• Ravageurs des cultures et des stocks alimentaires, réservoirs de maladies de l'homme et du bétail, les rongeurs sont aussi une composante majeure de la biodiversité. Or aucun ouvrage de synthèse récent ne leur a été consacré pour l'Afrique sahélo-soudanienne, où ils sont omniprésents. Basé principalement sur les collectes et études menées depuis plus de trente ans par l'Institut de recherche pour le développement et le Muséum national d'histoire naturelle, cet ouvrage fait le point sur les 66 espèces de rongeurs présentes dans six pays caractéristiques de cette zone : la Mauritanie, le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.
    Après une présentation générale de la zone géographique étudiée, l'ouvrage traite de la biogéographie et de l'écologie des espèces, de leur implication dans les problèmes de santé humaine, des dégâts causés aux cultures et aux stocks, ainsi que de leur systématique évolutive. Pour chacune des espèces, une fiche compile les informations disponibles dans les rubriques suivantes : taxonomie, description, écologie, reproduction et abondance, biométrie, distribution. Des clés de détermination au niveau famille/sous-famille, puis genre/espèce sont intercalées et illustrées par des dessins. En intégrant les révisions systématiques fondées sur la caryologie et les analyses ADN, les auteurs apportent des informations à la fois complètes et actualisées pour chaque espèce de ce groupe d'intérêt majeur en Afrique.

    Des photographies originales et une bibliographie de plus de 500 références complètent l'ouvrage.

    Sur commande
  • Tout en évoquant les représentations du sida qui émergent aujourd'hui dans la région de pointe-noire, l'auteur s'interroge sur la simultanéité des débuts de l'épidémie et de la progression apparente d'une maladie de peau traditionnellement dénommée mwanza ; en effet, les similitudes présentées par cette dernière avec des manifestations dermatologiques de vih orientent fréquemment le diagnostic traditionnel vers des confusions ou des amalgames.
    Des entretiens ont été menés parmi diverses catégories de guérisseurs ainsi qu'à plusieurs niveaux de la hiérarchie médicale, d'une part pour évaluer la fréquence et les fonctions éventuelles de ce recouvrement diagnostique, d'autre part pour recueillir des croyances et des discours concernant respectivement le sida et le mwanza. les propos de ces informateurs sont éclairés par leur mise en rapport avec l'évolution actuelle des représentations culturelles de la maladie et des médecines dites traditionnelles dans le sud du congo.
    Changement et innovation dans ce domaine visent essentiellement à conformer la " tradition " à une éthique nouvelle - celle du tradipraticien - ainsi qu'à une conception moderne de la santé.
    While mentioning the representations of aids which occur nowadays in the area of pointe-noire, the author wonders about the outbreaks of the epidemic and the simultaneous obvious progress of a skin disease called traditionally mwanza.
    As a matter of fact, the latter shows similarities with the dermatological manifestations of the human immunodeficiency virus, thus leading to frequent confusions or amalgamations in the traditional diagnosis. conversations have been held with various categories of healers as well as with the medical authorities at different levels in order to evaluate on the one hand the frequency and the potential functions of this overlapping diagnosis and on the other hand, to collect beliefs and speeches about aids and mwanza.
    The remarks made by these informants are accounted for by relating them to the current evolution of the cultural representations of the disease and of the so-called traditional medicines in the south of congo. change and innovation in this field aim mainly at conforming the "tradition" with a new moral philosophy -that of the traditional healer- as well as with a modern conception of health.

