Dominique Valbelle

  • En cette fin de siècle l'histoire de l'Égypte ancienne a pris beaucoup de retard par rapport à la conception générale des sciences historiques, retard lié à la jeunesse de la discipline et à l'étendue des champs couverts. Le propos de cet ouvrage est de tenter de définir, dans ses manifestations et son évolution sur plusieurs millénaires, la nature de ce qui fut peut-être le plus vieil État de l'humanité. Par la structure et la stabilité de ses institutions, l'Égypte pharaonique est sans doute l'un des cas les plus originaux dont on puisse disposer pour l'étude de la notion d'État. Cette étude se divise en quatre parties : Le plus vieil État du monde - La restauration de l'État égyptien - L'Empire égyptien - Les derniers siècles de l'État pharaonique.


    Table des matières Avant-propos PREMIÈRE PARTIE : LE PLUS VIEIL ÉTAT DU MONDE CHAPITRE 1. -- Les débuts de l'histoire et le mythe CHAPITRE 2. -- L'État égyptien au début de l'Ancien Empire CHAPITRE 3. -- Une monarchie solaire CHAPITRE 4 -- La sauvegarde des institutions monarchiques Chapitre 5. -- L'État égyptien à l'épreuve Deuxième partie : La restauration de l'Etat égyptien Chapitre 1 -- L'émergence de Thèbes et le début du Moyen Empire Chapitre 2 -- L'épanouissement du concept monarchique sous la XIIe dynastie Chapitre 3 -- La force des institutions monarchiques, la XIIIe dynastie Chapitre 4 -- La deuxième période intermédiaire Troisième partie : L'Empire égyptien Chapitre 1 -- Une nouvelle dynastie thébaine au pouvoir Chapitre 2 -- Pharaon à la tête d'un empire Chapitre 3 -- Le soleil d'Amarna Chapitre 4 -- La gloire de l'Empire Chapitre 5 -- Un empire en héritage Quatrième partie : Les derniers siècles de l'Etat pharaonique Chapitre 1 -- La politique égyptienne et les formes de pouvoir Chapitre 2 -- Les souverains étrangers de l'Egypte Chapitre 3 -- Le concept monarchique égyptien, des Nectanébo aux empereurs byzantins Bibliographie -- Index

  • Dans cette biographie, l'auteur nous conte l'histoire de Charles Bonnet et de ses campagnes de fouilles, qui prennent parfois des accents de péripéties rocambolesques, pleines d'anciens rois, de vieux cheikh, de démons, de fantômes et de voleurs. Les enquêtes scientifiques se mêlent aux enquêtes policières et le lecteur est invité à partager la passion de tous ceux qui participent à cette fabuleuse aventure et à découvrir les nouvelles perspectives qu'elle ouvre dans un Soudan paisible, bien loin des horribles conflits qui font la une d'une actualité friande d'atrocités.

    Sur commande
  • Le camp romain du Bas-Empire dans le Nord-Sinaï, dernier témoin archéologique du site fouillé par une mission franco-égyptienne depuis 1985, nous introduit dans la vie de cette région si particulière, de la fin du IIIe siècle au VIe siècle de notre ère.
    Militaires, religieux, pèlerins, commerçants s'animent à nouveau sous nos yeux, tandis qu'à l'arrière-plan les empereurs romains se disputent le pouvoir, se succédant à un rythme impressionnant.

    Sur commande
  • En 1799, un officier de Bonaparte en Égypte fait une découverte bouleversante. La stèle de granit qu'il vient de mettre au jour près de la ville de Rosette porte un même texte gravé en trois écritures différentes : en grec, en démotique et en hiéroglyphes. Une fantastique aventure intellectuelle commence. En Europe, quelques-uns des plus grands esprits de l'époque interrogent la pierre de Rosette qui a été saisie par l'armée anglaise et transportée à Londres, au British Museum. Johann David Akerblad et Thomas Young réussissent à lui arracher quelques réponses. Mais c'est un Français, Jean-François Champollion, fort de sa connaissance des langues orientales, qui parvient à la solution. Alors, brusquement, l'Égypte ancienne, muette depuis longtemps, se met à parler...

