qui l'habite depuis plus de trois décennies. Joe vit désormais à Calico, sa ville natale, en Arkansas. Sans savoir ce qu'est devenu ce malheureux, Paul rêve que Warren lui rend visite pour lui demander pardon. Mais comment s'y prendre pour qu'une fois, au moins, avant de disparaître, son père reconnaisse un de ses torts et tente de se racheter ? Paul projette alors de lui soumettre un marché en forme de chantage...

  • Lorsqu'elle se réveille en cette fin du XIXe siècle, Chava est enfermée dans une malle au fond d'un navire qui les emmène, elle et son nouveau mari, vers New York, loin de la Pologne. Faite d'argile, c'est une golème, créée par un rabbin qui s'est détourné de Dieu pour se consacrer à l'occultisme.
    Lorsqu'il se réveille, le djinn est violemment projeté sur le sol de l'atelier d'Arbeely, un artisan syrien. L'instant d'avant, c'est-àdire mille ans plus tôt, cet être de feu aux pouvoirs exceptionnels errait dans le désert.
    La golème et le djinn, fantastiques immigrés, se rencontrent au hasard d'une rue. Eux seuls se voient tels qu'ils sont réellement. Chacun sait que l'autre n'est pas humain. Tous deux incapables de dormir, ils se donnent rendez-vous une fois par semaine, la nuit, pour arpenter les rues de Manhattan, qu'ils découvrent avec émerveillement.
    Mais une menace plane sur eux. Le créateur de la golème, d'un âge très avancé, est prêt à tout pour échapper à la mort. Et il a vu où se cachait le secret de la vie éternelle : à New York.
    Un conte initiatique, une fresque historique, un récit choral et une merveilleuse histoire d'amour pour un premier roman éblouissant.

  • Du général Custer à Sitting Bull, du mont Rushmore au pont de Brooklyn, le grand roman de l'Amérique de Dan Simmons.
    Indien lakota, Paha Sapa alias " Collines noires " possède un don remarquable : il lui suffit de toucher un être humain pour pénétrer sa conscience et lire dans son passé comme dans son avenir. C'est en 1876, lors de la bataille de Little Big Horn, qui oppose une coalition de tribus indiennes aux tuniques bleues du général Custer, que le jeune Indien alors âgé de onze ans découvre ses pouvoirs visionnaires et divinatoires. Entré fugitivement en contact avec Custer, Collines noires est aussitôt envahi par les pensées du chef de guerre américain, tombé au champ d'honneur. Il va devoir désormais cohabiter avec cet esprit étranger qui loge en lui.
    Les Collines noires (en anglais, Black Hills), c'est également le nom que les Blancs ont donné au territoire sacré des Indiens, dans le Dakota du Sud. Un lieu où, dans les années 1930, ils ont décidé d'édifier une oeuvre monumentale à la gloire des Pères fondateurs de la nation américaine : les quatre célèbres statues sculptées sur le mont Rushmore, au coeur même de ce sanctuaire. C'est là que, devenu vieux, Collines noires travaille en tant que dynamiteur - caressant le rêve fou de réduire un jour en poussière ces symboles infamants de la suprématie autoproclamée de l'Homme blanc.
    Figure emblématique de la science-fiction, Dan Simmons se mue, avec Collines noires, en historiographe. À l'instar de son héros Collines noires, dont il narre le destin prodigieux - depuis son enfance au côté de Sitting Bull et Crazy Horse jusqu'à la fin de sa vie au mont Rushmore, en passant par ses années au sein de la troupe de Buffalo Bill, la rencontre de l'amour lors de l'Exposition universelle de Chicago de 1893 ou ses souvenirs de la construction du pont de Brooklyn -, Simmons nous invite à pénétrer la psyché des Amérindiens. Il en tire un plaidoyer vibrant en faveur d'une civilisation à la richesse incomparable, impitoyablement ruinée par le cours de l'Histoire.

  • « On se tait, on se tient. » Telle est la devise des Saint-Junien. L´arrivée de Nils, « l´enfant prodigue » que personne n´attendait, va faire voler en éclats l´unité de cette famille en apparence si parfaite...Un beau château entouré de vignes, près de Cognac dans les Charentes : c´est celui d´Edmond de Saint Junien, exploitant du « nectar des dieux ». Autour de lui et de sa femme Delphine, leurs trois enfants et leur propre famille vivent sur le domaine. Une seule absente, leur fille Roselyne, qui s´est enfuie le jour de sa majorité, bien des années plus tôt, qui n´a plus jamais donné de nouvelles et qui vient de mourir.

