Philippe Corcuff

  • À travers une cartographie précise, exhaustive et référencée des débats idéologiques actuels, Philippe Corcuff montre comment l'extrême droite parvient à imposer ses haines et ses obsessions au coeur du débat public. Il dresse pour cela un vaste panorama des idées politiques en vogue dans la France contemporaine. D'Éric Zemmour à Frédéric Lordon en passant par Michel Onfray, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. C'est avant tout une boussole que nous tend Corcuff : notre époque est traversée par des vents violents. Comment y voir plus clair dans le brouillard confusionniste ? Un livre qui va sans nul doute faire le buzz par sa charge explosive et la liste des discours et personnalités finement cités.

  • Quelles ont été les principales théories discutées dans la sociologie française au cours des décennies 1980-2010 ?
    Cette période a renouvelé les concepts sociologiques dans un double sens relationnaliste (en termes de relations sociales) et constructiviste (au sens de la construction sociale de la réalité). Elle l'a fait en s'appropriant une série de travaux internationaux (Elias, Berger et Luckmann, l'ethnométhodologie, Giddens...), dans la consolidation de la théorie critique de Bourdieu, en créant deux nouveaux paradigmes (la sociologie des sciences et des techniques de Callon et Latour ainsi que la sociologie pragmatique de Boltanski et Thévenot), en essaimant dans des cadres transversaux (études de genre, socio-histoire, sociologies de l'individu, sociologie économique, intersectionnalité...) et en renouvelant les débats épistémologiques (Passeron, etc.).
    /> Un moment important de l'histoire de la sociologie française qui contribue à dessiner ce qu'elle sera demain.

  • Karl Marx retrouve une actualité avec la grande crise du capitalisme en ce début du XXIe siècle et l'apparition de mouvements d'indignés un peu partout sur la planète. Ce livre met alors à disposition d'un large public de courts textes de Marx, en les éclairant à la lumière des événements contemporains.
    Il permet, ce faisant, de découvrir un Marx souvent inédit, loin des lectures traditionnelles et dogmatiques : sur l'analyse du capitalisme et des classes sociales, sur l'histoire, sur les questions de l'individu, de l'écologie et de la démocratie, notamment. Lire Marx autrement aujourd'hui, c'est contribuer à repenser radicalement la critique sociale et l'émancipation pour le XXIe siècle.
    Philippe Corcuff développe ainsi un point de vue hérétique, qui bousculera tant les églises « anti-marxistes » que « marxistes ». Ce qui le conduit à récuser toute sacralisation de Marx, en pointant aussi ses contradictions, ses hésitations, voire même ses préjugés.

  • Philippe Corcuff lance ici un appel à la vigilance pour résister aux tendances les plus régressives de l'air du temps. Il nous alerte quant au sombre écho des années 1930 qui résonne dans l'humeur idéologique actuelle. La montée d'un " postfascisme " républicanisé - le Front national de Marine Le Pen - se développe sur le terreau intellectuel d'un néoconservatisme xénophobe, sexiste, homophobe et nationaliste.
    Terreau doté de deux pôles : celui d'Alain Soral, référence intellectuelle de Dieudonné, avec ses tendances antisémites, et celui d'Eric Zemmour aux dérapages islamophobes. Cela intervient dans un contexte où la tyrannie du " politiquement incorrect " (Alain Finkielkraut, Elisabeth Lévy, etc.) crée de nouvelles porosités et où les gauches se trouvent désarmées par des brouillages intellectuels (de Jean-Claude Michéa aux défenseurs du repli national).

  • Et si le roman noir constituait une entrée éclairante dans les dérèglements existentiels et sociaux contemporains ? C'est l'hypothèse de Philippe Corcuff qui voit dans le polar l'une des expressions principales d'une critique sociale radicale et d'interrogations sur le sens de nos vies. Le sociologue et philosophe prouve à nouveau sa grande originalité en faisant de la littérature populaire un lieu essentiel de ressourcement éthique. Une contribution décalée, proche de nos préoccupations ordinaires, à la question du sens individuel et collectif des existences humaines dans nos sociétés en crise.

    Sur commande
  • La victoire de François Hollande est-elle le signe d'un épanouissement des idées de gauche en France ? Non, répond Philippe Corcuff. Paradoxalement, la gauche aurait gagné à un moment de décomposition avancée sur le plan intellectuel. Malheureusement semblent aujourd'hui dominer à gauche des stéréotypes, des préjugés, une pensée technocratique étroite et parfois même un anti-intellectualisme. Bref les gauches (la gauche de gouvernement comme la gauche de la gauche) circulent souvent intellectuellement sur des rails rouillés.
    C'est une rupture dans l'histoire de la gauche française que pointe l'auteur : des Lumières du XVIIIe siècle aux grandes figures contemporaines comme Sartre, Foucault et Bourdieu, les gauches se sont nourries d'interrogations critiques exigeantes et de perspectives alternatives imaginatives.