  • Les aménagements à vocation hydro-agricole figurent parmi les principales actions de développement réalisées en région tropicale sèche.
    Le plus souvent, ils ont pour premier objectif la mise en place des cultures irriguées essentielles ou l'amélioration du rendement ; tel est le cas de la culture du riz ou de la canne à sucre en Afrique sahélienne.
    La moyenne vallée et le delta du fleuve Sénégal ont fait l'objet d'aménagements de ce type. Par quelques exemples démonstratifs, on propose dans cet ouvrage une évaluation de leurs conséquences socio-sanitaires, dans l'optique d'une amélioration de l'état nutritionnel et des conditions sanitaires ainsi que, plus généralement, du bien-être des populations.
    Les conclusions de ces évaluations pluridisciplinaires ne vont pas toujours dans le sens des résultats escomptés.
    Ce constat, plutôt inattendu, confirme la nécessité de prévoir ces évaluations socio-sanitaires, avant, pendant et après toute action de développement, notamment dans le domaine hydro-agricole et en zone tropicale.
    Ces enquêtes visent, en proposant des solutions concrètes, à affiner éventuellement le projet initial d'un aménagement, afin d'optimiser son objectif économique en prenant en compte ses retombées socio-sanitaires.

  • Qu'en est-il aujourd'hui de l'éducation dans les pays en développement ? Quelle est l'influence de l'école sur les comportements en matière de fécondité ? Qui aurait imaginé que le mouvement de hausse des taux de scolarisation en Afrique pourrait un jour s'inverser ? Ces questions sont au centre de cet ouvrage.
    Un large panorama qui concerne le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte-d'Ivoire, la Guinée, le Mali, l'Ouganda, la République centrafricaine, le Togo et le Zaïreainsi que deux pays non africains, Haïti et l'Inde. Les thèmes abordés les plus significatifs sont l'influence de la scolarisation sur la santé (mortalité des enfants, mortalité maternelle, sida), le statut de la femme et la fécondité, les migrations, le chômage des diplômés et la perte de confiance des familles dans le système scolaire, le développement de l'enseignement privé (notamment islamique), les rendements et les réformes scolaires dans le cadre des politiques d'ajustement structurel.
    La majorité des auteurs sont africains ou africanistes, démographes ou sociologues de l'éducation.

  • Connaissant bien la ville de Sokodé qu'ils ont arpentée, l'un en qualité de chercheur en sciences sociales, l'autre pour gérer un programme de développement local, les auteurs nous introduisent dans son intimité : son histoire, ses lieux de mémoire, les groupes sociaux qui ont fait la ville, également les nouveaux acteurs locaux.
    Mais en plus de cette approche monographique, ils nous font partager des convictions plus générales :
    La carte permet une vue d'ensemble indispensable pour que l'habitant, au-delà de sa vie de quartier et des itinéraires habituels, comprenne qu'il est citadin d'une ville. Ceci est d'autant plus important dans les agglomérations " multicentrées " que les appartenances résidentielles y sont très fortes : chacun est, d'abord, membre d'une communauté historique, ancien village devenu quartier urbain.
    On retrouve cette réalité structurelle dans un grand nombre d'anciennes cités marchandes d'Afrique de l'Ouest, qui furent fondées sur une alliance ternaire entre autochtones, clans immigrés spécialistes du pouvoir politique centralisé et commerçants musulmans.
    L'informatique révolutionne la cartographie de multiples façons : en facilitant la superposition des cartes, en projetant les cartes antérieures sur un fond topographique plus précis, en intégrant les périmètres urbains dans des cartes à plus petite échelle, en assurant le suivi du front d'urbanisation et de l'extension des réseaux, etc.
    Mais ces ouvertures méthodologiques sont, ici, inséparables d'une pratique de terrain en liaison avec les services techniques, avec les géomètres qui bornent les lotissements, avec les responsables de projets et - pourquoi pas ? - avec des associations de quartier.
    Cet atlas se veut donc autant un ouvrage didactique sur une ville particulière qu'une initiation à la gestion de la cité. Sont bien sûr concernés, en premier, les opérateurs de l'aménagement, également les édiles qui cherchent à promouvoir leur localité dans un contexte d'urbanisation générale où sévit la concurrence entre les chefs-lieux, mais aussi les citadins-citoyens qui entendent participer concrètement à la vie municipale : celle de leur ville de naissance ou d'accueil.

