Philippe Outrequin

  • Les collectivités locales des pays européens, notamment de nombreuses villes au Danemark, se sont fixé des objectifs ambitieux de réduction de leur consommation d'énergie et de leurs émissions de gaz à effet de serre ; cependant, le choix et la mise en oeuvre d'actions concrètes s'avèrent complexes. Le récent projet Class 1 (Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions), financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Concerto, illustre cet engagement. Il a porté sur un projet d'écoquartier de la ville d'Egedal au Danemark ; ce projet comprend la mise au point de 6 technologies ou produits (planchers bas isolants, réseau de chaleur biomasse et canalisations adaptés aux faibles consommations, systèmes de gestion énergétique, etc.), l'élaboration d'un guide de conception à destination des particuliers, la construction de bâtiments résidentiels et tertiaires à ultrabasse consommation d'énergie, la réhabilitation énergétique exemplaire de bâtiments publics, la pose de panneaux photovoltaïques... Cette étude en présente les résultats à travers un retour sur expérience enrichissant. Outil de travail et de référence à la fois conceptuel, méthodologique et opérationnel, elle dresse un panorama des aspects techniques, sociaux et économiques reproductibles en France. Scindée en quatre parties, elle traite successivement de : - la démarche mise en oeuvre (objectifs énergétiques, partenaires industriels et produits développés pour le projet) ainsi que son contexte (réglementation thermique nationale, programme européen Concerto, labels et certifications, Directive européenne sur la performance énergétique, etc.) ainsi que des étapes du projet d'écoquartier ; - la construction de bâtiments à énergie proche de zéro (école, logements sociaux, maisons individuelles, etc.) ainsi que le suivi et l'évaluation des consommations et du niveau de confort ; - la production locale d'énergie ; - la réhabilitation énergétique exemplaire de bâtiments publics et l'élaboration d'une stratégie énergétique territoriale. Chaque partie débute par la présentation des résultats de chaque projet puis se conclut sur des recommandations opérationnelles et des propositions d'actions de transition énergétique à destination des professionnels et des collectivités.

    Sur commande
  • Construire ou réhabiliter une maison individuelle passive.

    Une maison passive est une maison dont la consommation énergétique au m2 est très basse, voire entièrement compensée par les apports solaires ou par les calories émises par les apports internes (matériel électrique et habitants).
    Sa conception est basée sur une optimisation de l'apport de chaleur et de lumière du soleil, sur une très forte isolation et sur le contrôle de la ventilation.

    Ce guide expose les choix techniques et financiers, et décrit la démarche conceptuelle qu'il faut avoir pour construire ou réhabiliter passif. Il traite successivement :
    - du concept et des principes , - de la conception, la construction et la réhabilitation , - du suivi de chantier , - de l'entretien et l'utilisation d'une maison passive.
    > Plus de 30 exemples de maisons passives en France présentés > Des retours d'expérience des tous les intervenants : architectes, BET, particuliers...
    > Un ouvrage en couleurs illustré de nombreux plans de détails et de photos.
    > La caution d'un label de référence « Maison Passive ».

  • Cette nouvelle édition intègre les modifications apportées par la loi de transition énergétique, les objectifs du Plan Climat de Nicolas Hulot, les mesures relatives au scénario Énergie Climat à l'horizon 2030-2050 de l'Ademe, etc.
    L'ensemble des textes notamment sur le Plan climat énergie territorial (PCET), le Programme de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans le bâtiment (PREBAT) et les gisements d'efficacité énergétique dans le secteur résidentiel sont actualisés et illustrés par de récents exemples détaillés. De nouveaux scénarios (celui proposé par l'association Negawatt qui regroupe des professionnels de l'énergie et des citoyens et dont l'action et ses propositions ont pour objectif le développement d'une politique énergétique fondée sur la sobriété et l'efficacité énergétique et sur un recours plus affirmé aux énergies renouvelables ; le Net Zero Energy Building [NZEB] avec l'expérience du Danemark ; le Bepos [bâtiment à énergie positive] en réhabilitation...) et de nouvelles configurations (copropriétés, plan stratégique de patrimoine [PSP] des bailleurs sociaux comme Adoma qui offre partout en France près de 72 000 logements sociaux ou Norévie qui gère la location de logements sociaux et la vente de patrimoine dans le Douaisis et le Cambrésis) contribuent à enrichir l'ouvrage.