  • Les plus grands spécialistes du Sinaï dans l'Antiquité et durant le Moyen Age, archéologues, philologues, historiens, historiens des religions, historiens de l'art se sont associés pour traiter les aspects les mieux documentés à l'heure actuelle de la vie de cette péninsule surtout connue du public pour le rôle qu'elle a tenu dans certains épisodes de la Bible, l'Exode en particulier.
    On ne trouvera pas ici de commentaires complexes, mais la présentation attrayante de nombreux dossiers en cours, qui contribuent à brosser du Sinaï une image multiculturelle riche et variée. De la préhistoire à l'islam, cette terre, apparemment déshéritée, a servi de cadre à certaines des pages majeures de l'histoire du Proche-Orient : mouvements de populations, campagnes militaires, expéditions minières, circuits économiques entre l'Afrique et l'Asie, mais aussi entre le Bassin Méditerranéen et la mer Rouge, pèlerinages chrétiens et musulmans, etc.
    Nombreux sont les peuples qui y sont passés, s'y sont côtoyés ou l'on conquise. Témoins d'un passé unique, ses paysages et ses monuments gardent des traces variées de ces lointains épisodes. Au pied du Mont Moïse, le monastère de Sainte-Catherine renferme également des collections rares de manuscrits et d'icônes qui contribuent à illustrer son importance.

    Sur commande
  • Dès l'Antiquité, bien des statues de rois, de dieux ou de particuliers ont été brisées, en Égypte et au Soudan, pour de multiples raisons : accidents, guerres, rivalités dynastiques, proscriptions. Mais elles gardaient une valeur sacrée pour les prêtres chargés de leur entretien, qui en ont souvent recueilli les fragments dans des cachettes à l'intérieur du périmètre des domaines divins, comme celles du Gebel Barkal ou de Doukki Gel. D'autres statues ont été dérobées peu de temps après leur sculpture pour être placées dans des cadres différents de ceux pour lesquels elles avaient été conçues. C'est le sort qu'ont connues les effigies de souverains et de particuliers de la XVIIe dynastie découvertes dans les sanctuaires et les tumuli de Kerma, mais initialement destinées à divers sites de Haute et Moyenne Égypte. D'autres enfin ont connu des restaurations antiques ou modernes.

    Plusieurs spécialistes internationaux s'efforcent de reconstituer certains de ces chefs d'oeuvre, à partir de fragments parfois dispersés aux quatre coins du monde. Ainsi le temple de milliers d'années d'Amenhotep III, sur la rive occidentale thébaine, est le théâtre d'un chantier « pharaonique » voué à la reconstitution d'un programme statuaire unique dans l'histoire de l'art égyptien.

    Sur commande
  • La mission archéologique franco-égyptienne de Tell el-Herr a, pendant vingt-cinq ans, étudié un établissement militaire édifié à la frontière nord-orientale de l'Egypte, lieu principal de passage terrestre entre l'Afrique et l'Asie. Cette fouille, interrompue depuis le printemps arabe, a révélé une tranche essentielle de l'histoire du pays, depuis le Ve siècle avant J.-C. jusqu'au VIe siècle de notre ère.
    Démontrant à nouveau les enjeux stratégiques qu'un tel site a pu constituer, le présent volume, le cinquième consacré à la mission, s'intéresse au palais du gouverneur. Il est le premier tome d'une série, portant sur les niveaux archéologiques du site correspondant à la vie de la deuxième forteresse, du dernier quart du Ve siècle aux deux tiers du VIe siècle av. J. -C. Ce bâtiment exceptionnel est le résultat de la confrontation multiculturelle que connaît le pays au milieu du premier millénaire av.
    J. -C, tour à tour dans et hors d'un empire perse ouvert sur tout le bassin méditerranéen oriental.

    Sur commande
empty