Tourisme & Voyages

  • La Côte d'Ivoire est un pays phare de l'Afrique de l'Ouest. Plus riche et plus dynamqiue que la plupart de ses voisins, la Côte d'Ivoire est aussi plus contrastée, mêlant lagunes paradisiaques sur le littoral, montagnes bleutées de l'ouest et savanes infinies du Nord, mini-royaumes littéralement couverts d'or et communautés égalitaires méfiantes de tout pouvoir concentré, ultra-modernisme provocant et sage tradition enracinée dans les terroirs, les masques et la fidélité aux ancêtres.
    Sur le plan politique, la succession d'Houphouët-Boigny ne s'est pas faite dans les meilleures conditions. Les conséquences en ont été lourdes pour les Ivoiriens et pour les nombreux immigrés qui vivent et travaillent dans le pays.
    L'année 2009 s'annonce comme une année de retour à la normale avec les élections présidentielles prévues en novembre. Les Ivoiriens les attendent avec impatience et espèrent que le pays retrouvera toute sa place en Afrique de l'Ouest et au sein de la communauté internationale. Un espoir partagé par tous ceux qui apprécient la qualité d'accueil et le dynamisme de la Côte d'Ivoire et souhaitent la découvrir ou la redécouvrir.

    Sur commande
  • Voyages dans l'Arabie déserte" est le récit du voyage que Charles M. Doughty (1843-1926) a réalisé, de novembre 1876 à août 1878, dans l'Arabie intérieure. De tous ceux qui ont exploré la Péninsule à cette époque héroïque, Doughty est le seul qui l'ait fait sans déguise- ment ni protection, se déclarant partout sujet britannique et chrétien - ce qui lui valut d'être plusieurs fois molesté, menacé de mort et chassé. Cela lui a permis de saisir la société bédouine à son principe, dans sa vérité généreuse et violente.

  • Héritière de grands royaumes (Kongo, Téké et Loango), la république du Congo, communément appelée Congo-Brazzaville pour la distinguer de son voisin, la RD Congo, est une ancienne colonie française dont la capitale, Brazzaville, fut également celle de l'ex-Afrique équatoriale française. Le Congo doit à cette phase de son histoire ses limites territoriales et sa langue officielle, le français.

    Au sortir de la période coloniale, dont les épisodes les plus durs ont été la conquête du pays sous l'égide de Pierre Savorgnan de Brazza, le régime des compagnies concessionnaires et la construction du chemin de fer Congo-Océan, la décolonisation s'est relativement opérée sans douleur. Mais les années qui ont suivi l'indépendance ont été marquées par une forte instabilité politique et une longue expérience « monopartite et marxiste », de 1964 à 1990, dont les conséquences sur l'économie et les mentalités perdurent.

    Bien que riche en ressources naturelles (pétrole, mines, eau, tourbière, forêts, etc.), le Congo peine à diversifier son économie, qui repose sur le secteur pétrolier. Pourtant, outre l'agriculture, le bois, les services et la transformation de ses matières premières, il peut miser sur le tourisme avec ses parcs animaliers et ses nombreux cours d'eau qui invitent au voyage. Sans oublier ses atouts culturels. N'est-il pas une terre d'écrivains, de musiciens, de peintres et de sculpteurs qui n'ont pas leur pareil pour décrire la beauté de ses paysages et la diversité de ses traditions ?

    Sur commande
  • Cet ouvrage est destiné aux voyageurs et naturalistes, mais aussi aux Malgaches et à tous les curieux de cette belle nature propre à Madagascar. Les espèces animales et végétales y sont décrites et illustrées. Nous avons sélectionné les plus caractéristiques mais elles ne représentent qu'une infime partie de la richesse de la grande île, en faune et flore. Il existe déjà des guides ou des livres très spécialisés auxquels on pourra se reporter, mais il manquait un livre simple avec beaucoup de photographies, facile à emporter avec soi, pouvant être consulté sur place et qui traite aussi bien de la faune que de la flore. Ce livre nous était demandé depuis longtemps par les étudiants et les guides des réserves. Beaucoup d'espèces végétales sont caractéristiques des divers milieux, allant de la végétation littorale à celle des Hauts-Plateaux, des zones humides aux régions sub-arides du Sud. Nous avons illustré certains milieux, témoins de la diversité de ce pays plus grand que la France, avec une multiplication extraordinaire des paysages grandioses. Avec sa situation géographique (entre l'équateur et le tropique du Capricorne qui passe en son Sud), ses climats et la nature de ses sols, on constate l'éclosion d'une nature riche et spécialisée. La « grande île » abrite quelque 12 000 espèces de végétaux dont un millier d'orchidées. C'est une zone à très haute biodiversité.