    Ce livre a pour objectif de mettre en évidence les stratégies et actions à mettre en oeuvre ainsi que les nombreux obstacles dont il faut s'affranchir dans le domaine du logement existant pour atteindre les objectifs issus du Grenelle de l'Environnement. Pour ce faire, cet ouvrage se présente en quatre parties :
    - une analyse des enjeux économiques, sociaux et environnementaux de la rénovation énergétique des logements ;
    - une analyse des techniques de réhabilitation énergétique, disponibles sur le marché, immédiatement ou à court terme ;
    - une description des outils et méthodes indispensables pour mettre en place des stratégies de réduction des consommations d'énergie et d'émissions de gaz à effet de serre dans le bâtiment ;
    - une réflexion sur les stratégies territoriales ou patrimoniales à la fois efficaces et réalistes à mettre en oeuvre par chaque type d'acteur, afin d'atteindre un objectif collectif aussi ambitieux que celui du Grenelle de l'Environnement.
    Enfin, de nouvelles études d'opérations exemplaires sont présentées tout au long de l'ouvrage, sur différents types de patrimoine et de construction, et avec différents objectifs de performance.

  • À jour du Grenelle II.
    Les outils et méthodes essentiels à la conception d'un projet urbain respectueux de l'environnement.

    Aujourd'hui que le constat de la responsabilité humaine sur le changement climatique est largement partagé, et au lendemain du Grenelle de l'Environnement, se fait sentir le besoin de plus en plus aigu de mettre en place des stratégies d'aménagement du territoire et d'intégrer tous les enjeux du développement durable dans les projets urbains. Après avoir rappelé brièvement le cadre de référence, national et européen, et décrit différentes démarches de développement urbain durable, cet ouvrage analyse un certain nombre de projets d'aménagement et de renouvellement urbain à l'aide d'exemples d'opérations de référence réalisées à l'étranger (Vancouver au Canada, Malmö en Suède, Bristol et Bedzed en Grande-Bretagne, Barcelone en Espagne) ou en France (Rennes, Nantes). Les auteurs proposent une méthodologie pour mettre en oeuvre des démarches de développement durable aux différentes échelles de territoire, du bâtiment jusqu'à la ville, en passant par le lotissement, le quartier ou le secteur. Ils dressent un panorama thématique des bonnes pratiques : gestion du sol, aménagement des espaces publics, gestion de l'eau et des déchets, énergie, déplacements, etc., qui sont essentielles à la conception d'un écoquartier. Ce livre cherche donc à donner des outils à la fois conceptuels, méthodologiques et opérationnels aux professionnels de l'urbanisme. Son approche pragmatique devrait aider tous ceux qui ont la volonté de mettre en oeuvre une démarche de développement durable dans leurs projets urbains à passer des bonnes pratiques à de véritables stratégies territoriales et patrimoniales. Cette deuxième édition prend en compte les lois Grenelle 1 et 2, leur impact sur les différents documents d'urbanisme réglementaire et les changements qu'elles impliquent à l'échelle des projets d'aménagement.

  • Architecture écologique et durable a pour objectif de faire découvrir les nouvelles formes d'habitats collectifs écologiques et énergétiquement efficace à travers l'analyse d'une trentaine de réalisations parmi les plus réussies de l'architecture européenne.

    Ces bâtiments - en avance sur les réglementations et normes de demain - se distinguent par leur réponse architecturale et technique des plus adaptées aux enjeux environnementaux édictés par la loi de transition énergétique : isolation thermique, valorisation et production énergétique, responsabilité d'usage, intégration dans le territoire, coût global et, enfin, flexibilité et évolutivité.

    Chaque analyse détaillée d'une réalisation ou d'un projet propose :
    - une synthèse de la démarche conceptuelle et énergétique mise en oeuvre par l'architecte ;
    - une description des équipements techniques du bâtiment ;
    - de photographies d'ensemble ou de détail en couleur ;
    - des dessins et des détails de construction complétés par des légendes précisant notamment les dimensions et les matériaux utilisés ;
    - d'une conclusion opérationnelle et de recommandations pratiques.

  • Ouvrage exhaustif permettant de s'initier à la démarches de conception et aux techniques et mise en oeuvre permettant d'aboutir à un bâtiment passif.

