Grandcoing Philipe

  • Paris, printemps 1909. L'inspecteur Lerouet est confronté à un cadavre anonyme retrouvé poignardé en pleine rue, l'obligeant à faire appel à son vieil ami Hippolyte Salvignac et à Léopoldine, sa compagne, artiste peintre à la sensualité débordante. Au fil de leurs investigations, ce trio d'enquêteurs exhume un mystérieux complot politique aux ramifications internationales, alors que se multiplient les assassinats dans la communauté des artistes hongrois exilés en France. Au moment même où Clemenceau perd le pouvoir, réussiront-ils à sauver l'Europe de la catastrophe ?
    Leurs aventures vont les mener jusqu'à la Vienne de Klimt et de Freud, à la découverte de la capitale de toutes les audaces intellectuelles et artistiques de la Belle Epoque, où se cache la clé de l'énigme.

  • Point de repos pour Hippolyte Salvignac, l'antiquaire rentré au service de la police de Clemenceau. Un mystérieux cadavre vient d'être découvert à Giverny, à deux pas de la maison du peintre Claude Monet. Flanqué de son inséparable complice, l'inspecteur Lerouet, le voilà plongé au coeur d'une intrigue où l'on ne compte plus les crimes extraordinaires : assassinat du peintre Steinheil, époux de l'ancienne maîtresse du président de la République, meurtre du beau-frère de Claude Monet dans son hôtel particulier... Aidé par Maurice Leblanc, le créateur d'Arsène Lupin, Hippolyte tente de démêler l'écheveau de ces multiples intrigues. Une enquête captivante et haletante, où une nouvelle fois s'entremêlent les monde de l'art, de la politique et du crime.

  • L'antiquaire et enquêteur amateur Hippolyte Salvignac est de retour dans la France haute en couleurs de Clemenceau ! Accusé d'avoir assassiné le mari de son ancienne maîtresse, il devra batailler pour prouver son innocence, mais aussi pour disculper un ami de Picasso. Ces nouvelles aventures le mènent tout autant dans le Paris interlope de Montmartre où naît l'art du XXe siècle, qu'au coeur du faubourg aristocratique du boulevard Saint-Germain.
    Au fil de ses investigations où s'entremêlent la quête des origines familiales de son ami l'inspecteur Jules Lerouet et la plongée au plus profond des turpitudes des élites, il découvre également un pays aux puissants contrastes, depuis la Sologne des chaumières et des châteaux jusqu'au Midi languedocien ravagé par la crise viticole. Alliant toujours la qualité de l'information historique et un réel sens de l'intrigue, l'auteur fait revivre un moment riche en événements, celui de l'été 1907, où se forge dans la douleur et l'exaltation la modernité du XXe siècle, celle des Demoiselles d'Avignon mais aussi celles d'une économie mondialisée et d'une démocratie aux prises avec les colères populaires.
    Autant de défis pour les personnages historiques croisés au fil de ces pages captivantes, de Clemenceau à Picasso, en passant par Derain et Apollinaire.

    Sur commande
  • POCHE POLAR - La 1ère enquête de l'antiquaire Hippolyte Salvignac. Une plongée dans l'univers de Clémenceau, l'inventeur des Brigades du Tigre. Un roman policier historique qui s'appuie sur l'histoire vraie des pilleurs d'églises du Limousin et d'Auvergne, la bande d'Antony Thomas.

    Paris, automne 1906 : Au fil de son enquête, Hippolyte sillonnera l'Europe de la Belle Epoque, de son Quercy natal à Londres en passant par les stations thermales d'Auvergne et la banlieue parisienne.Fréquentant aussi bien les allées du pouvoir que le monde interlope des marchands d'art ou les soupentes du Quai des Orfèvres, Salvignac entraîne le lecteur dans le tourbillon des années 1900.

    Historien, spécialiste des xixe et xxe siècles, Philippe Grandcoing a publié de nombreux ouvrages, notamment 8 volumes de la collection des «Grandes affaires criminelles» chez De Borée. Avec le 1er tome des aventures d'Hippolyte Salvignac, ce fin connaisseur des archives de la justice et de la police, effectue une entrée remarquée dans l'univers romanesque. Il vit dans le 87.

