Theleme

  • L'écume des jours

    Boris Vian

    • Theleme
    • 18 Janvier 2008

    L'Écume des jours de Boris Vian est paru en 1947. À travers l'élaboration d'un univers absurde et surréaliste, le roman construit une forme de fatalité tragique où toutes choses se confondent dans une trajectoire morbide qui ne laisse aucune place à l'amour et la beauté. La maladie et l'obsession avalent tout, "pourquoi ça ne suffit pas de toujours rester ensemble, il faut encore qu'on ait peur", se demande Colin.

  • La métamorphose

    Franz Kafka

    • Theleme
    • 24 Mai 2006

    En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte.

  • Le joueur d'échecs

    Stefan Zweig

    • Theleme
    • 24 Mai 2006

    Dans l'atmosphère feutrée d'une croisière entre gens de la bonne société, Czentowicz, célèbre champion d'échecs, défie les autres passagers pour les battre à plates coutures. Soudain un inconnu semble capable de l'affronter. Celui-ci a appris les échecs dans un manuel pendant un long séjour dans les geôles nazies. Il va relever le défi et jouer pour la première fois de sa vie avec un véritable échiquier. Dans cette ambiance de croisière il va retrouver sa passion carcérale.
    Publié en 1943, un an après le suicide de son auteur, Le Joueur d'échecs fait figure de testament dans l'oeuvre de Zweig.

  • Les Fleurs du mal

    Charles Baudelaire

    • Theleme
    • 10 Avril 2003

    Recueil de poèmes de Charles Baudelaire, publié en 1857. La modernité et le renversement des valeurs établis a valu à ce livre d'être condamné pour outrage aux bonnes moeurs.

  • Nadja

    André Breton

    • Theleme
    • 21 Mai 2006

    Nadja, c'est le récit d'une vraie rencontre, celle avec une jeune femme dont Breton croise la route en octobre 1926 à Paris et qu'il voit jusqu'en février 1927, jusqu'à ce quelle soit internée en hôpital psychiatrique. Femme mystérieuse, "âme errante", elle a choisi elle-même son prénom : "Nadja, parce qu'en russe, c'est le commencement." Tout au long des pages, Breton explore sa propre vérité intérieure, au fil de ses déambulations dans Paris aux côtés de Nadja, imprévisible dans sa passion et son appréhension sensible du monde.

  • Effroyables jardins

    Michel Quint

    • Theleme
    • 25 Avril 2008

    "Certains témoins mentionnent qu'aux derniers jours du procès de Maurice Papon, la police a empêché un clown, un auguste, au demeurant fort mal maquillé et au costume de scène bien dépenaillé, de s'introduire dans la salle d'audience du palais de justice de Bordeaux. Il semble que ce même jour, il ait attendu la sortie de l'accusé et l'ait simplement considéré, à distance, sans chercher à lui adresser la parole. L'ancien secrétaire général de la préfecture de Gironde a peut-être remarqué ce clown mais rien n'est moins sér. Plus tard, l'homme est revenu régulièrement, sans son déguisement, assister à la fin des audiences et aux plaidoiries. A chaque fois il posait sur ses genoux une mallette dont il caressait le cuir tout éraflé.", Michel Quint, Effroyables jardins.

  • Les lettres à un jeune poète comptent parmi les plus beaux textes de Rainer Maria Rilke et constituent sans doute la meilleure introduction à son oeuvre poétique. Répondant à son jeune correspondant, F. X. Kappus, Rilke - alors âgé de 28 ans - traite au fil de ces lettres des questions essentielles que connaît tout poète, avec cette affirmation centrale : nous devons nous abandonner sans réserve à cette nécessaire solitude que nous découvrons en nous-mêmes, car c'est d'elle que jaillit toute clarté...

  • "Enfin, dans la lumière du feu, sa silhouette massive apparaissait en chaloupant sur les jambes trop courtes. Ses deux longs bras frôlaient le sol, sa tête était enfoncée dans ses épaules épaisses et velues, ses yeux étaient injectés de sang, et il retroussait ses lèvres dans un effort constant pour bien dégager les canines. Quand j'étais petit garçon, son expression me terrifiait. En fait, elle ressemblait plutôt au sourire figé de l'homme qui s'ennuie à mort dans un pique-nique." "Je ris, et tu riras, c'est le livre le plus drôle de toutes ces années, mais ce n'en est pas moins l'ouvrage le plus documenté sur l'homme à ses origines."