    3 parties : enjeux et ambition, techniques et analyses de 30 projets réalisés en France et en Europe.
    Pour chaque projet :
    - analyse du contexte et du cahier des charges ;
    - synthèse de la démarche conceptuelle et énergétique ;
    - description des caractéristiques de l'enveloppe et des équipements thermiques ;
    - présentation du suivi énergétique, de l'analyse des coûts et du point de vue des usagers.

    ? Un partenariat avec l'acteur majeur du secteur passif.
    ? Par des auteurs reconnus : Philippe Outrequin et Catherine Charlot-Valdieu.
    ? Sous la même forme que le livre Nouvelle architecture écologique.

  • Tous les outils pour réaliser une analyse en coût global.

    Ce manuel fournit les outils nécessaires à la mise en oeuvre d'une analyse en coût global pour les projets de construction, de réhabilitation et d'aménagement.
    - Il présente l'approche en coût global direct > des coûts initiaux et différés du projet : investissements aujourd'hui et coûts/bénéfices futurs - Il détaille l'approche en coût global élargi qui intègre les externalités >dimensions non marchandes (par ex : type environnementale) - Il aborde l'intégration du coût global partagé dans les politiques publiques.

    Cette nouvelle édition intègre :
    -le décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics et au coût du cycle de vie du projet, -la loi n° 2013-504 du 17 juin 2013 imposant une évaluation socio-économique pour les investissements de plus d'un milliard d'euros, -la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV)...

  • À l'aube de la nouvelle réglementation environnementale RE 2020, les techniques de construction et de rénovation écologiques permettent la mise en oeuvre de bâtiments très performants en énergie appelés « bâtiments passifs ». Il est désormais possible d'envisager leur développement à une large échelle, pour tous les types de bâtiments publics et privés.
    Les bâtiments passifs garantissent un niveau de performance de trois à quatre fois supérieure à celle de l'application stricte de la RT 2012, permettant de réaliser d'importantes économies d'énergie et, par conséquent, de dépenses de fonctionnement.
    Cet ouvrage vous permettra de comprendre les enjeux de la RE 2020 et pourquoi s'orienter vers les standards du bâtiment passif fait sens dans le cadre des exigences des bâtiments à énergie positive et dans une optique de transition énergétique. Grâce aux nombreuses opérations passives présentées dans cet ouvrage, vous appréhenderez les contraintes et multiples possibilités de la construction ou rénovation passive et ses avantages, notamment l'absence de réel surcoût, mais aussi en termes de confort et de qualité de l'air intérieur, et vous découvrirez que le passif s'accorde avec tous les types de bâtiments.

    Sur commande
  • L'outil indispensable pour créer un écoquartier.
    Le contexte de l'aménagement urbain a fortement évolué sous l'impulsion des lois Grenelle de l'environnement et des services de l'État, qui ont favorisé l'essor de projets urbains intégrant le développement durable à l'échelle du quartier. Les auteurs, économistes et experts des questions de développement durable, ont conçu le référentiel lNDI (lndicator's Impact), outil structuré et directement utilisable pour la conception, la mise en oeuvre, le suivi et l'évaluation des projets d'écoquartier. Concevoir et évaluer un projet d'écoquartier présente la dernière version d'INDI (2012) et en donne un mode d'emploi :
    - il expose la terminologie, les outils existants, les actions et les engagements de l'État ;
    - il explicite la structure et les objectifs du référentiel, élaboré à partir des pratiques et méthodes de travail des professionnels de l'aménagement ;
    - il précise les 4 enjeux d'un projet d'écoquartier, ainsi que les 20 thèmes du référentiel ;
    - il détaille chacun des 127 indicateurs sous forme de fiches synthétiques avec leurs méthodes de mesure, leurs valeurs objectifs et seuils, leur système de pondération, leurs échelles de notation, etc.
    Concevoir et évaluer un projet d'écoquartier souligne également la compatibilité et la complémentarité du référentiel INDI avec la grille EcoQuartier 2001 du MEDDTL comme avec d'autres référentiels, y compris étrangers. Enfin, il présente des utilisations d'INDI pour des aménageurs (écoquartier de La Courrouze à Rennes) et des associations d'habitants (ZAC de l'Union à Roubaix). Véritable boîte à outils d'aide à la décision, cet ouvrage s'adresse aux maîtres d'ouvrage et aménageurs, aux collectivités et à leurs partenaires, et plus largement à tous les professionnels de l'aménagement impliqués dans la conception et la mise en oeuvre de projets prenant en compte localement les enjeux du développement durable. Un CD-Rom joint à l'ouvrage offre une application, au format Excel, permettant d'utiliser facilement le référentiel lNDI pour tout type de projet d'aménagement et de renouvellement urbain.
    La grille comprend 4 enjeux déclinés en 20 thèmes puis en 119 indicateurs (quantitatifs, binaires ou qualitatifs). Pour chacun des indicateurs, la méthode et l'échelle de notation sont donnés ; une ou plusieurs mesures sont proposées pour aider à la conception ou à la mise en oeuvre du projet, ou pour effectuer son évaluation.
    La grille Indi.QDn 2010 est compatible avec le référentiel EcoQuartiers du MEEDDM (la correspondance entre les deux grilles est donnée). Enfin, un cdrom propose le référentiel complet en format Excel, directement exploitable.