  • Perpétrés entre 1904 et 1907, les vols de la « bande à Thomas » défraient la chronique de la Belle Époque. Essentiellement commis dans des églises, en Limousin et en Auvergne, ils attirent l'attention du public sur un patrimoine particulièrement convoité, celui des émaux médiévaux, témoignages exceptionnels du rayonnement de L'OEuvre de Limoges dans l'Europe médiévale. À l'heure où se développe une culture de masse en ce début de XXe siècle, ces faits divers sensationnels bénéficient d'une forte exposition médiatique, nationale, voire internationale. Au-delà de la simple chronique criminelle, les méfaits de ces « pilleurs d'églises » permettent d'étudier un épisode oublié de l'histoire du patrimoine en France, lorsque se conjuguaient volonté de protection de l'État, intérêt du public, avidité des collectionneurs, notoriété croissante des oeuvres et enjeux politiques autour de la loi de 1905. Ces faits divers offrent aussi, grâce à la richesse des sources, la possibilité pour le lecteur de se plonger dans le monde méconnu des trafics d'oeuvres d'art et de comprendre les enjeux d'une question qui, en son temps, suscita de nombreux débats politiques et inspira certaines des aventures d'Arsène Lupin.

    Sur commande
  • Que reste-t-il du Limoges de la Révolution ? Très souvent des absences comme la célèbre abbaye Saint-Martial disparue dans la tourmente révolutionnaire. Le paysage urbain a été profondément remanié contribuant à rendre quasiment invisible le cadre de vie de la fin du XVIIIe siècle. Quelques sites-repères suffisent cependant à l'historien Philippe Grandcoing pour restituer au lecteur ce Limoges presque oublié, des beaux hôtels particuliers de l'aristocratie jusqu'aux quartiers populaires de la boutique et de l'artisanat. Mais le Limoges de l'époque dispose aussi d'un monument littéraire : le grand roman de Robert Margerit, La Révolution, prix de l'Académie française en 1963. Comme l'analyse François Gilardi, spécialiste de cette oeuvre, Margerit, au sommet de l'art du romancier, distille son puissant pouvoir d'évocation et fait du lecteur l'intime de personnages historiques ou imaginés et lui transmet la fièvre révolutionnaire. En croisant les approches de l'Histoire et du roman, ce livre met le savoir et l'imagination au service d'un patrimoine devenu en grande partie immatériel.

    Sur commande
  • Région naturelle aux paysages caractéristiques - monts d'Ambazac, de Châlus et de Blond, pâturages berceaux de la race limousine, berges de la Vienne, forêts de châtaigniers, de chênes et de hêtres -, l'histoire culturelle et économique du pays de la Vienne et de sa capitale Limoges rayonne bien au-delà des limites de la région. Dans la ligne éditoriale de la collection, le livre traite à la fois de Limoges et de son territoire, avec une présentation des sites majeurs et du petit patrimoine, ainsi qu'une approche des espaces naturels et de l'activité humaine.

    Sur commande
  • À travers cinquante-huit thèmes et quatre-vingt-dix photographies, les auteurs revisitent les ostensions limousines entre 1862 et 1995. En exhumant des collections privées et des fonds d'archives des clichés, pour la plupart inédits, ils font revivre ce moment si particulier de ferveur religieuse. Leurs textes ancrent le phénomène des ostensions dans ses dimensions culturelle, sociale, religieuse et historique, de Limoges à Saint-Junien, de Saint-Léonard-de-Noblat au Dorat, en passant par Aureil, Saint-Yrieix et bien d'autres lieux. Mais ils invitent aussi le lecteur, en sollicitant son imaginaire, à s'approprier les images d'une manière inaccoutumée. Ces quatre-vingt-dix photographies sont autant d'arrêts sur image d'une caméra subjective. Une manière radicalement neuve, originale et sensible de (re)découvrir les ostensions limousines.

  • Grandes affaires criminelles politiques de France Nouv.

    Crime et politique : voila une entrée originale pour explorer l'histoire de France. C'est à ce voyage dans le temps et l'espace que nous invitent Vincent Brousse et Philippe Grandcoing, deux auteurs qui ont déjà livré aux lecteurs les récits des crimes du Limousin et du Quercy, à l'aise dans le récit ou la fiction dans le domaine du crime et de l'enquête. Ils nous proposent de les suivre ici, de la Révolution française à la Ve République, en feuilletant les pages sombres de notre histoire. Des foules émeutières parisiennes de la Révolution aux attentats de l'OAS, des colères paysannes périgourdines aux violences meurtrières des années 1930, des complots visant le chef de l'État aux affaires qui ont suscité d'énormes scandales politiques, ils dressent un état des lieux fascinant des multiples liens pouvant relier le crime à la politique.

