Olivier Renault

  • Victorine Meurent, Emma Dobigny, Joanna Hiffernan, Gabrielle Renard, Fernande Olivier, Kiki de Montparnasse...
    On les connaît pour les avoir vues sur les tableaux des plus grands mais de leur vie dans l'ombre on ne sait souvent que peu de choses, sinon rien. Qui sont-elles ? D'où viennent-elles ?
    Que deviennent-elles après avoir pris la lumière sous le pinceau des maîtres ?
    À travers une douzaine de portraits qui sont autant d'histoires singulières, Olivier Renault éclaire l'âpreté, l'humilité et la grandeur du métier de modèle. Rémunérées pour leurs poses, les modèles se distinguent des sujets croqués à leur insu comme de celles et de ceux qui commandent, fut-ce à répétition, leur portrait.
    On ne saurait non plus les assimiler à des muses ou à des égéries même si un dialogue fécond se noue parfois dans le secret des ateliers. Supports plastiques de la création, les modèles féminins sont aussi celui de nombreux fantasmes, l'alcôve n'étant guère éloignée du chevalet et le mouvement moderne débarrassant le nu des alibis mythologiques dont la peinture devait jusqu'alors s'habiller.

  • De l'aube du XXe siècle aux années 1930, Montparnasse connaît son âge d'or. D'Europe centrale et de l'Est, d'Italie, d'Espagne, de Scandinavie ou des États-Unis... accourent par centaines de jeunes peintres, sculpteurs, écrivains ou photographes, pressés de rallier ce nouveau « centre du monde » où une révolution artistique est en train d'éclore. Eux aussi veulent en être... C'est ainsi que dans la lumière froide des ateliers ou l'ambiance chaleureuse des grands cafés se croisent Modigliani, Picasso, Soutine, Kisling, Pascin, Brancusi, Giacometti, Hemingway, Fitzgerald, Cocteau, Desnos, Miller... et tant d'autres. Au moins pour quelques années, Paris est une fête, immortalisée par les objectifs de Man Ray, de Brassaï ou de Kertész.

    From the dawn of the 20th century to 1930's, Montparnasse enjoyed a Golden Age. Hailing from Central and Eastern Europe, Italy Spain, Scandinavia or the United States... hundreds of painters, sculptors, writers or photographers rushed over, all eager to rally this new «center of the world», where an artistic revolution was in full bloom. They also wanted to be part of it... Thus, in the cold light of their artist studios or enjoying the warm ambiance of large cafés, mingled Modigliani, Picasso, Soutine, Kisling, Pascin, Brancusi, Giacometti, Hemingway, Fitzgerald, Cocteau, Desnos, Miller... as well as many others. At least for a few years, Paris is a Moveable Feast, was immortalized by the lenses of Man Ray, Brassaï or Kertész.

  • Du café de la Nouvelle Athènes fréquenté par Manet, Degas, Pissarro, Seurat, Van Gogh et bien d'autres à la fin du XIXe siècle au Bateau-Lavoir où Picasso peint Les Demoiselles d'Avignon, Montmartre connaît un véritable âge d'or.
    Le bal du Moulin Rouge inspire Toulouse-Lautrec, la rue Cortot abrite les amours tumultueuses de Suzanne Valadon, le père Frédé déclame en compagnie de Carco et de Mac Orlan au Lapin Agile ; plus tard, Breton et les surréalistes se réunissent au Cyrano.
    Rue par rue, d'ateliers cachés en cafés historiques, ce guide nous entraîne dans les pas de ceux qui ont tissé la légende du quartier et dont l'âme s'accroche encore à une foultitude d'adresses.

  • Suisse, cosmopolite et baroudeur, Blaise Cendrars a beaucoup voyagé - au propre et en imagination ! Mais Paris, c'est SA ville, celle qu'il a choisie entre toutes, qui l'a rendu célèbre et dont il apprécie les sublimités comme les verrues. Comme l'a dit Soupault en une formule aussi poétique que chimique : « Il révélait Paris. » La capitale forme la matière de nombre de ses poèmes, romans, chroniques ou « mémoires qui ne sont pas des mémoires ». Il la traverse de quais en bars, passant des cafés anarchistes (avec la bande à Bonnot) aux salons (presque) mondains, faisant station à la Ruche, à La Rotonde, Chez Francis, au Boeuf sur le toit... changeant d'hôtel et de mansarde, seul ou en compagnie de voyous, de magnats de la presse ou encore de ses amis, Modigliani, Chagall, Miller ou Léger... Cendrars a fait de chacune de ses journées parisiennes une odyssée.

