Policier & Thriller

  • L'ex-agent du FBI Terry McCaleb est à peine remis d'une greffe du coeur quand une inconnue, Graciela Rivers, vient le voir sur le bateau où il se repose et le somme d'enquêter sur la mort d'une certaine Gloria Torres, abattue à bout portant et de sang froid par un tueur masqué, dans une épicerie de la banlieue de Los Angeles. Agacé par l'aplomb de la jeune femme, McCaleb refuse. Mais Graciela insiste et se trouble. Elle lui révèle soudain que Gloria Torres n'est autre que sa propre soeur, et que c'est son coeur qui bat sous l'énorme cicatrice qu'il a encore en travers de la poitrine : cette enquête, Terry McCaleb la lui doit.

  • Train

    Pete Dexter

    Il s'appelle Lionel Walk, mais on le surnomme Train. Il a 18 ans, il est noir et travaille comme caddie dans un club huppé de Los Angeles. Il est doué pour le golf et s'exerce en cachette jusqu'au jour où Packard, un inspecteur au passé trouble, le remarque. Mais dans les années 50, les Noirs ne sont bons qu'à porter les sacs des Blancs... Un roman sombre et troublant, tendu à l'extrême.

  • Février 1991.
    Un canot pneumatique s'échoue sur une plage de Scanie. Il contient les corps de deux hommes exécutés d'une balle dans le coeur. L'origine du canot est vite établie : de fabrication yougoslave à l'usage des Soviétiques et de leurs pays satellites. Les corps sont identifiés des criminels lettons d'origine russe liés à la mafia. Un policier de Riga est appelé en renfort à Ystad.
    Dès son retour en Lettonie, l'étrange major Liepa pour lequel l'inspecteur Wallander s'est pris d'amitié est assassiné.
    Wallander part alors pour Riga. Là, privé de tous repères, il se trouve plongé dans un pays en plein bouleversement, où la démocratie n'est encore qu'un rêve, un monde glacé fait de surveillance policière, de menaces non voilées, de mensonges. Où se cache la vérité ? A force d'obstination l'inspecteur suédois, réduit à ses seules intuitions mais désireux que justice soit rendue, parviendra à faire la lumière.

  • Les visages

    Jesse Kellerman

    La plus grande oeuvre d'art jamais créée dort dans les cartons d'un appartement miteux. Ethan Muller, un galeriste new-yorkais, décide aussitôt d'exposer ces étranges tableaux, qui mêlent à un décor torturé d'innocents portraits d'enfants. Le succès est immédiat, le monde crie au génie. Mais un policier à la retraite croit reconnaître certains visages : ceux d'enfants victimes de meurtres irrésolus.

  • Les morsures du passé

    Lisa Gardner

    • Theleme
    • 10 Avril 2003

    Dans la pièce, cinq corps. Ceux des membres d'une même famille. Une balle dans la tête, le père respire encore faiblement. De toute évidence, cet homme couvert de dettes a décidé d'assassiner les siens avant de se donner la mort. Appelée sur les lieux, l'enquêtrice D. D. Warren comprend immédiatement que l'affaire est plus compliquée qu'il n'y paraît : sur la table du dîner, six couverts avaient été dressés.
    Grand Prix des lectrices de Elle Policier 2011, Lisa Gardner excelle à construire des intrigues complexes, qui piègent le lecteur..

  • Anabel, jeune femme un peu terne, ancienne toxico, trois ans de taule à Fleury-Mérogis. Pas de relation connue. Dans le square où elle mange son sandwich tous les midis, elle rencontre Monsieur Jacob, propriétaire d'un magasin de pompes funèbres. Honnête, apaisant, bien sous tous rapports. Un certain âge. Discret. Le genre auquel on ne résiste pas. A Darnoncourt, une prison qui accueille les détenus en fin de peine, un certain Ruderi, septuagénaire, sans famille ni amis, s'apprête à retrouver la liberté après quarante ans de détention. En pleine forme et sans la moindre appréhension. Bizarre quand même. Et puis il y a Oleg. Oleg est tueur à gages. L'un des meilleurs. Froid et très méthodique. Au moment où commence ce récit, il ne connaît aucun des protagonistes de cette histoire. Pourtant, une femme très riche, toute cassée dans son fauteuil roulant, qui n'a plus rien à perdre, lui demande de trouver qui est réellement Ruderi. Et c'est ce réellement, n'en doutons pas, n'en doutons surtout pas, qui va donner du fil à retordre à Oleg. Un secret, très lourd, insensé, un secret disons d'ordre immémorial, lie tous ces gens. Et c'est peut-être ce secret qui est le grand personnage de cette histoire. Sans oublier, bien sûr, la Mort, plus organisée et plus excitée que jamais. La Mort qui va se montrer ici d'une vitalité à toute épreuve. Si l'on peut dire...