    Avec des outils empruntés à la philosophie et aux sciences sociales, Philippe Corcuff décrypte les impensés et les automatismes des ces gauches intellectuellement molles : économisme, productivisme, nationalisme, étatisme, professionnalisation politique, caricatures républicardes et laïcardes, conspirationnisme, essentialisme...
    Un pamphlet sous forme de mise en garde et d'appel à retrouver les chemins de l'alliance entre la gauche et le travail intellectuel. Un livre destiné aux citoyens critiques soucieux de quitter les chemins de la paresse intellectuelle.

    Sur commande
  • Ce livre identifie les enjeux intellectuels d'une nouvelle politique d'émancipation au XXIe siècle. L'auteur, anarchiste de fraîche date, s'inspire du patrimoine libertaire selon une approche iconoclaste, interrogeant tour à tour les auteurs critiques des XIXe et XXe siècles, avec la volonté de les actualiser et de les replacer dans les problémaiques actuelles : Proudhon, Stirner, Marx, Bakounine, Luxemburg, Dewey, Levinas, Guérin, Debord, Gorz, Chomsky, Bourdieu, Boltanski, Michéa, Holloway, Onfray, les auteurs de la décroissance ou ceux du post-anarchisme. L'ouvrage conclue sur une réflexion quant à l'actualité d'une Fédération anarchiste aujourd'hui.

  • Figure emblématique de l'intellectuel engagé, pierre bourdieu apparaît comme l'un des grands penseurs de la deuxième moitié du xxe siècle.
    Ses interventions publiques contre le néolibéralisme et son ouvrage la misère du monde (1993) ont rencontré un écho considérable. pourtant, il est sans doute trop connu pour n'être pas méconnu.
    Ses adversaires ont souvent fait une lecture caricaturale de ses textes. ses partisans n'ont pas toujours su saisir les complexités de sa pensée. pour mieux aborder les questions fondamentales de ce début de xxie siècle, philippe corcuff propose de lire bourdieu autrement, à l'écart des manichéismes simplificateurs.
    Au-delà de marx, jusque dans ses fragilités et ses limites, sa sociologie nous fournit non des fétiches ou des idoles, mais des repères. elle invite - y compris contre bourdieu lui-même - à un travail permanent sur soi et sur les phénomènes de croyance. cela fait partie de son message libertaire, nécessairement inachevé.

  • D'altermondialisme en « printemps arabe », d'Indignados espagnols en Occupy Wall Street américains, de Wikileaks aux Anonymous, un vent critique refait surface à travers des mouvements sociaux vivaces. Au regard de cette nouvelle période, cet ouvrage fait l'hypothèse qu'un des enjeux principaux de la galaxie critique aujourd'hui consiste à réexaminer les « logiciels » de la critique et de l'émancipation.
    L'effort de clarification théorique proposé ici se situe au croisement de différents registres intellectuels et culturels : sociologie critique, philosophie politique, critiques sociales issues des mouvements sociaux et cultures ordinaires. Il suggère également de prendre appui sur certaines tensions dynamiques au sein des théories critiques contemporaines (Foucault, Bourdieu, Rancière). Ce livre vient ainsi dessiner une vision globale renouvelée du monde, à distance tant des charmes nostalgiques des lectures totalisatrices d'antan que de l'émiettement « postmoderne » du sens. Une approche globale des sociétés actuelles, adossée à des engagements anticapitalistes, libertaires et altermondialistes.

  • Il est possible de construire sa propre spiritualité, à l'écart de de la religion mais aussi de la domination de l'argent sur la société moderne.

    Sur commande
  • Ce qu'on appelle " la crise de la politique " vise souvent ce en quoi la politique tourne en rond, en circuit fermé, autour d'une langue de bois codée parlée par les professionnels de la politique et les journalistes, dans l'hégémonie des mêmes milieux sociaux, énarques et patrons. C'est ce qu'a encore mis en évidence " l'affaire Woerth/Bettencourt ".
    Ce livre invite à une autre approche de la politique, d'ordre philosophique. Il s'efforce d'ouvrir les fenêtres de la politique, pour tenter d'échapper à son air vicié. Pour cela, il propose un dialogue entre philosophie politique (dans le sillage de Maurice Merleau-Ponty) et sociologie critique (sur les traces de Pierre Bourdieu). Mais en s'adressant à l'ensemble des citoyens, dans une visée pédagogique.
    L'ouvrage est composé en trois temps : une synthèse des critiques de la politique, des pistes pour une autre politique (à la fois une politique alternative et un rapport alternatif à la politique) et une méthodologie pour une politique radicale et pragmatique.

