Rue Du Monde

  • Sept ans après, ce somptueux album revient en librairie, enrichi et augmenté, vêtu d'une nouvelle couverture, pour nous dire qu'il y a urgence à redessiner le monde. La pandémie nous y invite vivement en cette fin d'année 2020.
    Daniel Picouly nous livre ses attentes et ses utopies, en compagnie d'anciennes cartes d'Atlas auxquelles Nathalie Novi, particulièrement inspirée, donne vie.
    La musique et le lait à partager, l'Arctique qui n'irait plus à la dérive, un pique-nique géant sur un lac, loin des distances sociales d'aujourd'hui, une rue d'Harlem où règnerait la sérénité, l'Amazonie replantée par des enfants et des oiseaux... La poésie et l'utopie sont du voyage et, en fin d'ouvrage, l'invitation est lancée au jeune lecteur pour qu'il exprime à son tour son désir d'un monde neuf.

  • Chaque matin, Théophraste, le vieux journaliste, ouvre son immense volière pour lancer ses mille oiseaux à la collecte et à la diffusion des nouvelles du monde. Et, chaque soir, ceux-ci lui racontent ce qu'ils ont vu : le plus souvent, ils parlent de guerre, de maladie, de gens sur les routes ou sur les mers... Le monde est si noir que Théophraste s'enfonce, jour après jour, dans le désespoir.
    Jusqu'à ce qu'arrive Zunzuncito, le plus petit des colibris. Avec sa taille riquiqui, il se faufile dans les recoins où personne ne va. Il devient le témoin d'informations minuscules. Et rapporte chaque jour des petites nouvelles plutôt souriantes...
    Réalisés sur des pages de journaux du monde entier, les illustrations de Nathalie Novi donnent à ses « nouvelles du monde » une émotion toute particulière.

  • Un botaniste en herbe, âgé d'une dizaine d'années, nous révèle sa grande découverte : un animal, un humain et un végétal, voilà le coeur vivant du monde ! Le jeune François a été initié au bonheur d'observer et de dessiner la nature par son oncle. Depuis, il a appris à graver les fleurs dans le métal, et même à parler avec les plantes et les animaux grâce au pouvoir que lui a transmis un mulot.
    Mais les copains du grand Victor crient « Au fou ! Au sorcier ! » depuis qu'ils l'ont vu tutoyer un noisetier ; ces braillards ne supportent ni la science de François ni sa passion.
    Celui-ci s'obstine pourtant. Avec ses deux jeunes cousines, il dessine encore et encore, quitte à affronter la violence de Victor, qui ira jusqu'à détruire leurs gravures. Mais la connivence de François avec la nature lui permet de prendre, à souhait, la taille d'un champignon ou de dépasser celle des conifères et de finir par imposer le respect à ses agresseurs...

  • Robinson, mi-enfant, mi-grillon, est violoniste. Il vit dansla forêt du milieu du monde où poussent des arbres capables de rire ou de jouer de la flûte. Mais, pour les Bûchetrons, cette forêt ne vaut que pour le bois qu'ils en tirent. Ils l'utilisent pour fabriquer la pire des armes ; Robinson parvient à y mettrele feu. Lorsqu'ils enferment Robinson dans une cage pour faire commerce des miroirs de l'arbre à mémoire, le chant de Robinsonen pulvérise les barreaux. Et, quand les Bûchetrons s'amalgament pour former un géant, Robinson est déjà loin...Avec l'aide du peuple des racines, il a mis à l'abri les trois derniers arbres de la forêt, celui du Soleil, celui de la Lune et l'arbre de Vie. Ils servent désormais de voile à une fragile embarcation.« Dites-nous vers où voguer », chante le violon de Robinson...

  • Des jumeaux partagent pour la première fois un rêve commun : le plus extraordinaire des jardins. La fillette et son frère suivent alors deux plumes, jumelles elles aussi, pour le voir de leurs propres yeux. Le premier jardin rencontré est un jardin volant qui pousse sur les ailes d'un oiseau, le second, un minuscule jardin urbain, puis des jardins ouvriers, un jardin sous-marin, un jardin tout en stalactites... Les deux enfants vont se perdre dans un jardin-labyrinthe et se retrouver dans le jardinet des retrouvailles...

  • L'histoire authentique et haute en couleur d'un éléphant d'Asie magistralement illustrée par François Place.