    Quand débarque Nils, le fils de Roselyne (dont personne ne connaissait l´existence), la surprise est de taille - bénédiction pour les uns, méfiance pour les autres. D´emblée, Nils gagne le coeur de ses grands-parents, et de sa cousine Fine, dont il tombe amoureux au premier regard. Charmant, intelligent, il semble se faire rapidement adopter par tous. Jusqu´au jour où un drame affreux se produit : Maria, la fillette des gardiens, est retrouvée assassinée dans la cabane qu´Edmond vient de faire construire à Nils pour ses 18 ans. Et tout l´accuse... Malgré ses protestations d´innocence, Nils est condamné. Libéré pour bonne conduite avant la fin de sa peine, il revient au château, bien décidé à démasquer le vrai coupable, dont il connaît l´identité. Il a enfin entre les mains la preuve qu´il a cherchée pendant des années. Il peut donc faire éclater la vérité. Éclater est le mot : en dévoilant le nom de l´assassin, il risque de briser le coeur de ceux qui lui ont tout donné, qui sont toujours restés à ses côtés, ses grands-parents...

  • Telle Scout Finch, l'héroïne de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee, la jeune Bean découvre le monde des grands dans le Vieux Sud, aux États-Unis. 1970. Jean Holladay, alias " Bean ", a douze ans et sa soeur, Liz, quinze, quand leur artiste de mère prend sa voiture et disparaît, en quête de " la magie en toute chose ". Elle finit toujours par rentrer, se disent les filles. Or, cette fois-ci, l'argent vient rapidement à manquer et elles n'ont guère le choix : il leur faut aller en Virginie, trouver refuge chez cet oncle Tinsley dont elles ne gardent qu'un vague souvenir. Figé dans le passé, le manoir Holladay, où habite Tinsley, ressemble à un vestige coupable de l'époque ségrégationniste mais, entre ses murs délabrés, Bean et Liz se laissent bercer par la quiétude d'une petite vie familiale. Jusqu'au jour où, pour gagner un peu d'argent, elles entrent au service de Jerry Maddox, l'homme qui règne en maître sur la ville... Après Le Château de verre, son récit autobiographique qui a ému le monde entier, le grand retour de Jeannette Walls. " Un roman plein de charme et d'émotion. "USA Today

  • Recueil de sept nouvelles,Chroniques de Ford Countyest sans nul doute le livre le plus personnel et le plus littéraire de Grisham. Toutes les histoires se déroulent dans ce comté du Mississippi où se tenait déjà l'intrigue de son premier roman,Non coupable. Dans cette peinture réaliste du sud des Etats-Unis et de ses petites villes enclavées, le cadre offre, bien plus qu´un décor, un climat, un fil conducteur, presque un personnage à part entière.
    Grisham donne ici un aperçu de la vie ordinaire, et moins ordinaire, des petites gens. Il ouvre le recueil avec un récit à l´humour noir féroce, « Collecte sanglante », dans lequel trois hommes partis en virée pour faire un don de sang à un ami hospitalisé s´arrêtent dans un club de strip-tease et finissent en prison, puis termine sur une note beaucoup plus touchante avec l´histoire d´un « Drôle de garçon », un homosexuel blanc atteint du sida et soigné jusqu´à sa mort par une vieille femme noire.
    Entre les deux, Grisham s'arrête sur les parcours chaotiques de plusieurs citoyens, confrontés chacun à leur façon à la tentation de l´illégal : un avocat frustré qui détourne les dommages-intérêts, un arnaqueur qui se prétend en partie amérindien pour ouvrir un casino, un surveillant dans une maison de retraite qui manipule les patients et le personnel... Tantôt captivantes, tantôt émouvantes, ces histoires décrivent les bribes de vie d'une certaine souche de la société américaine. Elles démontrent, s'il en était encore besoin, le talent de conteur de John Grisham.

