Trois Epis

  • Pourchassés par le Siblaire et ses limiers infernaux, Louis, Séverin et la Roussote ont fui leur village, abandonnant derrière eux innocence et enfance. Sur les conseils de Thierry, le Galoup Blanc, ils descendent la vallée pour se rendre à Aurillac, et trouver asile chez Maistre Lebreton. Mais encore faut-il entrer dans la ville et, une fois dedans, pouvoir en ressortir. Car dans la nuit qui monte, une tourmente approche, terrible, carnivore, sans repos, et cette tourmente a un nom... Malemort. Le Grand Veneur chasse, et sa proie... c'est Louis.

    Sur commande
  • Au nord d'Occitània, près de la grande brèche et de sa lueur mauvaise, s'ouvre une vallée violente, toute en rocs méchants et bois touffus.
    Là, solitaires et oubliées, doigts de pierre levés en signe d'avertissement, se dressent les Tours de Merle.
    En ses murs sans âge, comme un fauve en sa tanière, se terrerait un galoup, un maître Galoup.
    Et on dit qu'il n'aime guère les visiteurs.
    C'est pourtant vers ces lieux périlleux que Louis, seul, le coeur lourd et l'âme en pluie, dirigeait ses pas.
    Pour y trouver réponses, vérité... ou mort brutale ?

  • L'encre violette

    Louis Tamain

  • L'auteur raconte l'épopée de cette Tapisserie qui, depuis le XVe siècle, fait briller très haut le savoir-faire creusois.

  • La defunte

    Jean-Louis Pouytes

    Dans son exil, Miguel, un combattant de Madrid et d'Aragon emmène ses enfants. Il ne pourra jamais accepter d'avoir été chassé, d'avoir été vaincu. Toute sa vie sera tournée vers le retour dans une Espagne qu'il rêve démocratique, l'Espagne républicaine qu'il aurait voulu construire. Si proche et si lointaine. A Toulouse il trouvera d'autres rêveurs comme lui qui consument leur existence dans cette attente qu'ils nommeront " nuestro vivir interino " - notre vie par intérim...
    Tous ces réfugiés espagnols portent des blessures non cicatrisées. Même après la disparition de Franco, le fantôme de la République défunte continue à rôder. Et c'est un rôdeur porteur de souffrance, parfois de mort.

  • Femmes de correze

    Mireille Blanchet

    Rendre à ces femmes de Corrèze une belle et juste place dans ce passé qui est le terreau de nos racines.
    Retrouver les métiers et les activités qui furent les leurs dans un monde qui tentait de les cantonner à une place subalterne.
    Leur donner la parole dans un monde qui ignora souvent ces femmes courageuses et dignes.
    C'est le triple objectif de ce livre.


  • solide et sans états d'âme, bien dans sa vie comme dans sa fonction, très amoureux de sa jolie épouse, pierre marceau est un homme heureux.
    un peu rebelle et cabochard, il connaît quelques difficultés avec sa hiérarchie. rien que de très banal ! capitaine de police, il règne sur le modeste royaume qu'est son commissariat, sur une équipe soudée, et garde un flegme imperturbable : s'il n'apprécie pas certaines pratiques " venues d'en haut ", il aime profondément son métier : le pire de tous, le plus beau ! mais soudain, le bel ordre établi vole en éclats : une mystérieuse et inquiétante énigme se pose.
    elle risque de n'être jamais résolue, entraînant un cortège de tragédies. pierre marceau ne peut accepter cette renonciation. secondé par sa fidèle adjointe, jocelyne raimbault que ses collègues ont surnommée rambo, pierre se jette alors dans une aventure folle, à la limite de la légalité. de difficiles errements en errances inattendues, son équipée le conduira à une aire de repos d'autoroute, à la rencontre de personnages hors du commun.
    elle le précipitera à la lisière de l'abîme. a sa propre remise en cause. il est certaines circonstances oú tout peut basculer. pierre marceau se reconstruira-t-il, après avoir côtoyé l'indicible ? l'auteur du printemps des embrouilles nous entraîne pour son sixième roman au coeur d'un univers secret et mystérieux.

  • Cécile est une pianiste de grand talent.
    Gabriel, son frère, est un médecin parisien en vogue. bien qu'ayant évolué dans des domaines très différents, leurs parcours se ressemblent. ils ont certes connu, l'un comme l'autre, la réussite professionnelle, et une vie sous les projecteurs, avec tout ce que cela comporte de factice. mais leur vie sentimentale s'est par contre révélée être un fiasco total. ces échecs affectifs les ont fait redescendre de leur piédestal, entraînant même une lente descente aux enfers pour ces deux êtres qui s'étaient également perdus de vue.
    Jusqu'au jour oú leurs destins basculent et se rapprochent. ils apprennent qu'une vieille tante, quasi inconnue, et qui vient de disparaître, leur lègue une maison au fin de fond de la creuse. sans trop savoir ce qui va se passer, cécile et gabriel prennent possession de leur nouvelle propriété. la lassitude et la résignation des premiers jours va très vite laisser place à la magie des vieilles pierres.
    Le frère et la soeur se retrouvent, se régénèrent, et découvrent l'histoire de leur famille. la maison de l'espoir est le formidable récit de la renaissance à la vie de deux êtres au bord du gouffre psychologique. claude lafaye nous livre ici un vrai roman d'observation dont les héros sont, tout autant que cécile et gabriel, cette maison de l'espoir, dont l'environnement dans la campagne creusoise joue à plein son rôle de régénérateur.
    On retrouvera les personnages de cette maison de l'espoir, dans l'éblouissant orage.