    Sur commande
  • Cahier photos de 16 pages.
    Tiahuanaco, la "Porte du Soleil", témoins du premier grand empire des Andes (bien avant les Incas), Potosi, sa Montagne d'argent et les tonnes de métal précieux qui assurèrent la puissance de l'Espagne, l'étain, le "métal du diable" aux mains de quelques "barons", la coca, ses humbles travailleurs et ses narcotrafiquants milliardaires...
    Images et clichés. Derrière, il y a la Bolivie. Un pays presque "cassé" en deux. D'un côté, à l'ouest, les Andes, l'Altiplano, La Paz : la Bolivie traditionnelle, indienne, celle des souvenirs d'un passé plusieurs fois millénaire, celle de la Pachamama, la Terre-Mère toujours vénérée ; celle des médecines ancestrales toujours pratiquées ; celle des carnavals. De l'autre côté, à l'est, l'Oriente et Santa Cruz, sa capitale effervescente, fière de s'être hissée au rang de plus grande ville bolivienne, fière aussi de sa puissance économique et dont les rêves et les demandes d'autonomie s'appuient sur les immenses réserves de gaz naturel et de minerai de fer.
    Mais la Bolivie de tous les jours - un des pays les plus pauvres du monde - ce sont d'abord les "Indiens" - Aymaras, Quechuas, Guaranis et ethnies du bassin amazonien -, des peuples divers attachés à leurs traditions et dotés d'une incroyable capacité de résistance à l'adversité ; accrochés à leurs maigres champs, les paysans "indiens", ployant l'échine aussi longtemps que nécessaire, ont regardé passer, confiants en un prochain "pachakuti", les empires, leurs armées et leurs dieux.
    Désormais ce monde indigène veut prendre en main son avenir en restant fidèle aux vieux idéaux communautaires des Andes. Pour la première fois de son histoire, il a élu un des siens, un Aymara, à la présidence de la République avec mission de bâtir une nouvelle Bolivie libre, juste et digne.
    Grand reporter et spécialiste de l'Amérique latine, Christian RUDEL a publié sur ce continent de nombreux livres, reportages et études.

    Sur commande
  • Le territoire d'outre-mer de la Polynésie française est partie intégrante de l'Océanie, c'est-à-dire de l'ensemble des terres émergées du Pacifique, espace original qui associe une poussière d'îles et de gigantesques étendues maritimes.

    En Polynésie orientale, cinq de ces archipels ont été regroupés par la France au XIXe siècle : la Société, les Tuamotuou, les Gambier, les Marquises et les Australes. Ces archipels, qui comptent 115 îles, couvrent un vaste espace maritime de cinq millions de km2. Rares sont les Polynésiens qui peuvent se vanter de connaître ne serait-ce qu'une île dans chaque archipel.
    Au-delà des îles et de leur beauté naturelle, la Polynésie présente un mode de vie propre, basé sur des siècles d'histoire et de traditions communes.
    /> Mais aujourd'hui la vie moderne y a fait une entrée fracassante avec la création, en 1962, du CEP (Centre d'expérimentation du Pacifique) et ses conséquences économiques sur la vie des habitants du territoire. Plus de la moitié de la population totale (environ 200 000 habitants) vit sur l'île de Tahiti, dont la capitale Papeete est devenue le pôle économique et politique du territoire.
    Mais la Polynésie, c'est aussi le coprah et les immenses cocoteraies, les fruits tropicaux en abondance, la pêche, l'aquaculture, les " perles noires ", et le tourisme devenu en un quart de siècle une ressource de premier plan.

