Littérature générale

  • Les aventures de China Iron Nouv.

    Les Aventures de China Iron, second roman de Gabriela Cabezón Cámara, célébré par la critique et finaliste de l'International Booker Prize 2020, est l'épopée radieuse et lumineuse d'une femme qui se libère et emporte avec elle les paysages sans limites de la pampa. Prenez Martín Fierro, un gaucho qui donne son nom à un poème épique, un mythe fondateur de l'Argentine. Imaginez maintenant qu'il ait une femme, China, et que ce soit elle qui parte à la conquête d'une nouvelle façon de vivre ensemble. Vous tenez là à la fois une merveilleuse histoire d'amour et d'aventures, un western queer, et un appel à fonder un monde où toutes les créatures s'embrasseraient avec désir et jouiraient du même amour pour les rivières, les oiseaux ou les arbres, et où elles ne se sentiraient plus jamais seules. Gabriela Cabezón Cámara s'empare d'un canon de la littérature argentine, le subvertit et fait des Aventures de China Iron un mythe universel et contemporain, empli de joie, d'amour et de liberté.

  • Comètes et perdrix

    Marie Cosnay

    • L'ogre
    • 4 Mars 2021

    Comète et Perdrix est le récit d'une histoire incroyable, celle du kidnapping de deux enfants juifs, Robert et Gérald Finaly, par une résistante catholique, Antoinette Brun qui les a cachés jusqu'en 1953. Il s'agit pour Marie Cosnay à la fois de s'approcher de la vérité au moyen de la littérature et d'explorer les mécanismes qui ont conduit à cette situation. Car cette histoire en convoque d'autres, celles de la frontière, le col de Perdrix, et celles de ceux qui la traversent, et avec elles toute une constellation de personnages dont les décisions, convictions ont mené à ce kidnapping. En explorant cette affaire par le biais de la constellation de personnages qui y sont liés, Marie fait de cette matière historique une enquête et un passionnant roman d'espionnage.

  • Les métamorphoses

    Ovide

    • L'ogre
    • 5 Octobre 2017

    Les Métamorphoses, c'est un livre monstre par sa forme et par son projet, un poème de 15 livres qui rassemble en quelque 12 000 vers le récit de 246 fables racontant les métamorphoses des dieux et des héros, depuis le chaos originel jusqu'à la métamorphose de Jules César en étoile. C'est un texte tellement important qu'il irrigue tout un pan de l'art et de la littérature. Même si vous ne l'avez pas lu, vous en avez forcément des images ou des fragments d'histoires. Ovide pioche dans l'immense répertoire des mythologies grecques et romaines et recompose sa propre épopée pour nous raconter le monde. Ovide est un poète de l'amour, du désir et de l'orgueil, et ce qu'il nous livre est un immense roman d'aventure.

  • Tiger

    Richer Eric

    • L'ogre
    • 7 Janvier 2021

    À Xian, dans un futur proche, Xujin s'occupe d'un refuge pour enfants arrachés à la rue et aux réseaux de prostitution, tandis que l'ombre d'Os de tigre, vieille chamane vengeresse, hante la nuit. En Russie, Esad, un trafiquant russe un peu perdu, tombe amoureux d'une jeune prostituée chinoise, Tiger, et tente de la sauver. En fuite, il arrive au refuge accompagné d'un adolescent qui est parvenu à s'échapper du camion où il était retenu prisonnier. Cette arrivée perturbe durablement l'équilibre du lieu et fait peser sur lui une grave menace.


    Tiger est une histoire de corps et d'exil. Après La Rouille, Éric Richer poursuit sa double exploration de la faillite de l'amour et de sa possibilité. L'ensemble des personnages semblent n'être que des corps meurtris, des corps objets, marchandises censées donner ou recevoir une forme d'amour physique. Ces corps deviennent des armes au sens propre, des outils, sortent de leur dimension marchande pour faire justice ou protéger, et finissent chacun à leur manière par accéder à une forme d'amour et de paix.


