Littérature traduite

  • Les textes de Gottfried Semper sur l'architecture ont rencontré ces dernières années un large écho. Les architectes contemporains s'intéressent à sa conception des relations entre la paroi et la structure et au rôle que joue la décoration dans l'architecture. Son «principe du revêtement» suscite un nouvel intérêt, particulièrement chez ceux qui réfléchissent à l'expression de la façade. Ses textes marquent ainsi l'architecture actuelle et l'on peut citer en exemple d'une confrontation théorique et pratique, en France, les travaux de Bernard Cache et de son bureau Objectile qui ont présenté en 1998 un «Pavillon Semper», dans le cadre d'Archilab. Parallèlement, leur connaissance demeure incontournable pour qui s'intéresse à l'histoire de l'architecture et de l'art au 19e et au 20e siècles. Ils concernent donc un double lectorat: celui des architectes et celui des historiens.

  • Miles - l'autobiographie, écrite par Miles Davis avec Quincy Troupe et publiée aux États-Unis en 1989, était depuis de nombreuses années indisponible dans son édition française (Presses de la Renaissance, 1989). Ce livre essentiel de l'histoire du jazz est maintenant de retour sur les rayons des libraires.
    Cet ouvrage présente, au fil de 20 chapitres chronologiques, la vie et la carrière de plus de quarante ans de Miles Davis, ce fils de la bourgeoisie noire de St. Louis.
    Très tôt, dès l'adolescence, il a compris que le monde prestigieux de la grande musique, auquel le destinait tout naturellement son éclatant don musical, était la chasse gardée des Blancs. Sauf si l'on acceptait, et Miles l'a toujours violemment refusé, de jouer les « Oncle Tom ».
    Ses vrais parrains seront Charlie Parker, Dizzy Gillespie. Ce sont eux qu'il cherchera à retrouver dans les clubs de Harlem ou de la 52e Rue, dans la fureur d'un après-guerre déchaîné. Avec Dizzy et Bird, Thelonious Monk, Bud Powell, Gil Evans et tous les autres grands noms du be-bop, Miles se sentira enfin accepté. Sa vie durant, ils resteront ses compagnons de route.
    En 1959, il enregistre, avec notamment John Coltrane, Cannonball Adderley et Bill Evans, un album essentiel, Kind of Blue, qui reste le disque de jazz le plus vendu dans le monde.
    Son parcours sera parfois chaotique, parsemé d'étapes qui se nomment : alcool, drogue, maladie, folie, guérisons et rechutes. Il survivra grâce à ses amis, grâce aux femmes qui ne lui résistent guère, grâce surtout à sa passion pour la musique et à son caractère indomptable. Miles Davis n'a peur de rien : ni de la hargne raciste dont il se sent poursuivi, ni de ses désirs, ni de ses excès, ni d'opérer par son seul charisme la fusion réputée impossible entre jazz, rock, pop et musique antillaise, au travers de séances devenues légendaires, comme In a Silent Way, Bitches Brew, ou encore plus tard Tutu.

    Miles Davis lève le voile et n'a pas peur des mots !

    Une réédition très attendue d'un livre essentiel de l'histoire du jazz.

  • Dans cet essai inédit en français, paru initialement à Londres en 1971, l'auteur s'attache à établir des analogies entre le jugement qui relève du droit anglo-saxon et le jugement en matière d'architecture. En établissant d'étonnants parallèles entre ces deux champs, il entend conforter l'une des ambitions majeures qui traversent l'ensemble de son oeuvre, à savoir montrer que l'architecture est fondamentalement un métier qui, s'il entretient des rapports avec les arts plastiques, a pour destination essentielle de répondre à des besoins sociaux et des exigences pratiques. En cela, estime Collins, l'architecture a plus à voir avec les professions qui relèvent du droit ou de la médecine qu'avec les pratiques artistiques des peintres ou des sculpteurs.

  • Ce premier titre de la collection illico examine habilement l'équilibre entre la notion de postérité et l'aspect pratique en architecture au cours de l'histoire.
    Des pyramides de l'Egypte ancienne à l'Opéra de Sydney jusqu'au cottage traditionnel, l'architecture offre des contrastes frappants et une dimension culturelle non négligeable. Au-delà de la présentation des périodes et des styles distincts tels que " baroque " ou " moderne ", Andrew Ballantyne explore la signification économique, politique et esthétique des objets architecturaux tout en relevant comment l'architecture prend tout son sens à la lumière de la tradition et comment elle contribue à faire de nous les êtres que nous sommes.