    Sur commande
  • Nombreux sont les pays ouest-africains qui fondent un espoir important dans l'exploitation de leurs ressources marines côtières.
    Cependant, nous percevons de plus en plus le caractère fini de ces ressources. Peu d'opportunités restent à saisir pour accroître les prélèvements halieutiques et les défis économiques à venir ne pourront pas être résolus de cette façon. A l'heure actuelle, seules les perspectives liées à un " meilleur " usage des ressources renouvelables apparaissent comme une source d'espoir. Les ressources pélagiques côtières, telles les sardines, les sardinelles, les anchois sont particulièrement importantes dans les zones d'upwelling, régions les plus productives des océans.
    Source d'abondance et de richesse, ces ressources sont aussi connues pour leur instabilité face aux fluctuations de l'environnement. Instables, elles soulèvent avec une acuité particulière le problème d'une activité humaine confrontée au risque et à l'incertitude. Défi provocant qui nous interpelle parfois violemment et remet en cause nos conceptions et notre façon d'analyser la dynamique et l'usage des ressources instables.
    La dynamique des différentes pêcheries marocaine, mauritanienne, sénégalaise, ivoirienne et ghanéenne est présentée dans ce livre. La variabilité, l'instabilité et le changement dans ces pêcheries et leur environnement sont traités par des sociologues, des économistes, des statisticiens, des physiciens et des biologistes avec leurs outils, leur pouvoir de résolution, leurs abstractions et leurs objets propres.
    Cette démarche où chaque discipline tente de dégager ce qui lui importe permet d'enrichir la réflexion tout en relativisant les certitudes. Ce partage des points de vue produit une image plus vivante des pêcheries. Elle nous invite aussi à proposer de nouvelles voies d'analyse qui acceptent le changement en tant que partie intégrante de la dynamique des systèmes.

    Sur commande
  • Les insectes étudiés dans cet ouvrage nuisent à une grande variété de produits dans les régions tropicales et subtropicales : céréales, légumineuses, oléagineux, racines et tubercules, denrées d'origine animale (viandes et poissons séchés), café, cacao, épices, etc.
    D'autres productions, rien alimentaires, sont également évoquées : livres, cuirs et peaux, laine et soie, collections d'insectes. Pour chacune des 30 familles de Coléoptères traitées, une clé d'identification des genres renfermant des espèces nuisibles fait suite à une présentation générale du groupe. L'identification des ravageurs est facilitée par des clés dichotomiques. Elle est accessible aux non-initiés grâce à la qualité et à la clarté de l'illustration.
    Pour chacune des principales espèces, les thèmes suivants sont abordés :
    - nomenclature scientifique et noms vernaculaires (en français, anglais, espagnol et portugais) ;
    - morphologie de l'adulte et de la larve ;
    - biologie hors des greniers, plantes hôtes sauvages ;
    - mobilité, phéromones sexuelles et d'agrégation ;
    - liste des denrées infestées ;
    - ponte, régime alimentaire de la larve et de l'adulte ;
    - caractéristiques du développement post-embryonnaire, avec indication des températures et humidités optimales de développement, de la longévité et de la fécondité, du taux de croissance intrinsèque, du taux de reproduction, etc.
    ;
    - mécanismes de résistance observés chez certains cultivars ;
    - répartition géographique.
    L'ensemble constitue un document de référence indispensable aux agents de la protection des végétaux, aux responsables de la vulgarisation agricole, aux personnels ayant en charge la surveillance des stocks à l'échelon régional ou national, dans les secteurs public et privé. La précision des informations intéressera les chercheurs et les étudiants concernés par la biologie et l'écologie des Coléoptères.

