Daniel Picouly

  • « "Longtemps je me suis couché à plusieurs. Chez nous on est au moins deux par lit. Pas étonnant ma mère a eu treize enfants." Proust serait fier de moi. Sa première phrase "Longtemps je me suis couché de bonne heure" n'est pas à la hauteur.» Orly, Cité Million, 1964. Un adolescent de quinze ans, pour l'amour d'une Albertine, plonge dans l'oeuvre de Marcel Proust. Jusqu'à l'obsession. Autour de lui, se bousculent un Charlus égoutier, une Odette infirmière à domicile, une duchesse de Guermantes battant ses tapis à la fenêtre.... Rêve ou réalité, peu importe, quand il sera grand, il sera Proust.

    Avec la verve et l'imagination qui ont fait le succès du Champ de personne, Daniel Picouly transpose l'univers de Marcel Proust dans sa banlieue d'Orly. Le récit profond et drôle d'une éducation sentimentale, hommage à l'école, à sa famille et à l'auteur de La Recherche. À tout ce qui a fait de lui l'écrivain qu'il est aujourd'hui.

  • «Je buvais de l'eau dans le caniveau avec Capi pour attraper la polio. J'avais lu que Garrincha, l'ailier droit du Brésil, avait eu la poliomyélite. Depuis, il a une jambe plus courte et c'est le meilleur dribbleur du monde.» Avec une tendresse et une complicité nostalgiques, Daniel Picouly dresse le portrait d'un gosse, dans une banlieue parisienne des années 1950. Pour ce dernier, tout est prétexte à émerveillement. C'est d'abord un père chaudronnier à qui il prête une vie secrète ; c'est aussi le regard curieux qu'il porte sur une mère omniprésente et une douzaine de frères et de soeurs. Mais c'est surtout, au bout de la rue, entre un mur et un pan de ronces, un endroit anodin que la naïveté de l'enfance rend magique : le champ de personne...

  • Jean Jules Joseph, mon grand-père, est né à la Martinique en 1893. Il a été un héros noir de la guerre de 14-18. A en croire Paulette, ma mère, il l'aurait quasiment gagnée à lui tout seul. C'est la légende familiale qui m'a accompagné, dont j'ai été nourri et que j'ai voulu écrire pour lui rendre hommage. Il a suffi de l'intrusion d'une historienne et d'un vieux carnet oublié au fond d'une malle pour mettre à bas ce récit héroïque et découvrir l'incroyable et tumultueuse histoire de mon grand-père.
    D. P. Après Le Champ de personne et Paulette et Roger, Daniel Picouly revient à sa mythologie familiale du côté des origines martiniquaises, des traditions fabuleuses, des amours contrariés et des secrets bien gardés. Malicieux et décoiffant. Du très grand Picouly. Pierre Vavasseur, Le Parisien. Un sacré roman. Un fabuleux conteur. Mohammed Aïssaoui, Le Figaro. Vif, rythmé en diable, ça tient du récit de flibusterie.
    Claire Julliard, L'Obs.

    Sur commande
  • L'écrivain Picouly se souvient du jeune Daniel, écolier fantaisiste et buissonnier. Puni à l'école pour ses fautes d'orthographe, le gamin décide pourtant de se mettre à l'écriture : il veut absolument devenir Proust, et puis ça impressionne les filles !

    Ces morceaux d'enfance sont profondément drôles et émouvants ; l'auteur y rend un bel hommage à sa mère, elle qui lui a transmis cette langue maternelle.

  • « Le diable a bu du rhum. On a souillé les églises, déterré les cadavres. Saint-Pierre doit se repentir. Tandis que je crache de la boue et du feu, que je ravage les champs, les bêtes et les hommes, ils battent des mains comme des enfants à Carnaval. Ils oublient de redevenir des animaux sages, de faire confiance à leur instinct. Fuyez ! Je suis la montagne Pelée, dans trois heures, je vais raser la ville. Trente mille morts en quatre-vingt-dix secondes. »Avec une verve baroque et vibrante, Daniel Picouly, prix Renaudot pour L'Enfant Léopard, incarne l'épopée terrifiante de la Montagne Pelée, force mythologique, dans un roman foisonnant aux résonances étrangement actuelles.

