Andrea Martinez

  • Dans l'effervescence des mobilisations sociales et politiques qui ont gagné le Maghreb et le Moyen-Orient lors des "printemps arabes", de nouvelles formes de revendications féministes ont conquis la scène politique. Cette lutte des femmes pour la citoyenneté, qui passe par l'égalité des droits avec les hommes, connaît à la fois des avancées et des reculs.

    Réunissant des chercheuses et des militantes, cet ouvrage propose une analyse critique des combats pour les droits des femmes, depuis les aspirations des ouvrières du textile jusqu'aux revendications des féministes laïques ou islamiques, du Maroc à l'Iran en passant par l'Algérie et la Lybie. L'accès des femmes à la citoyenneté y apparaît comme un processus en construction, où les revendications pour l'égalité et la justice de genre se jouent tant dans l'espace public que privé, par le droit et par les pratiques au quotidien : accès des femmes à l'espace urbain, à la santé et au travail, pouvoir de décision et de représentation dans la famille et la société, dénonciation des stéréotypes de genre. Ce combat passe aussi par les mobilisations menées pour faire évoluer le cadre juridique et pour endiguer toutes les formes de violences, anciennes et nouvelles, faites aux femmes.

    Dans le sillage des réformes et des révolutions du monde arabe, cet ouvrage apporte un éclairage unique pour comprendre la situation des femmes dans les sociétés arabo-musulmanes contemporaines.

  • Haïti aujourdhui, Haïti demain rassemble les témoignages et analyses duniversitaires, de spécialistes et dorganisations du Canada et dHaïti sur la situation haïtienne après le séisme de 2010. Lobjectif du volume est déchanger sur les moyens de transformer la crise en une occasion de renforcer un développement endogène, équitable et durable. Les textes, éclairés par un retour sur les erreurs du passé et informés par le Plan daction des pays donateurs, nous permettent de mieux comprendre les obstacles à surmonter. Ils nous permettent aussi de réfléchir aux principes devant inspirer la réalisation concertée de projets en matière de droits humains, de gouvernance, de sécurité, de justice et de développement économique, social et culturel. Les intervenants et intervenantes sentendent sur la nécessité dune refonte de la gouvernance haïtienne, centrée sur la réforme en profondeur de lensemble de lappareil administratif. Une telle refonte de lÉtat passe par la réaffirmation dune souveraineté sans équivoque, laquelle ne doit pas venir « den haut » seulement, mais de la société civile également. Par delà les actions humanitaires durgence et les engagements internationaux, la refondation dHaïti doit sappuyer sur un développement ancré dans les droits humains.

empty