Arts et spectacles

  • Le livre est composé d'un texte littéraire et de 9 photographies. Texte et
    photos se répondent, mais le texte n'est pas un écrit sur les photos et les
    photos ne sont pas une illustration du texte. Michel Séonnet traduit une parole
    recueillie au cours de rencontres faites au Maroc. La dimension poétique est
    dans le rythme et le chant. Hanté par les questions de filiation, l'auteur
    traite autant d'une cruciale actualité que d'une tragédie universelle : le
    sentiment de la disparition (ici par la noyade en mer des Marocains tentant de
    rejoindre la côte européenne), de la perte des liens familiaux, de la rupture
    avec les ancêtres. Mêlant les  ``faits'' (avec des détails objectifs), aux cris
    de plusieurs personnages, Michel Séonnet compose des tableaux extrêmement
    poignants de récitants. Ce texte est suivi de 9 photographies d'Olivier
    Pasquiers. Il a souvent travaillé avec Michel Séonnet et a rapporté du Maroc
    quelques images en résonance avec le texte, reproduites ici dans le format de
    meilleure lecture : les images en hauteur alternent avec les images en largeur,
    obligeant le lecteur à manipuler l'ouvrage comme un album. Le choix du noir et
    blanc ajoute à la tension dramatique. Cet ouvrage est publié dans la collection
    « L'animal fabuleux », collection de littérature et images qui associe un
    écrivain à un créateur d'images (photo, dessin, estampes, peinture, vidéo).
    Plusieurs titres appartiennent déjà à cette collection : Quelque chose
    continue, Fabienne Barre et Jean-Marie Gleize, 2006 ; Où le songe demeure,
    Lionel Bourg (en coédition avec la FILL), 2007 ; Le cas de le dire, Frank
    Smith, 2007 ; L'ombre nue, Marcel Cohen et Aurore de Sousa, 2008 ; Saurais-je
    me souvenir de tout ?, Raymond Escomel et Ahmed Kalouaz, 2009. Michel Séonnet
    est né à Nice en 1953. Il a longtemps accompagné le travail d'Armand Gatti dont
    il a publié et préfacé les oeuvres aux éditions Verdier. Il a mené des actions
    publiques d'écriture et de création dans de nombreuses villes et
    particulièrement avec des personnes en difficulté. Il a publié plusieurs
    romans aux éditions Verdier et aux éditions Gallimard, ainsi que des essais et
    des albums jeunesse. A noter : aux éditions Gallimard, La marque du père,
    collection « L'un et l'autre », 2007 Olivier Pasquiers, né en 1960 à Paris,
    fait partie du collectif de photographes « Le bar Floréal ». Nombreuses
    expositions personnelles et participation à des expositions collectives avec
    les autres membres du bar Floréal, ou avec diverses associations. Collaboration
    à de nombreuses publications, dont beaucoup ont été réalisées avec Michel
    Séonnet. Mots clés : mer - rive d'en face - proche - passer - passeur - bateau
    - naufrage - mort - noyé

  • Sur commande
empty