    Sur commande
  • Demandez à quelqu'un de vous nommer des pays d'amérique centrale.
    Il y a bien des chances pour que l'on omette de vous citer le panama. si vous en faites la remarque, on s'exclamera sans doute : " ha oui ! le pays du canal ". le panama : presque un " pays canal ".
    Ce fameux canal est, selon les termes du romancier joaquin beleno, " la plus grande des bénédictions pour les panaméens, mais aussi, hélas la plus grande des malédictions . ". jusqu'à sa restitution prochaine au panama, la " canal zone ", contrôlée par les etats-unis, sépare le pays en deux comme une douloureuse saignée, et les panaméens appartiennent à " une communauté d'hommes à moitié libres qui ne peuvent déambuler librement sur la terre de leur propre patrie ".

    Terre de passage, découverte par christophe colomb lors de son dernier voyage, le panama est le pays le plus cosmopolite d'amérique latine. les énormes travaux exigés par le percement du canal provoquèrent en effet un afflux de travailleurs en provenance de tous les continents. aujourd'hui, les trois communautés amérindiennes présentes dans la région lors du débarquement des conquistadores apparaissent presque comme les moins panaméennes des panaméens .

    Petit pays, certes, le panama n'en est pas moins une terre de contrastes aux potentialités énormes. il pourrait bien devenir dans quelque temps le " premier pays riche du tiers monde " ; et s'il a été récemment propulsé sur le devant de la scène internationale par la célèbre affaire du général noriega, nul doute que nous entendrons à nouveau parler de ce " petit " pays dans les années à venir.

    Sur commande
  • Au nord-est de Madagascar, juste sous l'équateur, sur une zone économique exclusive de plus d'un million de km2 pour 457 km2 de superficie, émergent les 115 îles de l'archipel des Seychelles dont une trentaine sont granitiques alors que la majorité se décline en cages et atolls.
    Cet archipel mythique est depuis longtemps une destination touristique de premier choix pour ses paysages insulaires tropicaux typiques, son cocotier à la lourde noix bilobée unique au monde ou sa faune riche et protégée comme les sternes de l'île aux Vaches et les tortues d'Aldabra. Cet espace, colonisé par la France au milieu du XVIIIe siècle, puis annexé par la Grande-Bretagne en 1811, soumis à l'esclavage jusqu'en 1835, a vu naître une population créole formée de grands Blancs, de descendants issus de la traite des esclaves ou d'Indiens et de Chinois engagés au milieu du XIXe siècle.
    Pourtant ce peuple a conservé sa foi catholique et son attachement à la langue française. Indépendant depuis 1976, le jeune État s'est engagé dans un socialisme modéré qui, grâce au tourisme et à la pêche, a su nouer un dialogue social fructueux entre ses 80 000 ressortissants. Un vent de libéralisme souffle depuis 1992 avec l'avènement du multipartisme, qui a favorisé sur le plan touristique la réalisation d'unités de très haut standing et la promotion de pensions de famille (guesthouses) de bonne qualité.

    Sur commande
  • Pour beaucoup, la Mauritanie évoque le désert, les chameaux et le thé maure sous les tentes des nomades.
    Les historiens et les archéologues se souviennent des gloires passées de Chinguetti et de Oualata, ou du dramatique naufrage du radeau de la Méduse. Les amoureux du désert se rappellent les récits d'Odette de Puigaudeau, de Saint-Exupéry et de Théodore Monod, trois familiers du pays. Le désert forme les trois quarts de la Mauritanie. Pendant des siècles, il a été traversé par des grands courants commerciaux qui ont fait de cette région une terre de brassage, un point de jonction entre l'Afrique du Nord, arabe et blanche, et l'Afrique de l'Ouest, noire, entre Sahara et Sahel, expliquant la diversité des groupes ethniques.
    /> Les traditions d'échange ont forgé chez les Maures et les Soninké une âme de commerçant, et le nomadisme des Maures et les Peuls, éleveurs pour la plupart, a laissé une empreinte profonde sur les modes de vie. Echappent à l'immense espace aride à l'ouest, les rives de l'Atlantique où vivent les Imraghen, population de pêcheurs ; au sud, la région du fleuve Sénégal, à vocation agricole marquée, et les nombreuses oasis, véritables trouées de verdure où depuis des siècles l'homme vit et s'abrite du soleil à l'ombre des palmiers dattiers.
    Pourtant, malgré la rigueur des conditions géographiques et climatiques, la Mauritanie dispose de nombreux atouts économiques : une mer poissonneuse, des ressources minières tels le pétrole, l'or, le fer, le diamant, un cheptel important et un potentiel agricole non négligeable. Elle a également une population dynamique, fière de ses traditions, et prête à accueillir un tourisme respectueux.

