Jean-Luc Planche

  • La beauté est dans notre cuisine!

    La plupart des ingrédients que nous utilisons au quotidien pour cuisiner regorgent des vitamines et des minéraux dont notre peau a besoin, il suffit de piocher! Fruits et légumes les plus courants, lait, yaourt, huile d'olive, oeuf, miel, café, chocolat, sucre, bière... tout est bon pour avoir bonne mine.

    Mélanger, appliquer, rincer!

    Confectionnez en quelques minutes et avec un matériel basique, 100 recettes traditionnelles ou inédites 100% naturelles pour le soin et la beauté du corps, du visage, des mains et des cheveux.

    Sur commande
  • Patchwork permanent de tout et son contraire, Tokyo la gigantesque chamboul e tout. Les yeux grands ouverts, Made in Tokyo explore la capitale japonaise loin des clichés habituels, en suivant le fil d'une identité visuelle ultra dense, viscéralement placée sous le signe du dessin. Quoi de plus naturel au pays du manga. Des messages de toute sorte surgissent alors de toute part, sous les pieds, devant les yeux, au détour d'un chantier, au fond d'une ruelle, sur un mur en néon. Extraordinairement graphique, Tokyo capture l'attention immédiatement et pour longtemps. Palpitez au coeur d'une zone de vie unique au monde, où l'humain et l'urbain cohabitent comme nulle part ailleurs.

  • Quelle est la température exacte du bonheur ?

    Sur commande
  • Aussi punk que tweed, Londres affiche une identité visuelle parmi les plus bariolées d'Europe. Le moindre recoin de l'immense capitale britannique s'enorgueillit sans complexe d'une accumulation anarchique de signes et d'empreintes graphiques s'entremêlant dans une vaste tolérance créative. Tout y est neuf et tout y est ancien pour l'oeil du promeneur, attentif et buissonnier. Loin des clichés habituels, Made in London compile un cocktail visuel résolument « british » glané aux quatre coins d'une mégalopole où la tradition côtoie avec culot les formes d'expression les plus esthétiques.

  • En l'an 313, l'empereur Constantin confie aux chrétiens la tâche de s'occuper des enfants sans famille et des indigents. Cette mesure visionnaire souligne déjà, en ce début d'Antiquité tardive, les interrogations de la société romaine sur le sort des enfants abandonnés, des enfants d'esclaves, des enfants illégitimes et sur l'attitude à adopter face à des parents sans ressources, illégitimes, ou défaillants. Les réponses à ces problèmes évolueront au fil des siècles avec l'aumône, l'hospitalité des monastères, la création d'organismes spécifiques comme les Hôtels-Dieu, les Hôpitaux Généraux, l'Assistance Publique et au gré des changements de mentalités et des traitements juridiques. Cet ouvrage nous fait découvrir le cheminement de l'aide sociale à travers l'histoire des enfants sans famille de l'Antiquité jusqu'au XXIe siècle. Il montre l'évolution du statut de l'enfant au cours des époques, depuis l'enfant des Républiques Antiques, exposé, donné, vendu, abandonné, choisi, légitime ou illégitime jusqu'à l'enfant roi d'aujourd'hui, rare, précieux, programmé, « fait pour soi », « enfant du désir ». Il décrit aussi en parallèle l'amélioration progressive du sort des femmes, des mères, de leur place dans la société. Un livre qui permet d'éclairer le jeu entre les interactions des faits juridiques, économiques, culturels et scientifiques impliqués dans la construction des familles et dans celle de l'éducation d'aujourd'hui, à l'attention : des professionnels de l'Aide Sociale à l'Enfance, assistants sociaux, éducateurs spécialisés, écoles, prestataires de services à l'éducation, des étudiants juristes, psychologues, philosophes, sociologues, qui souhaitent mieux appréhender l'évolution de la famille au cours des âges, et des chercheurs par la trame fiable et bien référencée qu'il offre sur le sujet.

empty