Denis Collin

  • Réussir l'épreuve de culture générale pour les prépas commerciales autour du thème de 2021. Problématiques, textes fondamentaux, exemples de dissertations... Une préparation efficaceau concours 2022 des prépas HEC ECE et ECS.

    - Analyse du thème et de sa problématique ;
    - Plus de 30 textes fondamentaux ;
    - Des exemples de dissertations.

  • Cet ouvrage, conforme au nouveau programme des prépas, a pour objectif de faire réussir à l'épreuve de philosophie aux concours des grandes écoles de commerce.

    Il offre :
    - un cours completagrémenté de zooms, citations, définitions, etc..
    - mais également de la méthodologie ;
    - et un sujet corrigé, de quoi rendre une copie la meilleure possible.

  • Toutes les clefs pour comprendre l'auteur et son oeuvre : un ouvrage consacré à la philosophie morale de Jankélévitch. Il donne un panorama général de l'oeuvre de cet auteur, mais s'attache principalement au Traité des vertus que Jankélévitch tenait pour son oeuvre la plus importante.

    Une synthèse accessible de la philosophie morale et des outils (vocabulaire, index...) pour enrichir ses connaissances et construire sa réflexion.
    À souligner : Jankélévitch est un nouvel auteur au programme de philosophie des classes terminales, près peu d'études lui sont consacré

    Sur commande
  • Toutes les clefs pour comprendre l'auteur et son oeuvredans son ensemble.
    L'analysedes notions.
    Des liens avec d'autres oeuvres.
    Un texte et son commentaire : le Traité des animauxavec le texte intégral.

    Sur commande
  • Toutes les clefs pour comprendre l'auteur et son oeuvre : un ouvrage présentant les grands principes de la théorie de la justice de Rawls, une mise en lumière des développements de la théorie de la justice au cours du temps, un examen des critiques et des théories alternatives. Une synthèse accessible et des outils (vocabulaire, études de cas à partir de certaines questions pratiques, index...) pour enrichir ses connaissances et construire sa réflexion.

  • Toutes les clefs pour comprendre l'auteur et son oeuvre : un ouvrage consacré à la pensée propre d'Engels (la place centrale de la dialectique, la philosophie des sciences et la question de la dialectique de la nature, théoricien des sciences sociales, anthropologie et science politique, stratège politique). Une synthèse accessible et des outils (vocabulaire, index...) pour enrichir ses connaissances et construire sa réflexion.

  • « En résumé, nous n'avons pas moins mais plus de raisons que Marx de penser que le mode de production capitaliste est historiquement condamné. À quoi cédera-t-il la place ? Le pire reste possible. Mais précisément, avec Marx, nous devons nous rappeler que les hommes font eux-mêmes leur propre histoire ».
    D. C.

    Deux siècles après la naissance de Marx, le capitalisme semble partout avoir eu raison du marxisme. Et pourtant la critique du capitalisme est partout ravivée par la crise écologique, l'explosion des inégalités et la maltraitance des travailleurs. Cette contradiction n'est qu'une apparence, car la pensée de Marx n'a rien à voir avec la vulgate étatiste et productiviste des partis communistes défaits par l'histoire. Ce livre tord le cou à bien des idées reçues et nous restitue l'oeuvre authentique de Marx, le philosophe humaniste, penseur de l'émancipation des individus et de la démocratie réelle. Conçu comme une initiation didactique à la pensée d'un grand auteur, il en couvre toutes les dimensions philosophiques, économiques, politiques et il nous montre comment cette oeuvre reste un outil précieux pour penser le présent.

  • Réussir l'épreuve de culture générale pour les prépas commerciales autour du thème de  2020. Problématiques, textes fondamentaux, exemples de dissertations...  Une préparation efficaceau concours 2020 des prépas HEC ECE et ECS.
    -Analyse du thème et de sa problématique.
    -Plus de 30 textes fondamentaux.
    -Des exemples de dissertations.