  • Les lois issues du Grenelle de l'environnement et la loi d'orientation énergétique de 2006 ont fixé des objectifs de réduction des consommations d'énergie, d'utilisation d'énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre (facteur 4) très ambitieuses.
    Le poids du logement existant en fait un élément essentiel de la politique française visant à atteindre ces objectifs. En effet, sur les 32,8 millions de logements que compte la France, 18,8 millions ont été construits avant 1975, date de la première réglementation thermique ; la consommation d'énergie moyenne des logements est estimée à 260 kWhep/m2.an pour le secteur privé (et environ 10 % de moins pour le logement social).
    Ce livre contribue à répondre aux questions posées par le Grenelle de l'environnement et souligne les nombreux obstacles dont il faut s'affranchir pour atteindre les objectifs fixés. Quels leviers d'actions développer ? À quelles conditions doit-on atteindre ces objectifs ? Quel niveau de performance énergétique faut-il viser ? En un mot, quelles stratégies mettre en oeuvre ?
    L'ouvrage se présente en quatre parties : une analyse des enjeux économiques, sociaux et environnementaux de la réhabilitation énergétique des logements ; une analyse des techniques de réhabilitation énergétique disponibles ; une description des outils et des méthodes permettant l'élaboration de démarches de réhabilitation à la fois globales et intégrées, en s'appuyant notamment sur l'analyse en coût global élargi ;
    Une réflexion sur les stratégies territoriales ou patrimoniales efficaces et réalistes à mettre en oeuvre par chaque type d'acteur (PCET, plans stratégiques de patrimoine des bailleurs sociaux, par exemple).
    Ce livre propose aux différents acteurs concernés par la réhabilitation des logements une feuille de route précise leur permettant de définir une stratégie et de finaliser des choix. Il s'agit en effet d'atteindre l'objectif collectif ambitieux du Grenelle de l'environnement sans détériorer le pouvoir d'achat des ménages ni porter atteinte à l'équité sociale, tout en contribuant à la préservation des emplois locaux et à l'amélioration de la productivité du secteur du bâtiment.

  • Le constat de la responsabilité humaine sur le changement climatique est largement partagé.

    La création d'écoquartiers est une des conclusions du Grenelle de l'Environnement. Le constat de la responsabilité humaine sur le changement climatique est largement partagé, et un besoin de plus en plus urgent se fait sentir quant à la mise en place de stratégies d'aménagement du territoire et d'intégration de tous les enjeux du développement durable dans chacun des projets urbains - notamment à l'échelle du quartier. En l'absence de définition et de cadre méthodologique ou de référentiel proposés par les pouvoirs publics, les auteurs, qui travaillent sur l'intégration du développement durable à l'échelle du quartier et les quartiers durables depuis 1997, souhaitent contribuer efficacement à la conception et à la mise en oeuvre de ces écoquartiers.

    Après avoir proposé un cadre méthodologique pour mettre en oeuvre des démarches de développement durable aux différentes échelles de territoire (du bâtiment jusqu'à celle de la ville) et dressé un panorama thématique des bonnes pratiques (gestion du sol, aménagement des espaces publics, gestion de l'eau et des déchets, énergie, déplacements, etc.), qui sont essentielles à la conception d'un écoquartier, les auteurs abordent dans cet ouvrage l'échelle du quartier de manière opérationnelle et concrète.