    Roman noir porté par une langue implacable mêlée de tendresse et de violence, Tiger est une plongée dans les marges de la Chine contemporaine, une folle histoire d'amour et de consolation, qui interroge, au milieu du chaos, de la violence et de la corruption, la possibilité d'un refuge.

  • Une femme rampe dans les canalisations d'une maison silencieuse. Une intervention chirurgicale met au jour un objet d'adoration. Un reptile carnivore divise et cautérise une ville. Dans Cinquante façons de manger son amant, Amelia Gray explore une nouvelle fois l'incroyable cabinet de curiosités qui lui sert d'imaginaire, et nous propose des histoires qui semblent vibrer d'une vie bien à elles, animée par une humanité et un sens de l'humour hors du commun. Ces nouvelles sont des joyaux d'humour noir et d'imagination, qui rappelleront au lecteur à quel point le monde que nous habitons est à la fois étrange, cruel et magnifique.

  • Pleines de grâce, c'est l'histoire flamboyante de Quity, une jeune journaliste dure à cuire de Buenos Aires, et de Cleopatra, une travestie qui, après avoir renoncé à la prostitution suite à l'apparition de la Vierge Marie, entreprend de transformer son bidonville d'El Poso en une communauté utopique. Contraintes de fuir à Miami après que le pouvoir local a rasé le bidonville, Quity, enceinte de Cléo, raconte alors leurs aventures, régulièrement interrompue par Cleo. Drôle, violent, cru, illuminé par le personnage solaire de Cléo, Pleines de grâce, est un grand roman queer.

  • Monde ouvert

    Girault Adrien

    • L'ogre
    • 17 Septembre 2020

    Deux hommes dans un entrepôt isolé. Deux mercenaires ayant apparemment trouvé un sens à leur vie en adhérant à une grande cause, se voient confier la garde d'un otage. Le silence de leur commanditaire et le délitement de leur engagement les poussent à quitter progressivement l'entrepôt. Que se passe-t-il quand on nous prive de notre rôle, quand nous nous retrouvons sans but dans un monde ouvert ? Que faire de cette liberté quand on est un peu paranoïaque, et armé ?
    Monde ouvert est une fiction ludique qui vous entraîne dans les aventures beckettiennes de deux loosers magnifiques.

  • If

    Marie Cosnay

    • L'ogre
    • 16 Janvier 2020

    Au long de 5 chapitres se partageant en Marseille et Alger, Marie Cosnay déploie une enquête singulière et intime portant sur le destin de Mohamed Bellahouel, personnage sans histoire dans l'histoire, qui à quitté l'Algérie de 1962. En convoquant aussi bien l'histoire proche et lointaine de l'Algérie que les romans d'aventures, Marie Cosnay n'interroge pas seulement les faits, les dates, les lieux, qui jalonnent la vie du sujet de son enquête, mais également son propre rapport et celui de sa génération à une Algérie intemporelle.

  • Au sein d'un petit village finlandais prospère une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d'une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l'intimité de cette société - grâce à un Jeu aux règles complexes permettant d'arracher la vérité aux membres de la société - Ella, une jeune professeur de finlandais aux ovaires déficients, découvre que l'essentiel de l'inspiration des membres semble provenir d'un mystérieux carnet. Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu'une étrange peste semble s'être abattue sur les livres de la bibliothèque : certains livres voient leur fin subtilement altérer...

  • Les échappées

    Lucie Taïeb

    • L'ogre
    • 5 Septembre 2019

    « Comprends-moi bien, pourtant. Je ne dis pas que ton histoire n'est pas la vraie. Je dis seulement qu'elle n'est pas assez forte face à la leur. Et tu as déjà compris, puisque tu la tais, tu sais déjà, sans doute, qu'il vaut mieux, toujours, dans une famille où règnent des histoires divergentes, et dans le monde tel qu'il va, être du côté des histoires les plus fortes. » Au coeur de l'été, une fille étrangère vient troubler le quotidien morne d'Oskar et de sa soeur, qui habitent avec leurs parents une maisonnette en bordure d'une voie de chemin de fer désaffectée. En parallèle de ce récit d'initiation, ou plane l'ombre d'un drame, se déploie une société entièrement dévouée au travail et a l'asservissement des esprits et des corps. Il règne dans cet univers un discours de terreur, la promesse d'une terrible menace qui est sur le point d'advenir et que seule Stern, héroïne placide, poète plus que guerrière, ose défier.

