Jean-Claude Driant

  • Les politiques du logement, dont l'objectif est d'améliorer la qualité des logements et d'aider la population à se loger, répondent aujourd'hui principalement à des mécanismes de marché. L'histoire de l'action publique dans ce domaine illustre cette complexité et cette hésitation récurrente entre dirigisme et laisser-faire. Cette nouvelle édition retrace l'évolution des politiques du logement depuis la Loi de 1850 jusqu'à la Loi Alur de mars 2014. Un ouvrage sans équivalent par l'un des meilleurs spécialistes de la question

  • Le marché du logement n'est pas un marché comme un autre. L'accès au logement, malgré son statut de droit opposable, est rendu de plus en plus difficile, notamment pour les jeunes générations, du fait de la progression importante des dépenses en logement des ménages. Pour des raisons similaires, l'accession à la propriété des ménages modestes est rendue de plus en plus en complexe. Le logement, premier actif du patrimoine des ménages, est devenu l'un des principaux vecteurs de transmissions intergénérationnelles. Le mal-logement et les situations d'exclusion continuent de progresser en France et la question se pose de la capacité de notre société à enrayer ces phénomènes aux facettes multiples. Les divergences observées entre les différents marchés du logement ont eu pour conséquence la rupture du parcours résidentiel d'un grand nombre de ménages. Comment identifier et vaincre les crises du logement qui traversent la France devrait constituer l'une des problématiques centrales du débat public pour les prochaines années.

  • Ce dictionnaire traite d'un champ organisé autour des notions complémentaires de logement et d'habitat. Il s'agit donc d'éléments essentiels de la vie quotidienne de chaque individu, mais aussi de l'activité de nombreuses professions.
    L'ouvrage explore, à travers quelque 350 entrées, un réseau cohérent de termes savants ( espace de vie, ethnicité... ), techniques ( copropriété, HLM, permis e construire... ) ou d'usage courant ( quartier, bricolage, confort... ). Une trentaine de « thèmes transversaux » (de l'analyse des Politiques du logement aux réflexions sur le sens du Décor domestique en passant par Les relations de voisinage ) ouvrent des perspectives et font apparaître un point de vue d'auteur.
    Ce dictionnaire se veut avant tout critique. Ses auteurs, venus de disciplines, de milieux scientifiques, techniques et professionnels variés, ont parié sur le décloisonnement des savoirs et une réelle interdisciplinarité. De ce fait, l'ouvrage permet de franchir de nouvelles étapes dans l'appréhension des enjeux fondamentaux de questions majeures (la décentralisation, les nouvelles formes d'urbanisation, les politiques publiques, les marchés immobiliers, les rapports de l'habitant à son logement et à son environnement...).
    On trouvera ici, outre un outil de référence et de travail, l'élément qui faisait défaut pour clarifier et instruire le débat démocratique sur une thématique qui implique constamment, au quotidien comme dans la prospective, les citoyens et leurs représentants. Gageons que ce dictionnaire deviendra vite indispensable aux étudiants, aux enseignants, aux élus, aux professionnels, aux chercheurs ainsi qu'aux personnels des collectivités territoriales.

    Marion SEGAUD, professeur de sociologie à l'Université du Littoral-Côte d'Opale, Jacques BRUN, professeur de géographie à l'Université Paris I Panthéon Sorbonne, Jean-Claude DRIANT, maître de conférences à l'Institut d'Urbanisme de Paris, Université Paris XII, ont assuré avec D. Arbonville, Y. Bernard, C. Bonvalet, B. Coloos, J.-M. Léger et P. Valadou, et dans le cadre du Groupement d'Intérêt Scientifique « Réseau Socio-économie de l'habitat », la rédaction de cet ouvrage auquel ont participé plus de quatre-vingt-dix auteurs.

empty