  • Sur le même modèle que Et Picasso peint Guernica, voici un grand format consacré au thème de l'enfance à travers l'oeuvre du génie espagnol. Au coeur de l'album, et sur 20 pages, un coup de projecteur est porté sur son éblouissante série autour des Ménines de Velasquez : Picasso a mené là tout un travail de mise en pièces et de reconstruction, très proche du jeu. La richesse de ces variations est accessible au lecteur grâce au volet qui permet de garder le tableau de Velasquez toujours sous les yeux.De nombreuses photos d'atelier et plus de 40 reproductions d'oeuvres révèlent le travailleur acharné qu'était Picasso, animé par un fulgurant esprit d'enfance.

  • À peine sorti de l'oeuf, Oisel se révèle être un oiseau bien peu ordinaire. Rêveur, joueur, danseur, il est artiste dans l'âme, pour le meilleur et pour le pire. Un jour d'orage, il sauvera une fillette, mais se fera chasser de la sordide cité où elle vit. Ici, on n'aime pas les troubadours. Oisel réunit alors une troupe d'oiseaux aussi artistes que lui et les embarque dans un projet fou : un opéra qui fait le tour du monde dans une roulotte volante.De scène en scène, on assiste alors à un somptueux défilé d'oiseaux en costumes, servi par une illustratrice particulièrement inspirée pour cet exercice de style. Au sommet de son art, Oisel retrouvera la fillette qui a réussi à convaincre sa cité de la nécessité de la musique et de la poésie. C'est le triomphe de l'Opéra volant.

  • La première seconde, l'odeur de l'air, la lumière, la pluie fine, la première nuit, la peur, cet album raconte la magie des tout premiers instants de la vie.
    Les grands pastels panoramiques de Zaü portent superbement cette émotion.
    Des paysages vibrants au fil des saisons.
    Un voyage initiatique au coeur de la nature.Mais s'agit-il des découvertes faites par un nouveau-né humain ou par un animal ?
    On comprend peu à peu que l'on vit la découverte du monde par un renard, depuis son premier printemps où il voit la beauté du jour jusqu'au printemps suivant où ses frères et soeurs naîtront à leur tour.

  • Voici un livre-cadeau à la fois instructif et ludique : un grand album qui fait pénétrer le jeune lecteur dans les coulisses de la vie d'un peintre d'aujourd'hui.
    À partir de l'univers original de Laurent Corvaisier, ce sont tous les aspects et les temps forts de la vie d'un artiste qui sont racontés et illustrés : l'enfance, le rapport au dessin, le carnet de croquis, les peintres de référence, l'atelier, l'exposition. Un livre vivant et simple pour démythifier l'art,et voir l'humain qui se cache derrière le travail d'artiste.

    Sur commande
  • Voici un projet étonnant, qui nous fait découvrir tout à la fois une histoire et une aventure artistique originale. Les illustrations de cet album sont en effet les étapes successives d'un seul et même tableau qui s'enrichit au fil des pages. L'illustratrice Vanessa Hié a travaillé toujours sur le même dessin, scanné à chaque étape intermédiaire, pour constituer chacune des 12 illustrations du livre. La singulière naissance de cette oeuvre en accompagne une autre : celle du poulain de la jument de Babak, le flegmatique héros de l'histoire ! Grand rêveur, cet homme-là est celui que les villageois cherchent partout au fil de l'album parce que sa jument va mettre bas. mais en vain et pour cause : c'est lui qui peint le tableau !

  • Voici la suite de Martin des colibris. Après les trésors de la forêt amazonienne, où il s'était lié d'amitié avec la belle Elléa, le jeune Martin poursuit ses découvertes sur les océans du monde. Inspiré cette fois encore d'une histoire vraie, l'album raconte la vie des deux enfants sur le Royal Tar, un magnifique bateau à voiles et à aubes qui transporte un cirque... Bien vite, Martin et Elléa deviennent des familiers des singes, des serpents, des chevaux et autres chameaux, et surtout de l'éléphant Mogul. Les deux enfants s'intègrent sans peine dans cet univers gai et fantaisiste de la grande famille du cirque, Martin s'appliquant à dessiner les programmes et Elléa répétant avec passion un numéro virtuose où elle communique avec des colibris. De ports en baies, de somptueuses représentations sont données au soleil couchant : acrobates dans les cordages, magiciens venus d'Asie, pirates funambules, le public est fasciné... Mais, un jour, le feu se déclare à bord ! Le naufrage du bateau-cirque semble désormais inévitable...

