Raphaël Koenig

  • - Cérès Franco, jeune brésilienne qui arrive à Paris au début des ann ées 1950, o uvre s a g alerie « L'OEil de Boeuf » en 1972.
    Durant vingt-cinq ans, elle y expose l'ar t Brut, l'ar t Naïf, les Singuliers de l'ar t (Jaber, Chaïbia), la Nouvelle Figuration (Jacques Grinberg, Michel Macréau), le groupe Cobra (Corneille), l'Expressionnisme (Jean Rustin, Stani Nitkowski), etc. et fait de sa galerie un lieu d'expression bouillonnant, mettant en avant « la face cachée de l'ar t contemporain ».
    Des artistes exhilés venant du monde entier (39 nationalités) s'y retrouvent.
    - Analyser la relation presque symbiotique entre la biographie de Cérès Franco, faite de rencontres (qui structurent ici l'ouvrage en chapitres), et la constitution de sa collection.
    - Replacer cette trajectoire dans un contexte historique : celui de Paris, plaque tournante du monde de l'ar t après 1945.

  • L'art brut, objet inclassable ? Nouv.

    Cet ouvrage, qui rassemble les Actes du colloque qui se tint à l'Université Bordeaux Montaigne et au Musée de la Création Franche les 4 et 5 octobre 2018 offre une série de mises au point indispensables sur une catégorie énigmatique :
    « l'art brut ». Dans une perspective interdisciplinaire, il apporte un éclairage démystificateur sur les discours qui entourent ces productions, en se demandant également comment leur examen permet d'interroger la nature et le pouvoir de l'art.
    En ce sens, il s'adresse à un public universitaire (philosophie, histoire de l'art), mais aussi au public des musées d'art moderne et contemporain, des musées d'art brut, et des écoles d'art.

empty