Littérature générale

  • « Que me reste-t-il à vivre ? Quelques mois sans doute, sauf miracle, ce que je n'écarte pas car Dieu reste le Maître de la vie et de la mort. Je souhaite ne pas subir d'acharnement thérapeutique ni souffrir. Je voudrais prendre le temps de revoir ceux que j'aime. Comme je suis vite fatigué, je me limite à une rencontre par jour, afin de profiter de leur présence aimante, comme de celle omniprésente de Dieu. Je tiens donc à rester ouvert à son Amour dans toutes les petites choses de la vie. Autrement dit, il est bon de vivre de la joie que Dieu suscite par sa Présence tout au fond de notre coeur. C'est une "joie imprenable" ! ».
    /> Extrait de sa news de décembre 2013 Empreint d'humanité, ce recueil apporte non seulement des réponses à des questions essentielles, mais aussi espérance et courage dans les moments plus difficiles de la vie.

    Sur commande
  • Chacun redécouvre " ses paysages " à travers ceux de ce petit livre ensoleillé et dense.
    Je souhaite qu'il s'envole dans toutes les directions et, comme l'oiseau, aille se poser sur les genoux de ceux et celles qui ont le goût " de l'intérieur ", de la poésie et du silence.

  • Brice est le quatrième enfant de Bénédicte et Yves Oriou. Ses six premières années n'ont été que joie, mais un gliome infiltrant du tronc cérébral, cancer de la tête, l'a foudroyé et l'a conduit à la mort le 22 décembre 2011, veille de son huitième Noël.
    « Brice nous a apporté beaucoup de joie, de bonheur et je ne peux garder pour moi le chemin qu'il a parcouru avec nous et au travers de sa maladie », écrit sa maman. Il a réveillé dans le coeur de ses proches des richesses insoupçonnées. Il a surtout eu un parcours de foi extraordinaire pour un petit garçon de sept ans, témoignant de son lien avec ce Jésus qui l'a accompagné et fait grandir au cours de sa maladie.
    Ce livre aurait pu avoir pour titre Le livre de Brice et Jésus, comme il avait désiré l'écrire lui-même.
    En filigrane, trois lignes de fond. La première est celle de la foi des tout-petits. La deuxième, l'expérience de la mort et de la résurrection. Et la troisième, un consentement à la vie. Sans un tel consentement, comment se remettre debout après le drame? Bénédicte Oriou a consenti, et elle continue de le faire quel qu'en soit le prix, au jour le jour. Elle témoigne dans ces pages que le bonheur n'est pas une vie sans épreuves, mais une vie dans laquelle on choisit d'aimer.

    Sur commande
  • Le labyrinthe

    Joseph Oton

    Sur commande
  • Laurence avait encore faim de vie, mais la vie a pris fin.
    Adela, sa soeur, nous livre ici le récit des derniers mois de Laurence, traversés de révolte et d'acceptation, de souffrance et de paix, de désespoir et d'élans de foi. Nous approchons ici, avec respect, l'épreuve de la personne en fin de vie, et celle vécue par ses proches. Nous sentons aussi toute l'humanité et la compassion vécues au quotidien dans une unité de soins palliatifs. Un livre qui éclaire d'un jour nouveau les débats en cours.

empty