Rouergue

  • Boris Vian eut une vie courte et intense. Quand un métier l'attirait, il l'exerçait. Comme sa curiosité et son appétit étaient grands, il a été (entre autres) ingénieur, romancier, directeur d'une maison de disques, traducteur, scénariste... Comme auteur de chansons, il toucha à tous les genres, de la fantaisie à la colère, de la farce à l'émotion. La Complainte du progrès, composée en 1955 et d'abord intitulée Les Arts ménagers, est un de ses titres le plus interprété, aujourd'hui comme hier. aime jouer avec les techniques les plus inventives pour donner à ses images de la fraîcheur, de l'impertinence et, toujours, une pointe d'humour vive. Dans un joyeux défilé d'ombres chinoises et d'objets détournés, elle montre combien la chanson de Boris Vian est toujours dans l'air du temps.

empty