    Sur commande
  • Sur commande
  • Ses yeux cherchent toujours des oiseaux dans le ciel. Et sa main s'applique à les dessiner sur les pages de ses cahiers. Martin est un enfant qui rêve d'aller à la rencontre de tous les oiseaux du monde et, justement, un bateau va bientôt faire voile vers le pays des colibris... Cette histoire a été imaginée à partir de la grande aventure vécue par le naturaliste René-Primevère Lesson à bord du voilier La Coquille lors de son tour du monde entre 1822 et 1825.

  • Le prince Rama est condamné à un long exil par son père, le roi d'Ayodhya.
    Pendant quatorze années, il va déjouer les milles ruses des démons et affronter sur la terre ou la mer d'étranges créatures. Avec l'aide de l'armée des singes, il va même combattre Ravana, l'invincible ogre à dix têtes, qui a pris au piège sa lumineuse Sita. Lakshmana, le frère fidèle qui a choisi d'accompagner Rama dans ces épreuves, nous fait vivre cette incroyable épopée fondatrice de la culture indienne, que, de Delhi à Bali, on ne cesse de se raconter aujourd'hui encore.

  • « Il était une fois une femme qui aurait bien voulu avoir un tout petit enfant,
    mais elle ne savait pas du tout comment elle pouvait se le procurer.
    Tiens, voilà un grain d'orge, lui dit la sorcière. Il n'est pas du tout de l'espèce
    qui pousse dans le champ du paysan ou qu'on donne à manger aux poules,
    mets-le dans un pot et tu verras ! »
    Ainsi commençait l'histoire de la petite Poucette avant que Daniel Picouly
    ne la revisite. En inondant la planète du flot paisible de leurs mystères, les contes d'Andersen ont aussi répandu des modes de représentations très occidentaux. Même si ce que racontent Andersen ou Perrault est universel, on assiste aujourd'hui à une prise en « conte » créative de ce patrimoine par des
    créateurs qui, aux quatre coins du monde, y apportent leur propre regard culturel. Rue du monde célèbre ainsi le centenaire ouly l'occasion de brasser ses origines et sa découverte une petite Poucette différente. Elle naît dans une elle vit dans une forêt grouillante de fougères Tallec a pour la première fois l'occasion de peindre des enfants et leurs parents.

    Sur commande
  • Au départ, tout est blanc, on n'y voit donc rien ! Alors Pok l'oiseau découpe un morceau de nuit noire. Blanc et noir le monde prend formes. Mais Pok se cogne quand même aux arbres noirs, la nuit, bien sûr. Une petite goutte de sang et le rouge apparaît. Page après page, les couleurs surgissent une à une et se mêlent pour en créer d'autres. Dans la veine des contes explicatifs, voici une variation originale autour de l'origine des couleurs. Un album grand format où les tons vont crescendo comme le jour qui se lève sur un monde multicolore.

    Sur commande
  • Cet album exceptionnel réunit des poèmes-affiches inédits, autrement dit des textes très courts, des haïkus, des aphorismes portés par un « typo-graphisme » tonique et ludique. Ces poèmes disent le droit des enfants à la poésie et la nécessité de la rivière poétique pour vivifier notre géographie quotidienne. 30 noms-clés de la poésie d'aujourd'hui offrent leur contribution à ce grand format. L'album est tout à la fois un recueil de poèmes brefs et une invitation à jouer avec la mise en page, le dessin des lettres et l'art de l'affiche.
    Il donne envie de poursuivre le jeu. Les affiches, détachables, sont faciles à partager à la maison, à la bibliothèque ou à l'école. Les droits d'auteurs de cet album sont reversés à l'association Le Printemps des poètes.

  • Ses yeux cherchent toujours des oiseaux dans Le ciel.
    Et sa main s'applique à les dessiner sur les pages de ses cahiers. Martin est un enfant qui rêve d'aller à la rencontre de tous les oiseaux du monde et, justement, un bateau va bientôt faire voile vers le pays des colibris... Cette histoire a été imaginée à partir de la grande aventure vécue par le naturaliste René-Primevère Lesson à bord du voilier La Coquille lors de son tour du monde entre 1822 et 1825.

  • Un fabuleux voyage à travers les mystères de l'univers en passant par notre petite planète bleue, les trésors de ses continents, ses pays, ses villes et la maison bleue d'un enfant de la terre qui regarde le monde en rêvant.

  • Des images aux recettes, le voyage est total. Brochettes de litchis chocolat-gingembre, confiture de thé aux épices...
    60 recettes à faire dès 8 ans ou en famille. Le très beau succès de Noël dernier revient avec une surprise : un beau calendrier 2006 est joint au livre sous film.

empty