    Au cours de quatre saisons mouvementées, Les Échappées tisse un récit de l'émancipation par le mouvement. On suit des femmes qui ont choisi la fuite par courage, pour se sauver et sauver celles et ceux qu'elles aiment, pour échapper à une parole autoritaire et mensongère, à un pouvoir oppressant et destructeur. Lucie Taïeb noue, en deux intrigues parallèles, un drame qui met en opposition, dans la sphère intime et dans la sphère politique, des individus isolés face à un pouvoir qui pourrait les écraser, mais dont ils parviennent à s'affranchir.

  • Le Docteur Ho man, un mystérieux savant fou, « attaque » la réalité d'une ville en y créant des illusions. Desiderio, héros maussade et indi érent à ces illusions, reçoit pour mission de traquer le docteur, et, ce faisant, s'embarque dans un voyage picaresque qui lui fera rencontrer une multitude d'individus et de peuplades étranges... Qualifi é à sa sortie par le New York Times de « plus beau roman surréaliste des trente dernières années », Ho man reste pour la plupart des lecteurs d'Angela Carter son grand classique méconnu. Jamais elle n'avait écrit un texte aussi baroque, aussi picaresque et en même temps aussi proche de la fable métaphysique, même si l'on retrouve dans ce roman inédit en français l'humour, le style inimitable et la charge subversive propre à tous ses autres textes.

  • La fabrique du rouge

    Ariane Jousse

    • L'ogre
    • 3 Octobre 2019

    Un homme et une femme qui ont été amants, ainsi qu'un petit garçon prénommé Amir. Trois personnages qui retracent leur exil, dans des lieux et des temps qui semblent différent, en quête de leur humanité.
    À la lisière du fantastique et du conte, La Fabrique du rouge entrelaçe, en de courts paragraphes, ces trois exils fantasmés avec une langue très sensuelle et sensorielle.
    Ariane Jousse parvient à faire circuler des images sensibles à l'aide d'une forme narrative innovante, entre le roman et la prose poétique, qu'elle nomme forêt.
    Un premier texte d'une grande force sur les figures de l'exil et du voyage, une méditation poétique sur la nature nomade des humains, sur la nécessité du mouvement, de l'exode, et, de là, de l'accueil.

  • Menaces

    Gray Amelia

    • L'ogre
    • 22 Août 2019

    Depuis la mort de sa femme, David, un ex-dentiste à la dérive, ne cesse de trouver de menaces étranges dissimulées partout dans sa maison, dont la première énonce : Ton sort est scellé avec une glu que j'ai fait bouillir dans une cuve. Je l'ai glissé dans une enveloppe et l'ai envoyé par la poste à l'utérus de ta mère. Pataugeant dans la confusion, David va tant bien que mal mener l'enquête pour trouver l'auteur de ces lignes, faire la lumière sur la mort de sa femme, et gérer sa toute nouvelle vie de veuf.
    Premier roman à l'ambiance unique, à la fois étrange et inquiétante, évoquant Blue Velvet de David Lynch, Menaces est un récit aussi drôle que poignant sur le deuil et sur la difficulté à accepter la disparition d'un proche.

  • épopée

    Marie Cosnay

    • L'ogre
    • 4 Octobre 2018

    Le jour où Zelda, la flic dure à cuire du commissariat du XIe arrondissement de Paris, enquête sur l'assassinat d'un ressortissant ouïgour, en marge de la manifestation des prostituées de Belleville, elle tombe sur un beau jeune homme accompagné (ou suivi) d'un héron, qui va la mettre sur la piste de Clotilde, jeune agent secret aux couettes bicolores qui va bientôt se retrouver en lutte contre la corruption internationale...
    Avec Épopée, Marie Cosnay continue à explorer ce que la poésie peut faire au polar, et nous raconte les aventures violentes et sensuelles des corps de ces espions qui, au final, se perdent autant que nous dans la marche du monde.