  • L'arbre grand-pere

    Michel Fabre

    L'Arbre Grand-Père raconte la rencontre d'un géologue avec les animistes du pays dogon.
    Deux mondes que tout oppose face aux questions fondamentales de l'existence humaine.
    Il nous renvoie à nous-mêmes, à la façon dont nous voulons aborder notre vie.
    Finalement, ce livre nous rappelle que c'est en chacun de nous que se cachent les trésors les plus précieux.

  • Au lendemain des élections de 1989, les nouveaux représentants de la municipalité d'Eyriac sont bien décidés à tout mettre en oeuvre pour faire revivre cette commune du causse.
    Parviendront-ils à tenir leurs engagements, et surtout, à attirer de nouvelles familles afin que l'école ne ferme pas ?
    Tous, artisans, commerçants, agriculteurs, jeunes comme moins jeunes, se mobilisent pour tenter de faire renaître un esprit de village et la chaleur d'antan.
    Quant à Charles et Marianne, la plantation de leur vigne fait partie de leurs préoccupations immédiates. La naissance de leur fille, Pauline, réveillera chez sa mère, née sous X, l'envie d'en savoir plus sur ses origines.

  • On raconte qu'au fil de la Vézère, dans quelque méandre abrité, s'élèvent de hautes falaises de pierre blanche que la lune, en son plein, se plaît à parer d'argent. Là, agrippée au roc pâle, dominant la rivière, se dresserait la plus étonnante des forteresses...
    On dit aussi que dans ce nid d'aigle creusé à même la roche, dans cette cité verticale, les partisans du jeune Roy se seraient rassemblés, pour secouer le joug du tyran et de ses barons maléfiques.
    C'est ce havre que Louis et ses compagnons, traqués et poursuivis, tentaient d'atteindre, envers et contre tous...
    Pendant que dans son donjon de Tolosa, comme araignée patiente et retorse, le noir Vicomte tissait sa toile malfaisante...

  • Au lendemain du premier conflit mondial, le destin semble s'acharner à ruiner les rêves et les illusions du petit Georges. Eloigné de sa mère par les difficultés de l'époque, il affronte précocement l'expérience d'une famille recomposée. Cet enfant, orphelin de son père naturel dès l'âge de quatre ans, fait son apprentissage de la vie entre les épreuves nouvelles que connaît le monde ouvrier et les difficultés croissantes rencontrées par un monde paysan arrimé aux traditions de sa mission millénaire. Jusqu'à l'adolescence, Jojo est constamment arraché à ses repères.
    Ballotté, tiraillé, déraciné, entre ville et campagne ? Paris, la basse Corrèze et la Limagne ?, le jeune Faber connaît une enfance chaotique aux couleurs à la fois flamboyantes et nostalgiques de ses « Chemins d'octobre ». Il y a quelque part dans cette histoire vraie, comme la marque d'une exception à la fois transposable et offerte à l'infini.

  • Un superbe livre à la gloire de la Corrèze à travers ses plus beaux paysages, ses villages pittoresques chargés d'histoire, ses villes au charme provincial.

  • En ce 15 août 1944, la capitulation de l'occupant est accueillie par les mêmes chants et mêmes cris qu'au soir du 11 novembre 1942, lorsque les Allemands avaient fait leur entrée à Brive.
    Entre ces deux dates historiques, les habitants de la région (Corrèze, Lot et Dordogne), de même que tous les Français, ont vécu dans un monde dominé par la peur, l'angoisse, la mort trop souvent. Pendant ces vingt mois d'occupation, des femmes et des hommes ont refusé de subir.
    François David nous fait vivre dans les détails, la plus incroyable des négociations qui a permis d'aboutir avec bonheur à la reddition de la garnison allemande et de faire de Brive la première ville de France entièrement libérée par la Résistance, et à la Corrèze de connaître le même dénouement dans les jours qui suivirent.
    Dans ce récit, nous suivons plusieurs groupes de résistants, leurs drames et leurs succès. Nous y découvrons l'attitude des forces allemandes, et leurs réactions parfois surprenantes, celle de la milice, ainsi que le comportement de la population.

  • Un hymne au Quercy, à cette " Terre des Merveilles ".

  • Des mots d'esprit, des mots pour sourire, des mots pour rire, des mots d'humour distillés par nombre de penseurs, de philosophes, et de comiques.
    Ces " faiseurs de bons mots " traduisent des pensées douces amères, acidulées, décapantes et parfois décalées de moments forts de la vie.
    Ce n'est pas un dico, c'est l'écrin de multiples joyaux de la Pensée.

  • A travers textes et photos, une mise en valeur du patrimoine creusois dans ce qu'il a de plus remarquable.

empty