Langue française

  • Paz

    Caryl Férey

    Paix, c'est le thème de ce réquisitoire pour la vie : six textes originaux co-écrits par Bertrand Cantat et Caryl Férey qui ont voyagé ensemble en Colombie, six tableaux aux influences post-rock mis en musique par des artistes d'exception.
    Mêlant leur plume pour imaginer une forme d'excroissance au roman, ces deux artistes aux univers commun nous livrent des textes sombres et oniriques, prose et chansons se superposent, sur une musique composée sous le sceau de l'incandescence.

  • Le cercle des rêveurs éveillés Nouv.

    Varya a fui la Russie soviétique depuis 3 ans déjà et arrive à bout de forces à Paris, en 1926. Un heureux hasard lui fait rencontrer Santaroga, un psychanalyste disciple de Jung dont l'un des patients se serait égorgé lui-même, concrétisant ainsi un de ses cauchemars récurrents. Le médecin se reproche de n'avoir pas perçu l'ampleur du désarroi de Gabriel de la Biole, et soupçonne les membres du Cercle de rêveurs éveillés auquel celui-ci appartenait de n'être pas étrangers à ce drame. Sa notoriété l'empêchant d'enquêter à son aise, il fait de Varya son espionne dans ce Cercle.

    Surréalistes, aventurières et artistes, Russes blancs et industriels fascisants, Américain à Paris et policier sous couverture, Olivier Barde-Cabuçon donne vie à une galerie de personnages étonnants et très incarnés, typiques des années folles sans pour autant s'y limiter. Les descriptions nombreuses de cafés célèbres, d'ambiances de rues ou de lieux, de tenues vestimentaires des protagonistes viennent étoffer le suspense autour d'une intrigue policière qui fait la part belle aux problèmes géopolitiques de l'époque et à la montée du fascisme.

  • Lundi 28 juillet 1986, deux camions citernes transportant chacun douze mille litres d'ammoniac vers une usine de cigarettes sont retrouvés brûlés aux environs de Harfleur. C'est le énième d'une série de braquages identiques à une différence près, cette fois, il y a 7 morts.
    L'inspecteur Nora est chargé de l'enquête. Des cabinets de consulting parisiens aux bureaux de tabac du coin de la rue, des travées de l'Assemblée nationale aux usines du Montenegro, Nora tente obstinément, 20 ans durant, de comprendre, identifier, traquer et arrêter ceux dont le métier est de corrompre, manipuler, détourner, contourner tout ce et ceux qui font obstacle au fonctionnement de la machine à cash des cigarettiers.
    Une dizaine de personnages donnent vie à cette intrigue ample et ultra documentée, qui décortique les arcanes du lobbying industriel et explore les méthodes de manipulation du marketing et de la communication. David Bartels, enarque brillant et sans scrupule, à la tête d'une agence de comm, vend ses talents à European G. Tobacco. Valentina et Helene, dirigent une entreprise très "féminine" d'événementiel et agissent en douceur ; Anton Muller, l'homme de main, utilise des méthodes plus coercitives. Face à eux, Nora, l'OPJ entêté qui veut abattre Goliath et Patrick Brun, un petit lieutenant qui s'est juré de ramener à ses parents une jeune femme disparue au moment du braquage d'Harfleur.

  • Automne 1959. L'élimination d'un avocat algérien lié au FLN vire au carnage. Toute une famille est décimée. Aimé de la Salle de Rochemaure charge Antoine Carrega, ancien résistant de son réseau mais aussi voyou corse qui a ses entrées dans le Milieu, d'enquêter sur les meurtres de sa fille, ses petits-enfants et son gendre. Sirius Volkstrom, ancien collabo devenu exécuteur des basses oeuvres du pouvoir, est lui aussi à la poursuite du tueur qu'il était censé  neutraliser pour le compte de Jean-Paul Deogratias, fonctionnaire et bras droit du préfet Maurice Papon. Sur le lieu du crime, Sirius a récupéré des documents estampillés secret-défense dont il peine à comprendre le sens et les enjeux, mais qu'il compte bien utiliser à son profit. Luc Blanchard, jeune flic naïf affublé d'un vieil acolyte alcoolique, est chargé de mener une enquête manipulée dès le début par la préfecture. Leur traque va amener ces trois hommes aux caractères et aux convictions radicalement différentes à se croiser, à s'opposer un temps puis, contre toute attente, à s'allier contre une manipulation politique d'envergure.