  • La rouille

    Eric Richer

    • L'ogre
    • 23 Août 2018

    La Rouille est un roman d'apprentissage. Nói vit dans une casse automobile avec son père, quelque part dans un pays post-soviétique cerné de misère ordinaire. Bientôt, il devra passer le « Kännöst », un rite initiatique brutal, mystérieux et inquiétant imposé par les hommes de sa communauté. Entre soirée MMA, concerts de Métal et défonce aux détergents, Nói grandit comme il peut, rebelle chahuté par ses émotions, à l'ombre du grand père clanique et tyrannique. Sans jamais cesser de rêver de partir loin, très loin...
    Entre Sukkwan Island de David Vann et L'été des charognes de Simon Johannin, La Rouille vous attrape et ne vous lâche pas.

  • Un jeune homme fuit la France vers l'Allemagne pour se réfugier à la lisière de la forêt dans le petit hameau de Hardt. Il fuit un événement traumatique dont il peine à restituer le fil. Alors qu'il était en vacances avec un ami, ce dernier est mort dans des circonstances troubles. Depuis son refuge à Hardt, il tente de trouver un équilibre à travers la poursuite de son étude de l'oeuvre de Thomas Mann et la digestion des événements. Il tente de dire, de trouver les mots pour décrire ce qu'il c'est passé. Mais tout bascule lorsque la mère de son ami retrouve sa trace et frappe à sa porte.
    Le premier roman de Grégory Le Floch nous entraîne dans une cavale psychologique frénétique, dont l'issue ne saurait être autre que l'énonciation de la vérité, aussi insupportable soit-elle.

  • Le chant de la mutilation

    Jason Hrivnak

    • L'ogre
    • 7 Février 2019

    Avec ce long monologue de Dinn, tout entier dédié à la formation de son apprenti démon, c'est-à-dire à la corruption la plus totale de son esprit, Jason Hrivnak explore encore un peu plus profondément les tréfonds de la psyché humaine, avec tendresse et cruauté, pour découvrir ce qui en elle essaye toujours de résister à la corruption. Mi-traité de démonologie, mi-plongée dans un délire schizophrénique, Le Chant de la Mutilation est avant tout et paradoxalement un message de foi en l'humanité.
    « La question, la peur, qui me taraudait en écrivant ce livre était : comment une toute petite chose peut nous appâter, peut suffire à nous motiver pour vivre un jour de plus, et à quel point cette chose peut être petite, à quel point ce qui nous permet de survivre peut-il être minuscule ? »

  • La maison des épreuves

    Jason Hrivnak

    • L'ogre
    • 6 Janvier 2017

    Après la mort de son amie d'enfance, un homme entreprend de poursuivre le carnet dans lequel ils avaient ensemble construit un monde imaginaire et terrible, où, de manière cathartique, tous ceux qui leur voulaient du mal subissaient des épreuves qui les confrontaient à des choix existentiels dont l'issue était le plus souvent cruelle.
    Le style limpide et magnifique de ce premier roman, mais également son audace narrative (réponses à choix multiples, etc.), créent un effet d'immersion très rare en littérature, et donnent au lecteur l'impression de jouer à un jeu dont les règles sont inconnues, mais dont l'enjeu, tout aussi mystérieux, est vital.

  • La ville fond

    Quentin Leclerc

    • L'ogre
    • 7 Septembre 2017

    Ce qui, pour Bram, devait n'être qu'une banale course allait bientôt devenir la quête la plus épique de toute son existence...