  • Entre «L'esprit de famille» et «Marie-Tempête», le combat d'une femme et d'une mère, lancée dans la guerre impitoyable de la politique locale.0300Rien n´a préparé Charlotte, épouse d´un industriel strasbourgeois et mère heureuse de trois enfants à se lancer dans la politique. Pourtant, la mort brutale de son père l´oblige à retourner dans le village de son enfance où elle découvre avec stupéfaction que l´entreprise familiale de jouets en bois est au bord de la faillite et que son père allait être chassé de son poste de maire dont il était si fier. L´homme qui veut profiter de cette situation et détruire la paix du village pour y implanter un hypermarché est justement celui à cause duquel elle a fui quand elle avait vingt ans. Charlotte refuse d´accepter cette situation. Pour l´honneur de son père, pour l´amour de son village et de ses habitants, elle va tenter de sauver l´entreprise paternelle et briguer le fauteuil de maire.Mais cette décision jette le trouble dans son existence paisible. Son mari ne comprend pas l´activisme soudain de sa femme et le ressent comme une infidélité inacceptable. La famille se déchire... Julie, la fille aînée, prend le parti de son père ; Nicolas, le fils, et Millie, la petite dernière, la battante, celle qui rêve d´être un jour journaliste d´investigation, se lancent aux côtés de leur mère sans l´ombre d´une hésitation.Après les accusations d´incompétence, viennent les menaces, les intimidations, les ragots, les calomnies les plus viles, le chantage. Charlotte va apprendre à se bagarrer, à rendre coup pour coup. Elle va apprendre à faire le tri entre les amis et les ennemis, à déjouer les traquenards de la vie politique locale, à mesurer les vrais enjeux derrière les discours mensongers. Si l´on retrouve à travers le personnage de Charlotte le ton et l´univers qui plaît tant au large public de Janine Boissard, on découvre aussi avec bonheur la voix de Millie, la fille cadette. Cette adolescente battante est une Zazie alsacienne qui découvre et décrit le monde qui l´entoure avec une lucidité rare et une franchise qui lui vaudra bien des déboires. Elle sera pour sa mère la plus efficace des collaboratrices... mais aussi la plus dérangeante.

  • Quand un tsunami dévaste la côté indienne, Ahalya, 17 ans, et sa soeur Sita, 15 ans, se retrouvent orphelines. Sans défense, elles sont enlevées et vendues à un réseau qui, de Bombay aux États-Unis en passant par Paris, est prêt à payer au prix fort l'innocence d'un enfant.
    Thomas, avocat américain, travaille pour une organisation spécialisée dans la lutte contre l'esclavage moderne. Ému par le sort des adolescentes, il brave les menaces et la mort pour les libérer.
    Un roman d'un réalisme édifiant qui nous précipite dans les arcanes des réseaux mondiaux de prostitution.

    " Une histoire magnifique, un sujet bouleversant. " John Grisham " Un premier roman qui donne des frissons... Impossible de ne pas être touché par ce livre. " Library Journal

  • Dans les années 1990, Anna et Lotte Bamberg - deux soeurs jumelles allemandes que la guerre a séparées cinquante ans plus tôt - se retrouvent par hasard dans une station thermale. Au soir de leur existence, les deux vieilles dames revisitent ensemble leur passé et cherchent désespérément à renforcer le fil ténu qui les relie encore. L'Histoire s'est, en effet, chargée de les placer dans des camps opposés : Anna a grandi en Allemagne pendant que Lotte était élevée en Hollande, tandis qu'Anna épousait un SS, le fiancé de Lotte mourait en déportation... La réconciliation entre les deux soeurs pourra-t-elle avoir lieu en dépit du profond ressentiment qui anime encore Lotte envers son pays natal ?
    Best-seller aux Pays-Bas et en Allemagne avec quatre millions d'exemplaires vendus, distingué comme l'un des 1001 livres qu'il faut avoir lu dans sa vie, porté à l'écran et nominé aux Oscars, Les Jumelles est un livre bouleversant d'humanité où la beauté de la langue le dispute en permanence à l'énergie romanesque. Tessa De Loo y aborde avec une grande acuité des thèmes plus que jamais d'actualité comme le devoir de mémoire, la responsabilité collective ou le libre arbitre.