  • Dans The Disappearing City, publié en 1932, Wright expose pour la première fois les grandes lignes de son fameux projet de ville de l'avenir. Dans les premiers chapitres, il présente une critique des métropoles de son époque (essentiellement New York et Chicago) à qui il reproche d'être des espaces trop denses, concentrés et anonymes. La suite est consacrée à la présentation des principes et des programmes architecturaux de sa ville idéale, " Broadacre City ", ainsi dénommée car chaque famille y disposerait d'une parcelle d'une acre. Pour la première fois, l'auteur y expose ses propositions pour une Amérique agraire et largement décentralisée.

    Le livre offre une passionnante analyse de la société urbaine américaine des années 1930, en même temps qu'il demeure le modèle des théories dites du "désurbanisme" et à ce titre fait figure de classique.

  • La Voie heartfulness est une série de franches conversations entre Kamlesh Patel et Joshua Pollock, dans lesquelles ils explorent la pratique et les principes de la méthode Heartfulness. Ce livre se compose de trois parties. La première examine la nature de la recherche spirituelle et démystifie la méditation et la transmission yogique. La deuxième présente les pratiques de base de heartfulness: la méditation, le nettoyage ou cleaning et la prière. Il alterne les connaissances de base et l'enseignement pratique. Chaque chapitre se termine par une marche à suivre étape par étape qui précise ces pratiques simples. La troisième partie est une discussion sur le rôle invisible mais vital du guru pour nous soutenir dans notre voyage intérieur.
    La Voie heartfulness est une invitation à faire l'expérience d'une pratique simple qui transforme la vie. Ce que ce livre offre est une méthode expérientielle qui a aidé de nombreuses personnes à découvrir une connaissance, une sagesse par elles-mêmes. Nous pouvons chercher la spiritualité en divers endroits, mais la Source spirituelle ne peut jamais être trouvée à l'extérieur. C'est une présence qui ne peut jamais être saisie, seulement ressentie. Quand nous le faisons, c'est avec le coeur que nous la ressentons, car le coeur est l'organe du ressenti. Pratiquer heartfulness, c'est chercher l'essence au-delà de la forme. C'est chercher la réalité derrière le rituel. C'est se centrer au coeur de son coeur et y trouver le vrai sens et la vraie satisfaction.

    Heartfulness est une méthode de méditation centrée sur le coeur. De par sa pratique très simple, elle s'adresse autant à des débutants qu'à des pratiquants chevronnés et s'intègre facilement à notre quotidien. Une méthode simple qui a transformé la vie de millions de pratiquants heartfulness à travers le monde.

    Sur commande
  • Deuxième ouvrage de Moisseï Iakovlévitch Guinzbourg, Le style et l'époque fut publié en 1924. Ce traité a joué un rôle majeur dans l'évolution de l'architecture soviétique. Sa forme fait immédiatement penser à son premier écrit (Le rythme en architecture) et à l'ouvrage de Le Corbusier Vers une architecture (1923). Guinzbourg affirme que le concept de style est indissociable de celui de mouvement et montre que le rythme de la modernité est celui de la machine. La mécanisation ouvre de nouvelles possibilités d'articulation formelle et crée de nouvelles valeurs d'expression. Guinzbourg développe enfin le concept de construction, synthèse de l'idée, du matériau et de la technique, d'où bien sûr émerge l'idée d'une architecture constructiviste.

  • Picasso et alentours d'Ivan Axionov est un ouvrage mythique. Il n'a jamais été traduit en aucune langue et reste difficile d'accès. Il a été publié en 1917 aux éditions «Centrifuges» avec une couverture d'Alexandra Exter, et n'a été réédité qu'en 1998. Ecrit après un séjour parisien au cours duquel Axionov a visité l'atelier de Picasso, il fait suite à une violente polémique lancée par Nicolas Berdiaev et Serge Boulgakov, qui reprochent au peintre cubiste - qui jouit alors d'un immense prestige en russie - de déformer la figure humaine. Il marque une date dans la réception de Picasso et la compréhension de son rôle dans l'évolution de la peinture moderne.
    Au tout début de la gloire de Picasso, une première étude qui est aussi une réflexion sur ce qu'est l'art.

    Sur commande
  • L'Inkhouk (Institut de la Culture artistique) fut en 1920 l'héritier du Soviet des artistes. Ses membres avaient pour mission d'élaborer les théories et les méthodes nouvelles de création formelle. Il fut dirigé d'abord par Kandinsky puis par Rodtchenko. Cet ouvrage montre que l'Inkhouk fut, de 1920 à 1922, le creuset où s'élabora le Constructivisme, dans le feu des discussions. Mais la popularité même du terme " Constructivisme " a gommé la définition précise des limites de ce mouvement, et il n'est pas inutile de les voir ici redessinées. Cette mise en perspective historique s'accompagne d'une très riche documentation photographique, qui nous permet de constater à quel point les oeuvres originales des constructivistes des années vingt restent fraîches et neuves.

    A la fois livre d'histoire et document : un regard nouveau, original, vivant, sur une période dramatique de l'histoire russe et sur le foisonnement artistique et intellectuel qui l'a accompagnée.