    Une enquête très efficacement construite et menée par un trio de personnages solidement campés auxquels on s'attache immédiatement : un jeune flic candide, un bandit corse au grand coeur, et une barbouze homosexuelle. Une foule de personnages réels, tous éminemment romanesques, les entourent. Une documentation solide, servie par un style sobre et précis, retrace cet épisode fort de la fin de l'Empire colonial français et permet à l'auteur d'interroger subtilement notre époque sur l'héritage colonial et les problèmes qui en résultent. Sur fond de guerre d'Algérie et d'essais nucléaires dans le désert, chacun selon son point de vue dresse le tableau d'une époque mouvementée : faux attentat de l'Observatoire, attentat contre le train Strasbourg-Paris, création de la Force de Police Auxiliaire (constituée de harkis et chargée de la répression contre les Musulmans), du SAC (service d'action civique, sorte de police parallèle au service de De Gaulle), massacre du 17 octobre...

  • Frakas Nouv.

    Frakas

    Thomas Cantaloube

    Paris, 1962. Luc Blanchard enquête sur un groupuscule soupçonné d'être un faux nez des services secrets, impliqué dans l'assassinat à Genève, deux ans plus tôt, d'un leader de l'Union des populations du Cameroun. Une piste conduit le jeune journaliste à Yaoundé, mais il met son nez où il ne devrait pas et devient la cible du gouvernement local et de ses conseillers de l'ombre français.
    Avec l'aide de son ami Antoine et d'un ancien barbouze, il va tenter de s'extraire de ce bourbier pour faire éclater la vérité.
    Frakas nous plonge dans un événement méconnu du début de la Ve République : la guerre du Cameroun, qui a fait des dizaines de milliers de morts dans la quasi-indifférence générale et donné naissance à ce qu'on appellera plus tard la « Françafrique ».

  • Figures de proue de la Série Noire et du polar français, graphomanes talentueux, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard ont entamé en 2005 un dialogue littéraire qui a donné naissance à plusieurs textes à quatre mains. Avec La mère noire, ils reforment leur duo pour la Série Noire et signent un roman riche des échanges et jeux de langage qui les caractérisent.

  • Mapuche

    Caryl Férey

    Jana est Mapuche, fille d´un peuple indigène longtemps tiré à vue dans la pampa argentine. Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd´hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne.
    Rubén Calderon aussi est un rescapé - un des rares « subversifs » à être sorti vivant des geôles clandestines de l´École de Mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune soeur, durant la dictature militaire.
    Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie. Détective pour le compte des Mères de la Place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants de disparus adoptés lors de la dictature, et leurs tortionnaires...
    Rien, a priori, ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Puis un cadavre est retrouvé dans le port de La Boca, celui d´un travesti, « Luz », qui tapinait sur les docks avec « Paula », la seule amie de la sculptrice. De son côté, Rubén enquête au sujet de la disparition d´une photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d´un des hommes d´affaires les plus influents du pays. Malgré la politique des Droits de l´Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des bourreaux rôdent toujours en Argentine. Eux et l´ombre des carabiniers qui ont expulsé la communauté de Jana de leurs terres ancestrales...
    Quatre ans après le très remarqué Zulu, Caryl Férey revient en force avec un thriller plein de bruit et de fureur. Ceux qui ont aimé ses précédents livres retrouveront la marque de l´auteur : deux héros cabossés par la vie, lestés par une histoire personnelle traumatique mais qui décident malgré tout de se tenir vivants, de s´indigner et résister.
    L´originalité de Mapuche ? L´importance qu´y occupe l´amour. Certes nous sommes face à roman noir critique et pétaradant, qui ausculte sans fard les failles de l´Argentine, mais Mapuche est avant tout une histoire d´amour. Par delà les énigmes résolues et les cadavres sortis du placard peu ragoutant de l´Histoire, nous assistons à la rencontre de deux êtres perdus que finalement seul l´amour sauvera...

