Boris Quercia

  • Les rêves qui nous restent Nouv.

    Natalio est un classe 5 -- les plus méprisés de tous les flics de la City, chargés d'éliminer discrètement les dissidents terrés dans les sous-sols de la ville. Lors de sa dernière mission, son électroquant s'est pris une bombe magnétique artisanale en pleine tête. L'androïde est bon pour la casse, et Natalio pour lui trouver un remplaçant. Le nouvel électroquant, un modèle démodé chiné chez un soldeur, a un je-ne-sais-quoi d'inquiétant.
    Et il a des réactions étranges, pour un robot censément dépassé. Mais Natalio n'a pas le temps de s'interroger sur ces anomalies : il a un nouveau cas à résoudre. Une intrusion a eu lieu dans une de ces usines à rêves, où se réfugient tant d'habitants de la City pour échapper à leurs vies misérables. Et des résultats lui sont demandés au plus vite...

  • Rien ne va plus pour Santiago Quiñones, flic à Santiago du Chili. Sa fiancée Marina ne l'aime plus, ses collègues policiers le méprisent, et il est rongé par la culpabilité depuis qu'il a aidé son beau-père, gravement malade, à mourir. Aussi, quand il tombe sur le cadavre d'un trafiquant dans un resto chinois, son premier réflexe est d'empocher la demi-livre de cocaïne pure qu'il trouve également sur les lieux. Un coup de pouce bienvenu pour traverser cette mauvaise passe, d'autant qu'on vient de lui confier une enquête sensible sur des meurtres racistes... Mais ce faux pas ne va pas tarder à le rattraper.

  • Encore une mauvaise période pour Santiago Quiñones, flic à Santiago du Chili. Son partenaire Jiménez vient de mourir au cours d'une fusillade avec des narcotrafiquants. Pire, le défunt semble avoir été mêlé à des histoires sombres, et il avait les Affaires internes sur le dos. Par curiosité autant que par désoeuvrement, Santiago commence à mener l'enquête, et retrouve une jeune femme qu'il connaît bien, Yesenia. Tous deux ont grandi dans le même quartier avant que leurs chemins se séparent. Entretemps, Yesenia a connu l'enfer : séquestrée et violée par son beau-père, elle ne vit plus que pour se venger. Au nom de leur amitié passée, elle va demander à Santiago d'abattre son bourreau...
    Après Les Rues de Santiago, Boris Quercia nous plonge une nouvelle fois dans un univers chilien ultra noir.
      Santiago Quiñones est le prototype du flic déjanté et hyper attachant, avec qui le lecteur vibre et tremble à chaque page. Bernard Poirette, RTL. 

  • Il fait froid, il est six heures du matin et Santiago n'a pas envie de tuer qui que ce soit. Le problème, c'est qu'il est flic. Il est sur le point d'arrêter une bande de délinquants, dangereux mais peu expérimentés, et les délinquants inexpérimentés font toujours n'importe quoi... Après avoir abattu un jeune homme de quinze ans lors d'une arrestation musclée, Santiago Quiñones, erre dans les rues de sa ville, Santiago du Chili, en traînant son dégoût. C'est ainsi qu'il croise le chemin de la belle Ema Marin, une courtière en assurances qui semble savoir beaucoup de choses sur son passé.
    Ça fait du bien de lire ça : court, net et sans bavure. C'est un petit bijou tout noir venu de l'autre bout du monde. Bernard Poirette, RTL.

empty