  • Une place vide

    Geetanjali Shree

    • Infolio
    • 12 Juillet 2018

    Dans un café universitaire, une bombe explose, tuant parmi les victimes un jeune homme de 18 ans venu s'inscrire à l'université. Son corps, ou plutôt les morceaux qu'il en reste sont transmis à ses parents dans une urne que la mère gardera précieusement chez elle pendant quinze ans. Accompagnant l'urne, un enfant de 3 ans - aussi présent dans le café au moment de l'explosion mais épargné par la bombe car caché dans un «espace vide» (khali jagah) - est adopté par les parents du disparu, recevant en quelque sorte le rôle de substitut du fils perdu. C'est cet enfant, devenu adulte, qui est le narrateur de l'histoire. Le «nouveau-venu» ne réussira à se créer une identité propre dans cet espace familial qu'au prix d'une longue «gestation silencieuse» et grâce à l'arrivée d'une mystérieuse jeune femme, principale destinataire et témoin du narrateur.

    Sur commande
  • Maï, une femme effacée

    Geetanjali Shree

    • Infolio
    • 13 Novembre 2008

    Mai, la mère, c'est le roman du voile, du pardah.
    Qui y a-t-il derrière ce voile qui révolte la jeune sounaina ? la soumission muette à la tyrannie du flamboyant grand-père et de la venimeuse grand-mère, mais surtout du mari falot, a-t-elle effacé la personne ? mai est-elle cette victime muette de la tradition que ses enfants, modernes, s'acharnent à sauver malgré elle ? à travers les menus événements d'une enfance colorée, la description de la vie traditionnelle dans une propriété rurale peu à peu touchée par la modernisation, puis les émois adolescents et la conquête de l'indépendance avec la découverte de la ville et de l'étranger, sounaina tourne et retourne cette question lancinante.
    Jusqu'à découvrir, dans le silence de sa mère, l'éloquence du faible, et dans son incommensurable faiblesse, l'infini de la force.

    Sur commande
  • Une autre vie ; nouvelles hindi

    Collectif

    • Infolio
    • 15 Novembre 2007

    Le premier volume de cette nouvelle série a pour ambition de faire découvrir au lecteur la littérature hindi, véritable trésor peu connu du public francophone. Ces dix nouvelles inédites ont pour auteurs des écrivains emblématiques des courants de sensibilité qui ont jalonné l'histoire de l'Inde moderne. Elles donnent un aperçu de l'évolution et de la complexité de la littérature hindi. Une introduction substantielle les situe, et situe leurs auteurs, dans l'histoire politique, sociale et culturelle du siècle écoulé, de l'époque coloniale à l'indépendance et aux défis de la modernité.

    - Introduction : Nicola Pozza, maître d'enseignement et de recherche en histoire des religions à l'Université de Lausanne - Écrivains hindi: Mumsi Premcand, Jay Shankar Prasâd, Yashpal, Agyeya, Muktibodh, Mohan Râkesh, Manu Bandhari, Usha Priyamvada, Harishankar Parsai, Nirmal Verma

    Sur commande
  • Les Lessons for Students in Architecture, édition minutieuse des cours donnés
    par Herman Hertzberger à la Delft University of Technology, ont été publiés
    pour la première fois en 1991. Il s'agit ici de la première traduction en
    langue française. L'auteur y expose le contexte professionnel et les idées
    sous-tendant son oeuvre. L'ouvrage présente un large panorama d'objets
    architecturaux et de dessins, avec comme leitmotiv l'expérience pratique et
    l'évaluation de l'usage de ces bâtiments. Ce livre au succès retentissant a
    connu nombre de réimpressions et a été traduit en japonais, allemand, italien,
    portugais, taïwanais, hollandais, polonais et chinois. En disposant textes et
    dessins selon un certain nombre de thèmes, Hertzberger a réussi à transformer
    sa vaste expérience en une théorie passionnante. Plus de 750 illustrations
    donnent un vaste aperçu de la «bibliothèque» de Hertzberger et une impression
    stimulante de l'un des plus importants architectes hollandais vivant
    aujourd'hui. Plutôt que de fournir au lecteur des recettes de projets,
    Hertzberger a su procurer une source essentielle d'inspiration à chaque
    personne concernée de près ou de loin par le projet architectural. Une somme
    pédagogique incontournable, un classique. SOMMAIRE : A LE DOMAINE PUBLIC 1 Les
    concepts de public et de privé 2 Prétentions territoriales 3 Différenciation
    territoriale 4 Responsabilité et appropriation 5 De l'usager à l'habitant 6 Le
    seuil 7 Prétentions privées sur l'espace public 8 Le concept de Travaux publics
    9 La rue 10 Le domaine public 11 L'espace public en tant qu'environnement
    construit 12 L'accessibilité publique de l'espace privé B AMÉNAGER L'ESPACE,
    MÉNAGER DE L'ESPACE 1 Structure et interprétation 2 Forme et interprétation 3
    La structure comme épine dorsale du projet : chaîne et trame 4 Le damier 5
    L'ordre architectural 6 Fonctionnalité, flexibilité et polyvalence 7 Forme et
    usagers : l'espace de la forme 8 Aménager l'espace, ménager de l'espace 9
    Incitations 10 La forme comme instrument C LA FORME ACCUEILLANTE 1 L'espace
    habitable entre les choses 2 Lieu et articulation 3 Vue I 4 Vue II 5 Vue III 6
    Equivalence Biographie / Projets/ Références bibliographiques / Illustrations
    AUTEUR : Né à Amsterdam en 1932, Herman Hertzberger a ouvert son propre bureau
    d'architecte en 1958 et a été professeur à l'Université de Delft de 1970 à
    1999. Mondialement reconnu, auteur de plusieurs ouvrages de référence, il est
    membre honoraire de nombreuses sociétés et associations, professeur honoris
    causa de diverses universités, titulaire de titres et décorations dans
    plusieurs pays.