  • Zulu

    Caryl Férey

    Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l'Inkatha, en guerre contre l'ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu'elles lui ont fait... Aujourd'hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l'Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d'Afrique, bat tous les records.
    Les choses s'enveniment lorsqu'on retrouve la fille d'un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l'agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds... Si l'apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l'ombre de la réconciliation nationale...


    -Grand Prix de Littérature Policière 2009
    -Prix Nouvel Obs-BibliObs du Roman Noir 2009
    -Grand Prix du Roman Noir Français 2009
    -Prix des Lecteurs Quais du Polar 2009
    -Prix Mystère de la Critique 2009
    -Prix Jean Amila-Meckert 2009

  • Condor

    Caryl Férey

    Condor, c'est l'histoire d'une enquête menée à tombeau ouvert dans les vastes étendues chiliennes. Une investigation qui commence dans les bas-fonds de Santiago submergés par la pauvreté et la drogue pour s'achever dans le désert minéral de l'Atacama, avec comme arrière-plan l'exploitation illégale de sites protégés.
    Condor, c'est une plongée dans l'histoire du Chili. De la dictature répressive des années 1970 au retour d'une démocratie plombée par l'héritage politique et économique de Pinochet. Les démons chiliens ne semblent pas près de quitter la scène.
    Condor, c'est surtout une histoire d'amour entre Gabriela, jeune vidéaste mapuche habitée par la mystique de son peuple, et Esteban, avocat spécialisé dans les causes perdues, qui porte comme une croix d'être le fils d'une grande famille à la fortune controversée.

  • Pukhtu ; primo

    Doa

    Le terme Pukhtu renvoie aux valeurs fondamentales du peuple pachtoune, l'honneur de soi - ghairat - et celui de sa famille, de sa tribu - izzat. Dire d'un homme qu'il n'a pas de pukhtu est une injure mortelle.

    Année 2008, l'Afghanistan, instable, corrompu, miné par la guerre et le trafic de drogue, fait face à un nouveau front insurrectionnel, à l'est. Fox, un paramilitaire, travaille dans les zones tribales pakistanaises. Au cours d'une mission, il croise la route de Sher Ali Khan Zadran, chef de clan et père inquiet pour l'avenir de ses enfants dans une région menacée par le chaos. Cette rencontre va pousser chacun d'eux à interroger sa notion de l'honneur.

    Dans cette édition enrichie de Pukhtu Primo, plongez au coeur de l'histoire grâce aux liens de géolocalisation qui vous permettront d'accéder à une vue satellite du lieu où se déroule l'action !
    Une immersion totale vous attend grâce à la playlist de l'auteur que vous pourrez écouter lors de votre lecture. Des Black Angels à Yuksek, en passant par les rythmiques afghanes capiteuses de Khaled Arman & Siar Hashimi, ce sont 11 chansons qui vous mettent dans l'ambiance.
    (Connexion internet obligatoire)

  • Le filet d'un pêcheur sur le Nil a remonté une tête coupée. A en juger par les scarifications sur le front, c'est celle d'un Dinka de la région de Bor : un Soudanais du Sud. Encore un réfugié, pense la police cairote qui s'en désintéresse. Car ils sont plus de deux mille, entassés sur une place de Mohandessin, qui se plaignent de leurs conditions de vie. Ici, le roman rejoint l'Histoire : on est en 2005, à la veille des émeutes de décembre.
    Exilé soudanais mal intégré dans la société du Caire, le privé Makana se sent particulièrement concerné. Mais il doit privilégier la mission dont l'a chargé Hossam Hafiz, propriétaire du restaurant les jardins de Verdi : retrouver son fils étudiant, disparu depuis trois semaines. Le problème, c'est que d'autres jeunes manquent à l'appel...

