Perrin

  • Voyageur curieux de l'Orient, solitaire amoureux des femmes et du beau monde, écrivain transi se posant en martyr des lettres : Flaubert est tout entier dans sa correspondance écrite avec fougue, sans la moindre des censures bourgeoises d'aujourd'hui.
    Bertrand Le Gendre puise avec allégresse dans ses milliers d'écrits personnels pour nous brosser l'autoportrait de cet écrivain terriblement moderne, auteur des inégalés Madame Bovary, Salammbô ou L'Éducation sentimentale.
    Sartre lui a consacré trois épais volumes avant de jeter l'éponge ; Vargas Llosa, un essai érudit dont on ne parle plus. Cet ouvrage apporte enfin une vision concise et puissante de la vie de Flaubert tel qu'en lui-même.

  • Ce Rousseau est bien plus qu'un habile florilège. C'est l'occasion de découvrir un homme parti de rien, qui devient rapidement compositeur d'opéras et philosophe à la mode avant d'écrire en deux ans trois chefs-d'oeuvre - le Contrat social, l'Émile et La Nouvelle Héloïse-, puis de s'enfoncer dans un délire paranoïaque de persécution.
    Loin des Confessions ou des Rêveries du promeneur solitaire, cet autoportrait propose le récit d'une vie brûlante, paradoxale, sans aucun artifice. Le lecteur suit Rousseau au jour le jour, dans la fièvre d'un style tendu. L'écrivain s'y dévoile révolté et porteur de la Révolution à venir, visionnaire politique, qu'il s'agisse de l'individu, de l'égalité, de la nature ou de l'éducation.

    Sur commande
  • Champollion, ce fou d'Égypte mort à 41 ans, a entretenu une correspondance quasi quotidienne avec son frère aîné. Robert Solé puise en priorité dans ce matériau, mais aussi dans d'autres documents, parfois inattendus, pour nous dévoiler l'autoportrait d'un savant farouche, passionné dès le plus jeune âge par les langues anciennes. On le découvre amoureux, stratège, fin politique, sans pitié pour ses rivaux, à genoux devant l'Égypte qu'il admire et connaît par coeur avant même d'y aborder.
    Sa vie est un combat. Combat contre les puissants, contre Paris et ses élites, contre l'Académie qui le boude, contre la pénurie de moyens, contre la maladie. Nous suivons à chaque étape de sa vie cet infatigable épistolier, saisi de stupeur et d'admiration devant chacune des statues qu'il découvre, et nous décryptons, par-dessus son épaule, les hiéroglyphes dont il a percé les mystères.

empty