    Sur commande
  • ? C?est Jeanne, le dernier amour du maître de musique, et ses frères d'armes qui vont relever le défi au prix d'aventures rocambolesques. Au large de l'île de Lampedusa, le regard de Jeanne croise celui d'un général qui s'en revient d'Égypte.
    Il se prénomme Napoléon et n'a plus qu'une obsession : revoir la belle inconnue...Epopée romanesque, fable abracadabrantesque, le roman navigue, comme ses personnages, entre le vrai et le vraisemblable, la grande et la petite histoire. Claire Julliard, Le Nouvel Observateur.Un romancier qui se délecte du plaisir de conter des histoires, parce que c?est ce qui nous rapproche le plus de l?enfance et de l?ivresse d?un imaginaire débridé ! Addiction.

    Indisponible
  • Dans le pays de rose bibly, on lit beaucoup et de tout : poésie, bd, roman.
    On adore ça. pour le seigneur de trop-c-trop, cela fait beaucoup trop de rêveurs dans les arbres et de critiqueurs dans les cours d'école. il envoie son terrible chevalier pour exiger des pièces d'or au pied du cerisier oú tout le monde aime lire. c'est sans compter sur l'imagination que les enfants ont puisée dans les livres !.

  • « Il était une fois une femme qui aurait bien voulu avoir un tout petit enfant,
    mais elle ne savait pas du tout comment elle pouvait se le procurer.
    Tiens, voilà un grain d'orge, lui dit la sorcière. Il n'est pas du tout de l'espèce
    qui pousse dans le champ du paysan ou qu'on donne à manger aux poules,
    mets-le dans un pot et tu verras ! »
    Ainsi commençait l'histoire de la petite Poucette avant que Daniel Picouly
    ne la revisite. En inondant la planète du flot paisible de leurs mystères, les contes d'Andersen ont aussi répandu des modes de représentations très occidentaux. Même si ce que racontent Andersen ou Perrault est universel, on assiste aujourd'hui à une prise en « conte » créative de ce patrimoine par des
    créateurs qui, aux quatre coins du monde, y apportent leur propre regard culturel. Rue du monde célèbre ainsi le centenaire ouly l'occasion de brasser ses origines et sa découverte une petite Poucette différente. Elle naît dans une elle vit dans une forêt grouillante de fougères Tallec a pour la première fois l'occasion de peindre des enfants et leurs parents.

    Sur commande
  • En 1908, Jack Johnson devient le premier Noir champion du monde de boxe poids lourds. Pérorant, revendiquant sa couleur de peau, il mène un grand train de vie et épouse une femme blanche. C'en est trop pour l'ancien champion invaincu James J. Jeffries, qui sort de se retraite pour combattre Johnson et prouver la supériorité des Blancs. Le combat aura lieu au Nevada, devant 22.000 spectateurs.

    Sur commande
  • Tete de negre

    Daniel Picouly

    • J'ai lu
    • 1 Novembre 2004


    Paris, septembre 1792. Un aristocrate mulâtre aux yeux bleus est guillotiné. Sa tête est aussitôt volée. Pour la retrouver, son père recrute deux spécialistes : Ed Cercueil et Fossoyeur Jones.


    Indisponible
  • Illustrant son propos à l'aide de planches pédagogiques autrefois utilisées dans les classes, D. Picouly trace ici, sur le mode de la rêverie, les contours d'une France faite de souvenirs d'écolier.