  • Jip Sand est revenu de tout et surtout d'un sale cancer. Il est aussi revenu à Paradis, dans la ville et la maison de son enfance, pour se requinquer et retrouver sa fille, Annie dite Na, qui semble avoir disparu depuis plusieurs mois.
    Paradis, sa clinique privée, ses eaux thermales et ses Jardins d'Éden. Mais aussi Charapak, l'envers du décor, la casse des Manouches, et le corps à moitié dévoré de Manuella, l'amie de Na, retrouvé dans les bois quelques années plus tôt.
    Ce que Jip n'a pas cherché à élucider à l'époque, il veut le comprendre aujourd'hui. Pour Na. Pour savoir ce qui lui est arrivé.
    Mais il y a des vérités plus mortelles que des maladies...

  • Pukhtu ; secundo

    Doa

    "Vous avez bonne mémoire.» Montana acquiesce, songeur. Ce nom le hante depuis six ans. Après avoir atteint leur objectif, empêcher l'attaque et récupérer le puissant neurotoxique d'origine française dont les islamistes entendaient faire usage, le clandestin et l'infiltré, Robert Ramdane, se sont volatilisés. Un imprévu contrariant. Il avait en effet été décidé de rhabiller les deux hommes en ennemis de la République et de les tuer, pour leur faire endosser plus aisément la responsabilité d'une série de décès suspects, ceux des véritables intégristes, auxquels les journaux et les services de police commençaient à s'intéresser. «Où se cache-t-il ?".

    Le terme Pukhtu renvoie aux valeurs fondamentales du peuple pachtoune, l'honneur de soi - ghairat - et celui de sa famille, de sa tribu - izzat.
    Dire d'un homme qu'il n'a pas de pukhtu est une injure mortelle.

    DOA (Dead On Arrival) poursuit avec Pukhtu Secundo la fresque monumentale débutée dans Pukhtu Primo, exploration viscérale et sans concessions qui nous entraîne au "coeur des ténèbres". À l'ère du Big Brother planétaire, il aime qu'on n'en sache pas trop sur lui.

  • Ses parents partis parcourir la Polynésie, Rose - qui s'est installée avec le lieutenant Personne - se retrouve seule pour s'occuper de ses frères et soeurs.

    Coup sur coup, elle est confrontée au cambriolage de Popul'Hair, le salon de coiffure où elle fait la lecture, à la découverte inopinée de sa grossesse et au meurtre de l'ex petit ami de sa soeur. Bientôt, c'est le meilleur ami de Camille que Rose découvre poignardé.

    Entre deux nausées, deux crises existentielles et en marge de l'enquête parallèle qu'elle mène, Rose doit encore s'occuper du suivi scolaire de sa soeur, des peines de coeur de son frère aîné, des plaintes du directeur de l'hôpital où travaille Pacôme qui organise des strip-pokers au service gériatrie, de lire Sacher-Masoch aux clientes de Vanessa la coiffeuse.

    Pendant ce temps, l'assassin continue de s'en prendre aux jeunes gens du lycée où Camille étudie. Un matin, alors qu'elle est censée passer chercher une amie pour préparer une marche de soutien à la dernière victime, Camille disparaît.

  • Dans l'Albanie d'Enver Hoxha, l'un des régimes communistes les plus durs du bloc de l'Est, Arben grandit entouré de sa bande de copains et de ses parents profs. Son avenir semble tout tracé. Mais avec la chute du régime et l'avènement du libéralisme s'ouvre une période de chaos politique et de déliquescence morale qui emportent tout sur leur passage et transforment le jeune idéaliste en malfrat endurci.
    Pour tenter d'échapper à la spirale de la violence et protéger les siens, Arben n'a qu'une solution : fuir avant qu'il ne soit trop tard.