    Sur commande
  • LA CIGUATERA est un empoisonnement dû à la consommation de poissons tropicaux toxiques très connu en Nouvelle-Calédonie sous le nom de " gratte ".
    Largement répandue dans l'ensemble des régions intertropicales où l'on trouve des récifs coralliens, cette intoxication constitue un important problème de santé publique : un quart de la population Nouvelle-Calédonie a eu le désagrément d'en ressentir les symptômes. Elle est aussi un frein artisanal important et pour l'économie locale. Dans la première partie, ce livre aborde toutes les questions peut se poser le lecteur qui désir le phénomène complexe de la ciguatera.
    Malheureusement, de nombreux points sont encore mal connus et des réponses précises ne peuvent pas être apportées à certaines interrogations primordiales : quels sont les poissons dangereux ou mieux quels sont les poissons comestibles sans aucun risque ? La médecine occidentale ne proposant que des traitements symptomatiques peu satisfaisants population se tourne vers la médecine qui offre de nombreux remèdes.
    La deuxième partie présente les différentes plantes utilisées dans la préparation de remèdes traditionnels dans le Pacifique Sud. Les recettes écrites ont été obtenuété, obtenues lors d'études ethnopharmacologies entreprises par les chercheurs de l'ORSTOM. Elles sont à prendre avec une extrême prudence : certaines peuvent avoir des effets néfastes comme nous avons pu le montrer dans notre récente tentative d'évaluation de leur potentiel thérapeutique.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Dans les années soixante-dix, les organismes internationaux prennent le relais des Etats du tiers-monde pour soutenir et contrôler les politiques agricoles qui ont précédemment échoué.
    En Côte-d'Ivoire, la Banque mondiale finance un ambitieux projet de la Compagnie ivoirienne pour le Développement des Textiles (CIDT) : introduire la culture attelée, intensifier les cultures vivrières et rendre les champs permanents dans le Nord-Ouest ivoirien.
    Ce livre retrace les débuts (1974 à 1978) de la passionnante aventure de paysans qui, dans une région faiblement peuplée, ont élaboré des systèmes agraires en harmonie avec l'environnement.
    Opérant un tri dans la panoplie technologique proposée par la CIDT, ils restent à l'affût de ce qui améliorera leur niveau de vie ou l'organisation de leur travail. Mais les nouvelles techniques contribuent à accentuer les différenciations socio-économiques ; la stabilisation des cultures demeure encore une chimère, pour la CIDT comme pour les paysans, et, dans ces conditions, le bulldozer ravage les sols ; la concurrence vivriers-coton n'est pas un vain mot quand c'est une société cotonnière qui se charge de promouvoir le riz et le maïs ; l'installation récente des Peul et de leurs zébus chassés du Sahel par la sécheresse suscite des projets de développement contraignants, pour les éleveurs comme pour les paysans ; les villes attirent les jeunes aussi.
    Tout bouge, la voie du développement n'est décidément pas aussi clairement tracée que le croyait la CIDT, mais la culture attelée est adoptée et la puissante volonté de progrès des paysans ne laisse pas indifférent.
    Quinze ans ont passé. De nouvelles études de l'ORSTOM cherchent à saisir l'évolution actuelle : l'ajustement structurel sévit ici comme ailleurs dans le tiers-monde, les charrues sont toujours là, mais il n'y a plus l'aide de l'Etat comme dans les années soixante, plus d'aide internationale comme dans les années soixante-dix, les paysans se trouvent seuls à inventer leur avenir.

    Sur commande
  • "Cet ouvrage fournit aux scientifiques, bien plus que ne le suggère son titre d'atlas, un panorama très utile pour construire des projets de recherche sur les stocks de thons les plus importants d'un point de vue commercial.
    Il montre bien, sous une forme graphique et de manière unique et innovante, la distribution géographique des thons, telle que la révèle les captures commerciales.
    Mais cet ouvrage va au delà d'une simple cartographie des prises, et il montre comment les grandes pêcheries thonières ont évolué dans l'espace et dans le temps.
    Elément important, il fournit aussi une vue globale des relations potentielles entre les distributions des thons et celles de certains facteurs déterminants de l'environnement, tels que la température, l'oxygène dissous et la topographie de la thermocline." Dr. James Joseph "This book, which is much more than an atlas, provides a very useful locus for scientists to formulate research projects for the commercially important stocks of tunas.
    The book graphically depicts the distribution of tunas as reflected by commercial catches and displays them in rather unique and innovative manners.
    It goes beyond merely showing the distribution of catches, but encapsulates the complexities of the distributions, how they change seasonally and how the major fisheries have developed in time and space.
    Importantly it provides a very general global view of how certain important ocean parameters such as temperature, dissolved oxygen and thermocline topography may be related to these distributions." Dr. James Joseph

