Pere Castor

  • Commynes en Flandre, 1454 Arthur est apprenti couvreur. Ce matin, il se rend avec son maître au château de Sieur Fulbert, le successeur de Jehan parti précipitamment, afin de réparer la toiture du donjon. Ils s'avancent dans la brume la peur au ventre car Sieur Fulbert est connu pour sa cruauté. Arthur, chargé de nettoyer les tuiles qui s'amoncèlent au pied de la tour, reçoit soudainement une louche sur la tête... une louche tombée du ciel, gravée sur le manche.
    Intrigué et désireux de savoir ce qui est écrit, Arthur, qui ne sait pas lire; se rend chez le curé de Commynes. L'abbé déchiffre les initiales de Sieur Jehan (CFL : Commynes Franche Lys) et les armes de Commynes. Il en déduit que Sieur Jehan est en fait prisonnier de Sieur Fulbert et décide d'appeler à l'aide le seigneur de la ville voisine.
    Grâce au courage d'Arthur, et à l'aide des chevaliers de ville voisine, Sieur Jehan est délivré.
    En remerciement, il organise une Franche-Foire dans la ville, et Arthur lui prépare une surprise : il se met au balcon de sa maison et lance aux badauds des louches qu'il a lui-même taillées.
    Chacune d'elles porte les lettres CFL en hommage à Jehan.
    Depuis, chaque année, se déroule en octobre la fête des Louches à Comines ; la tradition est de lancer des louches aux participants.

    Indisponible
empty