    Sur commande
  • Nos histoires de France

    Daniel Picouly

    • Hoebeke
    • 20 Octobre 2011

    A l'heure de la leçon d'histoire dans les écoles d'autrefois, l'instituteur accrochait sur les murs de la classe des "planches pédagogiques" et un cortège de héros surgissait alors sur de belles images en couleurs.
    Vercingétorix, chef des Gaulois, nos ancêtres barbares mais braves, Charlemagne à la barbe fleurie ou Napoléon exilé à Sainte-Hélène perdu dans la contemplation de ses conquêtes passées qui se dessinaient dans le ciel. Daniel Picouly, l'auteur du Champ de personne (Grand prix des lectrices de Elle, 1996) et de L'Enfant léopard (prix Renaudot 1999), n'a pas oublié ce patrimoine pittoresque et exubérant.
    Il évoque ici les souvenirs d'un écolier de 10 ans "en l'an de grâce 1958" et les émotions que suscitent en lui les exploits de ces personnages stoïques. Pour le romancier, les héros de l'histoire de France composent les figures d'un grand roman, laissant les imaginaires vagabonder sur une iconographie hautement allégorique. Aidé de près de 160 affiches scolaires, Picouly raconte des épisodes d'une histoire de France qui disparaît aujourd'hui des manuels scolaires et dont les personnages constituent une sorte de panthéon perdu.

    Sur commande
  • Daniel Picouly Paulette et Roger En novembre 1943, le narrateur est parachuté sur la France occupée, du côté de Vauzelles, dans le Morvan. Circonstances singulières : il a l'air d'avoir douze ou treize ans, mais, en réalité, il ne naîtra que cinq ans plus tard !
    Qui n'a rêvé de savoir ce qui s'est passé avant lui, et de quelle histoire d'amour il est issu ? Ce rêve, la magie du roman permet ici à l'auteur de L'Enfant léopard (prix Renaudot 1999) de le réaliser. Il va assister au mariage de Paulette, veuve, neuf enfants, et de Roger, Martiniquais de Tarbes, de sept ans son cadet. Il va trembler pour ce « P'pa » lancé dans l'aventure de la Résistance. Et ce garçon en culottes courtes va nous montrer l'Occupation et la guerre comme nous ne les avons jamais vues...

    En lisant Daniel Picouly, on se dit que cet homme-là a le soleil sous la plume parce qu'il l'a dans l'âme. Paulette et Roger est un roman de grand air et de grande tendresse, ébouriffé et bienheureux.

    ève de Castro, Le Figaro littéraire.

    Sur commande
  • Trois énigmes policières . Cauchemar pirate . Le lutteur de sumo . La coupe du monde n'aura pas lieu

  • Vous souvenez-vous de votre premier coup de foudreoe Eux ne s'en souviennent pas, ils le vivent. Eux, c'est Bonbec et son ami, les deux gamins du Champ
    de personne. L'un a une poule.
    L'autre pas. Et à neuf ans, ça change tout. Notre héros se lance dans
    une course à l'amour: sa petite voisine;
    une infirmière; l'ange de Noël; Saïda,
    et même une certaine Marie-Antoinette
    qui se prétend reine de France.
    Je dédie ce livre à Benjamin Franklin,
    inventeur du paratonnerre et saint
    patron des coups de foudre.
    D. P.

    Indisponible
  • jeudi 4 juin 1964.
    dans une cité d'orly. le narrateur ignore qu'il joue son destin. un ami guette sur les toits, carabine à la main. marie-france attend, dans l'immeuble d'en face. ils ont 15 ans. ils sont amoureux. ils vivent ces années 60 qu'on dit insouciantes. tout se passe le temps d'un jeudi. un beau jeudi, pour tuer kennedy.

  • Daniel Picouly n'a pas son pareil pour faire parler l'époque où le bureau de l'instituteur trônait sur l'estrade. Une école « libre, gratuite et obligatoire pour tous », qui faisait néanmoins la distinction entre les filles et les garçons comme elle l'affichait fièrement au fronton de ses établissements. À l'école des filles, les planches pédagogiques détaillent le moindre aspect de la vie domestique : les indispensables travaux de couture, l'utilisation des ustensiles de cuisine, comment ranger un placard, découper un poulet, dresser une table. L'analyse exhaustive des procédés de nettoyage fait l'objet d'instructions pour faire la vaisselle (les verres d'abord, les casseroles en dernier), blanchir le linge, faire briller le carrelage. À l'école des garçons, la technique prime sur l'usage. On ausculte le fonctionnement du moteur à explosion et on apprend des mots savants - cardan, arbre à cames, culasse. Au programme : la conception du pied à coulisse, les caractéristiques du courant triphasé et monophasé. Les toilettes s'examinent pour le mécanisme de la chasse d'eau, l'évier pour son siphon, irremplaçable pour comprendre la mécanique des fluides. On se préparait jusqu'en 1969 pour le certif : autre temps, autres moeurs. Les classes de fin d'études ont disparu et avec elles leurs programmes masculin ou féminin. Les murs qui séparaient la cour des filles de celle des garçons sont tombés.