  • - P'tit Mpayipheli, ancien agent des services secrets sud-africains, s'est refait une vie honorable et tranquille. La fille d'un vieux camarade de lutte vient troubler son calme : elle lui demande de l'aide, son père a été enlevé, et la rançon demandée est un peu particulière... Mpayipheli renoue peu à peu avec un passé trouble où le meurtre et la corruption font la loi...

    - Deon Meyer est né en 1958 à Paarl, en Afrique du Sud. Il est l'auteur de nombreux romans qui ont tous rencontré le succès. Ils sont disponibles en Points. Il a reçu le Grand Prix de littérature policière en 2003 pour Jusqu'au dernier.

  • L'invisible

    Robert Pobi

    Après Les Visages de Jesse Kellerman, après Avant d'aller dormir de S.-J. Watson, L'Invisible, de Robert Pobi, la nouvelle révélation Sonatine.

    Montauk, Nouvelle-Angleterre. Jack Cole revient pour la première fois depuis près de trente ans dans la maison où il a grandi. Son père, Jacob Coleridge, un peintre reconnu et célébré dans tout le pays à l'égal de Jackson Pollock, y vit reclus depuis des années, souffrant de la maladie d'Alzheimer. Son état a récemment empiré et une crise de démence l'a conduit à l'hôpital. Si ses jours ne sont pas en danger, ses moments de lucidité sont rares. Jack, qui a le corps entièrement tatoué d'un chant de L'Enfer de Dante, souvenir d'une jeunesse perturbée, est lui aussi un artiste en son genre. Travaillant en indépendant pour le FBI, il possède un don unique pour lire les scènes de crime et entrer dans l'esprit des psychopathes. Alors qu'un terrible ouragan s'approche des côtes, Dan Hauser, le shérif de la ville, profite de la présence de Jack pour lui demander de l'aider à résoudre un double assassinat, celui d'une femme et d'un enfant dont on ignore les identités. Devant la méthode employée par le tueur, Jack ne peut s'empêcher de faire le lien avec un autre crime, jamais résolu, le meurtre de sa mère lorsqu'il avait 12 ans. Alors que le village est bientôt coupé du monde par la tempête, les meurtres se succèdent et Jack est bientôt convaincu que son père connaît l'identité de l'assassin. La clé réside-t-elle dans les 5 000 mystérieux tableaux qu'il a peints inlassablement ces dernières années et qui semblent constituer une sorte d'étrange puzzle ? C'est dans l'esprit de son père que Jack va cette fois devoir entrer, comme il entre d'habitude dans celui des criminels, pour trouver une vérité complètement inattendue.

    Dans ce premier roman impressionnant, Robert Pobi s'intéresse à un trait commun que partagent artistes, médecins et policiers, celui d'interroger obsessionnellement les apparences afin d'atteindre, peut-être, la vérité qui se cache derrière. Avec une efficacité et une maîtrise dignes des plus grands auteurs de thrillers, il tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page, au fil d'une intrigue machiavélique, jusqu'au coup de théâtre final, qui place le livre au niveau des plus grandes réussites du genre.

    Inlassable voyageur, Robert Pobi a longtemps travaillé dans le monde des antiquités. Il vit au Canada. L'Invisible est son premier roman.

  • Contrainte de passer à l'action pour protéger le secret qui la déchire, cassie black, en liberté conditionnelle, décide de cambrioler la suite d'un grand flambeur du casino cleopatra, à las vegas.
    Caméras de surveillance, gardes armés, coffres-forts blindés, la sécurité est sans faille - et dirigée par un certain karch, individu sadique et retors. s'attaquer à lui, c'est courir à la mort, mais c'est le risque que doit prendre cassie si elle veut réussir.
    Et ce n'est rien en comparaison de ce qui l'attend lorsqu'on comprend que l'enjeu est mille fois plus grand que ce que l'on croyait au début de l'affaire.
    Car, bien sûr, dans l'énorme partie qui se joue, toutes les cartes sont biaisées.
    Michael connelly nous donne ici un thriller noir de première grandeur.

  • Viré du L.A. Times, le journaliste Jack McEvoy hésite entre le dégoût et la rage. Mais c'est la fierté qui finalement l'emporte : dans les quinze jours qu'il lui reste, il compte mener une enquête qui lui vaudra ? excusez du peu - le prix Pulitzer. Et les pontes de la direction n'auront plus que leurs yeux pour pleurer.

    Son temps est compté, et a priori l'histoire d'Alonzo Winslow, un dealer meurtrier de 16 ans, n'a rien de prometteur : le gamin a avoué. Mais dans des conditions pour le moins douteuses...