    " Bram lisait son journal quand il s'aperçut qu'il était en retard. Bram s'aperçut de son retard après avoir consulté sa montre et non en lisant son journal. Bram avait été à ce point distrait par la lecture de son journal qu'il en avait oublié de consulter sa montre et de vérifier l'heure si bien qu'il s'était mis bêtement en retard, bêtement et absolument en retard. Bram replia à la hâte son journal, débarrassa sa vaisselle dans l'évier et s'empressa d'enfiler sa veste. Puis il mit un temps infini à retrouver ses clés, qu'il retrouva finalement, par chance se dit-il, dans une des poches inutilisées de sa veste. Il se précipita à l'extérieur et referma la porte d'entrée derrière lui avant de se diriger d'un pas rapide vers son arrêt de bus. " Imaginez-vous, un matin, prendre votre bus comme d'habitude pour aller en ville et que tout, absolument tout s'y oppose. Le réel se met à capoter petit à petit, comme si une étrange force semblait s'opposer à votre venue en ville.
    Chaque jour, Bram et le chauffeur du bus vont se lancer dans une quête absurde et tragique : atteindre la ville. Cette aventure, en apparence dérisoire, devient progressivement le théâtre du combat acharné entre le héros et le monde qui l'entoure.

    Empruntant autant aux codes des séries que des jeux vidéo, La Ville fond explore les variations infinies de l'imagination.

  • Cordélia la Guerre

    Marie Cosnay

    • L'ogre
    • 21 Août 2015

    Une voiture en feu, une amnésique, de mystérieux rubis, et la guerre sourde qui balaye tout sur son passage. Cordélia la Guerre est un roman en feu, multiple, ambitieux qui, tout en jouant avec les codes du roman policier, de l'épique et du mythologique, propose une relecture contemporaine du Roi Lear. Il nous emmène dans un tourbillon dont le sou e met au jour la matière d'un monde qui s'e ondre. C'est en réalité notre contemporain qui se joue sous nos yeux et Marie Cosnay en révèle toute la densité sociale et politique.

  • "Comment rester immobile quand on est en feu" pourrait être un chant ou un long dialogue. Disons que c'est un espace intégralement occupé par la langue, que Claro fait disparaître tout matière narrative pour ne donner à lire une langue crue, à vif, qui incarne au sens propre la matière de deux mondes qui s'affrontent. Deux voix s'exprimant alternativement au travers de longues tirades qui façonnent brutalement la matière d'une langue politique. C'est un geste poétique qui laisse apparaître toute la densité de l'oeuvre de Claro, toute sa matière, qui évoque la difficulté de dire, d'écrire sans se départir du sentiment de domination qui accompagne tout tentative de rendre compte et la difficulté de dépasser le jeux, puisque la langue ne pourra rien, ou si peu, face à la complexité du réel.

  • Aventures dans l'irréalité immédiate, dans une tentative hallucinée d'approcher d'une réalité en marge, met en scène les expériences sensorielles (potentiellement autobiographiques) d'un jeune garçon dans une petite ville de province roumaine. C'est à travers sa fascination pour les lieux dits « maudits » et les objets baroques et bon marché qui composent son quotidien que Blecher explore toutes les failles sensibles de la perception et construit une langue unique à même de restituer un état sensoriel.
    Coeurs cicatrisés est quant à lui le récit de sa maladie et de son séjour en sanatorium. Sans être un journal comme La Tanière éclairée, ce roman, à forte teneur autobiographique, est l'histoire d'un jeune étudiant en médecine qui, découvrant la maladie invalidante et incurable dont il souffre, quitte Paris pour la ville sanatorium de Berck afin d'y recevoir des soins et se reposer. Outre l'altération progressive de la perception de son corps et de son environnement, essentiellement provoqués ici par la maladie, Blecher explore sous un angle plus quotidien et matériel l'irréalité ou les chevauchements de réalités qui semblent composer son imaginaire.
    Ces deux livres semblent créer un effet miroir de deux réalités qui se complètent, s'irriguent et semblent être à l'origine d'une langue et d'un imaginaire unique.

empty