  • « moi, je ne suis pas marxiste. » cette boutade de marx, lancée contre certains de ses partisans, doit être prise au sérieux. pour lire marx et tenter de le comprendre, il faut délaisser toutes les reconstructions : on n'a pas affaire à un système achevé mais à des niveaux de réflexion et d'argumentation différents, loin d'être toujours cohérents les uns avec les autres.
    Critique virulent des philosophies systématiques, de ces représentations du monde qui prétendent avoir réponse à tout, marx n'a pas laissé de système. par conséquent, comprendre marx, ce n'est pas le résumer en quelques thèses, prêtes à la vulgarisation, mais suivre pas à pas une démarche essentiellement critique.
    à l'heure où la « fin de l'histoire » a été décrétée, où le conflit social est sciemment ignoré au motif de son archaïsme, marx nous invite à déchiffrer l'antagonisme radical au sein de la « société ».
    De la question de la durée du travail à celle des formes de propriété nées du développement du capital financier, la critique marxienne de l'économie politique reste d'une brûlante actualité. et après la faillite tragique du « marxisme historique », c'est encore dans la lecture de marx qu'on trouvera les pistes les plus stimulantes pour la reconstruction d'une pensée de l'émancipation humaine.

  • Destiné aux étudiants de seconde année des classes préparatoires ECS, ECE, et ECT, cet ouvrage propose une synthèse de savoirs et de savoir-faire sur le thème de culture générale des concours 2019 : la mémoire.

    Il constitue un outil complet et efficace pour préparation aux épreuves des concours, grâce à une structure simple en trois parties :
    - un cours clair et concis pour cerner les problématiques essentielles.
    - une présentation d'une quinzaine de textes fondamentaux, de Platon à Jankélévitch.
    - une quinzaine de dissertations guidées.

    Une bibliographie appronfondie complète cet ensemble : 240 pages seulement et tout pour réussir l'épreuve de culture générale.

  • Destiné aux étudiants de seconde année des classes préparatoires ECS, ECE et ECT, cet ouvrage propose une synthèse de savoirs et de savoir-faire sur le thème de culture générale des concours 2020 : le désir.
    Il constitue un outil complet et efficace pour la préparation aux épreuves des concours, grâce à une structure simple en trois parties :
    - un cours clair et concis pour cerner les problématiques essentielles ;
    - une présentation d'une quinzaine de textes fondamentaux, d'Aristote à Schopenhauer ;
    - une douzaine de dissertations guidées.
    Une biographie approfondie complète cet ensemble : 224 pages seulement et tout pour réussir l'épreuve de culture générale.

    Sur commande
  • Peu d'auteurs ont une réputation aussi exécrable que Machiavel, devenu synonyme d'intelligence perverse et calculatrice. Ce livre montre à quel point cette interprétation est non seulement hâtive, mais fausse. Machiavel, fonctionnaire au service du pouvoir florentin et patriote déplorant l'absence d'un Etat italien unifié, s'est employé à tirer les leçons de changements majeurs dans le système économique et social de son temps. Confronté à la disparition des républiques féodales et à la montée en puissance du capitalisme, il conclut à la nécessité du volontarisme politique pour préserver la liberté de la cité et de l'individu tout au long d'une histoire qui ne sera plus qu'une crise permanente. Il refuse l'asservissement de la politique à la morale, par lucidité et non par cynisme. Maillon important d'une tradition politique où cousineront avec lui Spinoza, Rousseau ou Gramsci, il s'impose comme un précieux antidote à l'idéologie naïve de la démocratie d'aujourd'hui.

    Sur commande
  • Prenant comme fil conducteur la critique de L'horreur économique de Viviane Forrester, livre si révélateur, par sa sincérité même, de ce phénomène, Denis Collin démonte méthodiquement ces soi-disant vérités incontournables, pour revenir à l'essentiel, à savoir l'analyse des rapports sociaux capitalistes et de l'exploitation. Non pour le plaisir de l'analyse pure, mais pour ouvrir à nouveau la possibilité que les hommes, au lieu de subir la puissance aveugle de leurs propres échanges, en retrouvent la maîtrise par l'action politique.