  • Fort de l'eau

    Daniel Picouly

    • J'ai lu
    • 5 Février 2001

    Algérie, 1962. Le petit héros de«Champ de personne»a 14 ans. Avec ses parents et ses soeurs, il va vivre ses premières vacances à l'hôtel, ses "premières vacances de confort". La journée commence mal : il mange tranquillement un sandwich quand un vieil Arabe l'agresse.

    Sur commande
  • 29 mai 1968, la France est paralysée par les grèves et le président de Gaulle rejoint la résidence du général Massu à Baden-Baden à bord d'un hélicoptère. Une journée historique débute pour le narrateur, fervent gaulliste, dans les coulisses des ministères et de l'Assemblée jusqu'à sa rencontre avec une éditrice parisienne au café de l'Odéon.

    Indisponible
  • Daniel Picouly L'Enfant léopard 16 octobre 1793. Dans sa cellule de la Conciergerie, Marie-Antoinette se prépare à mourir. Au-dehors, un ultime complot s'est formé. Il ne reste que douze heures pour sauver la reine.
    Pendant ce temps, dans ce Paris tumultueux de la Révolution, on traque un mystérieux enfant léopard. Certains pour le protéger. D'autres pour le tuer. Mais qui est cet enfant léopard si convoité ? Est-il vrai qu'il est le fils caché d'une grande dame du royaume, voire de la reine elle-même ? Difficile à croire. Et pourtant...
    C'est à une folle cavalcade romanesque derrière ce mystère que nous invite Daniel Picouly. Les intrigues s'entremêlent, les péripéties se bousculent comme chez Alexandre Dumas. Les deux inspecteurs noirs qui recherchent l'enfant, dans un étrange Harlem derrière le Luxembourg, sont tout droit sortis de l'univers de Chester Himes. L'occasion de se souvenir que Dumas lui-même était métis.
    Ce roman joyeux, aussi fantaisiste qu'érudit, et qui trace un émouvant portrait de Marie-Antoinette, mère assassinée, étrangère devenue bouc émissaire, a valu à son auteur le prix Renaudot 1999.

    Indisponible

  • daniel picouly vous entraîne dans ses plus beaux souvenirs d'enfance.
    de la lettre tant attendue du comité d'entreprise indiquant la destination du voyage, à la préparation du trousseau, qui doit être impérativement complet et étiqueté, c'est le début de l'aventure " colo " ! plusieurs semaines de bonheur à vivre avec les copains domino et bonne-pomme, sous l'oeil attentif des monos surnommés le tarzan et la pin-up on forme des équipes sportives, au choix, foot, canoë ou piscine.
    on observe les filles du dortoir voisin, mais aussi le ciel étoilé lors des veillées autour du feu de camp. de la salle de douches - véritable université d'été sur l'anatomie - au grand réfectoire - on y joue à la petite cuillère amoureuse - en passant par le dortoir - on y montre ce que l'on sait faire : poirier, équilibre. - le " grand château " est la maison des enfants. on en oublie presque les corvées de nettoyage, de balayage et d'épluchage.
    il ne reste plus dans le coeur de chacun qu'un doux souvenir nostalgique de rires et de jeux.

  • A l'aide de ses complices du Club des Ruines, Hondo retrouve le lutteur de sumo, cause du chagrin d'amour de son amie Musique. Rire, émotion, mystère et fantaisie se côtoient dans ce livre.

  • Nous sommes le 22 septembre 1958 dans un minuscule pavillon de banlieue où vit une famille de treize enfants. Le Mohican, le onzième, est un petit garçon de dix ans qui découvre un matin que son père a une griffe de tigre dans le dos. A partir de cet instant, il est convaincu que son père a une vie secrète.

  • Faussette a disparu ! hondo qui découvre l'affaire fait appel à ses amis, jo et edito.
    Réunion du club des ruines. tous les indices les mènent au stade de france. bizarre. et si la coupe du monde n'avait pas lieu ?.

empty