Karthala

  • Les figures de Geeks ou No Life s'invitent quotidiennement dans différents médias, à l'école ou dans les échanges familiaux. Dorénavant premier loisir domestique, le jeu vidéo marque une rupture culturelle et générationnelle majeure, largement pratiqué dans de multiples endroits sur la planète. Dans ce kaléidoscope ludique, les jeux en ligne massivement multijoueurs font figure de symboles de cette vie en ligne émergente. Ils fascinent autant qu'ils inquiètent. Désocialisation, enfermement, addiction, sont quelques-unes des nombreuses critiques adressées à ces univers digitaux. Mais c'est leur méconnaissance qui est souvent la source de ces inquiétudes et fondent ces représentations angoissantes.

    À contrario de ces imaginaires dominants, une immersion approfondie dans l'univers des gamers fait apparaître une plus grande complexité, voire une large part de lumière psychosociale au coeur des ombres vidéoludiques. A partir d'une ethnographie de plusieurs années au sein d'une communauté de joueurs de World of Warcraft, ce livre entend déconstruire les préjugés en donnant accès à la complexité et à la diversité des profils de joueurs individuels ou de collectifs de praticiens, les guildes, et de leurs contextes de jeu et de vie. Ce faisant, il réinterroge en profondeur à partir de ce terrain numérique des théories classiques en anthropologie.

empty