    Embarqué dans une aventure qui le dépasse, convaincu que la police a triché, Jack lance un S.O.S. à Rachel Walling, l'agent du FBI qu'il aime depuis toujours. Sans se douter que dans le même mouvement, il enclenche le piège machiavélique tendu par un tueur d'une intelligence et d'une cruauté ahurissantes.

  • Paperboy

    Pete Dexter

    Accusé d'avoir éventré le shérif Call, Hillary Van Wetter attend la mort dans une prison de Floride. Éperdument éprise du condamné, Charlotte clame son innocence auprès du Miami Times qui dépêche deux journalistes sur place. Glamour, torride, réaliste et violent, Paperboy pulvérise les clichés du journalisme d'investigation.

  • Pleine lune

    Antonio Munoz Molina

    Dans une petite ville du sud de l'andalousie battue par la pluie et le vent, une fillette est retrouvée morte sur le talus d'un parc.
    L'hiver et la peur tombent sur la ville tandis que se font entendre, comme une trame en continuelle expansion, les voix des personnages liés entre eux par des bribes de passé et l'horreur d'une cruauté gratuite - l'inspecteur, l'institutrice, le médecin légiste, l'assassin enfin, qui vit dans la haine et la soumission du plus faible. on ne sort pas indemne de ce livre dense, qui s'appuie sur une prose précise, une construction sans faille, et qui s'enfonce, entre passé et présent, dans l'obscure et lumineuse matière humaine.
    Pleine lune révèle la profonde cohérence du monde narratif d'antonio munoz molina, un des plus grands écrivains de notre temps.

  • En 1954, dans une petite ville de géorgie, éclate un drame racial d'une extrême violence.
    Parce qu'il ne parvient pas à se faire rembourser, paris trjout, un usurier, s'en prend à une famille noire qui lui doit de l'argent. poursuivi par la justice pour l'assassinat d'un adolescence, paris trout s'obstine à nier l'évidence : il n'a fait, selon lui, qu'user de son droit à la légitime défense.
    Chronique d'une communauté déchirée entre son passé raciste et ses aspirations à la modernité, ce livre est aussi le portrait d'un homme ambigu, jà l'esprit retors, dont chaque geste est une menace.

  • En 1976, à la veille du bicentenaire de l'indépendance américaine, wilton cooper, un tueur à gages, regarde l'exécuteur noir, l'un de ses films de "blaxploitation" favoris.
    Plusieurs coups de feu retentissent, parfaitement synchronisés avec la dernière scène celle où un privé noir règle ses comptes avec une bande adverse. leur auteur, un jeune blanc, pourrait bien être un partenaire idéal pour cooper. marcus clay, un vétéran du vietnam, et dimitri karras, un petit dealer, sont inséparables. lors d'un rendez-vous " d'affaires ", ils se retrouvent face à wilton cooper et son nouvel acolyte...
    C'est ainsi que commence king suckerman, dans le fracas des armes à feu et l'odeur de la poudre, sur fond de soul music et de sirènes hurlantes. un condensé de la culture populaire noire américaine.

  • Un jour du printemps 1980, une jeune thaï est trouvée morte dans un atelier de confection du sentier.
    Banale histoire de prostitution ? pas tout à fait. le décor va se préciser : un club vidéo pour le moins spécial, des députés, des diplomates, des hauts fonctionnaires, des banquiers, certains mêlés, entre autres choses, à un vaste trafic d'héroïne en provenance d'iran via la turquie. dans un sentier secoué par les manifestations et les grèves de milliers de clandestins qui réclament leur régularisation, le commissaire daquin peut compter sur son bel indic, avec qui il a plus que des relations d'affaires.
    Et le nettoyage commence.

  • Août 1926. Chatham, Nouvelle-Angleterre, à quelques encablures du cap Cod : son église, son port de pêche et son école de garçons, fondée par Arthur Griswald, qui la dirige avec droiture et vertu. L'arrivée de la belle Mlle Channing, venue d'Afrique pour enseigner les arts plastiques à Chatham School, paraît anodine en soi, mais un an plus tard, dans cette petite ville paisible, il y aura eu plusieurs morts.Henry, le fils adolescent de M. Griswald, est vite fasciné par celle qui va lui enseigner le dessin et lui faire découvrir qu'il faut " vivre ses passions jusqu'au bout ". Du coup, l'idéal de vie digne et conventionnelle que prône son père lui semble être un carcan. Henry assiste, complice muet et narrateur peu fiable, à la naissance d'un amour tragique entre Mlle Channing et M. Reed, le professeur de lettres qui vit au bord du Noir-Étang avec sa femme et sa fille. Il voit en eux " deux figures romantiques, des versions modernes de Catherine et de Heathcliff ". Mais l'adultère est mal vu à l'époque, et après le drame qui entraine la chute de Chatham School, le lecteur ne peut que se demander, tout comme le procureur : " Que s'est-il réellement passé au Noir-Étang ce jour-là ? "

empty