    Sur commande
  • De retour de son voyage à travers le désert, de Tripoli au lac Tchad, puis de là jusqu'à Lagos, Rohlfs arrive à Liverpool au début de juillet 1867.
    Moins de cinq mois plus tard, par ordre du roi de Prusse, il part pour l'Abyssinie avec le corps expéditionnaire britannique ; il s'y distinguera lors de l'assaut de la forteresse de Magdala. Il ne reviendra en Europe qu'en juin 1868, mais pour en repartir à l'automne pour une nouvelle " course " en Afrique ! Le futur empereur d'Allemagne le charge de rassembler à Tripoli les cadeaux que celui-ci destine au sultan du Bornou et de mettre sur pied la caravane qui les acheminera à Kouka.
    Mais Rohlfs n'a nullement l'intention de la conduire lui-même : ce serait refaire la grande " caravanière " du Kaouar, voyage pénible et qui ne lui apporterait rien de nouveau. Il va confier cette mission au docteur Nachtigal, un Allemand inconnu qui est allé vivre à Tunis en raison de sa " faiblesse pulmonaire " et est devenu le médecin personnel du bey de Tunis : c'est ainsi que Nachtigal va réaliser sa célèbre exploration du Tibesti, au cours d'un mémorable voyage à travers l'Afrique.
    Ainsi libre de ses mouvements, Rohlfs ne va pas se lancer dans un nouveau grand voyage dans les profondeurs du Sahara. Son but est Siwah, la mythique oasis de Jupiter-Ammon, dans le désert libyque. Il va donc, à partir de Tripoli, aller vers l'est en longeant la côte. Il atteint la Syrte, traverse la Cyrénaïque, puis s'enfonce dans le désert. Son grand regret est de passer près de Jarraboub, où se trouve la zaouïa-mère senoussiste, sans oser s'y rendre seul, son guide ayant refusé de l'introduire auprès de Sidi-el-Mahdi (fils du fondateur de la confrérie).
    Puis, après son séjour à Siwah, il rejoint Alexandrie, fin mai 1869, d'où il embarque pour l'Europe. Si ce voyage n'est véritablement saharien que parce que le désert commence là où s'arrête la mer, le récit de ce voyage est certainement loin d'être dénué d'intérêt : il nous offre en particulier des portraits pittoresques et un tableau tout à fait intéressant de la Cyrénaïque et de Siwah à la fin du XIXe siècle.

    Sur commande
  • Couleurs & toiles

    Nicolas Bissek

    Peinture et stylisme participent du même élan créateur.
    Formes, mouvements, drapés, couleurs... rythment le cours de ces deux activités somme toute soeurs. Comme le styliste brode et enjolive sa toile de coton d'un coup d'aiguille, le peintre tapisse et colorie sa toile de lin d'un coup de pinceau. Inspirés de toiles de deux ouvrages, Les peintres du Fleuve et Les peintres de l'estuaire, des modèles de vingt sept stylistes et créateurs afro d'Afrique et des Caraïbes, dans leurs signatures vestimentaires respectives, sont ici regroupés, servis par une vingtaine de têtes d'affiche afro amies parmi les plus renommées, qui se prêtent volontiers au jeu du mannequinat.
    Ce sont des oeuvres authentiques, multicolores, multiformes et multi-ethniques, rivalisant de talent et d'originalité, résultats de synergies heureuses, reflets de l'âme afro contemporaine, que Couleurs et toiles offre à notre étonnement et notre émerveillement.

  • Il y a cinquante ans, la Guinée de Sékou Touré disait non au général de Gaulle, arrachant spectaculairement son indépendance à la France coloniale.
    Si les relations officielles - politiques, économiques et diplomatiques - entre Paris et Conakry furent brutalement interrompues, il en alla différemment des liens personnels qui existaient entre Guinéens et Français. Il arriva même qu'ils se renforcent, par amour, par solidarité ou même par simple choix, mais toujours clandestinement. C'était le temps de la peur, de la honte et de la résignation. Les Guinéens qui avaient dû s'exiler en France, comme l'écrivain Tierno Monénembo ou le cinéaste Cheick Doukouré, gardèrent cependant le contact avec leurs compatriotes restés au pays.
    Ce beau livre, richement illustré, cherche à faire revivre cette époque en donnant la parole à des hommes et des femmes, de France et de Guinée, qui nous font partager leur regard sur ce passé douloureux. On y croisera, entre autres, le chanteur Mory Kanté, le percussionniste Mamady Keïta et le footballeur Pascal Feindouno, devenus depuis lors de véritables ambassadeurs de leur pays dans le monde.