    Sur commande
  • " Parmi les précurseurs des sciences sociales, la double question de l'individualisation et de l'individualité a beaucoup occupé, parallèlement à " la question sociale ", Karl Marx et Emile Durkheim.
    Pourtant, ils ont souvent la réputation de s'être essentiellement intéressés au collectif et de parler au nom du collectif. On verra qu'il n'en est rien et que les aventures modernes de l'individu ont particulièrement attiré leur attention. J'ajouterai à ces deux noms illustres dans les sciences sociales un auteur moins connu et qui n'est pas à proprement parler un précurseur de la sociologie, Max Stirner, l'auteur de L'Unique et sa Propriété.
    " Mais il sera aussi question de Proudhon. Je ne chercherai pas à resituer, à la manière d'un historien ou d'un sociologue, les textes de Proudhon dans leur époque, mais j'essayerai, en philosophe politique, d'extraire des ressources utiles pour les débats politiques contemporains. " Ce ne sont là que quelques pistes. Le débat ne fait que commencer... "

  • 2e édition refondueÀ quelles entraves la quête de bonheur des groupes et des individus s'est-elle heurtée au cours de l'histoire

    Sur commande
  • Où en sont les débats sociologiques dans la France des années 1980-2010 ? Partant de l'opposition centrale pour la sociologie entre le collectif et l'individuel, cet ouvrage propose un tableau des façons renouvelées d'envisager le problème au moyen des notions de relations sociales et de construction sociale. Il répond à quelques questions majeures : comment passer des structures sociales aux interactions de face-à-face et vice-versa ? comment analyser la formation des groupes et des catégories ? comment rendre compte des individus singuliers et pluriels de nos sociétés individualistes ? Cette 2e édition, entièrement refondue, présente des ressources inédites et pose des questions originales au sein des sciences sociales dynamiques en dialogue permanent avec la philosophie.

  • Chroniqueur de Charlie Hebdo en 2001-2004, Philippe Corcuff revient sur l'aventure de l'hebdomadaire satirique. Sont rassemblés ici une sélection de ses chroniques d'alors et des textes consécutifs à la tragédie du 7 janvier 2015. Des dessins anciens et inédits de son ami Charb donnent à cet hommage une tonalité mélancolique et joyeuse. Ce livre est un appel à la vigilance contre les manichéismes, les visions tronquées du combat antiraciste et les dangers d'une guerre des religions. Corcuff propose enfin une réflexion sur l'extraordinaire mouvement « Je suis Charlie ».
    L'auteur