  • Marx n'est ni un économiste de l'époque de la machine à vapeur, ni un scientiste dépassé à l'heure de la "complexité", mais bien un philosophe, et des plus grands. Affirmation paradoxale à propos d'un penseur dont on dit souvent qu'il a voulu mettre fin à la philosophie ? Nullement. Au-delà d'un marxisme que Marx avait recusé par avance, Denis Collin montre que son travail théorique s'appuie sur une tradition philosophique riche - et souvent méconnue ou sous-estimée - non pour construire une science nouvelle et inédite, mais pour procéder à la critique systématique des illusions objectivistes et scientistes. Marx n'est certes pas un des contempteurs modernes de la pensée scientifique : il prend les sciences au sérieux, s'appuie au besoin sur leurs résultats, mais pour en montrer les limites irrémédiables. Analysant pas à pas le parcours de Marx, Denis Collin place au coeur de l'analyse marxienne la question des rapports entre la subjectivité individuelle et la constitution d'un savoir qui pense les affaires humaines comme un processus objectif. Le problème de la connaissance réside dans ce rapport entre la vie subjective des individus et l'objectivité des descriptions scientifiques ou idéologiques. Le problème de l'aliénation, de la transformation de la puissance subjective du travailleur en puissance objective du capital, retrouve ainsi toute sa place, non dans quelques textes de jeunesse, mais dans la grande oeuvre qu'est Le Capital. Les enjeux de ces analyses pour notre époque se montrent d'eux-mêmes, à l'heure où, plus que jamais, la "faim sacrée de l'or" impose sa loi sous le couvert d'un économisme triomphant.

    Sur commande
  • Destiné aux étudiants de seconde année des classes préparatoires ECS, ECE et ECT, cet ouvrage propose une synthèse de savoirs et de savoir-faire sur le thème de la culture générale des concours 2018 : le corps.
    Il constitue un outil complet et efficace pour la préparation aux épreuves des concours, grâce à une structure simple en trois parties :
    - un cours clair et concis pour cerner les problématiques essentielles ;
    - une présentation d'une trentaine de textes fondamentaux, de Platon à Jean-Marie Brohm ;
    - une quinzaine de dissertations guidées.
    Une bibliographie approfondie complète cet ensemble : 240 pages seulement et tout pour réussir l'épreuve de culture générale.

  • "La critique de la religion est pour l essentiel terminée : voilà ce que Marx écrivait en 1843 (Critique de la philosophie du droit de Hegel). Le début du XXIème siècle semble lui donner tort. Fondamentalismes, djihadisme, terrorisme : ceux qui pensaient que nous étions définitivement entrés dans un monde matérialiste en sont pour leurs frais. Mais il existe une tradition philosophique pour laquelle vivre sous la conduite de la raison permet de s émanciper de la servitude religieuse. Il s agit donc d en revenir aux principes afin d examiner ce qu il en est du fait religieux aujourd hui."

    Sur commande
  • Nos sociétés contemporaines nous laissent croire que nous sommes libres ; c'est un leurre. Nous sommes encore ferrés dans nos chaînes, y compris en Occident. Des chaînes que nous prenons pour des ailes : nous nous croyons en démocratie, nous pensons que le travail permet de nous émanciper et nous imaginons que les nouvelles technologies nous facilitent la vie. Telle est notre « novlangue » quotidienne.Mais l'oligarchie règne, l'homme est embourbé dans la société de consommation et le libéralisme, le contrôle sécuritaire est de plus en plus prégnant, tandis que les progrès médicaux en matière de procréation nous rapprochent d'une « fabrication industrielle de l'humain ». Dans ce contexte, nous devons interroger et repenser les conditions d'une véritable libération humaine.C'est le travail qu'a entrepris Denis Collin. Se basant sur de nombreuses références historiques et philosophiques, il en redéfinit les concepts et nous ouvre de nouvelles perspectives politiques, économiques, sociales et métaphysiques. La mise en place d'« associations partielles » à tous les niveaux de l'organisation politique, la fin du salariat au profit de la coopération des producteurs, la réalisation de l'homme au travers de son activité créatrice, la garantie du primat de la subjectivité face au scientisme, font partie de ces armes destinées à rompre nos chaînes.