  • Une femme est sauvagement assassinée dans sa villa de Cap-Martin. Ses voisins n'ont rien entendu. Pour Armel Koestler, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase clos et luxueux où son mari et elle s'étiolent. Il faut fuir à tout prix. Mais c'est oublier les mégalodons, ces requins géants revenus de façon inexplicable du fond des âges. Personne ne s'aventure plus sur l'eau. Seule la Méditerranée est protégée par deux herses et les ultra-riches sont concentrés là, entre Gibraltar et Port-Saïd.
    Sauf que voilà ! L'entreprise publique qui gérait ces grilles a été vendue à un fonds de pension canadien qui en a négligé l'entretien. La grille de Gibraltar vient de céder et personne ne le sait encore. Conte noir et délirant, Fin de siècle se rit de notre ultra-moderne solitude, de l'absurdité des systèmes économiques et se réjouit d'une nature hostile reprenant violemment ses droits. L'humour noir de Sébastien Gendron, "le Mozart du genre" selon Le Figaro, fait mouche !

  • Un soir de février, Eisinger reçoit un appel de son agente : la directrice des relations publiques du groupe Black lui propose d'écrire l'histoire de cette entreprise de télécommunications du Midwest. Vlad accepte à condition d'en faire plus qu'un ouvrage documentaire, plutôt une sorte de légende de Tar, le patron très charismatique du groupe. Quelques semaines après le début du projet, Tar stoppe tout et renvoie Vlad.
    Fauché, en panne d'inspiration, Vlad accepte alors une commande sous pseudo pour une nouvelle collection de true fiction. Ce sera How America was made, un polar dans lequel un écrivain engagé par un géant de l'industrie pétrolière se trouve confronté aux pratiques douteuses de Wall Street. Le héros, Tom Capote, en faisant ses recherches, découvre les magouilles du patron du groupe, un certain Laser.
    Vlad fait vivre à Tom toutes les aventures d'un héros de roman populaire : il échappe à la mort, séduit la femme du méchant, manque d'être jeté dans une cage avec des ours, fuit en jet aux Bahamas et se retrouve à écrire le récit de ses aventures pour tenter de faire éclater la vérité et sauver sa peau. Contre toute attente, How America Was Made est un succès phénoménal. Mais c'est sans compter sur la paranoïa de Tar, qui pense qu'il s'agit d'un roman à clef mettant à jour ses malversations à l'encontre de Black et destiné à le faire chanter.
    Tar décide donc de supprimer Vlad, qui se retrouve ainsi dans la peau de Tom. Les deux histoires - celle de son roman et la sienne - convergeant l'une vers l'autre...

  • Premières vacances pour Mc Cash et sa fille, Alice. L'ex-flic borgne à l'humour grinçant - personnage à la fois désenchanté et désinvolte mais consciencieusement autodestructeur - en profite pour faire l'apprentissage tardif de la paternité.
    Malgré sa bonne volonté, force est de constater qu'il a une approche très personnelle de cette responsabilité.
    Pour ne rien arranger, l'ancien limier apprend le décès de son vieux pote Marco, avocat déglingué et navigateur émérite, heurté par un cargo en pleine mer.
    Pour Mc Cash, l'erreur de navigation est inconcevable. Mais comment concilier activités familiales et enquête à risque sur la mort brutale de son ami?

  • Citoyens clandestins

    Doa

    « "À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles."
    Le colonel Montana leva le nez pour observer le ciel qui s'assombrissait. "Croyez-moi, lorsque nous avons évoqué les retombées éventuelles de l'utilisation de la petite saloperie qui se balade dans la nature... Il ne s'agit pas seulement de sauver quelques vies humaines, Charles, mais de préserver notre crédibilité, notre influence internationale ainsi que des pans entiers de nos complexes militaro-industriel et pétrochimique. Nous ne pouvons pas nous permettre que des informations sur l'existence et la circulation de ces armes s'ébruitent. Et encore moins que celles-ci soient utilisées dans le cadre d'une action terroriste. Surtout avec ce qui vient de se passer à New York et à moins d'un an des présidentielles... »

