Littérature traduite

  • Il y a peu d'écrivains que leurs lecteurs puissent suivre au jour le jour, dans leurs travaux, leurs lectures ou leurs promenades.
    André Gide était de ceux-là. Ernst Jünger l'est sans aucun doute. Les lecteurs de Jardins et Routes et du Journal le savent.
    On pouvait croire pourtant qu'il fallait à Jünger des événements, un climat extraordinaire : la guerre. Tous ceux qui le suivront dans Voyage atlantique verront qu'il n'en n'est rien et que le regard de Jünger fait jaillir l'intérêt des moindres choses, des objets les plus pacifiques. Une tendresse et une attention du monde exceptionnelles.

  • Dans cet essai dédié à la « jeunesse d'Europe et à la jeunesse du monde », Jünger, le combattant héroïque de la Première Guerre mondiale, aspire à un monde réconcilié : « Les fruits de la guerre doivent être universels. » Terrifié par une montée du nihilisme, il en appelle aux valeurs spirituelles. On retrouve dans ce livre les thèmes fondateurs de son oeuvre : l'exil intérieur, le recours aux forêts contre le progrès, l'excellence humaine contre la perfection technique.

  • Le père Joseph fut conseiller du cardinal de Richelieu, fondateur d'un ordre de religieuses contemplatives, chef de redoutables services spéciaux, missionnaire et poète.
    Un mélange de saint Jean de la Croix, du père de Foucauld et de Talleyrand. Un politicien de pouvoir et un mystique pratiquant. Tout au long de cette biographie au galop, dans la foulée d'Alexandre Dumas, Aldous Huxley mène une réflexion passionnée sur les rapports entre politique et religion. Il y révèle aussi sa vision de l'humanité, rebelle aux idéologies ambiantes : marxisme et scientisme, libéralisme et freudisme.
    " Un monde privé de mystiques serait un monde totalement aveugle et insensé... Nous sommes dangereusement loin sur la route des ténèbres. " Un livre d'une remarquable intelligence. Un héros français vu par un Anglais.

    Indisponible
empty