Yan Thomas

  • Remettant en cause l'interprétation ordinaire du parricide qui en fait une catégorie de l'homicide relevant d'une action privée, Yan Thomas entend retracer ses origines, sa genèse et son évolution, mais aussi sa dimension symbolique et fondatrice à travers les différents régimes politiques romains. Au-delà de la lignée familiale, le père a en effet une fonction étatique. À Rome, le parricide est une injure suprême, un crime d'État. Il traduit surtout la peur obsessionnelle des pères qui craignent d'être évincés ou tués par leurs propres fils qu'ils ont privés de toute autonomie politique, personnelle et financière.
    Il ne s'agit pas, pour Yan Thomas, de décrire la réalité de pratiques de meurtres de pères par des fils, mais de saisir plus généralement ce que le droit de vie et de mort impose, ce qui se joue dans la substitution d'un rapport de puissance et d'un modèle juridique au lien biologique. L'auteur s'attache alors à montrer que le sens, le rôle et la structure de toute la politique romaine se comprend à l'articulation du public et du familial, et que la famille est constitutive du code politique romain.
    Cette enquête passionnante, qui, pour comprendre la spécificité de la notion de parricide mêle la philologie et le droit à l'archéologie et à l'anthropologie, permet à Yan Thomas de proposer une lecture inédite et éclairante de la politique romaine et de la nature même de l'État romain.

  • Voici un bouquet de poèmes pour regarder la nature autrement, l'aimer, la protéger tout en découvrant la parole fraîche des poètes. Dans sa préface, Hubert Reeves nous invite à cette promenade originale parmi des bois gravés forts en couleurs. L'album ne se contente pas de porter un regard attendri sur la nature. Il prend plutôt le parti d'un rapport intelligent et sensible à l'environnement. Avec les signatures de Char, Neruda, Prévert, Guillevic, Rilke, Butor, Primo Levi, Andrée Chedid, Claude Roy, et de nombreux poètes proches de l'enfance comme Malineau, Sadeler, Coran ou Siméon.
    Des poèmes indiens, pygmées et inuits ne laissent pas s'enfermer le sujet dans une vision trop occidentale. A lire en famille sur les chemins du printemps ou à l'ombre d'un grand tilleul cet été.

  • Un dimanche de printemps, Gaston, grand fumeur, se retrouve sans cigarettes. Alors que tous les bureaux de tabac sont fermés, il se rend compte à quel point il est dépendant. Mais arrêter de fumer, c'est très difficile, mieux vaudrait n'avoir jamais essayé... Et si c'était possible ? Retourner dans le passé, avoir à nouveau la chance de refuser sa première cigarette, c'est le pari qu'essaiera de relever Gaston, aidé par un vieil homme qui a plus d'un tour dans son sac...

  • Douze contes font le bonheur des petits et des grands. En Russie, de nombreux enseignants et psychologues les utilisent dans le cadre de leur travail éducatif ou clinique. La richesse des textes permet en effet différents niveaux de lecture, formant un parcours initiatique destiné à la fois aux adultes et aux enfants.

    Sur commande
  • Dans ce coffret, vous trouverez :

    Un jeu de 52 cartes à tirer seul, à deux ou à plusieurs.
    Un livre de 136 pages qui propose une interprétation des cartes.

    Chacune des cartes représente un couple mythique, historique ou imaginaire et renvoie dans le livre à un descriptif détaillé qui présente l'origine et la signification de ce duo. Ainsi, de façon ludique, instructive et spirituelle, le joueur pourra faire le point sur lui-même et sur la place qu'il occupe dans la relation à deux, en particulier en couple.

    Sur commande
empty