    Sur commande
  • Au village, tandis que les anciens s'inquiètent de l'avenir de la communauté, les jeunes s'ennuient.
    D'ailleurs, ils postulent de moins en moins pour succéder à leurs parents sur les exploitations agricoles. Quant à ces derniers, ils espèrent sortir leurs enfants de la condition paysanne : " le meilleur héritage qu'on puisse leur laisser, c'est l'instruction ".
    Ces changements sont le signe d'une remise en cause des anciennes valeurs paysannes (attachement au terroir, affirmation dans le travail) pour de nouvelles aspirations (mieux-être, ouverture à la ville).
    Aux yeux des paysans andins, l'école est un moyen privilégié pour changer de statut social, participer au progrès et s'intégrer à la société péruvienne. La mobilité sociale n'est plus un vain mot ; elle constitue le principal objectif des stratégies familiales.
    L'accès à l'instruction modifie l'organisation socio-économique des familles et celle de l'institution communale. D'une gestion collective des ressources, la communauté s'oriente vers la simple fourniture de services.
    Le resserrement des relations avec la ville accentue l'opposition entre les intérêts familiaux et ceux de la communauté. Mais les conflits ne sont-ils pas le moteur du changement social ?.

    Sur commande
  • Au début du XXIe siècle, le paludisme demeure la première cause de mortalité et de morbidité au Cameroun, comme dans l'ensemble des pays de l'Afrique subsaharienne.
    Mais pour tout programme de lutte de grande envergure, une analyse de situation de l'endémie se révèle indispensable, comme le souligne l'OMS dans sa nouvelle initiative " Faire reculer le paludisme " ou " Roll back malaria ". C'est pour répondre à cette préoccupation qu'a été menée la présente expertise collégiale. Celle-ci fournit une revue complète de la littérature consacrée à l'impact des projets de développement et des grands aménagements urbains sur l'endémie palustre et sur les autres maladies vectorielles liées à l'eau.
    Au Cameroun, on constate une dilution des cas de paludisme et de bilharziose en milieu urbain, une stabilisation du paludisme dans l'environnement des périmètres rizicoles, de même qu'une progression des indices onchocerquiens dans les localités proches des chutes d'eau et des rapides ainsi que leur recul en aval, suite au changement du régime des eaux. Mais au-delà de l'exemple camerounais, il ressort de cette expertise que dans tout pays où sévissent les maladies endémiques liées à l'eau, la question de l'impact sanitaire des aménagements hydrauliques et hydro-agricoles doit être posée dès le stade de la conception d'un projet, mais également lors de sa mise en oeuvre et pendant toute sa phase d'exploitation.
    Ingénieurs, économistes, agents des services spécialisés de santé et d'éducation, sociologues, tous les acteurs du développement doivent oeuvrer ensemble et rester en dialogue permanent avec les communautés concernées. Telle est la condition pour que les populations bénéficient pleinement et sans contrepartie des retombées économiques et sociales attendues de tels projets.

  • En progression rapide dans toutes les régions chaudes, la dengue ou " fièvre dengue " est la maladie à vecteur la plus répandue dans le monde.
    L'expansion de ses forces hémorragiques, qui peuvent être mortelles, est devenue particulièrement qu'en l'absence de vaccins ou de nouveaux traitements, l'unique moyen insiste à lutter contre le moustique vecteur. Il ressort des contributions réunies dans cette expertise collégiale qu'à côté des techniques de démoustication présentées en détail dans le volume est indispensable pour surveiller et prendre en charge cette pathologie.
    Il apparaît également nécessaire, ce qui n'est pas le plus facile, de convaincre les populations d'éliminer elles-mêmes les réserves d'eau (mares, flaques, récipients...) où le moustique se reproduit, une autre mesure essentielle proposée dans cette expertise.

  • Ce logiciel comporte deux parties : un outil d'identification richement illustré et une base de données très complète.

    Il s'adresse aux entomologistes médicaux, aux parasitologistes, aux enseignants et aux étudiants, aux agents de la santé publique et de l'élevage qui sont en charge de la surveillance et de la lutte contre les moustiques.

empty