    Sur commande
  • Nos sociétés contemporaines sont devenues des sociétés de verre, aux institutions fragiles et fragilisantes pour les individus. Les incertitudes quant à l'avenir se nourrissent des difficultés à tirer des enseignements du passé. Les désillusions quant aux promesses de la vie comme les déceptions à l'égard des politiques annonçant l'avènement d'un monde meilleur assèchent chaque jour un peu plus nos réserves d'enthousiasme.
    «  Qui suis-je  ?  » et «  Qui sommes-nous ?  »  : la quête identitaire s'exprime tant au niveau individuel qu'au plan collectif. Philippe Corcuff nous convie à des investigations existentielles, qui éclairent le problème du sens de notre vie, dessinent une éthique de l'inquiétude et esquissent une politique de la fragilité.
    Le cheminement de ce questionnement est illustré par des matériaux aussi différents que les chansons d'Eddy Mitchell et d'Axelle Red, les films de Martin Scorcese et de John Woo, les polars américains, la poésie de René Char, les philosophies de Ludwig Wittgenstein et de Maurice Merleau-Ponty, la sociologie de Pierre Bourdieu, la pensée écologique de Hans Jonas ou les politiques de Rosa Luxemburg et du sous-commandant Marcos.
    Philippe Corcuff est sociologue et philosophe. Il est maître de conférences de science politique à l'Institut d'études politiques de Lyon (Université de Lyon II). Intellectuel engagé sur le terrain social et politique, chroniqueur de Charlie Hebdo, il a publié notamment : Les Nouvelles sociologies (Nathan) et Philosophie politique (Nathan).
    QUESTIONS ORDINAIRES. Qui suis-je oe Quêtes identitaires dans Taxi driver et Volte-face. Je suis fier d'être moi-même ? L'étrange je de Zazie. Puis-je éviter le mal de vivre ? Chansons de Barbara et d'Axelle Red. Le désenchantement mène-t-il auj cynisme oe Éthiques du roman noir. Les désillusions excluent-elles le rêve ? Le blues d'Eddy Mitchell. Pourquoi jouer au plus malin oe La naïveté dans les films de Frank Capra et dans Copland. TÂTONNEMENTS PHILOSOPHIQUES ET SOCIOLOGIQUES. Comment échapper aux brouillards philosophiques ? En partant de Ludwig Wittgenstein. Que faire de nos héritages intellectuels ? Les nouvelles sociologies redéfinissent les Lumières. Comment comprendre le monde d'aujourd'hui oe Jean Baudrillard et le 11 septembre. Comment éclairer les obscurités de l'avenir ? Un humanisme écologique. Comment agir face aux circonstances qui nous échappent oe Maurice Merleau-Ponty et l'inquiétude machiavélienne. VERS UNE POLITIQUE DE LA FRAGILITÉ. La résistance est antichambre d'utopies. Poésie de René Clair. La fragilité fortifie la radicalité politique. De Rosa Luxemburg au sous-commandant Marcos. La justice sociale doit s'ouvrir à la singularité. Jalons philosophiques pour une social-démocratie libertaire. La social-démocratie est à refonder. Cheminements critiques à partir d'Anthony Giddens. En guise de conclusion : PEUT-ÊTRE.

    Sur commande
  • La pensée de Philippe Corcuff s'adresse avec humour et justesse à tous ceux qui cherchent une voie politique radicalement à gauche, mais en évitant aussi bien les mollesses de la gauche officielle que les gesticulations gauchistes.
    Elle participe aux tâtonnements de la nouvelle galaxie altermondialiste. S'affirmant " social-démocrate libertaire ", l'auteur revendique le droit à l'hésitation, " à la différence des maîtres-penseurs sûrs d'eux ". Face aux simplismes médiatiques, il propose un regard décalé sur l'actualité. Ces textes sont des chroniques parues dans Charlie Hebdo ou d'autres interventions de presse. Elles sont accompagnées de l'ironie tendre des dessins de Charb, tous inédits.
    De quoi procèdent ces " vues de biais " sur l'actualité ? D'un regard critique, distancié, nourri d'une double tradition philosophique et sociologique. Une réflexion et pas seulement un combat " contre " ou la répétition mécanique de slogans fermés sur eux-mêmes : d'où ces véritables " prises de tête ". " Car le monde est compliqué. Ceux qui nous disent que les choses sont simples mentent. "

  • Où en sont les débats sociologiques dans la France des années 1980-2010 ? Partant de l'opposition centrale pour la sociologie entre le collectif et l'individuel, cet ouvrage propose un tableau des façons renouvelées d'envisager le problème au moyen des notions de relations sociales et de construction sociale de la réalité, dans un dialogue avec la philosophie. Il répond à quelques questions majeures : comment passer des structures sociales aux interactions de face-à-face et vice-versa ? comment analyser la formation des groupes et des catégories ? comment rendre compte des individus singuliers et pluriels de nos sociétés individualistes ? Cette 3e édition actualise les références majeures et fait état de l'amorce de nouveaux rapports entre la sociologie de l'action et la critique sociologique. Philippe Corcuff est maître de conférences de science politique à l'IEP de Lyon.

  • A quelles conditions la philosophie politique et la sociologie permettent-elles d'ouvrir aujourd'hui de nouveaux espaces de liberté ? Comment, dans un monde globalisé, rendre aux individus leur autonomie et garantir davantage de justice sociale ? Comment réarticuler critique de la domination et philosophie de l'émancipation pour leur redonner une efficacité ? Telles étaient les questions posées dans le cadre du festival «Mode d'emploi», organisé par la Villa Gillet en novembre 2012, lors du débat de Luc Boltanski et Nancy Fraser, animé par Philippe Corcuff.
    Le livre conçu aujourd'hui à partir de ce débat propose une ouverture par Philippe Corcuff, un dialogue réagencé et révisé où alternent les voix de Luc Boltanski et de Nancy Fraser, enfin un post-scriptum de la main de chacun des deux intervenants.

empty