  • L'Afrique du sud

    Georges Lory

    L'Afrique du Sud est un pays exceptionnel pour dix raisons au moins.
    Elle est riche d'habitants aux origines si diverses qu'elle pratique onze langues officielles. Elle souffre d'un passé de lutte et de sang, marqué par un racisme codifié, tristement célèbre sous le nom d'apartheid. Toutefois ses citoyens se sont engagés à partir de 1993 dans un processus de réconciliation unique au monde. Offrant un rare mélange de religiosité et de violence, c'est le seul pays à avoir été dirigé un moment par deux prix Nobel de la paix.
    Cette société multiculturelle, oscillant entre valeurs occidentales et africaines, se présente aussi comme un précieux laboratoire. Ses souffrances et ses espoirs ont façonné des artistes et des écrivains de premier plan. L'Afrique du Sud sait protéger une faune et une flore extraordinairement variées. Ses réserves en multiples minerais sont surprenantes. La puissance économique de l'Afrique du Sud surpasse tous les autres pays du continent.
    Il y règne enfin un esprit pionnier. Avec tous ces atouts, le pays de Nelson Mandela peut considérer l'avenir avec courage et détermination.

  • La mauritanie

    Belvaude

    • Karthala
    • 22 Janvier 2004
  • De Sumatra, à l'Ouest, à Irian Jaya, à l'Est, l'Indonésie égrène, en pleine mer, ses 13 677 îles sur un arc d'environ 5 000 kilomètres.
    Située au carrefour des voies maritimes entre l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Inde, d'une part, la Chine et le Japon, d'autre part, elle a accueilli, par vagues successives, les civilisations, les religions et les hommes qui l'ont façonnée. Ainsi au substrat animiste, dit nusantarien, se sont ajoutés dès le IIIe siècle, le bouddhisme et l'hindouisme qui ont laissé des marques profondes, à Java et à Bali notamment.
    Pus tard, l'Islam s'impose en douceur pour devenir, de nos jours, la religion dominante. Au XIXe siècle, les Hollandais établissent un système d'exploitation coloniale très dur qui contribue, par la résistance nationaliste qu'il suscite, à forger l'identité indonésienne. En 1945, l'Indonésie obtient son indépendance avec le président Sukarno qui l'introduit vraiment dans l'ère moderne. Pourtant, malgré ses richesses, la nouvelle nation doit affronter de graves problèmes : surpopulation (à Java notamment), pauvreté, érosion des terres et déforestation.
    Il reste que l'Indonésie, trop peu connue, est un pays fascinant par la grande beauté de ses sites, par ses trésors architecturaux et archéologiques, ainsi que par son extrême diversité géographique, culturelle, humaine et son héritage historique.

    Sur commande
  • Jordanie

    Lavergne

  • S'il fallait en quelques mots caractériser les îles du Cap-Vert, « terres de contrastes » serait probablement l'expression la plus appropriée. « Terres de contrastes », ces îles volcaniques le furent dès leur origine, marquée par la rencontre des deux éléments : l'eau et le feu. « Terres de contrastes », ces îles le sont aujourd'hui au plan du relief et de, la végétation. Aux îles-plages de Maio, Boa Vista ou Sol répondent les îles-montagnes de Santo Antêio, Santiago, Sêio Nicolau, Brava ou Fogo. Aux plateaux désertiques et lunaires s'opposent des vallées à la végétation luxuriante lorsque l'eau est présente. « Terres de contrastes » enfin au plan de la population, ces îles coupées du reste du monde virent se rencontrer Blancs et Noirs, maîtres et esclaves qui, dans des relations complexes et parfois tumultueuses, donnèrent naissance à une société nouvelle d'une grande diversité. P.S. Agrémenté de nombreux plans, cartes et photos, contenant à la fois des informations d'ordre général et des renseignements concrets et précis, cet ouvrage sera un excellent outil pour la préparation de votre voyage ainsi qu'un compagnon de route indispensable.

    Sur commande
empty