  • En 1945, Jack Wiseman, lieutenant américain basé à Salzbourg, est chargé de garder le " train de l'or hongrois ", rempli de biens volés aux Juifs. Avant d'être démobilisé, il dérobe un médaillon en forme de paon, en souvenir d'une femme qu'il a rencontrée là et dont il est tombé amoureux. Soixante ans plus tard, voulant faire la paix avec sa conscience, il confie une mission à sa petite-fille, Natalie : retrouver la propriétaire du bijou.
    De l'Empire austro-hongrois à l'Amérique contemporaine, un bouleversant roman polyphonique qui combine avec brio trois intrigues : un puissant roman d'amour, un thriller sur le trafic d'oeuvres d'art, l'histoire vraie enfin d'un scandale historique.
    " Ambitieux, captivant et terriblement émouvant. Le Médaillon de Budapest n'est pas un simple roman, c'est une malle aux trésors. " Joyce Carol Oates

  • Pirates

    Michael Crichton

    1665. La Jamaïque est un poste avancé de Sa Très Gracieuse Majesté, une petite colonie perdue au milieu des immenses possessions de l'empire espagnol. Port Royal, capitale de l'île, un véritable coupe-gorge où se bousculent les tavernes, les rhumeries, et autres bordels, n'est pas un endroit où s'établir si l'on veut vivre centenaire. Quand ce ne sont pas les maladies tropicales, un poignard où une hache plantés dans votre dos peuvent interrompre votre vie à tout moment. Du point de vue du capitaine Edward Hunter, cependant, la vie sur l'île est riche de promesses. Il faut juste s'y entendre un peu en matière de piraterie. Et savoir par exemple qu'au nom du roi Charles II d'Angleterre, sur tout galion mal défendu, l'or espagnol peut être saisi. Dans ces eaux, ceux qui possèdent l'or font la loi.À Port Royal, la nouvelle circule bientôt que El Trinidad, un navire regorgeant de trésors en provenance de la Nouvelle-Espagne, est à quai dans le port voisin de Matanceros. Cette possession espagnole réputée imprenable est gouvernée par le sanguinaire Cazalla, l'un des chefs militaires favoris du roi d'Espagne, Philippe IV. Hunter met rapidement sur pied une petite équipe qui aura la mission de s'infiltrer dans l'île ennemie pour s'emparer du galion espagnol. L'aventure sera plus périlleuse encore qu'on pouvait s'y attendre, et Hunter perdra plus d'un homme avant de devoir se rendre en personne sur les rivages de Matanceros, où la jungle et les canons de l'infanterie espagnole s'interposeront encore entre lui et El Trinidad.Avec l'aide de ses hommes et laissant quelques cadavres dans son sillage, Hunter parvient finalement à mettre la main sur le galion et échapper à l´impitoyable Cazalla, mais ses malheurs ne font que commencer.

  • D´autant que dans la cour de récré, c´est la pagaille : Mme Lacrué (Cruella, en verlan, et, d´après la rumeur des « anciens », le surnom semble plus que justifié...), la maîtresse des CM1, est en arrêt maladie. Heureusement, une solution est vite trouvée : Hugo Victor, le surveillant le plus populaire du primaire, accepte de prendre en charge France et ses congénères, en attendant le retour de Cruella. Il ne se doute pas que la petite troupe qu´il emmène va se révéler la plus turbulente, mais aussi la plus attachante de toute l´école.
    Ali, Tiphaine, Anne-Laure, Dong, Romain, Maria, le docte Israël, Ludivine... Une classe particulièrement réactive, emblématique du monde d´aujourd´hui, des situations complexes auxquelles les enfants sont confrontés (divorce, familles recomposées ou monoparentales, mélange des cultures....), mais aussi emblématique de l´enfance tout simplement avec sa naïveté, ses rêves, son besoin de repères et de partage, et cette formidable capacité à passer, en un instant, de la gravité à la légèreté, du désespoir à l´espoir.
    Parallèlement à cette vie à l´école, il y a la vie en dehors. Pour France, le refuge que représentent ses grands-parents paternels, la maison qui est souvent un peu triste à deux, et puis, surtout, ce mystère du côté de ce grand-père maternel inconnu qu´elle aimerait tellement retrouver. Ce rêve d´une grande famille dans laquelle il ferait toujours chaud...

