Eddy Vaccaro

  • Lorenzo da Ponte, né juif en Vénétie puis devenu prêtre catholique, a marqué l'Histoire, tout en restant dans l'ombre, en écrivant le livret d'opéras célèbres tels que Don Giovanni ou Les noces de Figaro et en ouvrant le premier opéra permanent à New York. Entre Venise, Vienne, Londres et New York, la destinée extraordinaire de celui qui fut tour à tour le complice du libertin Casanova, le librettiste du génial Mozart, et l'ami du créateur du Père Noël, Clement C.Moore...

  • Le bout du monde pour un nouveau départ.

    Début du XXe siècle. Bisons et Indiens ont déjà été quasiment exterminés par la marche de l'homme blanc des grandes plaines d'Amérique du Sud. C'est ici, au fin fond de la Patagonie, qu'Antoine et Maria Jiménez viennent travailler dans un ranch de gauchos, ces fameux cow-boys argentins. De nouveaux arrivants qui bousculent le quotidien de cet endroit sauvage où la vie est rude. Antoine, parce qu'il est peintre ; Maria, parce qu'elle est une femme. Très vite, les habitants du ranch perçoivent que le couple semble cacher des secrets inavouables. Qu'est-ce qui a bien pu les pousser à venir vivre ici, dans ce lieu austère et coupé du monde ?

    Fred Bernard s'associe au talentueux Eddy Vaccaro pour une histoire tout en subtilité dans les contrées sauvages de Patagonie. Un roman graphique à la fois rude et poétique, à l'image des paysages grandioses de la Terre de Feu.

    Sur commande
  • Il était une fois dans le Nord.

    Été 1905. En tournée dans toute l'Europe, le cirque de Buffalo Bill s'arrête à Valenciennes. Un événement considérable pour la population locale et l'occasion pour Gervais, un gamin qui travaille au fond de la mine, d'élargir son horizon. De sa rencontre poignante avec des Sioux du cirque va naître une terrible erreur judiciaire quand ses amis indiens sont accusés d'un meurtre sauvage...

    Riche en péripéties, ce western transposé au pays de Germinal est aussi une chronique truculente de la vie quotidienne des mineurs au début du XXe siècle, sur fond de remous politiques provoqués par les syndicats anarchistes et l'imminence de la loi sur la laïcité.

    Sur commande
  • Né dans une modeste famille juive de Tunis en 1911, Victor Perez se passionne très tôt pour la boxe. Sa carrière professionnelle démarre à Paris en 1928. Il est très vite remarqué et même s'il ne gagne pas tous ses combats, tout le monde s'accorde à dire que c'est un pugiliste né. Il est sacré champion de France poids plume en 1930, avant de devenir champion du monde en 1931. Après un retour triomphal à Tunis, il devient la coqueluche du tout Paris, multipliant les liaisons avec les stars de l'époque, dont Mireille Balin, l'héroïne de Pépé le Moko. Après avoir cédé son titre de champion du monde le 31 octobre 1932 au profit de Jackie Brown, il entame une période plus difficile. Il accepte pourtant de jouer à Berlin, au lendemain de la Nuit de Cristal, dans un climat politique marqué par un antisémitisme déclaré. Rattrapé par la guerre, il est déporté à Auschwitz, ou il est l'objet d'un traitement particulier, avant d'être abattu en 1945.

  • Baye Phal, jeune enfant né à Saint Louis du Sénégal, vit d'expédients. Il plonge dans les eaux du fleuve à la recherche des pièces que lui jettent les touristes de passage. Jusqu'au jour où une riche danseuse hollandaise de passage à St Louis, l'adopte pour en faire son boy sur scène et l'embarque avec elle en France. Quand elle repart à Rotterdam quelques mois plus tard, il reste seul à Marseille, car il est sans papiers. Dans la rue, l'enfant survit comme il peut et enchaîne les petits boulots. Il est repéré par un entraîneur de boxe, qui va le transformer en champion. Il devient Battling Siki. Sa carrière s'interrompt le temps de la première guerre mondiale (il est engagé volontaire) et en 1922, après de nombreux matchs minables, il devient champion du monde en battant Georges Carpentier. Après la gloire, ce sera la lente descente aux enfers. Accusé de tricherie, il finira assassiné en 1925.

  • En 1978, Manfred, ingénieur à l'OTRAG à Munich, un centre de recherche spatial qui cherche à concurrencer la Nasa et Ariane, est envoyé au Zaïre pour superviser la fabrication des premières fusées africaines, commandées par le président/dictateur Mobutu. Passer de son laboratoire allemand à la chaleur africaine est le premier d'une longue série de chocs pour Manfred. Car au-delà de la volonté présidentielle d'affronter technologiquement les sociétés occidentales dont Mobutu est également issu (il aime à rappeler qu'il est belge), Manfred doit faire face à une société zaïroise écartelée entre tradition et modernité, richesse et pauvreté, puissance financière et système D.

  • « Un exemple de révolution anarchiste sur une grande échelle, le meilleur à mon sens, c'est l'Espagne de 1936. On ne peut pas dire ce qui serait arrivé. On l'a tuée, mais tant qu'elle a duré elle fut un témoignage éloquent de la capacité des pauvres gens de s'organiser, de s'administrer sans coercition, ni contrôle. » Noam Chomsky

    Sur commande
  • Toujours en quête d'aventures extravagantes, le prince Florizel et son acolyte, le colonel Géraldine, font un soir la rencontre d'un étrange jeune homme, qui les convie à participer à une soirée au Club du suicide. Ils découvrent alors avec horreur et fascination une partie de cartes diabolique où le seul gain est. la mort.
    Originellement écrit en roman-feuilleton, ce recueil de nouvelles a conservé une force brut regorgeant de digressions, d'ellipses et de changements d'atmosphères qui a permis aux auteurs d'interpréter et d'imaginer des scènes entières, tout en restant le plus fi dèle possible à R. L. Stevenson.
    Une réfl exion teintée d'humour noir portée par la force visuelle et le symbolisme du récit.

  • Marion est aveugle de naissance. N'ayant plus de famille, elle passe ses journées à la terrasse du café du village, rêvassant ou échangeant quelques mots avec Jacques, son serveur préféré. Ses plus intenses moments de bonheur elle les puise dans les récits d'André, vieux baroudeur sur le retour aux exploits aussi nombreux que son imagination est fertile. Jusqu'au jour où son monde bascule, s'effondre.
    La Fantôme est un conte à la fois poétique, contemplatif et très quotidien, proche de ses personnages. Ce récit sur l'intériorité, le décalage entre le monde que l'on se crée et celui qui existe réellement est porté par des images chaleureuses, des mots simples mais justes. Première BD créée par deux amis venus de la scène musicale, ils ont su transposer une force d'évocation, une forme d'écriture très proche de la chanson.

    Sur commande
empty