  • Demeure le souvenir d'un âge d'or où l'on pouvait voir Picasso, Braque, Soutine, Zadkine, Cendrars, Léger, Cocteau, Matisse, Foujita... s'attabler dans la cantine de Marie Vassilieff, le patron du Dôme présenter Kiki à Kisling, Breton, Desnos et les surréalistes mettre à sac la Closerie des Lilas, Hemingway boxer au Falstaff, Modigliani et Utrillo s'empoigner Chez Rosalie, Elsa entraîner Aragon à l'hôtel Istria... Ce vent de liberté fut celui d'une époque mais attisa surtout plusieurs révolutions artistiques dont les oeuvres ne cessent pas de nous émerveiller.
    Rue par rue, de cités d'artistes en cafés historiques, ce guide nous entraîne dans les pas de ceux qui ont tissé la légende de Montparnasse et dont l'âme s'accroche encore à une foultitude d'adresses.

  • Chaïm Soutine est l'un des peintres les plus foudroyants de son siècle. Ses natures mortes aux volailles nous explosent en pleine face, ses paysages affolés, au bord du cataclysme, rendent visible le vent : quiconque a éprouvé le choc de leur vision ne s'en remet jamais tout à fait.
    Soutine est un peintre de légende : de par sa place dans l'histoire de l'art, mais aussi de par les mythes qui font flotter sur sa vie un halo d'incertitudes. Quand est-il né ? A-t-il été battu enfant ? Quelle est la véritable date de son arrivée à Paris ? Où a-t-il vécu ? Quel était son rapport aux femmes, aux amis, à l'argent ? À son art ? Comment Barnes, milliardaire américain, l'a-t-il découvert ? À chaque question, de multiples versions et contradictions viennent brouiller les pistes ; autant de voix qui, comme dans les morceaux de Bach (qu'il aimait tant), font de sa vie un vaste contrepoint fugué.
    Devant la brutalité du monde, la violence et la faim, devant la certitude tragique d'un dernier acte sanglant, Soutine a répondu. Lui, l'écorché vif, passant « de la vache enragée au boeuf écorché », a su mettre au point son système de défense et contre-attaquer. Sa peinture est une déflagration colorante qui frappe au plexus.

  • Pierre Bonnard (1867-1947) a été le témoin de toutes les avant-gardes, des nabis aux surréalistes, en passant par les fauves et La Revue blanche ; il a tout vu, participé parfois, sans jamais se laisser assujettir. Il invente sa liberté, dans sa vie comme dans son travail. Etre de la sensation, sa peinture est une explosion de couleurs. Sur le motif, il saisit tout en un éclair et retourne peindre de mémoire à l'atelier, ce qu'il est l'un des rares à savoir faire.
    Scènes de rue, portraits, paysages, et des nus, des centaines de nus. Dans un même tableau, il sait mettre en scène l'intime intérieur et la luxuriance du jardin. Profondément libre, non conformiste, mais dénué d'arrogance, cet homme d'allure austère est un ami de Jarry : il chante sa Chanson du décervelage et lui confectionne des pantins pour son théâtre. Artiste d'origine bourgeoise, il mène cependant une existence modeste et alors que ses toiles se vendent bien, il les laisse partir à moindre prix.
    Mais le plus singulier chez ce peintre de la féminité est son rapport aux femmes : la troublante Misia, l'énigmatique Renée, et la très mystérieuse Marthe, la compagne de sa vie, qu'il photographie et peint inlassablement, nue, comme pour dévoiler ce qu'elle lui cache. Et sa peinture, aussi sensuelle, aussi apparemment simple soit-elle, s'avère travaillée de jeux de miroirs et de perspectives renversées, de part en part codée.

  • Boby Lapointe, chanteur français surtout connu pour ses textes parsemés de calembours et de contrepèteries, nous a quitté en 1972. On retrouve avec plaisir dans ce livre ses grands classiques, mais aussi des titres moins connus, qui prennent une nouvelle dimension grâce à l'adaptation en BD. Les textes biographiques de Sam Olivier et Christophe Renault ont la malice qui sied au personnage.

    Les jeunes scénaristes et dessinateurs de BD qui ont participé à cet ouvrage à l'époque sont aujourd'hui confirmés et reconnus : Lizano, Van Gros, Christophe, Sylvain Vallée, Benoît Frébourg, Clod, Etienne Simon, Espé, Gilles Aris, Antoine Ronzon, Buster Bone, Sandrine Revel, Efix, Karen Laborie.

  • John lee hooker Nouv.

  • Sur commande
  • Sur commande
empty