  • Le père Goriot

    Honore De Balzac

    • Theleme
    • 11 Septembre 2007

    Roman paru en 1834 dans la Revue de Paris, Le père Goriot appartient à la Comédie humaine, vaste fresque réaliste d'Honoré de Balzac. La maison Vauquer, qui abrite les personnages principaux du livre, est longuement décrite comme la société où se jouent les drames humains et sociaux de Parisiens sous la Restauration.

  • Le Très-Bas

    Christian Bobin

    • Theleme
    • 21 Mai 2006

    L'enfant partit avec l'ange et le chien suivit derrire. Cette phrase convient merveilleusement ˆ Saint-Franois d'Assise. On sait de lui peu de choses et c'est tant mieux. Ce qu'on sait de quelqu'un empche de le conna»tre. Ce qu'on en dit, en croyant savoir ce qu'on dit, rend difficile de le voir.

  • Mrs Dalloway

    Virginia Woolf

    • Theleme
    • 24 Mai 2006

    Récit d'une journée de printemps, marquée par les sonneries du clocher de Big Ben et les états d'âme de Mrs Dalloway, une promenade dans Londres comme une exploration de l'être, des sensations et des réminiscences qui résonnent sur l'horloge de la vie.

  • Le Droit à la paresse

    Paul Lafargue

    • Theleme
    • 24 Novembre 2012

    Dénonçant un illusoire droit au travail qui n'est pour lui que droit à la misère, Lafargue soutient qu'une activité proprement humaine ne peut avoir lieu que dans l'oisiveté, hors du circuit infernal de la production et de la consommation, réalisant ainsi le projet de l'homme intégral de Marx.
    Un classique toujours autant lu, plus que jamais d'actualité.

  • « Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles : car enfin si vous n'aviez pas été chassé d'un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l'amour de mademoiselle Cunégonde, si vous n'aviez pas été mis à l'Inquisition, si vous n'aviez pas donné un bon coup d'épée au baron, si vous n'aviez pas perdu vos moutons du bon pays d'Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches. - Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin. »

  • Le spleen de Paris

    Charles Baudelaire

    • Theleme
    • 10 Juillet 2012

    Lorsque Charles Baudelaire écrit Le Spleen de Paris, il veut s'éloigner de la matière, du Spleen et du Temps, mais les lieux qu'il habite de son génie poétique le ramènent inéluctablement aux thèmes du voyage, de l'élévation spirituelle, et d'une certaine idée de l'au-delà qui le poursuivent depuis Les Fleurs du Mal. Si l'angoisse est le sentiment dominant de ce recueil, il persiste toujours, en écho, une croyance fondamentale en l'unité souterraine du monde des sensations.

  • L'échange des princesses

    Chantal Thomas

    • Theleme
    • 7 Novembre 2013

    En 1721, Philippe d'Orléans, alors Régent de France depuis la mort de Louis XIV, n'a de cesse de pacifier ses relations avec l'Espagne et propose à son roi Philippe V, un mariage entre Louis XV, âgé de 11 ans, et la très jeune infante Anna Maria Victoria tout juste âgée de 4 ans.

  • Voici l'oeuvre majeure d'Etienne de la Boétie. Contr'un ou Discours sur la servitude volontaire (1576) ne défend pas de système politique particulier et déplace la conception classique de la domination avant même que la question occupe la scène du politique moderne. Il faudra des siècles et le relais de Sigmund Freud pour que le soupçon se répande que la servitude à la tyrannie n'est pas seulement contrainte, mais également consentie par ceux-là mêmes qui en sont l'objet.

  • Amok

    Stefan Zweig

    • Theleme
    • 24 Mai 2006

    L'histoire de la folie d'Amok, cette folie des Indes lorsque le soleil brûle et que l'air est suffocant. Un médecin caché sur un bateau raconte une histoire au narrateur : comment une femme est venue le voir, pleine d'orgueil, pour lui demander de pratiquer un avortement. Voulant mettre à l'épreuve le mépris qu'elle lui montre, et se sachant le seul médecin suffisamment doué pour mener à bien une telle opération interdite par la loi, il dit ne vouloir accepter que si elle se donne à lui...

  • Premier amour

    Samuel Beckett

    • Theleme
    • 2 Juillet 2001

    Cette nouvelle de Beckett, auteur billingue, est publié en 1946, époque où l'auteur revendique des références allant de Joyce à Dante ou encore Proust. Une écriture simple et précise est un portrait de l'homme moderne.

empty