  • Ma ZAD

    Jean-Bernard Pouy

    Camille Destroit, quadra, célibataire, responsable des achats du rayon frais à l'hyper de Cassel, est interpellé lors de l'évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes. A sa sortie de GAV, le hangar où il stockait des objets de récup' destinés à ses potes zadistes (ZAD = Zone à défendre), n'est plus qu'un tas de ruines fumantes. Son employeur le licencie, sa copine le quitte et il se fait tabasser par des crânes rasés. Difficile d'avoir pire karma et de ne pas se radicaliser.Heureusement, la jeune Claire est là qui, avec quelques compagnons de lutte, égaye le quotidien de Camille et lui redonne petit à petit l'envie de se révolter et de tuer tous les affreux : en l'occurrence la famille Valter, les potentats locaux et ennemis désignés des zadistes, sur qui Camille va enquêter pour trouver de quoi les neutraliser.Long soliloque à peine interrompu par les personnages secondaires, ce roman est l'oeuvre d'un Pouy au meilleur de sa forme littéraire : clins d'oeil à ses maîtres, références picturales nombreuses, calembours, turlupinades et facéties...

  • Une : Orna. Deux : Emilia. Trois : Ella. La première, enseignante à Tel-Aviv, vit très mal son récent divorce. Elle fait une fixation quasi obsessionnelle sur son fils de neuf ans, un enfant délicat, mal intégré. Elle fréquente sans vrai désir Guil, un avocat rencontré sur un site Web qui ment avec aplomb sur sa situation conjugale. Elle connaît brutalement une fin tragique. La deuxième, réfugiée lettone parlant à peine l'hébreu, travaille comme auxiliaire de vie.
    Une pauvre fille solitaire, paumée, mystique. Le fils de son précédent employeur - qui vient de mourir - veut l'aider à trouver du travail. Il s'appelle Guil. Ca ne se termine pas bien non plus. Survient la troisième, Ella, une femme mariée qui essaie d'écrire sa thèse dans un café où elle se lie avec un homme qui n'est pas inconnu du lecteur...

  • CHASSELAS (n. m.) : cépage blanc surtout apprécié comme raisin de table. Le chasselas de Moissac, qui bénéficie de l'Appellation d'Origine Contrôlée, est le plus réputé. Il est produit dans le Bas Quercy, à hauteur de 7 000 tonnes par an pour un chiffre d'affaires à la revente estimé à 45 millions d'euros.

    COCAÏNE (n. f.) : alcaloïde dérivé de la coca. Parfois utilisée en médecine. Surtout prisée sous forme de poudre blanche aux effets excitants. Les principaux pays producteurs (Colombie, Venezuela et Bolivie) en fournissent 900 tonnes par an pour un chiffre d'affaires à la revente estimé à 250 milliards d'euros.

    MONDIALISATION (n. f.) : propagation de phénomènes au monde entier. Interdépendance croissante des hommes, de leurs systèmes politiques et économiques, et de leurs activités à l'échelle de la planète.

  • Qui est Henri Butron, petit malfrat et grand salaud, sympathisant d'extrême droite par défaut, en mal d'argent et de gloire ? Comment cet homme, aujourd'hui traîné dans la boue et conspué par ceux qui ont eu le malheur de croiser sa route, s'est-il retrouvé en affaire avec le dissident N'Gustro, leader tiers-mondiste enlevé puis exécuté à Paris?
    À se frotter de trop près aux complots des autres, on se met en danger. Butron l'aura payé de sa vie. Il a cependant le bon goût de laisser derrière lui un enregistrement racontant son parcourt, ses méfaits et de quelle manière il se retrouva lié à « l'affaire N'Gustro ».

  • Dans la vallée post-industrielle du nord-est de la France, les travaux d'arasement du crassier mettent au jour un cadavre momifié depuis 1979, année de l'explosion des violences qui furent le point d'orgue du sacrifice de cette région sidérurgique. Il s'agit du père de deux frères jumeaux qui avaient 9 ans lorsqu'il a disparu. On leur a laissé croire qu'il les avait abandonnés. Brouillés depuis des années, tout les oppose : Dimitri est un paumé trempant vaguement dans la came, Alexis est informaticien dans un réseau bancaire du Luxembourg.
    Pour venger la mort du père, Dimitri replonge dans les combats de l'époque et ranime sans le vouloir, quarante ans après, les nuits rouges de la colère.

empty