    À paraître
  • Ils persistent dans le crime ! Après le succès des Grandes Affaires Criminelles du Lot, Vincent Brousse et Philippe Grandcoing repartent sur les chemins du Quercy. De Gramat à Figeac, de Miers à Floirac en passant par Padirac, ils traquent assassins et empoisonneurs, bandits de grands chemins et mères infanticides. Avec verve et talent, ils nous content trente histoires criminelles et nous font revivre la société lotoise des xixe et xxe siècles.
    Au fil des pages, le lecteur croisera des figures étonnantes, repoussantes ou fascinantes, tels l'aubergiste de Figeac tuant un de ses clients pour 20 centimes, le berger de Saint- Sozy qui castre son rival, le curé indigne de Saint-Pantaléon pratiquant avortements et actes pédophiles ou la marâtre de Prayssac étranglant la femme de son gendre par passion pour celui-ci.
    Les auteurs font renaître tout un monde disparu : querelles politiques se dénouant dans le sang, mortelles rivalités de clocher, attaques sanglantes de paysans revenant de la foire ou assassinat pour empêcher un mariage... Les Nouvelles Affaires Criminelles du Lot allient la rigueur historique à un style alerte qui tient les lecteurs en haleine. Un ouvrage à lire absolument pour redécouvrir le passé criminel lotois.

    Sur commande
  • Crime et politique : voila une entrée originale pour explorer l'histoire de France. C'est à ce voyage dans le temps et l'espace que nous invitent Vincent Brousse et Philippe Grandcoing, deux auteurs qui ont déjà livré aux lecteurs les récits des crimes du Limousin et du Quercy. Ils nous proposent de les suivre ici, de la Révolution française à la Ve République, en feuilletant les pages sombres de notre histoire, à travers trente et un récits criminels. Des foules émeutières parisiennes de la Révolution aux attentats de l'OAS, des colères paysannes périgourdines aux violences meurtrières des années 1930, des complots visant le chef de l'État aux affaires qui ont suscité d'énormes scandales politiques, ils dressent un état des lieux fascinant des multiples liens pouvant relier le crime à la politique. Le lecteur croisera, au fil de ces pages, des grandes figures de notre histoire, de Marat à De Gaulle, en passant par Louis-Philippe, Napoléon III, Sadi Carnot, Léon Blum et Marx Dormoy. Il fera aussi la connaissance d'anonymes, mais qui furent, en leur temps, considérés comme des héros, des victimes ou des monstres. Il visitera aussi bien les palais de la République que les faubourgs de Paris. Il s'enfoncera aussi dans les forêts du Morvan, parcourra les campagnes du Berry, du Périgord et de la Provence et embarquera même pour des destinations plus lointaines, comme Casablanca ou Alger. Un livre qui se lit comme un roman, où l'exactitude des faits historiques nourrit une écriture digne des meilleurs récits policiers.

  • Entre crimes passionnels, drames familiaux, assassinats crapuleux, et affaires politiques, le département de la Haute-Vienne offre durant les XIXe et XXe siècles un panorama riche et varié d'histoires criminelles. En exhumant des archives dossiers d'instruction et articles de presse, les deux auteurs font revivre ces affaires qui révèlent un monde méconnu, des chaumières paysannes aux châteaux bourgeois, en passant par les maisons closes et les terrains vagues des faubourgs. Empoisonnements, embuscades, violences domestiques, règlements de comptes, parricides, viols, coups de feu et bastonnades dévoilent la face obscure de certains habitants de ce département. Chaque affaire permet aussi de faire revivre une époque, un contexte, des moeurs et des caractères qui passionneront amateurs d'histoire et de faits divers.

  • Le paysage est un élément essentiel de l'identité limousine. Landes et résineux du plateau de Millevaches, frondaisons des châtaigniers, omniprésentes prairies, foisonnement des lacs, étangs et cours d'eau sont autant de marqueurs d'une région qui se proclame pays « de l'arbre et de l'eau ». Mais ces éléments paysagers ont tous été créés ou aménagés par l'homme. A ce titre, ils sont objet d'histoire, tout comme le rapport que les Limousins entretiennent à leur environnement. Les seize contributions réunies dans cet ouvrage interrogent les paysages limousins de différentes manières. Certaines s'efforcent de reconstituer l'évolution paysagère du Limousin à travers la question de l'occupation du sol depuis la plus haute antiquité. D'autres étudient le devenir de certaines cultures, qu'il s'agisse d'essences « phares » de la région, comme le châtaignier, ou de plantes longtemps tombées dans l'oubli comme le chanvre. Mais le paysage ne saurait se réduire à cette seule question.
    Le lecteur trouvera aussi au fil des pages des analyses sur la modernisation et l'embellissement du paysage urbain, sur l'histoire de l'environnement avec, notamment, la question de l'assainissement des villes et celle de la protection et valorisation des ressources halieutiques. Egalement, parce qu'il ne saurait y avoir de paysage sans le regard de celui qui l'observe, le livre offre un ensemble de réflexions sur la manière dont nos ancêtres percevaient leur environnement mais également comment notre propre société contemporaine envisage les paysages limousins, qu'il s'agisse de la présence sans cesse croissante de l'arbre ou du devenir du lac de Vassivière.

    Sur commande
empty