  • Première monographie consacrée aux Thermes de Vals, ce beau livre fait découvrir le splendide
    édifice, oeuvre clé de l'architecture contemporaine. Une symphonie d'eau, de roches et de lumière.
    Ouverts en 1996, les Thermes de Vals sont devenus en très peu de temps une icône de
    l'architecture internationale. L'édifice s'inscrit organiquement dans l'histoire et dans les matériaux
    du lieu, le gneiss des façades intérieures et extérieures est prélevé dans les environs. La réduction
    à l'essentiel, voici le credo de ce langage architectural. Ici, on ne se meut pas dans un paysage
    wellness, on vit la force élémentaire de l'eau, des différentes températures, des bassins et espaces
    à dimensions variables.

  • Nach Paris !

    Louis Dumur

    La Première guerre racontée par un narrateur allemand, sous la plume d'un Genevois francophile et boute-en-guerre. Août 14, un jeune homme de bonne famille de Halle part la fleur au fusil. Ses compagnons d'armes, les officiers, la troupe, puis l'approche du front, la bataille et les bombardements, enfin l'occupation, les destructions et massacres, tout cela au pas de charge et avec des descriptions horrifiques de la barbarie allemande.
    Une charge féroce contre le "Boche" et ses crimes, mais aussi un témoignage terrifiant sur la guerre.

    Sur commande
  • Ultime adresse

    Claudio Ceni

    • Infolio
    • 6 Septembre 2012

    A l'image d'une humanité en état de sidération, neuf personnages, neuf destins arrêtés, tentent de se reconstruire sur les ruines d'un monde ancien. Neuf voix se croisent et se répondent dans ce roman choral, tissant la trame d'une réalité nouvelle, le monde de l'après 11 septembre.
    Entre Amérique et Europe, des voix brisées d'où tente de s'élever, malgré la douleur, un chant à la beauté du monde. Une écriture vive, dialoguée et rythmée. Un roman polyphonique.

    Sur commande
  • Un village du Panjab à la fin de l'ère coloniale.
    Sikhs, musulmans et hindous cohabitent tant bien que mal. Un jeune garçon, Birou, raconte sa vie, les hargnes et les affections, les alliances et les trahisons, les épisodes saugrenus, les personnages truculents qui font de son microcosme villageois le reflet d'une civilisation. Avec en fin de parcours la guerre, les massacres, la tragédie. Le grand roman de la partition de l'Inde. Une fresque baroque, qui rappelle le "réalisme magique" cher aux Sud-Américains.

  • Premier ouvrage de Moisseï Iakovlévitch Guinzbourg, Le rythme en architecture, a été publié en 1923, la même année que Vers une architecture de Le Corbusier. Il n'a jamais été traduit en français. Cette brève traversée de l'histoire de l'architecture, à la recherche de modèles susceptibles d'accompagner les transformations sociales modernes, s'appuie sur la notion de rythme, considéré comme le fondement du langage architectural. La théorie de Guinzbourg marque l'irruption de l'histoire et de la culture dans la conception même de l'architecture.

    Indisponible
  • L'Art des cavernes

    Paul Gerard Bahn

    • Infolio
    • 8 Novembre 2007

    Ce guide est le premier à présenter de manière simple et complète la totalité des grottes ornées de la période glaciaire ouvertes au public en Europe : au total, plus de cinquante grottes en France, Espagne, Italie, Portugal et Angleterre. L'art rupestre de la période glaciaire devenant chaque jour plus populaire, ce livre se propose d'aider le lecteur à préparer une visite agréable et utile - qui sera enrichie sur place par les commentaires des guides.

    Sur commande
empty