  • Où l'on retrouve Margaux Lespoir, l'héroïne d'Une femme en blanc, l'un des plus grands succès de Janine Boissard.0300Quand nous avons laissé Margaux Lespoir, elle était chirurgien en Bourgogne. Son hôpital n'était plus menacé, l'opération de la jambe de son fils avait réussi, et elle avait trouvé l'amour avec le restaurateur Bernard de Montpensy. Un grand bonheur, donc, enfin, et la naissance d'une petite Aurore pour le couronner. Et puis un jour, tout s'est écroulé : Bernard, renversé par un camion, amené sur la table d'opération de Margaux, qui n'a pu le sauver. C'était il y a trois ans. Margaux a alors rangé à jamais sa blouse de chirurgien, et a quitté la Bourgogne pour Paris. Elle a été embauchée au ministère de la Santé, où elle s'occupe des problèmes d'enfance. C'est là que nous la retrouvons.Elle est chargée d'élucider le suicide d'une petite fille de onze ans, qui s'est jetée du grenier de la Maison des enfants, une association auxerroise s'occupant d'enfants à problèmes. La mère a porté plainte. Si Margaux détermine qu'il y a eu négligence, le ministère fera fermer l'établissement. Retourner en Bourgogne n'enchante pas Margaux, qui doit affronter là-bas le fantôme de l'homme dont elle n'a jamais fait le deuil. Mais dès sa première visite à la Maison des enfants, elle est envoûtée. Ils sont une dizaine, avec des problèmes plus ou moins graves, tous attachants, tous en demande. Les cadres de l'association ? Un directeur, formidable, qui a mis tout son argent dans le projet, une cuisinière généreuse, un pédiatre et une psychomotricienne, éducateurs attentionnés et inventifs. Une solidarité sans faille unit tous ces gens, pour les enfants. Et quand Margaux détermine que le suicide de la fillette n'était pas de leur responsabilité, quand l'équipe et les enfants lui font la fête pour la remercier de son impartialité, quand une petite Cambodgienne la supplie de ne pas l'oublier... Pour la première fois depuis longtemps, Margaux se sent vraiment utile, enthousiaste, passionnée, vivante enfin. Alors Margaux quitte le ministère, Paris, et rejoint la Maison. Elle est chargée d'établir un lien entre l'équipe, les familles et les enfants, lien indispensable pour que ces derniers dépassent leurs blocages. Mais si chaque joie et chaque progrès confortent notre médecin dans sa décision, l'orage gronde autour de l'établissement, qui en dérange plus d'un, et pour des raisons pas toujours avouables. L'heure est peut-être venue pour Margaux de livrer un nouveau combat.

  • D'où vient-il, ce petit bonhomme haut comme trois pommes que Manon, jeune célibataire d'à peine trente ans, découvre un soir sur son paillasson, et qui va mettre sa vie et son coeur sens dessus dessous ?...   0300Hormis son job de présentatrice à la télévision, Manon a mis des barricades autour de tous ses rêves, fuyant une enfance dévastée par un père terrorisant et une mère terrorisée. Elle tient à distance l'amour, ce qui lui reste de famille, les souvenirs, et comme ça elle se croit heureuse, protégée par ses deux mères de substitution, Vic et Armelle, un couple aussi haut en couleur qu'attachant. Et puis arrive ce soir où, rentrant tranquillement chez elle, Manon trouve devant sa porte un tout petit garçon apeuré tandis que, sur son portable, une voix inconnue, masculine, la supplie : « Sauvez-le ! »...  avant de raccrocher brutalement. Elle n'en a aucune envie. Mais l'enfant lève les yeux sur elle : ces yeux, d'un bleu rarissime, unique, ce sont ceux de sa propre soeur, il n'y a pas l'ombre d'un doute. Or cette dernière est morte quatre ans plus tôt dans un incendie, après avoir définitivement coupé les ponts avec Manon et leurs parents. Dès lors, Manon n'a plus le choix : cet enfant tombé du ciel comme un cadeau empoisonné va l'obliger à rouvrir les plaies du passé, à affronter en face tout ce qu'elle s'est évertuée à oblitérer pendant tant d'années. Et surtout à enquêter sur ce qui est réellement arrivé à sa soeur quatre ans plus tôt, devenant à son tour une cible de choix pour les responsables de cette mort tragique maquillée en accident. Heureusement, Manon n'est pas seule dans cette redoutable quête, dont l'amour va bientôt se mêler sous les traits de l'irrésistible Juan, baroudeur au grand coeur...0300Un soir, Manon trouve devant sa porte un tout petit garçon apeuré tandis que, sur son portable, une voix inconnue la supplie : « Sauvez-le ! »... avant de raccrocher brutalement. L'enfant lève les yeux sur elle : ces yeux, d'un bleu unique, ce sont ceux de sa propre soeur, il n'y a pas l'ombre d'un doute. Or cette dernière est morte quatre ans plus tôt dans un incendie, après avoir coupé les ponts avec sa famille... Manon n'a plus le choix : cet enfant tombé du ciel va l'obliger à enquêter sur ce qui est réellement arrivé à sa soeur. Elle devient à son tour une cible de choix pour les responsables de cette mort tragique. Heureusement, elle n´est pas seule dans sa redoutable quête, à laquelle l´amour va bientôt se mêler... Autant d´émotion que de suspense : Janine Boissard mêle à la perfection le rythme d'une intrigue policière aux battements de coeur de son héroïne.