    Sur commande
  • Spinoza est le principal et le plus génial représentant de ces « Lumières radicales » identifiées par l'historien Jonathan Israël. Il n'est pas un penseur solitaire, mais un homme engagé à sa façon dans un puissant mouvement qui vise l'émancipation humaine. Avec Spinoza s'annonce « le crépuscule de la servitude ». Et c'est bien d'un grand commencement dont il s'agit.
    Il ne faut pas se méprendre. Les lumières de Spinoza ne consistent pas seulement à dissiper les prétendus mystères et les brumes de la religion pour leur substituer la connaissance scientifique, rationnelle, de la réalité (Dieu ou la nature). Spinoza n'est pas seulement un démystificateur : il ne s'agit pas d'ôter les fleurs imaginaires qui camouflent les chaînes mais de briser les chaînes qui asservissent l'homme pour cueillir la fleur vivante. Comprendre les lois de la nature, c'est très bien, mais plus utile encore est la compréhension des lois de la nature humaine, la compréhension des mécanismes affectifs qui permettent la domination des uns et la servitude de tous. C'est le sens profond de L'Éthique : comment se libérer, comment bien vivre ? Les plus grands, Diderot, Hegel, Marx, se nourriront de cet enseignement-là.

  • éloge de la dialectique Nouv.

  • « La science ne pense pas » disent les uns, qui répètent sentencieusement les paroles inspirées du Maître. « Les questions métaphysiques sont dénuées de sens », répondent les autres. Guerre absurde que reproduit notre système d'enseignement, qui voue la philosophie aux séries littéraires et réduit à la portion congrue la réflexion critique proposée aux scientifiques.La philosophie n'existerait pas si elle n'avait dès l'origine fait couple avec l'interrogation scientifique du réel ; elle ne saurait, sous peine de virer au pur « supplément d'âme » à destination des autruches qui ignorent tout ce qui se découvre et de la manière dont on le découvre, délaisser par exemple les questions fondamentales soulevées par la physique quantique ou les théories de l'hérédité.Il s'agit de bien plus que d'intégrer ou de réintégrer à la philosophie l'élucidation des énoncés de la science : il y va de l'accomplissement même du programme de pensée ouvert depuis la Grèce antique. Point d'avenir sans reprise du dialogue de la philosophie et des sciences, et sans redécouverte de la pertinence de la position matérialiste. Celle-ci s'enracine chez Démocrite, n'a cessé depuis de constituer aussi, par-delà ses manifestations propres, le contrepoint critique et l'aboutissement sensé des efforts idéalistes pour penser le monde, et représente désormais la seule option ouverte à une pensée effective.Denis Collin, né en 1952, est professeur agrégé de philosophie et docteur de l'Université. Enseignant en lycée, il est aussi chargé de cours à l'Université de Rouen. Il a publié plusieurs ouvrages et essais en philosophie politique et morale - dont Questions de morale (Armand Colin, 2003).
    Maîtres et possesseurs de la nature ? Impostures intellectuelles oe Hémiplégie oe Époque de crise. Une première approche des sciences de la nature. La définition de la science. Causalité, déterminisme et matérialisme. Propos d'étape. La question des mathématiques. Mathématiques et philosophies de la nature. Les idéalités mathématiques. Kant, les mathématiques et le matérialisme. Le matérialisme et les mathématiques. Propos d'étape. Physique et matérialisme. L'enjeu du matérialisme. La science grecque est-elle matérialiste ? Physique moderne et philosophie. Une affaire emblématique : Galilée. Matière et réalité. L'idéalisme de Copenhagne. La critique du matérialisme. Réalisme et matérialisme. La matière vivante. La mécanique du vivant. Matérialisme et vitalisme. Dépassement du mécanisme et du vitalisme. Vitalisme et finalisme : Lamarck. Le matérialisme et la théorie de l'évolution de Darwin. Il y a matérialisme et matérialisme... En conclusion. Le corps et l'esprit. Énigmes en tous genres. L'âme matérielle. Le débat sur l'intelligence artificielle. L'élimination... du problème. Un matérialisme faible ? Propos d'étape. Un matérialisme sceptique ? Science matérialiste ou philosophie matérialiste ? La puissance de la nature.

    Sur commande
empty