Stéphane Thibierge

  • Cet ouvrage tire son origine dans les faits de la psychose, où la passion de l'identité dévoile ses principes et ce qui la cause, avant d'en venir à la névrose contemporaine et aux diverses manières dont elle méconnaît ses difficultés, parfois ses impasses, dans les problèmes identitaires. Il examine en particulier celles que posent le statut du père ou la place d'une femme. En même temps qu'une analyse clinique, ce livre propose une étude de l'identité, sujet d'actualité par excellence.


    Table des matières
    Introduction

    Première partie : Départ clinique et théorique, la décomposition du champ de la reconnaissance dans les psychoses

    1 -- La décomposition des coordonnées de la reconnaissance, structure et valeur élémentaire du syndrome de Frégoli 2 -- Vérification clinique d'une décomposition élémentaire de la reconnaissance dans les psychoses, l'exemple du transsexualisme

    Deuxième partie : Ce que nous enseigne la clinique sur les conditions de la reconnaissance et de l'identité, structure et fonction de l'image spéculaire

    3 -- Structure et fonction de l'image spéculaire dans la mise en place des coordonnées de la reconnaissance et de l'identité subjective 4 -- Les troubles de l'image spéculaire en neurologie, incidences cliniques touchant la reconnaissance et l'identité

    Troisième partie : Les conditions de mise en place d'une identité subjective

    5 -- Remarques sur la fonction paternelle et la famille moderne 6 -- Le désir et la place de l'autre

    Quatrième partie : Questions actuelles sur l'identité subjective

    7 -- Les mutations contemporaines de la jouissance et leurs conséquences 8 -- Le nom propre et sa fonction 9 -- Remarques actuelles sur une "conception du monde"

    Conclusion

  • Ce livre analyse les éléments de la reconnaissance - au sens où nous reconnaissons une personne, un visage, un objet, et généralement la réalité - à partir des atteintes de sa forme première : l'image du corps.
    On y interroge ce qui fait tenir ensemble ou au contraire dénoue ces trois termes : le nom, l'image, l'objet. Car il n'y a pas de correspondance simple ou univoque entre l'un ou l'autre quelconques d'entre eux. La question se pose donc : qu'est-ce qui pour nous rend solidaires, ou au contraire sépare, le nom et l'image ? Et de quel objet parle-t-on, auquel renverrait, chacun dans son ordre respectif, le nom et l'image ? Les troubles de la reconnaissance et de l'image du corps illustrent concrètement ces questions.
    Sont ajoutés un texte sur certains effets contemporains du virtuel, et un autre sur l'anorexie-boulimie.
    Enfin on trouvera deux observations cliniques détaillées à la fin du livre, l'une inédite, l'autre devenue introuvable.
    Né en 1956 à Paris, Stéphane Thibierge est psychanalyste à Paris, membre de l'Association Lacanienne Internationale. Il travaille avec plusieurs services hospitaliers, dont celui du Dr. Naudet à l'Hôpital Henri Ey. Docteur en psychopathologie, agrégé de philosophie et ancien élève de l'École normale supérieure, il est maître de conférences en psychopathologie à l'Université de Poitiers, et directeur de recherches au Centre de recherches Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS) de l'Université Paris 7. Il a publié entre autres Clinique de l'identité aux PUF (2007), ainsi que de nombreux articles dans des revues françaises et étrangères.

    Sur commande
  • Notre rapport à l'image de notre corps, pourtant familier, n'est ni simple ni assuré. Les différentes formes de la pathologie de l'image du corps éclairent la normalité. Ces formes montrent de quelle manière la reconnaissance de l'image et sa nomination peuvent être séparées, l'image est alors reçue comme étrangère et autonome. L'auteur relève les incidences subjectives des pathologies de l'image du corps. Il restitue à ce champ clinique une portée psychopathologique, en indiquant des voies de recherches fécondes et peu explorées.

    Table des matières Introduction PREMIÈRE PARTIE : Pathologies psychiatriques de l'image du corps le syndrome d'illusion de Frégoli et les syndromes apparentés 1 -- La découverte du syndrome d'illusion des sosies 2 -- La découverte du syndrome d'illusion de Frégoli 3 -- Sur quelques aspects de la découverte en clinique 4 -- Discussion du syndrome de Frégoli et descriptions complémentaires 5 -- La découverte du syndrome d'intermétamorphose 6 -- L'identification délirante 7 -- Le problème spécifique des syndromes de fausse reconnaissance dans les psychoses 8 -- L'unité clinique des syndromes de fausse reconnaissance dans les psychoses DEUXIÈME PARTIE : Approches neurologiques des troubles de la reconnaissance et de l'image du corps. Remarques préliminaires 1 -- L'agnosie 2 -- Les troubles neurologiques de la somatognosie 3 -- Les troubles neurologiques de la reconnaissance Conclusion -- Bibliographie -- Index

    Sur commande
  • En clinique, comme dans toute discipline élaborée, les faits ne se présentent pas à nous spontanément. Ils sont tributaires du discours qui les décrit, même et surtout lorsqu'on prétend les décrire indépendamment de toute théorie et de tout point de vue. Pas de faits cliniques sans cliniciens, donc. Et pas de cliniciens désengagés des liens transférentiels, ignorants de la fonction subjective, ou dissociés des situations cliniques dont ils sont responsables. Les textes ici rassemblés témoignent, chacun à sa manière, des nécessités et de la responsabilité dont le clinicien a la charge.

    Sur commande
  • Le projet d'une Maison de la Culture du Japon à Paris est né d'une initiative conjointe des gouvernements japonais et français.

    Sur commande
empty