    Après un bref état de l'art sur les différentes démarches existantes en France, ce livre donne des outils à la fois conceptuels, méthodologiques et opérationnels aux élus et aux professionnels de l'aménagement urbain pour la conception et la mise en oeuvre de projets de quartier durable ou d'écoquartier :


    Des définitions ou éléments méthodologiques indispensables à la culture commune qui favorisera la transversalité, des éléments concrets facilitant la rédaction des cahiers des charges performanciels indispensables à (l'amélioration de) la qualité de vie dans ces quartiers, une charte de développement durable qui peut servir de base à la charte de tout nouveau projet d'écoquartier, des méthodes et des outils d'évaluation des projets et des quartiers et notamment des indicateurs, comme préconisé lors du Grenelle de l'Environnement.


    Cette approche pragmatique a pour objectif d'aider tous ceux qui ont la volonté de mettre en oeuvre une démarche de développement durable dans un projet d'écoquartier à passer des bonnes pratiques thématiques (notamment environnementales) à de véritables stratégies territoriales et patrimoniales et à contribuer ainsi à la durabilité de la ville.

  • Les collectivités territoriales sont contraintes de réaliser des économies financières tout en continuant d'assurer leurs missions de service public, dont la réalisation d'équipements et le montage d'opérations d'aménagement.
    Ces projets, qui répondent aux attentes des populations et des entreprises, engendrent des coûts de maintenance et d'exploitation des bâtiments et des espaces publics, des dépenses relatives à l'accueil de nouvelles populations et entreprises. Mais ils génèrent aussi des recettes fiscales directes. Cette balance entre recettes et dépenses a des impacts budgétaires à court terme, financiers à plus long terme (prospective) et peut s'intégrer dans une démarche d'analyse de coût global. Ces différents aspects (coût complet des manifestations et des équipements, prospective financière et retombées fiscales des projets, coût global des projets...) font l'objet de méthodes et outils développés par des collectivités, lesquels doivent être diffusés pour une meilleure maîtrise des coûts sur le territoire, à qualité de service égale.
    Cet ouvrage, à travers l'étude de nombreux dispositifs existants, a pour objectif de participer à la promotion de ces bonnes pratiques et propose les outils d'analyse et d'évaluation qui permettront aux collectivités de développer leur propre approche prospective des opérations d'équipement et d'aménagement.

    Sur commande
  • Les coûts d'exploitation et de maintenance technique d'un bâtiment peuvent représenter plus de trois fois les coûts d'investissement, d'où l'importance de prendre en compte, dès la conception, le cycle de vie d'une opération. L'approche en coût global est une méthode d'évaluation économique des projets qui tient compte des coûts d'investissement d'une construction et des coûts liés à son exploitation, à sa maintenance, au remplacement de ses équipements mais aussi à sa déconstruction ; elle permet notamment d'orienter les choix à effectuer dès les phases de conception et de programmation et d'optimiser l'allocation des ressources en intégrant l'analyse des projets dans la durée. Ce manuel fournit les outils nécessaires à la mise en oeuvre d'une analyse en coût global aux différentes échelles de territoires d'un projet urbain : gestion de l'eau, de l'énergie, des déchets, des stationnements, etc., opérations de construction et de réhabilitation des bâtiments, projets d'aménagement d'écoquartiers. Explicitant les différents outils de calcul et méthodes disponibles à travers l'analyse d'exemples d'application, cet ouvrage :
    - présente l'approche en coût global direct qui prend en compte l'ensemble des coûts initiaux et différés du projet ;
    - détaille l'approche en coût global élargi qui intègre les externalités (effet de serre, paysage, bruit, etc.) ;
    - examine l'intégration du coût global et plus particulièrement du coût global partagé dans les politiques publiques pour l'élaboration, par exemple, d'une politique de réhabilitation favorisant la transition énergétique.
    Particulièrement adapté aux nouveaux montages juridiques de la maîtrise d'ouvrage publique, ce guide permet à toute personne (collectivités, services de l'État notamment) soucieuse d'optimiser la performance économique de ses projets d'élaborer un outil d'analyse adapté à ses besoins. Plus généralement, il s'adresse aux élus, collectivités et aménageurs, promoteurs, bailleurs sociaux, établissements bancaires, économistes, architectes, urbanistes, etc.

empty