  • Chine, 1721. Daiyu, jeune provinciale de dix-sept ans, est accueillie à Pékin, au sein de la famille de sa mère qui vient de mourir. Ayant vécu simplement et sans contraintes, Daiyu est totalement déconcertée par le faste et la rigidité du palais de Rongguo, où elle fait la connaissance de toute la famille Jia, des aristocrates liés à la maison impériale. Sa grand-mère, Dame Jia, règne sur la résidence des femmes où tout le monde, servantes comme concubines, obéit à des règles hiérarchiques strictes. Quand Daiyu tombe amoureuse de l'héritier des Jia, elle s'attire les foudres de la matriarche et réveille certains secrets enfouis. Un meurtre, des amours illicites et un coup d'État après la mort de l'Empereur précipiteront la chute de cette dynastie. Trois femmes inoubliables, Daiyu, Xifeng et Baochai tenteront, chacune à leur manière, de façonner leur destinée.
    Pauline Chen donne une nouvelle vie à un classique de la littérature chinoise du XVIIIe siècle, Le Rêve dans le pavillon rouge, de Cao Xueqin .

  • Fille de boulanger, Laura a grandi entre mer et pommiers dans un village de la côte normande. À l´adolescence, c´était sur sa soeur, la «belle» de la famille, que tous les garçons se retournaient. Sa soeur qui en «jetait». Alors, la «petite» Laura, première à l´école, a décidé d´en «jeter» à sa manière: elle est devenue attachée de presse dans le show-biz et s´occupe de jeunes chanteurs pleins d´avenir. Jusqu´au jour où son patron lui confie une mission autrement délicate: remplacer au pied levé l´attachée de presse du grand ténor Claudio Roman.Claudio est une star internationale. Et une star particulièrement difficile à vivre depuis qu´une agression sordide lui a coûté la vue. De théâtre en théâtre, il continue de subjuguer des salles combles en interprétant de sa voix bouleversante les plus beaux lieder du répertoire, mais l´opéra est fini pour lui. Dur et blessant, bourreau des coeurs, il accueille avec un cynisme bien rôdé la «petite» Laura, sa nouvelle attachée de presse qui ne tiendra probablement pas plus longtemps que la précédente.Prévenue, Laura entre dans sa vie sur la pointe des pieds. Mais, dès qu´elle l´entend chanter, c´est le coup de foudre, un coup de foudre absolu, irrémédiable ? quel qu´en soit le prix à payer. Peu à peu elle devient, plus que le «guide» dont Claudio a quotidiennement besoin, la confidente des nuits noires d´angoisse, la seule à percer la douleur dont l´âme du chanteur est emplie.Un soir, Claudio l´appelle, désespéré. Elle accourt chez lui et le trouve, ivre, devant une version télévisée de «La Traviata», l´opéra qui a éveillé sa vocation. Puisqu´il ne pourra jamais être Alfredo sur scène, il décide d´arrêter de chanter, définitivement. Autant dire de se suicider. Cette nuit-là, Laura se refuse à lui mais se fait une promesse: le convaincre de tenter l´opération qui lui rendrait la vue et qu´il a toujours refusée. Seule contre tous, Laura va soulever des montagnes. Par amour pour son chanteur, et au prix du plus grand sacrifice: renoncer à lui. Car si Claudio revoit, il n´aura plus besoin d´elle...

empty